Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Un renforcement des soutiens publics à l'agriculture

De
2 pages
Un renforcement des soutiens publics à l'agriculture ’augmentation des aides directes à l’agricul- charges de structure qui participe également à Les aides directes à Lture réunionnaise s’inscrit dans une tendance l’érosion de la valeur ajoutée agricole. de long terme. Elle compense seulement enl’agriculture On a là une illustration très marquée du proces-partie la diminution de la valeur ajoutée de l’a- sus universellement connu de déclin du poidscompensent en partie griculture et ne permet pas de maintenir le relatif de l’agriculture dans l’économie avec laniveau du revenu agricole global. Plusieurs fac- l’érosion de sa valeur croissance globale et l’industrialisation des filiè-teurs sont en cause. D’abord la stagnation de la res agroalimentaires. Il convient toutefois devaleur marchande de la production agricole enajoutée. Elles noter que, si le revenu global du secteur a dimi-prix courant (autour de 300 millions d'euros) qui préservent aussi la nué, ce n’est pas le cas du revenu moyen parest liée à la fois à la baisse des prix des produits exploitation qui a, quant à lui, sensiblement pro-agricoles et au rétrécissement de la base pro-sécurité alimentaire, gressé. En effet les exploitations agricoles ontductive foncière du secteur sous la pression de l’environnement et les perdu la moitié de leur effectif de 1990 à 2005.l’urbanisation (la SAU est passée de 50 000 à Le secteur se concentre en réalisant des gains44 000 ha en quinze ans).
Voir plus Voir moins
Unrenforcement des soutiens publics àl'agriculture ’augmentation des aides directes à l’agriculcharges de structure qui participe également à L Les aides directes àl’érosion de la valeur ajoutée agricole.ture réunionnaise s’inscrit dans une tendance de long terme. Elle compense seulement en l’agriculture On a là une illustration très marquée du proces partie la diminution de la valeur ajoutée de l’a sus universellement connu de déclin du poids compensent en partie griculture et ne permet pas de maintenir le relatif de l’agriculture dans l’économie avec la niveau du revenu agricole global. Plusieurs fac l’érosion de sa valeur croissance globale et l’industrialisation des filiè teurs sont en cause. D’abord la stagnation de la res agroalimentaires. Il convient toutefois de ajoutée. Elles valeur marchande de la production agricole en noter que, si le revenu global du secteur a dimi prix courant (autour de 300 millions d'euros) qui préservent aussi lanué, ce n’est pas le cas du revenu moyen par est liée à la fois à la baisse des prix des produits exploitation qui a, quant à lui, sensiblement pro agricoles et au rétrécissement de la base pro sécurité alimentaire, gressé. En effet les exploitations agricoles ont ductive foncière du secteur sous la pression de l’environnement et lesperdu la moitié de leur effectif de 1990 à 2005. l’urbanisation (la SAU est passée de 50 000 à Le secteur se concentre en réalisant des gains 44 000 ha en quinze ans). La mise en place réussie équilibres sociaux. Le de productivité par substitution des équipements de nouvelles filières de productions animales n’a npas été suffisante pour enrayer le déclin de la ouveau dispositifà la maind’œuvre. canne à sucre et des plantes à parfum. d’aides permet Les soutiens publics à l’agriculture, audelà de Le recours à des techniques agricoles plus intenl’objectif de préserver une activité qui peut être l’accroissement de la sives en capital et en intrants entraîne une croismenacée par la concurrence extérieure ou par productivité pour sance des consommations intermédiaires et desdes rapports inégaux avec les autres secteurs mieux couvrir la demande locale et Évolution des composantes de la valeur de la production maintenir lesagricole de 1990 à 2005 (moyennes mobiles, subventions incluses) exportations. 350
24économie deLa RéunionN°131
300
250
200
150
100
consommations intermédiaires
autres charges (salaires, taxes, amortissements, frais financiers)
revenu exploitants hors subventions
50 subventions au produit et d'exploitation 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin