Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

ààllaa  ppaaggee
N° 382 - Janvier 2012
Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France
La croissance du nombre de résidences principales se maintient depuis 1999 grâce à la baisse de la vacance et du renouvellement du parc. Elle saccompagne dune forte progression de la propriété au bénéfice des ménages les plus aisés, dun développement du parc social là où il est déjà très présent et dune érosion du parc locatif privé en zone centrale.
Dlienanci(essdétsappue19is,82rfeeléfinDsn)tioi0070933àrapirpcpicnla 4 829 000 logements, soit une aug -mentation de près de 900 000 loge -ments, représentant une progression annuelle de 0,86 %. Cet accroisse -ment a été moins fort qu’au cours des vingt années précédentes (+ 1,32 % par an entre 1962 et 1982).
1982-2006 : croissance du parc principalement en grande couronne Depuis 1982, la croissance s’est majori-tairement réalisée en grande couronne (+ 564 000 logements, soit 63 % du to-tal)✎❶. Cependant, entre 1999 et 2006, 44 % des nouvelles résidences principa -les se situent en petite couronne, un taux proche de celui de la grande couronne (49 %). Au cours des deux périodes in -tercensitaires antérieures, cette propor -tion était sensiblement moindre : la petite couronne concentrait respective -
Jean-Jacques Guillouet et Philippe Pauquet, IAU Ile-de-France
Définitions Leparc totalcomprend le parc occupé (principal) et le parc inoccupé (logements vacants et rési-dences secondaires ou occasionnelles). Leparc principalregroupe l’ensemble des logements « ordinaires » occupés. Ce parc ne com-prend pas l’habitat spécifique (comme les structures d’hébergement d’urgence, de réinsertion sociale ou les habitations collectives de type internat, caserne ou prison). Lestatut d’occupationdéfinit le mode d’occupation d’un logement principal selon que le résident est : - propriétaire de son logement ;
- locataire ou sous-locataire d’un logement du secteur privé, quand le loyer relève de la législation privée ; - locataire du secteur social, quand le loyer relève de la législation HLM ; - un occupant logé gratuitement, quand le logement est prêté par un propriétaire sans versement de loyer. Il peut toutefois payer les charges. Lerenouvellement du parccorrespond au remplacement du parc démoli, désaffecté ou fusionné par une partie du parc neuf. Une part de l’accroissement du parc principal provient aussi de la divi-sion de logements et de la transformation de locaux professionnels (bureaux, entrepôts) en loge-ments. Le renouvellement est le solde de tous ces mouvements. Leparc inoccupéest composé du parc vacant (70 % du total) et du parc secondaire. Le parc va-cant désigne la fraction du parc vide d’occupant à la date du recensement et correspond pour l’essentiel aux logements mis en vente ou en location et qui n’ont pas encore trouvé preneur. Lespropriétaires récentssont les propriétaires ayant acheté leur logement depuis moins de quatre ans.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin