Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Année économique et sociale 2006 en Guyane

De
2 pages
Logement Le parc locatif social en janvier 2006 compte une grande proportion e département dispose d’unLe parc locatif social du de logements individuels dans Lparc locatif social récent :département comptait son parc locatif social. La part près de 60 % des logements 10 139 logements au 1er des logements individuels y ont été construits après 1990, est deux fois plus importante et regroupé autour de Cayennejanvier 2006 . Il a cru fai- que celle qu’ils occupent dans (près de 73 % du parc se trou-blement (2,6 %) au cours le parc locatif social national.ve sur le bassin d’habitat de de l’année 2005. Le taux Les logements de trois et qua-Cayenne). tre pièces constituent plus des d’équipement départe- Majoritairement financés en deux tiers de l’ensemble des LLS , les logements locatifs so-mental (un peu moins de logements du parc. La part des ciaux ont une surface habitable 52 logements pour 1 000 logements de cinq pièces ou moyenne de 78 m² et le loyer habitants) reste bas en plus (11 %) quoique plus éle-moyen s’établi à 4,51€/m². Les vée en Guyane qu’au niveau logements collectifs qui repré-regard de celui de l’en- national, reste faible dans un sentent plus de 72 % du parcsemble des Dom (63) ou département où la proportion sont en moyenne un peu moins encore du taux des ménages de plus de cinq spacieux que les logements in- personnes atteignait 24 % au dividuels (76 m² contre 84). Lamétropolitain (69). dernier recensement (1999).
Voir plus Voir moins

Logement
Le parc locatif social
en janvier 2006
compte une grande proportion e département dispose d’unLe parc locatif social du
de logements individuels dans Lparc locatif social récent :département comptait son parc locatif social. La part près de 60 % des logements
10 139 logements au 1er des logements individuels y ont été construits après 1990,
est deux fois plus importante et regroupé autour de Cayennejanvier 2006 . Il a cru fai-
que celle qu’ils occupent dans (près de 73 % du parc se trou-blement (2,6 %) au cours
le parc locatif social national.ve sur le bassin d’habitat de
de l’année 2005. Le taux Les logements de trois et qua-Cayenne).
tre pièces constituent plus des d’équipement départe- Majoritairement financés en
deux tiers de l’ensemble des LLS , les logements locatifs so-mental (un peu moins de
logements du parc. La part des ciaux ont une surface habitable
52 logements pour 1 000 logements de cinq pièces ou moyenne de 78 m² et le loyer
habitants) reste bas en plus (11 %) quoique plus éle-moyen s’établi à 4,51€/m². Les
vée en Guyane qu’au niveau logements collectifs qui repré-regard de celui de l’en-
national, reste faible dans un sentent plus de 72 % du parcsemble des Dom (63) ou département où la proportion sont en moyenne un peu moins
encore du taux des ménages de plus de cinq spacieux que les logements in-
personnes atteignait 24 % au dividuels (76 m² contre 84). Lamétropolitain (69).
dernier recensement (1999).Guyane est un département qui
Concentration dans les villes
Logements locatifs sociaux
En nombre
Source : DDE - enquête PLS (Parc Locatif Social) 2006
33
N° 69 - Guyane - Septembre 2007
AES69_guyaneEL.indd 33 11/09/2007 15:52:40Logement
Des collectifs inoccupés à Cayenne
diminué au cours de la dernière
Taux de vacance en 2006année, reste supérieur à celui de
la France (2,8 % contre 2,3 %), En %
mais surtout à celui de l’ensem-
ble des DOM (1,7 %). Cette dimi-
nution de la vacance est de bon
augure dans un département où
les demandes de logements so-
ciaux dépassent largement les ca-
Source : DDE - enquête PLS (Parc Locatif Social) 2006
pacités d’attribution.
On relève de fortes disparités
dans la répartition géographique
de la vacance, les 17 communes Bien que l’offre de logements so- contribue sans doute à expliquer
de moins de 10 000 habitants qui ciaux ait augmenté en 2005, elle le niveau de la vacance. Une part
comptent moins de 10 % des lo- reste insuffi sante pour répondre à importante de la population étant
gements locatifs sociaux, regrou- toutes les demandes. Le peu de dans l’incapacité fi nancière de se
pent le tiers des logements va- mobilité des occupants résulte loger dans le secteur libre, l’offre
cants. Dans ces communes, 10 % pour partie du manque de loge- de logements sociaux doit être sé-
des logements sont vacants ( dont ments locatifs sociaux et d’alterna- rieusement améliorée et accrue.
20 % des logements collectifs) et tives à ce type de logements (seu- Dans le même temps, la lutte
plus du quart des logements va- lement 68 logements en accession contre les impayés qui grèvent les
cants le sont depuis plus de trois livrés en 2005). D’autre part, le comptes des bailleurs sociaux doit
mois. En général, on dénombre mauvais état d’une partie du parc s’intensifi er.
une proportion plus faible de lo-
gements individuels vacants que
collectifs, ce qui est confi rmé par Samuel BALMAND,
l’analyse de la mobilité des loca- Direction Départementale de
taires : les logements individuels l’Équipement
sont plus prisés que les logements
collectifs. Effectivement, si le taux
de mobilité est relativement bas
(8 % contre 10 % France entière)
et dénote la tension du secteur lo- Plus de rotation dans les collectifs
catif social, celui calculé pour les
Taux de mobilité en 2005seuls logements individuels l’est
En %plus encore (seulement 6 %). Cet-
te faible mobilité illustre non seu-
lement le manque de logements
disponibles, mais également le
peu d’alternatives au logement
social.
Source : DDE - enquête PLS (Parc Locatif Social) 2006
N° 69 - Guyane - Septembre 200734
AES69_guyaneEL.indd 34 11/09/2007 15:52:41

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin