La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Comment préserver l'environnement et la santé

7 pages
Comment préserver l'environnement et la santé Extrait du Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénéeshttp://www.toulousethic.frComment préserverl'environnement et la santé - Toulous'Ethic - L'info - Nos dossiers - Date de mise en ligne : lundi 8 octobre 2007Description :Le récent scandale des pesticides en Martinique met sur le devant de la scène deux problématiques, trop souvent décorrélées : l'environnement et la santé. Ungroupe de travail du Grenelle de l'environnement s'est penché sur la question et propose différentes actions en matière de qualité de l'air (intérieure et exterieure)mais aussi en ce qui concerne l'usage des pesticides dans l'agriculture et dans la vie de tous les jours. N'oubliez pas de voter pour les propositions les pluspertinentes.Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-PyrénéesCopyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées Page 1/7Comment préserver l'environnement et la santé Sommaire• LA QUALITE DE L'AIR• Le consensus• Les points de débat• En balance• LES PESTICIDES• La règlementation• Les produits phytosanitaires• Le consensus• Les points de débat• En balanceLes impacts sur la santé humaine des dégradations de lenvironnement sont pour certains scientifiquement validés,pour dautres suffisamment documentés pour mériter une action visant à en réduire les risques, pour les derniersenfin soupçonnés, voire encore inconnus, mais potentiellement ...
Voir plus Voir moins
Comment préserver l'environnement et la santé
Extrait du Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
http://www.toulousethic.fr
Comment préserver
l'environnement et la santé
- Toulous'Ethic - L'info -
Nos dossiers -
Date de mise en ligne : lundi 8 octobre 2007
Description :
Le récent scandale des pesticides en Martinique met sur le devant de la scène deux problématiques, trop souvent décorrélées : l'environnement et la santé. Un
groupe de travail du Grenelle de l'environnement s'est penché sur la question et propose différentes actions en matière de qualité de l'air (intérieure et exterieure)
mais aussi en ce qui concerne l'usage des pesticides dans l'agriculture et dans la vie de tous les jours. N'oubliez pas de voter pour les propositions les plus
pertinentes.
Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 1/7
Comment préserver l'environnement et la santé
Sommaire
LA QUALITE DE L'AIR
Le consensus
Les points de débat
En balance
LES PESTICIDES
La règlementation
Les produits phytosanitaires
Le consensus
Les points de débat
En balance
Les impacts sur la santé humaine des dégradations de lenvironnement sont pour certains scientifiquement validés,
pour dautres suffisamment documentés pour mériter une action visant à en réduire les risques, pour les derniers
enfin soupçonnés, voire encore inconnus, mais potentiellement suffisamment graves pour exiger une vigilance
soutenue.
Sur la base de ce constat le Groupe 3 du Grenelle de l'environnement, intitulé « Instaurer un environnement
respectueux de la santé », propose des actions impliquant les professionnels de la santé et de lenvironnement mais
aussi les acteurs économiques, les collectivités territoriales et les citoyens, pour rechercher des convergences
scientifiques, une meilleure gouvernance, et un appui aux décisions publiques.
Dans le cadre du groupe 3, Toulous'éthic a choisi cette semaine de s'intéresser aux problèmatiques de la qualité de
l'air et des pesticides.
LA QUALITE DE L'AIR
La problématique de la pollution de lair a dabord été abordée principalement au regard de la qualité de lair
extérieur et de son impact en termes de difficultés respiratoires. Les préoccupations concernent désormais une large
gamme de polluants, aux effets non seulement respiratoires, mais aussi cardio-vasculaires, chroniques (risques de
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 2/7
Comment préserver l'environnement et la santé
cancer en particulier mais aussi neurotoxiques, hypersensibilité chimique multiple extrêmement invalidante, ou
autres), et la qualité de lair intérieur autant que celle de lair ambiant.
Objectifs de laction
:
Définir de nouveaux objectifs ambitieux pour la pollution atmosphérique urbaine en particulier et lancer un
programme ambitieux de surveillance et de prévention dans le domaine de la pollution de lair intérieur.
Le consensus
Les participants soulignent de manière unanime la nécessité de bien articuler les politiques de lutte contre le
changement climatique, des transports et de lénergie, avec la pollution atmosphérique, en prenant en compte les
effets croisés (par exemple impacts des bio (agro)carburants, du chauffage au bois). Ce point est à traiter en
cohérence avec les autres groupes de travail du Grenelle.
Le ciblage des actions de réduction des émissions et expositions a fait lobjet de débats importants :
Un nouvel objectif en matière de qualité de lair est fixée
: une concentration de particules (PM10) de 15
microgrammes par m3 (en première étape) complétant latteinte nécessaire des objectifs en matière doxydes
dazote et dozone, tout en visant à terme 10 microgrammes par m 3.
La réduction des niveaux de pollution dozone et doxydes dazote apparaît aussi comme importante. Lensemble de
ces actions a vocation à être défendu par la France puis intégré dans le plan de réduction des émissions de
polluants atmosphériques, imposé par les directives européennes, et qui doit être révisé en 2007, et qui pourrait
intégrer en sus les particules (qui ne font pas lobjet de lobligation communautaire, bien quelles soient déjà
surveillées dans plusieurs pays).
la réduction des émissions liées au chauffage individuel, collectif et aux chaudières industrielles.
Divertes propositions à ce sujet :
mise en place dune
réglementation de performance minimale environnementale
pour toutes les
chaudières non soumises au régime des installations classées en accordant une importance particulière au
chauffage au bois, en particulier pour les particules et les HAP.
mise en place d
une réglementation plus stricte
pour toutes les installations de combustion dores et déjà
réglementées.
orientation de lactuel crédit dimpôt vers des matériels de chauffage individuel de meilleur niveau de
performance
, y compris en intégrant les critères démissions de polluants, accroissement si possible des
incitations au renouvellement dappareils vétustes.
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 3/7
Comment préserver l'environnement et la santé
Les points de débat
Le cadre institutionnel a fait lobjet de débats non conclusifs : certains participants fixent comme première priorité
lélaboration dune nouvelle loi sur lair (ou sur latmosphère), cadre qui napparaît pas nécessaire à dautres. De
même la création dinstitutions nouvelles, comme un Office National de lAir, est proposée par des participants en
particulier pour regrouper expertise, décision et contrôle mais ne recueillent pas lassentiment dautres, qui estiment
que le dispositif public couvre lensemble des fonctions.
la nécessité de réduire les émissions liées aux sources mobiles. Ceci ne concernerait pas seulement les
véhicules routiers, mais aussi le trafic aérien, les navires. Lidée dun plan santé-transports, intégré au plan national
santé-environnement, est proposée, dans une vision densemble, dune action globale liant déplacements et
transports routiers, politique générale des transports (dont fret et report modal), conception de la ville, diffusion de
technologies plus propres.
Il serait intéressant de :
mettre en place une incitation au renouvellement accéléré du parc de véhicules pour des modèles moins
polluants (proposition qui ne fait pas lunanimité en ce qui concerne les véhicules diesel),
améliorer les performances du parc des flottes captives de véhicules lourds, par des incitations puis des
réglementations,
rééquilibrer le parc entre véhicules diesel et essence au travers par exemple du rééquilibrage de la TIPP gasoil et
essence à un même niveau (proposition qui ne fait pas consensus). Pour une ONG, il faut différencier les véhicules
légers et les poids lourds. Pour les véhicules légers le rééquilibrage de la TIPP fait partie de ses demandes
récurrentes depuis de nombreuses années. Pour les poids lourds la demande est beaucoup plus globale cest
léco-redevance.
En balance
Dans loptique de diminuer les émissions doxydes dazote des procédés industriels, la mise en place dune taxe
permettant daccroître très significativement lincitation à la réduction de la pollution tout en reversant son produit aux
émetteurs qui a fait lobjet détudes na pas été discutée dans le groupe dans le temps imparti. Il convient aussi
daméliorer la situation dans les zones « points noirs », où les valeurs limites sont dépassées très régulièrement. Les
actions peuvent alors sinscrire dans les PPA, plans de protection de latmosphère, là où ils sont obligatoires. Un
bilan de la mise en oeuvre des PPA devra être élaboré dans les meilleurs délais à cet effet. Le renforcement du
dispositif de surveillance de la qualité de lair et de sa lisibilité, en lui gardant son caractère pluripartite et de lieux de
débat que sont les associations agréées de surveillance de la qualité de lair et leur fédération ATMO, fait lobjet dun
consensus. Il conviendrait de trouver les moyens dassocier plus fortement, voire réglementairement, les transports
au financement de ce dispositif.
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 4/7
Comment préserver l'environnement et la santé
LES PESTICIDES
En Midi-Pyrénées, région agricole par excellence, les pesticides et autres produits phytosanitaires sont fréquemment
utilisés dans les champs. Pourtant la première étude exploratoire de recherche de pesticides dans l'air et l'eau de
pluie ne sest déroulée quen 2002, et a duré un an. Les deux sites concernés (Colomiers et Peyrusse-Vieille)
nétaient pas agricoles, mais les résultats ont révélé la présence de pesticides : dont le lindane, interdit depuis 1998,
9 herbicides dont l'atrazine, interdite en juillet 2003 et le fongicide, le folpel très utilisé en viticulture.
La présence des ces substances en dehors des zones agricoles, posent la question de leur utilisation par le grand
public ou les collectivités locales. « Les agriculteurs ne sont pas responsables de toutes les pollutions. Dans les
jardins publics, sur les réseaux de voies ferrées, les produits phytosanitaires sont également présents. La SNCF est
le premier utilisateur dherbicide », souligne Carole Mathieu, médecin du travail à la MSA (mutualité sociale agricole).
Il y a deux ans, dans 74% des cas, lexploitant navait utilisé quun seul produit, un chiffre en nette amélioration par
rapport aux années précédentes. Dans un tiers des cas, ce sont les exploitations de céréales
(un million dhectares
dans la région) qui sont concernées par le traitement, cependant lon constate que les légumes subissent plus de
traitements par rapport à la surface cultivée. Les insecticides sont les plus utilisés, suivis de près par les fongicides et
les herbicides, ces trois catégories représentent près de 90% des cas.
Les effets immédiats de ces produits sur lêtre humain, suite à une contamination accidentelle sont des troubles
cutanées, des maux de têtes, des difficultés respiratoires etc. Ceux-là sont facilement identifiables par les exploitants
agricoles, « même sils les banalisent », constate Carole Mathieu,
et les mesures de prévention quant à lutilisation
de léquipement de protection individuel réduisent considérablement les risques immédiats sur la santé. Les effets à
plus long terme (de quelques semaines à quarante années) sont plus difficilement décelables et les agriculteurs ne
sont pas toujours conscients de limpact des produits phytosanitaires dans le temps. (Voir Zoom).
La règlementation
La réglementation en matière dinsecticides se durcit chaque année et en 2008, une trentaine de matières actives
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 5/7
Comment préserver l'environnement et la santé
seront interdites : le carbofuran, le diuron, le malathion ou le diazinon pour ne citer queux.
Mais pour Carole
Mathieu, encore faut-il récupérer les bidons. « On se souvient lors de linterdiction de larsenic, le stock sest avéré
inférieur à ce quil aurait du être. On demande aux agriculteurs de produire toujours plus, dans ces conditions ils ne
peuvent se passer de produits phytosanitaires. » Pour ce médecin, aujourdhui, la priorité est donnée à la prévention
des risques et des bons réflexes à acquérir. « Seuls 30% des agriculteurs prennent une douche directement après
avoir traiter », sétonne encore Carole Mathieu.
Les produits phytosanitaires dans le Grenelle de
lenvironnement
Un plan prévoyant notamment des actions de généralisation des systèmes de production intégrée, le développement
de lagriculture biologique et lévolution des pratiques agricoles visera la réduction progressive de lutilisation des
produits phytosanitaires et interdire les plus dangereux.
Le consensus
Un objectif de
réduction de 50%
à moyen terme.
La vente pour usage domestique et lutilisation dans les lieux publics
des produits contenant des
substances préoccupantes sera
interdite dès 2008.
Interdiction de l'épandage aérien
, avec une possibilité de dérogation pour des cas très spécifiques à encadrer très
strictement.
Développement de l'offre d'écoproduits
, particulièrement dans le domaine des produits de grande
consommation.
Obligation aux importateurs de produits hors Union Européenne de préciser la composition chimique des produits
Les points de débat
Une interdiction réglementaire dans un délai de 5 ans.
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 6/7
Comment préserver l'environnement et la santé
Supprimer les produits contenant des substances préoccupantes.
Interdire la publicité pour les usages non professionnels.
Apposer un label Reach sur les produits.
En balance
Une substitution au cas par cas des produits en fonction de lévaluation des risques et de lexistence de produits
de substitution.
Le périmètre des produits concernés par ces mesures.
Il ne faut pas oublier que derrière le terme pesticides se cachent des produits de notre quotidien comme ceux que
l'on utilise pour chasser le moustique l'été, rendre plus verte nos plantes d'intérieures, débarrasser Médor de ses
puces etc.
Dossier composé par JULIE RIMBERT et ANNE-MARIE FONTAINE.
Post-scriptum :
Pour aller toujours plus loin dans la problématique santé et environnement
Zoom (-ez) sur la santé de nos agriculteurs,
Regardez comment certains agriculteurs cherchent à concilier rendement des cultures et diminution des produits phytosanitaires
dans les champs.
Copyright © Toulous'Ethic, une autre lecture de l'information en Midi-Pyrénées
Page 7/7
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin