Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Revenus et productions agricoles

De
2 pages
ØØ Composite Trame par dØfaut 17.1 Revenus et productions agricoles En 2008, en France comme dans l’Union eu- sance du prix de la production animale ropéenne à 27, la valeur de la production (+ 9,4 % hors subventions sur les produits). agricole s’accroît (+ 4 % en termes réels) grâce Ainsi, le prix du lait, première production à l’augmentation des rendements du blé et du française avant le blé, s’accroît de 16 % en colza et à la hausse des prix du lait, du porc et, moyenne annuelle. Après cinq années de dans plusieurs pays, des oléagineux. Sa pro- baisse, il s’est redressé fin 2007 puis au gression est freinée par la baisse du prix des premier semestre 2008, avant d’être entraîné céréales dans un contexte d’abondance des à la baisse par le prix des produits laitiers moissons et de ralentissement de l’économie industriels. Le prix des volailles (+ 14 %) mondiale. augmente également fortement par rapport à l’année précédente, sous l’effet de la hausse Mais, comme en France, la croissance de du coût de l’alimentation animale. la production agricole ne compense pas La production animale progresse légère-l’alourdissement des charges provoqué par le ment en volume (+ 1,3 %). La collecte derenchérissement des intrants. Le résultat lait s’intensifie au premier semestre, puisagricole net par actif de l’Union européenne ralentit lorsque le prix baisse.
Voir plus Voir moins
17.1Revenus et productions agricoles
En 2008, en France comme dans l’Union eu ropéenne à 27, la valeur de la production agricole s’accroît (+ 4 %en termes réels) grâce à l’augmentation des rendements du blé et du colza et à la hausse des prix du lait, du porc et, dans plusieurs pays, des oléagineux. Sa pro gression est freinée par la baisse du prix des céréales dans un contexte d’abondance des moissons et de ralentissement de l’économie mondiale.
Mais, comme en France, la croissance de la production agricole ne compense pas l’alourdissement des charges provoqué par le renchérissement des intrants. Lerésultat agricole netpar actif de l’Union européenne diminue significativement (– 3,5 % en termes réels), après une hausse de 9,3 % en 2007. En France, selon les données provisoires les plus récentes, le résultat agricole net par actif diminue de 11 % en termes réels après deux années de forte croissance. Calculé par actif non salarié, le revenu net d’entreprise agricole diminue de 20% en termes réels. L’abondance des récoltes profite aux exporta tions françaises et le solde des échanges exté rieurs s’améliore pour les produits agricoles. Le résultat agricole net par actif baisse fortement en 2008, bien que la valeur de la production agricole (hors subventions sur les produits) augmente de 3,8% par rapport à 2007 : – 0,3 % pour la production végétale, + 10,9 % pour la production animale.
La raison essentielle de la hausse de la valeur de la production agricole est la crois
sance du prix de la production animale (+ 9,4 %hors subventions sur les produits). Ainsi, le prix du lait, première production française avant le blé, s’accroît de 16% en moyenne annuelle. Après cinq années de baisse, il s’est redressé fin 2007 puis au premier semestre 2008, avant d’être entraîné à la baisse par le prix des produits laitiers industriels. Le prix des volailles (+14 %) augmente également fortement par rapport à l’année précédente, sous l’effet de la hausse du coût de l’alimentation animale.
La production animale progresse légère ment en volume (+1,3 %).La collecte de lait s’intensifieau premier semestre, puis ralentit lorsque le prix baisse. La production de gros bovins se replie, tandis que celle des veaux progresse nettement. La production de volailles baisse légèrement et reste en dessous du niveau atteint en 2005 avant la crise de l’influenza aviaire.
La production végétale progresse en volume (+ 3,6 %). Les conditions météorolo giques de 2008 ont été favorables à certaines productions (blé, colza) et défavorables à d’autres (fruits, pommes de terre). La produc tion de vins décroît en volume; elle se stabilise pour le champagne. Le prix des vins continue de se redresser.
er Selon les prévisions établies au 1novembre 2009, la récolte 2009 de vin serait en dessous (– 6%) de la moyenne quinquennale. Les vendanges sont saines et le millésime est annoncé excellent.
Définitions AOC :l’appellation d’origine contrôlée désigne un produit originaire d’une région ou d’un lieu déterminé et dont la qualité ou les caractéristiques découlent de ce milieu géographique. Elle résulte de la combinaison d’une production et d’un terroir délimité dans lequel interagissent des facteurs naturels, climatiques, physiques, et humains conférant au produit une typicité particulière. Ce dernier fait l’objet d’une procédure d’agrément officielle auprès de l’Inao (Institut national des appellations d’origine). Trois types de produits sont concernés : les vins et eauxdevie, les pro duits laitiers et d’autres produits agroalimentaires tels l’huile ou les olives. Évolution mesurée en termes réels :évolution à prix courants déflatée par l’indice de prix du produit intérieur brut. Comptes européens et comptes français de l’agriculture, consommation de capital fixe, consommation intermé diaire, résultat agricole net :voir rubrique « définitions » en annexes.
Pour en savoir plus o « Les comptes prévisionnels de l’agriculture pour 2009 »,Insee Premièredécembre 2009.n 1271, o « Un potentiel de récolte estimé à 47,3 millions d’hectolitres »,Agreste ConjonctureAgreste, novembre 2009.n 5, « L’agriculture en 2008 en France et en Europe – Le prix des intrants fait baisser les revenus »,Insee Première o n 1247,juillet 2009. Retrouvez le TEF sur www.insee.fr, rubrique Publications et services\Collections nationales\Insee Références 158TEF, édition 2010
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin