La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Cours 101 (Go Humaine Gnrale), 2 semestre

De
5 pages
GLOSSAIRE Accroissement démographique Accroissement annuel migratoire (ou solde migratoire) : différence, une année donnée, entre les nombres d’immigrants et d’émigrants. Accroissement annuel naturel (ou solde naturel) : différence, une année donnée, entre les nombres de naissances vivantes et de décès. Accroissement annuel total : variation de l’effectif total de la population entre deux 1ers janvier successifs, résultant de l’accroissement migratoire et de l’accroissement naturel. NB 1. Un « taux » (d’ent naturel, migratoire…) est obtenu en divisant un de ces soldes par la population moyenne de l’année, et en multipliant par 100 (ou par 1000 car en démographie, les taux sont souvent donnés en pour 1000). NB 2. Ces indicateurs concernent les personnes domiciliées. Agglomération 1°) Au sens Insee (définition statistique) : Ensemble de bâtiments contigus, c’est-à-dire tels qu’aucun ne soit éloigné de l’autre de plus de 200 mètres. Une agglomération comptant au moins 2000 habitants est, en France, appelée unité urbaine. Une unité urbaine peut être composée d’une seule commune, ou de plusieurs communes agglomérées. 2°) Au sens de la LOADT (définition politico administrative, Agglomération avec un A majuscule) : ensemble de plus de 50.000 habitants d’un seul tenant et sans enclave autour d’un ou plusieurs communes centres d’au moins 15.000 habitants. En dessous de ces seuils, on parle de « Pays ». Aire urbaine Ensemble de ...
Voir plus Voir moins
GLOSSAIRE Accroissement démographique Accroissement annuel migratoire (ousolde migratoire) :différence, une année donnée, entre les nombres d’immigrants et d’émigrants. Accroissement annuel naturel (ousolde naturel) : différence, une année donnée, entre les nombres de naissances vivantes et de décès. Accroissement annuel total: variation de l’effectif total de la population entre deux 1ers janvier successifs, résultant de l’accroissement migratoire et de l’accroissement naturel. NB 1. Un « taux » (d’accroissement naturel, migratoire…) est obtenu en divisant un de ces soldes par la population moyenne de l’année, et en multipliant par 100 (ou par 1000 car en démographie, les taux sont souvent donnés en pour 1000). NB 2. Ces indicateurs concernent les personnes domiciliées. Agglomération 1°)Au sens Insee(définition statistique) : Ensemble de bâtiments contigus, c’estàdire tels qu’aucun ne soit éloigné de l’autre de plus de 200 mètres. Une agglomération comptant au moins 2000 habitants est, en France, appeléeunité urbaine. Une unité urbaine peut être composée d’une seule commune, ou de plusieurs communes agglomérées. 2°)Au sens de la LOADT(définition politico administrative, Agglomération avec un A majuscule): ensemble de plus de 50.000 habitants d’un seul tenant et sans enclave autour d’un ou plusieurs communes centres d’au moins 15.000 habitants. En dessous de ces seuils, on parle de «Pays». Aire urbaine Ensemble de communes d'un seul tenant constitué par un pôle urbain (pôle urbain: unité urbaine offrant au moins 5 000 emplois et n'appartenant pas à la couronne périurbaine d'un autre pôle urbain) entouré d’une couronne périurbaine. Cette dernière est formée de communes rurales ou d'unités urbaines dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaillent dans le pôle ou dans des communes attirées par celuici (la couronne périurbaine est construite à partir d'un processus itératif). NB. On effectue quelques corrections finales pour éliminer les communes isolées géographiquement et pour inclure les communes enclavées. Les communes rurales et unités urbaines situées hors des aires urbaines, dont au moins 40 % de la population résidente ayant un emploi travaille dansplusieursurbaines, sans atteindre ce seuil aires avec une seule d’entre elles, et qui forment avec elles un ensemble d’un seul tenant, sont appelées communesmultipolarisées. L’ensemble des aires urbaines et des communes multipolarisées est appeléespace à dominante urbaine(ou « espace urbain »). Contrat de Plan EtatRégionCPER Document négocié entre l’Etat et les collectivités locales pour fixer, pour chaque région et pour une période de six ans, les principaux investissements civils publics : montants, nature (autoroute, hôpital, parc technologique, établissements de formation ou de recherche, etc), localisation, participation financière des différents partenaires. Ces partenaires, et financeurs, sont l’Etat et le Conseil régional, mais aussi les Conseils généraux et les communes ; la Commission européenne contribue également, dans le cadre de sa propre politique régionale d’aide aux territoires en difficulté. Le document est signé conjointement par le préfet de région et le président du Conseil régional. 1Société et acteurs de l’espace local français – cours de géographie humaine.P.Beckouche, université Paris 1
DDE,DRE LaDirection Départementale de l’Equipementest l’organisme du Ministère de l’Equipement et des Transports de l’échelon départemental. Les fonctions d’une DDE sont le contrôle, le développement et l’équipement des routes, l’aménagement de zones d’activité, le contrôle de la construction et parfois le développement de parcs de logements. Au niveau de la région, laDirection Régionale de l’Equipement (D.R.E.)chapeaute les DDE de son ressort. Densité Nombre d’habitants ou nombre d’emplois rapporté à la surface du territoire considéré. La densité est en général exprimée par kilomètre carré, par hectare dans les espaces très denses (espace urbain). On trouve aussi des densités de services ou d’équipements (nombre de pharmacies, nombre d’écoles à l’hectare, etc); dans ce genre de cas, on peut calculer la ‘densité’ en rapportant le nombre à la population (la densité sera alors exprimée pour 100 ou pour 1000 habitants). Les transporteurs (SNCF, RATP…) raisonnent en densité «r + e» c’estàdire qu’ils rapportent à la surface la somme des résidents et des emplois locaux, car les résidents comme les travailleurs d’une zone sont susceptibles d’utiliser les transports en commun. DGF La Dotation Globale de Fonctionnement est la principale subvention allouée par l’Etat aux collectivités locales. Elle est versée à chaque commune au prorata de sa population, de sa croissance démographique, du revenu moyen de ses ménages, du nombre de ses logements sociaux, de la longueur de son réseau routier, etc. La DGF représente lamoitié desressources financières des collectivités locales. Entrepriseetétablissement L’entreprise est une entité juridique, dotée de la personnalité morale, produisant des biens et/ou des services à l’aide de facteurs de production (capital : machines, bâtiment, terrains… et travail : salariés). La mesure de cette production est donnée non par le Chiffre d’Affaire (= total des ventes) mais par la valeur ajoutée (= C.A. – consommations intermédiaires). Une entreprise peut compter un établissement (établissement: installation physique d’une entreprise, d’une institutions publique ou privée), des dizaines ou des centaines. Espérance de vie à la naissance et à divers âges Indicateur conjoncturel qui indique ce que serait la durée moyenne de vie des hommes et des femmes pour une génération qui connaîtrait depuis la naissance et à tout âge les conditions de la mortalité de l'année considérée (principe de la « génération fictive »). Il est indépendant de la structure par sexe et âge et permet donc des comparaisons spatiales et temporelles. En revanche, contrairement à ce que son nom suggère, il n'a pas de valeur prédictive car les conditions de la mortalité ne sont pas immuables. Etrangersetimmigrésau sens du Recensement (RGP, Insee) La population est répartie en deux grands groupes : Français / Etrangers. La distinction est faite parmi les Français entre : Français de naissance(y compris par réintégration) Français par acquisition(personnes devenues françaises par naturalisation, mariage, déclaration, ou à leur majorité). Estétrangèretoute personne résidant en France qui n’a pas la nationalité française. Un étranger peut acquérir la nationalité française au cours de sa vie, en fonction des possibilités offertes par la législation. Il devient alorsfrançais par acquisition
2P.Beckouche, université Paris 1Société et acteurs de l’espace local français – cours de géographie humaine.
Estimmigréetoute personne née étrangère, dans un pays étranger, qui vit en France. Cette population se compose pour la plus grande partie d’étrangers mais aussi de personnes qui ont acquis la nationalité française. Tout étranger n’est pas nécessairement un immigré, et tout immigré n’est pas forcément un étranger. Fécondité : indicateur conjoncturel de fécondité, ounombre moyen d’enfants par femmeCet indicateur synthétique, qui mesure l'intensité de la fécondité du moment, permet des comparaisons spatiales et temporelles, mais les conditions de la fécondité par âge du moment n'étant pas immuables il ne prédit pas la descendance finale réelle qu'auront les femmes. Toutefois, on considère que le remplacement des générations est assuré aujourd'hui lorsqu'il naît 2,08 enfants par femme. Ce nombre est souvent arrondi à 2,1. Il est calculé de la manière suivante: 2 car la femme doit se remplacer elle même ainsi que son conjoint, 0,05 car il naît plus de garçons que de filles (105 garçons pour 100 filles) et 0,03 pour tenir compte de lamortalité féminine, très faible, avant l'âge moyen à la maternité. Autrefois, cette dernièrecomposante était plus élevée et par conséquent le seuil de remplacement des générations étaitsupérieur. Ménage On appelle ménage l'ensemble des occupants d'un même logement (occupé comme résidence principale), quels que soient les liens qui les unissent. Il peut se réduire à une seule personne. La notion de ménage n’est donc pas équivalente à celle de famille. Dans l’exploitation principale du recensement de 1999, lapersonne de référence du ménage est déterminée à l’aide d’une règle qui ne prend en compte que les trois personnes les plus âgées du ménage (classées par ordre décroissant) et considère leurs relations potentielles. Ménage de 1 personne: cette dernière est la personne de référence Ménage de 2 personnes ou plus: l’homme s’il s’agit d’un couple (marié ou non), le plus âgé autrement. Mortalité(etnatalité)Nombre de décès (et de naissances) enregistrés durant une année rapporté à la population moyenne de cette même année. Est en règle générale exprimée en taux (pour mille). Mortalité infantile(pour mille)Indice exprimant le nombre de décès infantiles (i.e. avant l’âge d’un an) pour 1000 naissances vivantes, durant un an. Navettes(oumigrations alternantesoupendulaires)Migrations quotidiennes effectuées pour se rendre du lieu de résidence au lieu de travail. PaysetAgglomération Un pays est : unterritoirecaractérisé par une cohésion géographique, économique, culturelle ou sociale ; un lieu d'action collectivequi fédère des communes, des groupements de communes, des organismes socioprofessionnels, des entreprises, des associations... autour d'unprojet communde développement local ; un niveau privilégié departenariatentre les collectivités locales (les communes concernées mais aussi le Conseil régional, qui est responsable de l’aménagement du territoire régional), l'État (le préfet), et l’Union Européenne (à travers sa politique régionale et de développement local). Qui décide de la création d'un Pays ? 3Société et acteurs de l’espace local français – cours de géographie humaine.P.Beckouche, université Paris 1
L'initiative relève des communes ou de leurs groupements, qui élaborent uneCharte(=projet de développement local). Par souci de cohérence avec lesContrats de plan Etatrégionqui leur servent de cadre de financement, les Pays sont reconnus après avis conforme du ou des préfets de département puis du préfet de région (pour la définition du périmètre), et de laConférence régionale d'aménagement et de développement du territoire(CRADT). Agglomération : audessus de 50.000 habitants, on parle d’ « Agglomération » Périurbanisation Développement de l’urbanisation audelà de l’agglomération. Cette transformation majeure, depuis un demi siècle environ, des villes des pays développés comme des pays sous développés, est l’effet de la révolution des transports et de la mobilité. PLU – Plan Local d’Urbanisme Laloi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbains (S.R.U.)de décembre 2000 substitue le Plan Local d'Urbanisme(PLU) au Plan d'Occupation des Sols (POS). Le PLU exprime un véritable projet de ville, et doit s'harmoniser avec le Programme Local de l'Habitat (PLH) et le Plan de Déplacements Urbains (PDU). Son élaboration comprend trois parties : un rapport de présentation expose le diagnostic économique, social et environnemental du territoire communal ou intercommunal le Projet d'Aménagement et de Développement Durable (PADD) définit les orientations d'urbanisme à long terme et les aménagements retenus par la commune le règlement applique concrètement les orientations du projet par des règles déclinées localement, qui s’appliquent à tout le territoire communal y compris aux ZAC. Population active,taux d’activité,taux d’emploi Personne en âge de travailler, employée ou à la recherche d’un emploi (et, depuis le Recensement de 1990, les militaires du contingent). Lesinactifs comprennentdonc notamment les retraités et retirés des affaires, les élèves, étudiants ou stagiaires non rémunérés. Letaux d’activitéest le pourcentage de personnes actives dans la population totale. Letaux d’emploiest le nombre d’emploi d’un espace donné (par exemple : une commune) rapporté au nombre d’actifs qui y résident.Préfecture Institution regroupant dans le cheflieu de département (préfecture de département) ou dans la capitale régionale (préfecture de région) toutes les subdivisions locales des ministères sectoriels : DDE pour l’Equipement, DDAF pour l’Agriculture et la forêt, etc pour une Préfecture de département; DRE, DRAF, DIREN (Environnement), DRIRE (Industrie), etc pour une Préfecture de région. LePréfetest chargé de la coordination des politiques sectorielles de l’Etat, à l’échelon départemental (préfet de département) ou à l’échelon régional (préfet de région). SCOT – Schéma de COhérence Territoriale LaLoi sur la Solidarité et le renouvellement urbains(SRU, 2000) remplace leSchéma directeur(document de planification d’un ensemble territorial de vaste dimension comme une grande agglomération) par un Schéma de cohérence territoriale. Les documents de planification d’échelle locale comme le PLU doivent être compatibles avec le SCOT, qui fixe les grandes orientations de
4P.Beckouche, université Paris 1ais – cours de géographie humaine.Société etacteurs de l’espace local franç
l’aménagement à 20 ans. Le SCOT met en cohérence la planification de l’urbanisme (PLU), des déplacements (Plan de Déplacement Urbain) et de l’habitat (Programmes Locaux de l’habitat). Taux d’accroissement annuel moyen Le taux d’accroissement annuel moyen donne la valeur que prend une croissance (ou une décroissance) mesurée pour plusieurs années, mais ramenée à un an. On ne peut en effet comparer deux périodes de croissance d’une population, par exemple, qui serait donnée pour 19821990 (huit ans) et pour 19901999 (neuf ans). Pour le faire, il faut ramener à une évolution annuelle moyenne, qui ne consiste PAS dans la division de l’évolution d’ensemble par le nombre d’années. La formule du taux annuel moyen que reconnaîtra et calculera Excel est: =((EXP((LN(a)LN(b))/c))1)*100 , pour a= valeur d’arrivée, b=valeur de départ, et c=nombre d’années de la période. NB. Pour interpréter une évolution, il faut avoir un laps de temps significatif. Calculer une évolution sur une période de trois ans est en règle général trop court, une évolution sur cinq ou six autorisera une interprétation plus robuste.
5Société et acteurs de l’espace local français – cours de géographie humaine.P.Beckouche, université Paris 1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin