Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Communication écriteLinfluence de la langue maternelle en question

De
4 pages
société Communication écrite L’influence de la langue maternelle en question Les diffcultés de la po- Près de 30 % des personnes qui ne parlaient que production de mots écrits qu’elles ont le plus de créole durant l’enfance sont illettrées à l’âge difficultés. Mais en lecture simple de mots, un pulation créolophone adulte, parmi les natifs réunionnais âgés de 15 créolophone sur vingt a toujours des difficultés face à la communication à 64 ans. Elles ont, certes, été scolarisées ; elles fortes ou graves. écrite sont bien réelles. ont majoritairement appris à lire et à écrire ; mais Le groupe des personnes bilingues, qui parlaient aujourd’hui elles éprouvent des difficultés dans français et créole durant l’enfance, a moins de Mais ce sont fnalement les exercices quotidiens de communication écrite. difficultés. Il compte environ 10 % d’illettrés, et l’âge, les habitudes de C’est en compréhension d’un texte simple et en se situe ainsi au même niveau que celui de France lecture ou le niveau de vie durant l’enfance, ainsi L’illettrisme varie d’abord en fonction de l’âge, des habitudes de lecture et du que le sexe, qui expli- niveau de viequent le plus les diff- Facteurs explicatifs Modalités Effet Significativité (1) par ordre d’importance cultés des adultes face à Moins de 30 ans réf l’écrit, devant la langue Tranche d’âge 30 à 39 ans = ns 40 à 49 ans + ***maternelle.
Voir plus Voir moins
société Communication écrite L’influence de la langue maternelleen question Les difficultés de la po-Près de 30 % des personnes qui ne parlaient queproduction de mots écrits qu’elles ont le plus de pulation créolophone créole durant l’enfance sont illettrées à l’âgedifficultés. Mais en lecture simple de mots, un adulte, parmi les natifs réunionnais âgés de 15créolophone sur vingt a toujours des difficultés face à la communication à 64 ans. Elles ont, certes, été scolarisées ; ellesfortes ou graves. écrite sont bien réelles.ont majoritairement appris à lire et à écrire ; maisLe groupe des personnes bilingues, qui parlaient aujourd’hui elles éprouvent des difficultés dansfrançais et créole durant l’enfance, a moins de Mais ce sont finalement les exercices quotidiens de communication écrite.difficultés. Il compte environ 10 % d’illettrés, et l’âge, les habitudes de C’est en compréhension d’un texte simple et ense situe ainsi au même niveau que celui de France lecture ou le niveau de vie durant l’enfance, ainsi L’illettrisme varie d’abord en fonction de l’âge, des habitudes de lecture et du que le sexe, qui expli-niveau de vie quent le plus les diffi-Effet Significativité Facteursexplicatifs Modalités (1)  parordre d’importance cultés des adultes face à  Moinsde 30 ansréf l’écrit, devant la langue Tranche d’âge  30à 39 ans= ns maternelle. La langue  40à 49 ans+ ***  50à 59 ans++ *** parlée durant l’enfance, (2)  60ans et plus+++ *** le créole, le français, oules jours Tous… *** Habitudes de lecture… *** Régulièrement les deux, influe ensuite durant l’enfance- ***temps en temps De  Jamaisréf sur l’illettrisme. Pour les  Riche- ns créolophones en grandes Niveau de vie  Al’aise -** difficultés, elles apparais-durant l’enfanceréf ns Juste  Nes’en sortaient pas++ *** sent souvent dès le CP,  Masculinréf -Sexe où l’apprentissage de la Féminin.. ***  Créoleréf lecture s’accompagne de Langue parlée à la  Français//Créole.. *** maison à 5 ans celui de la langue fran-… *** Français çaise. Pour les autres, la  Travaille= ns Activité  Chômage.. ns de la mère communication écrite(ayant travaillé) Inactive.. *** durant l’enfance  Inactive(jamais travaillé)réf est meilleure s’ils lisaient  Autre+ = régulièrement enfant, Méthodologie : ou s’ils ont acquis uneLes facteurs socioéconomiques qui déterminent la probabilité de devenir illettré une fois adulte (le sexe, l’âge, l’ori-gine sociale, la langue parlée durant l’enfance, les habitudes de lecture…) ne sont pas indépendants les uns des autres.proximité avec la langue Un modèle économétrique permet d’isoler chacun de ces effets afin d’estimer l’impact de chacun d’entre eux sur les française au cours de difficultés des personnes face à l’écrit. Cela permet une analyse « toutes choses égales par ailleurs » qui mesure leur vie.l’effet spécifique de chaque facteur sur la probabilité d’être illettré.
(1) Significativité : * : significatif au seuil de 10 % ; ** : au seuil de 5 % ; *** : au seuil de 1 %. (2) Note de lecture : (+++) les personnes âgées de 60 ans ou plus ont significativement beaucoup plus de risques d’avoir de fortes difficultés que celles qui ont moins de 30 ans (tranche d’âge prise arbitrairement comme valeur de référence) à habitudes de lecture, niveau de vie, sexe, langue parlée durant l’enfance et activité de la mère comparables. économie7 La RéunionN°137 de
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin