La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Journal de Physique, de Chimie et d'Histoire Naturelle

De
508 pages
'.>#:m^'v'.^^'';."0-.'"k^f-:: y. :^^ y,.v^^-.^-:^/URNALJ ODE PHYSIQUE,E CmxD M I E ,D'HISTOIRE NATURELLEE T D E s A R T s,AVEC DES PLANCHES EN TAILLE-DOUCE;Par J.-Cl. DELAMÉTHERIE.NIVOSE AN A' I LTOME XLVIII.A PARIS,Libraire,Qiez J.-J. FUCHS, rue des Machuriiis, n». 334,eAN VII DE LA RÉ ru BL 1QU£, j;.( C,1799 }.(pp, fq;Pi N AU LPHYSIQUE,DEDE CHIMIE,D'HISTOIRE NATURELLE£T-DES ARTS.DISCOURS PRÉLI M I N A I R EJ.-C. Uelajiétherie.Parannée offre un nombre considérableV-zETTE de travaux inté-ressans. On distingue particulièrement la jnihlication de lay dé-couverte de quatre nouveaux satellites de Herschel , celle de deuxnouvelle terre, glucinecom<"'tes une la un nouveau métal, le; ;tellurinm;i\ faut ajouter la description de plusieurs plantesyanimaux,nouvelles, de quelques tle quek[iies minéraux.... etenfin la découverte d'un grandnombre de faits importans,DES MATHÉMATIQUES.donné un très-bel ouvrage dont le titreLe^endre a , est : Essaisur les nombres. Il paroit qiie Diopliante, chez les Grecs, avoittraité cette matière Bachet donnaun commentaire sur l'ouvrage;du philosophe grec : il dit qu'un nombre quelconque est toujoursou un quarréj ou la somme de deux quarrés ou celle de ti^ois,,ou eniin celle de quatre ati plus.,A 2l\,,JOURNAL DE P II I S Y U E DU CHIMIEQ ,^« êtreFermât avança f|u'un nombre (jueloonque ne peut com-M deux ou trois nombres triangulaires au plus;posé fiiied'nn , , ,» trois ou quatre quarrés, plus; que ...
Voir plus Voir moins
'.>#: m^' v'.^^ '';."0-.' "k^f-: : y. : ^^ y,.v^^-.^-:^ / URNALJ O DE PHYSIQUE, E CmxD M I E , D'HISTOIRE NATURELLE E T D E s A R T s, AVEC DES PLANCHES EN TAILLE-DOUCE; Par J.-Cl. DELAMÉTHERIE. NIVOSE AN A' I L TOME XLVIII. A PARIS, Libraire,Qiez J.-J. FUCHS, rue des Machuriiis, n». 334, e AN VII DE LA RÉ ru BL 1QU£, j;.( C,1799 } . (pp, fq ; Pi N AU L PHYSIQUE,DE DE CHIMIE, D'HISTOIRE NATURELLE £T-DES ARTS. DISCOURS PRÉLI M I N A I R E J.-C. Uelajiétherie.Par année offre un nombre considérableV-zETTE de travaux inté- ressans. On distingue particulièrement la jnihlication de lay dé- couverte de quatre nouveaux satellites de Herschel , celle de deux nouvelle terre, glucinecom<"'tes une la un nouveau métal, le; ; tellurinm;i\ faut ajouter la description de plusieurs plantesy animaux,nouvelles, de quelques tle quek[iies minéraux.... et enfin la découverte d'un grandnombre de faits importans, DES MATHÉMATIQUES. donné un très-bel ouvrage dont le titreLe^endre a , est : Essai sur les nombres. Il paroit qiie Diopliante, chez les Grecs, avoit traité cette matière Bachet donnaun commentaire sur l'ouvrage; du philosophe grec : il dit qu'un nombre quelconque est toujours ou un quarréj ou la somme de deux quarrés ou celle de ti^ois,, ou eniin celle de quatre ati plus., A 2 l\ ,, JOURNAL DE P II I S Y U E DU CHIMIEQ ,^ « êtreFermât avança f|u'un nombre (jueloonque ne peut com- M deux ou trois nombres triangulaires au plus;posé fiiied'nn , , , » trois ou quatre quarrés, plus; que d'un,que cl un deux au, , M trois, fpiatre ou cinq nombres pentngonaux au plusdeux , ,, » l'iniini ». Mais il n'avoit donné la dé-et ainsi ;dë suite à pas monstration de. ces propositions. Euler l'avoientdonné'pour les quarrés , et LegendreLagrange et triangulaires;l'a donné pour les nombres ce que n'avoient pas prédécesseurs.fait ses dans \Iémoiresde Berlin, des mémoi-Lngrangeavoif publié, les algél)ri.L'équation séculaire ii nœud doit être diminuée 2.'de 5o" L'anomalie doit être augmentée 8'd'environ 40" suivant, Bouvard Tous ces faits ont fourni à Laplace des résultats très-intéres- Sans. Onavoit cru assez généralement que l'accélération du mou- vement de la lune provcnoit de la résistance de la matière étliérée. Lui-même avoit cru pouvoir en assigner une autre cause dans l'action successive de l'attraction. On suppose ordinairement que l'attraction agit instantanément. Mais dans sa théorie du( mou- vement et de la figure elliptique des planètes, préface, p. xviij), suppose, pour// expliquer les mouvement do la lune ç:/e cette , action est successive etqu'elle doit avoir, un mouvementenviron sept millions défais plus grand que celui de la lumière. Mais