//img.uscri.be/pth/acb87c9c88e3feb05a2f4e4424ff4812a66c0ae8
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

A) Etudes sur les aptitudes motrices (M. Dewyn) - article ; n°1 ; vol.37, pg 17-23

De
8 pages
L'année psychologique - Année 1936 - Volume 37 - Numéro 1 - Pages 17-23
7 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

M. Dewyn
A. Fauville
S. Celis
A) Etudes sur les aptitudes motrices (M. Dewyn)
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 17-23.
Citer ce document / Cite this document :
Dewyn M., Fauville A., Celis S. A) Etudes sur les aptitudes motrices (M. Dewyn). In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp.
17-23.
doi : 10.3406/psy.1936.5377
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5377du Laboratoire de Psychologie Pédagogique Travaux
de Université de Louvain
Directeur Pt FAUVILLE
II
APTITUDES MOTRICES ET APTITUDES PERCEPTIVES
Par FAUVILLE DEWYN et CEL
TUDES SUR LES APTITUDES MOTRICES
Par DEWYN
En 1922 Muselo1 prétendit avoir démontré inexis
tence une aptitude motrice générale et un certain nombre
études ont confirmé cette affirmation2 Cependant quelques
auteurs arrivent des conclusions opposées3 Il faut remarquer
que la thèse de Muscio est purement négative et ne donne pas
de réponse précise au problème de organisation des fonctions
motrices Bien des recherches sont encore faire dans ce
domaine
Nous avons réuni quatorze tests moteurs tous des tests
de vitesse les uns demandant des gestes simples les autres
des réactions plus complexes certaines épreuves étant très
semblables autres bien différentes Nous avons joint une
détermination de la force au moyen du dynamomètre Par
le calcul des corrélations nous avons essayé de préciser la
nature de organisation de ces fonctions motrices
Les sujets étaient 50 jeunes gens 35 élèves une école de
Muscio B.) Motor capacity with special reference to vocational
guidance Brit îè of Psych. 1922 vol XIII 157-184
Voir entre autres LEUR UIN tude expérimentale sur habileté
motrice Année psychol. 1929 106-143
Voir notamment EHINGER Recherches sur le développement de
habileté manuelle par la pratique un métier manuel Archives de Psychol.
1927 XX 299-317
ANN PSYCHOLOGIQUE 18 MOIRES ORIGINAUX
service social et 15 théologiens leurs âges variant entre 18
et 28 ans
Voici quelques détails sur les épreuves effectuées
Dynamomètre de Smediey Trois épreuves successives
furent faites avec la main droite au début et la fin de chaque
séance expériences
et Les deux tests encastrement de Linek1 Dans le
premier il agissait encastrer des carrés dans le second
des triangles Le temps employé pour chaque épreuve était
mesuré au moyen un chronomètre de poche Chacune des
épreuves était faite cinq fois affilée
Trier des billes Cinquante billes de 10 mm de diamètre
de cinq couleurs différentes dix pour chaque couleur Le
temps était mesuré au chronomètre de poche épreuve était
répétée cinq fois affilée
Trier des cartes Cinquante cartes de 120 mm sur
73 mm et 04 mm épaisseur cinq couleurs dix cartes de
chaque couleur Le temps était mesuré au chronomètre de
poche et épreuve était répétée cinq fois affilée
et Temps de réaction Il avait quatre épreuves
différentes réaction visuelle réaction auditive la réaction
consistant tantôt abaisser tantôt relever un manipulateur
excitant visuel était produit par illumination momentanée
une petite lampe au néon excitant auditif était le bruit
un téléphone Le temps de réaction était mesuré en millièmes
de seconde au moyen du chronoscope de Hipp Chacune des
quatre épreuves était donnée en série de 25 mesures
10 preuve de frappe simple On utilisait le tapping board
de Dunlap et le compteur électrique de St lting Le sujet
frappait pendant 30 secondes
11 preuve de frappe double Même dispositif expéri-
mental Le sujet devait frapper durant 30 secondes alterna
tivement sur la plaque gauche et sur la plaque droite du
tapping board
12 preuve de frappe précise Il agissait de frapper
aussi rapidement que possible durant une minute sur deux
disques métalliques de 29 mm de diamètre et distants
de 120 mm
13 Tableau bornes Une planchette portait 50 tiges
LINK Employment psychology New York Macmillan 1922
56 DEWYN ETUDES SUR LES APTITUDES MOTRICES 19
filetées Sur la première de ces tiges était vissé un écrou il
agissait de le dévisser puis de le revisser sur la seconde tige
et ainsi de suite la dernière Deux épreuves étaient
faites affilée
14 Tableau fiches Une planche épaisse portait 200 trous
de mm de largeur et de 30 mm de profondeur 100 de ces
trous contenaient une fiche acier de 65 mm de long et
de mm épaisseur Il agissait de retirer une une ces
100 fiches et de les introduire dans les trous vides épreuve
était faite deux fois affilée
15 Appareil trous de Schott Introduire un stylet
successivement dans les trois trous autant de fois que possible
durant une minute
Pour chaque sujet il eut quatre séances exercices
chacune durant de 30 45 minutes Voici ordre des épreuves
au cours de ces quatre séances
Première séance Dynamomètre................... fois
Link ........................
Billes .........................
Réactions la lumière pousser 25
Frappe simple ................. 30 secondes
Cartes.......................... fois
Réaction au bruit pousser ...... 25
Frappe précise 60 secondes fois
Deuxième séance
Fiches ........................
Réactions au bruit lâcher ...... 25
Frappe double ................. 30 secondes
Link II ....................... fois
Réactions la lumière lâcher ... 25
Trois trous .................... 60 secondes
Bornes fois
Dynamomètre...................
Troisième séance
Trois trous 60 secondes
Link II fois
Réactions la lumière lâcher ... 25
Frappe double ................. 30 secondes
Bornes ........................ fois
Réaction au bruit lâcher ....... 25
Fiches
Quatrième séance
Frappe simple 30 secondes
Réaction au bruit pousser ...... 25 fois
Cartes..........................
Link
Réactions la lumière pousser 25
Billes .........................
Frappe précise ................. 60 secondes
Dynamomètre................... fois
Partageant toutes les épreuves de même nature en deux
groupes équivalents nous avons calculé au moyen de la 20 MOIRES ORIGINAUX
formule de Bravais-Pearson les coefficients de corrélation
entre ces deux groupes Utilisant alors la formule de prophétie
de Spearman
27
l+fi
nous avons obtenu les coefficients de certitude dont les racines
carrées sont les indices de certitude
Coefficients Coefficients Indices
Epreuves de de de
corrélation certitude Certitude
Dynamomètre ............. 0.727 0.842 0.918
Link .................... 0.403 0.574 0.760
Billes ..................... 0.789 0.882 0.939
Réactions la lumière pousser 0.520 0.684 0.827
0.644 0.783 Frappe simple 0.885
0.737 0.849 0.922 Cartes
Réactions au son pousser .. 0.701 0.824 0.908
Frappe précise ............. 0.915 0.956 0.978
Fiches 0.613 0.765 0.875 au son lâcher..... 0.728 0.843 0.918
Frappe double 0.777 0.874 0.935
Link II ................... 0.736 0.848 0.921
Réactions la lumière lâcher 0.690 0.817 0.904
Trois trous ................ 0.475 0.644 0.802
Bornes .................... 0.674 0.804 0.897
Tous ces coefficients de certitude sont élevés exception
des trois correspondant Link réactions la lumière pous
ser et trois trous Les deux premiers expliquent sans doute
par le manque adaptation des sujets aux épreuves et le
troisième par imprécision de appareil
Les résultats moyens des épreuves ont été les suivants
Epreuves Résultats moyens
534 kg Dynamomètre ..............
Link ..................... 35 secondes
59 Billes ......................
Réactions la lumière pousser 172 sigmas
Frappe simple 205 contacts
Cartes ..... 62 secondes
Réactions au son pousser .. 158 sigmas
230 contacts Frappe précise .............
Fiches .................... 139 secondes
Réactions au son lâcher..... 167 sigmas
Frappe double 150 contacts
36 secondes Link II ................... la lumière lâcher 182 sigmas
Trois trous ................ 128 contacts
408 secondes Bornes DEWYN TUDES SUR LES APTITUDES MOTRICES 21
Utilisant encore la formule de Bravais-Pearson nous
avons calculé toutes les corrélations existant entre nos quinze
mesures et nous avons obtenu le tableau suivant donnant les
coefficients de corrélation et leurs erreurs probables
.lpqt 1-1 Ct SsâssS ä*3î -s ït LO <c -iUt CO é-3î<é*éî4 -ê 00 <D utSt OS sS l-i -g ui -G g.sS pl oi
-0.016 0.159 0.249 0.140 0.291 0.129 0.134-0.129 0.241 0.197 0.130 0.229 0.213 0.082
0.095 0.093 0.089 0.093 0.086 0.094 0.093 0.094 0.099 0.091 0.094 0.090 0.091 0.094
0.424-0.316 0.061 0.284-0.185 0.113 0.416-0.196 0.061 0.722-0.310 0.355 0.378
0.078 0.085 0.095 0.087 0.092 0.094 0.078 0.091 0.092 0.045 0.086 0.083 0.081
0.133 0.204 0.607 0.383 0.509 0.596 0.113 0.421 0.519 0.174 0.516 0.188
0.093 0.091 0.061 0.081 0.071 0.061 0.094 0.078 0.069 0.092 0.069 0.092
0.223 0.033 0.792 0.037-0.068 0.626 0.042-0.145 0.510-0.040 0.085
0.090 0.095 0.034 0.095 0.095 0.058 0.095 0.093 0.069 0.095 0.091
0.187 0.307 0.258 0.141 0.518 0.347 0.154 0.189 0.108 0.278
0.092 0.086 0.088 0.093 0.069 0.084 0.093 0.092 0.094 0.087
0.080 0.004 0.271 0.110 0.450 0.220 0.039 0.393 0.111
0.094 0.095 0.087 0.094 0.075 0.090 0.095 0.080 0.094
0.004 0.003 0.719 0.026 0.002 0.579-0.133 0.197
0.095 0.095 0.045 0.095 0.095 0.063 0.093 0.091
0.189 0.116 0.631 0.119 0.187 0.505-0.048
0.092 0.094 0.056 0.094 0.092 0.071 0.095
-0.061 0.195 0.568-0.085 0.369 0.29
0.095 0.091 0.065 0.094 0.083 0.08
10 0.149-0.072 0.663-0.030 0.104
0.093 0.094 0.053 0.095 0.094
11 0.031 0.215 0.370 0.068
0.095 0.090 0.081 0.095
12 -0.127 0.321 0.478
0.094 0.085 0.073
13 0.150-0.020
0.092 0.095
14 0.074
0.095 22 MOIKES OB GINAUX
Ces coefficients de corrélation ont été corrigés au moyen
des de certitude ce qui donne un nouveau tableau
é3
as S
-é ita na *3 ni
li II
äà aï 2èà2è à- oo os 2è -é
0.02 0.19 0.33 0.19 0.36 0.16 0.15 0.16 0.29 0.23 0.15 0.28 0.29 0.10
0.60 0.52 0.09 0.40 0.28 0.15 0.63 0.29 0.23 1.03 0.46 0.59 0.56
0.17 0.24 0.70 0.45 0.55 0.73 0.13 0.48 0.60 0.20 0.69 0.22
0.30 0.04 1.05 0.05 0.09 0.83 0.05 0.19 0.68 0.06 0.11
0.23 0.39 0.30 0.18 0.64 0.42 0.19 0.24 0.15 0.35
0.10 0.004 0.33 0.13 0.52 0.26 0.05 0.53 0.13
0.004 0.04 0.87 0.04 0.002 0.71 0.18 0.25
0.22 0.13 0.69 0.13 0.21 0.65 0.05
0.08 0.24 0.70 0.11 0.53 0.37
10 0.18 0.08 0.80 0.04 0.13
11 0.04 0.27 0.49 0.08
ë2 0.15 0.43 0.68
13 0.21 0.02
14 0.11
Ces coefficients de corrélation permettent de tirer plusieurs
conclusions
La force mesurée par le dynamomètre guère in
fluence sur les autres fonctions
On ne peut pas parler un facteur général vitesse
agissant sur ces diverses fonctions Les corrélations sont en
général faibles non significatives Il existe plusieurs corréla
tions négatives
Des corrélations très élevées se présentent entre tests FORMES DE LA PERCEPTION VISUELLE 23 CEL
très semblables Link et II les quatre mesures de réaction
Il tend avoir des corrélations relativement élevées entre
des fonctions complexes
Les corrélations négatives se trouvent pratiquement
toutes entre les tests de réaction une part et autre
part les tests encastrement Link et II fiches trois trous
Sans doute aucune de ces corrélations est significative
mais réunies elles constituent un ensemble suffisamment
nombreux et cohérent permettant de considérer leur exis
tence comme certaine Cela fait songer deux formes anta
gonistes de réactions motrices une réaction impulsive opposée
une réaction précise
Louvain 1934
LES DIFF RENTES FORMES DE LA PERCEPTION VISUELLE
Par CEL
Chapitre Premier Les expériences
OBJET DES RECHERCHES
II de nombreux tests correspondant la notion vul
gaire de perception visuelle Nous nous sommes demandé
comment organisent ces différentes mesures a-t-il un
facteur général perception visuelle ou des facteurs multiples
Nous avons donc choisi une série de tests de perception le
tachistoscope présentation de groupes de dessins et de groupes
de lettres un test de formes de bois de Université de Minne
sota le test de formes de bois de Ferguson le second test de
completion images de Healy un test de capacité percevoir
les relations entre des formes géométriques dessinées test de
Une recherche antérieure montré il que des corrélations
faibles entre les perceptions tachistoscopiques de différents matériels
TCHANG et CHANG Note sur les corrélations existant entre per
ceptions tachistoscopiques de différents matériels Année Psychologique
XXX 1929 183-188