Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Dynamiques démographiques sur le bassin de vie nancéien et prospective 2006 2031

De
8 pages
L’évolution démographique du Grand Nancy et celle des territoires environnants sont interdépendantes. Ainsi, entre 1999 et 2006, si la démographie du Grand Nancy est stable, son bassin de vie et le reste du SCoT Sud Meurthe-et-Moselle gagnent des habitants. Entre 2006 et 2031, cette tendance conduirait à dénombrer 37 000 départs de plus que d’arrivées, dont les deux tiers seraient le fait d’actifs. Le solde naturel (31 000) ne suffirait plus à compenser le solde migratoire négatif, ce qui entraînerait une baisse de population. Entre 2006 et 2021, le nombre de ménages du Grand Nancy devrait augmenter de 5% à 6%, malgré une diminution du nombre d’habitants de près de 2%. La taille moyenne des ménages passerait ainsi sous la barre de deux personnes, quel que soit le scénario envisagé. Ces tendances ne seront pas sans conséquences sur les besoins en logement de la population du Grand Nancy, à la fois en termes quantitatifs et qualitatifs, pour créer des parcours résidentiels au sein même de l’agglomération. Sommaire Une stabilité démographique entre 1999 et 2006 Des flux orientés différemment selon la distance Forte mobilité des étudiants et jeunes actifs Les étudiants tirent la population du Grand Nancy vers le haut Départs massifs de couples de jeunes actifs ayant un emploi Départs plus importants et souvent plus éloignés pour les professions les mieux qualifiées 2006 - 2021 : baisse de population et poursuite du vieillissement Le rôle déterminant des migrations résidentielles dans la baisse de population De nombreux départs de personnes de 25 à 60 ans 500 à 600 ménages de plus chaque année Une hausse du nombre de ménages qui s’explique par des facteurs comportementaux Une baisse d’attractivité à infléchir Encadré : Habitat-habitants et structure de l’espace social du Grand Nancy Une stabilité démographique entre 1999 et 2006 Des flux orientés différemment selon la distance Forte mobilité des étudiants et jeunes actifs Les étudiants tirent la population du Grand Nancy vers le haut Départs massifs de couples de jeunes actifs ayant un emploi Départs plus importants et souvent plus éloignés pour les professions les mieux qualifiées 2006 - 2021 : baisse de population et poursuite du vieillissement Le rôle déterminant des migrations résidentielles dans la baisse de population De nombreux départs de personnes de 25 à 60 ans 500 à 600 ménages de plus chaque année Une hausse du nombre de ménages qui s’explique par des facteurs comportementaux Une baisse d’attractivité à infléchir Encadré : Habitat-habitants et structure de l’espace social du Grand Nancy
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/lorraine
Dynamiques démographiques°
sur le bassin de vie nancéien219N
L’évolution démographique du Grand Nancy et celle des territoires environnants
sont interdépendantes. Ainsi, entre 1999 et 2006, si la démographie du Grand
Nancy est stable, son bassin de vie et le reste du SCoT Sud Meurthe-et-Moselle
gagnent des habitants.
Entre 2006 et 2031, cette tendance conduirait à dénombrer 37 000 départs
de plus que d’arrivées, dont les deux tiers seraient le fait d’actifs. Le solde naturel
(31 000) ne suffirait plus à compenser le solde migratoire négatif,
ce qui entraînerait une baisse de population.
Entre 2006 et 2021, le nombre de ménages du Grand Nancy devrait augmenter
de 5% à 6%, malgré une diminution du nombre d’habitants de près de 2%.
La taille moyenne des ménages passerait ainsi sous la barre de deux personnes,
quel que soit le scénario envisagé.
Ces tendances ne seront pas sans conséquences sur les besoins en logement
de la population du Grand Nancy, à la fois en termes quantitatifs et qualitatifs,
pour créer des parcours résidentiels au sein même de l’agglomération.
La Communauté Urbaine du Grand Nancy La population du reste du Bassin de vie de Nancy
est, depuis plus de 30 ans, un terrain privilégié (+2 500 habitants) et du SCoTSud54 (+8 300 habi-
d’expérimentation nationale dans la mise en place tants), alimentée par les migrations de ménages
des politiques publiques de l’habitat. Elle a été la en provenance du Grand Nancy, connaît un dé-
première intercommunalité à mettre en place un veloppement démographique plus soutenu.
Programme local de l’habitat (PLH) dès 1980. Cette
publication s’inscrit dans le cadre des réflexions Des flux orientés différemment
èmemenées pour alimenter le diagnostic du 6 PLH selon la distance
en cours de finalisation par l’ADUAN (1). Ce PLH doit
répondre à quatre enjeux essentiels : la satisfaction Malgré une réduction continue du déficit migra-
des besoins en logement, le développement d’une toire depuis le début des années 1990, le
économie de l’habitat durable, le déploiement de Grand Nancy a encore perdu plus de 6 000 ha-
stratégies communautaires au service du dévelop- bitants entre 2001 et 2006 par ce phénomène.
pement durable, et le renforcement des outils de Cette perte de population a cependant été com-
gouvernance. pensée par un solde naturel positif.
La majorité des échanges (56%) s’effectue avec
Une stabilité démographique le reste de la Lorraine, où deux phénomènes en-
trent en jeu. D’une part, les départs vers la “péri-entre 1999 et 2006
Avec 258 000 habitants en 2006, la population
(1) Agence de Développement et d’Urbanisme de l’Aire
du Grand Nancy est stable par rapport à 1999. Urbaine de Nancy
Vphérie” du Grand Nancy (à savoir vers moins de cinq ans, et moins de Les étudiants quittent le Grand Nan-
le SCoTSud54) sont prépondérants. 5 000 en sont partis durant cette pé- cy principalement pour des régions
Plus de 17 000 personnes ont en ef- riode. C’est la seule catégorie de plus éloignées, Île-de-France et
fet déménagé pour des communes population pour laquelle les arrivées Rhône-Alpes majoritairement, mais
situées dans le Scot, notamment cel- sont plus nombreuses que les aussi pour l’Alsace.
les proches de l’agglomération (reste départs.
du Bassindevie). Ces personnes sont Départs massifs
Plus de 60% de ces nouveaux étu-
pour la plupart des actifs occupés de couples de jeunesdiants viennent de Lorraine, essen-
(60%). D’autre part, les arrivées en actifs ayant un emploitiellement de la partie hors
provenance de zones lorraines plus
SCoTSud54, en particulier les Vos- À l’inverse de la population étudiante,éloignées sont importantes. Les com-
ges et la Moselle. la population active occupée présentemunes hors du Scot ont des échan-
La Champagne-Ardenne (Marne, un solde migratoire négatif en Lor-ges d’actifs avec le Grand Nancy,
Haute-Marne) présente le même raine. En effet, plus de 30 000 actifsmais plus équilibrés. Un grand
profil migratoire que les départe- ayant un emploi ont quitté l’agglomé-nombre d’étudiants originaires de ces
ments lorrains pour les étudiants. ration et moins de 20 000 y ont em-communes s’installent dans l’agglo-
Les étudiants de Franche-Comté ménagé. La moitié des actifs ayantmération nancéienne. Au total, il y a
viennent par contre en moins migré ont entre 25 et 34 ans. Pour lesenviron 7 000 arrivées dans le Grand
grand nombre. L’Alsace présente sortants, ce ratio s’élève à 56%.Nancy de plus que de départs vers
un solde migratoire des étudiantsles communes hors Scot. Plus de 70% des actifs ayant quitté
plus équilibré. le Grand Nancy vivent en couple.Les grandes régions (Île-de-France,
Plus d’un étudiant sur cinq arrive Parmi eux, huit sur dix font partieRhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur)
des autres régions françaises, en d’un couple où les deux personnesont un fort pouvoir d’attraction, notam-
particulier de l’Île-de-France (4 000 ont un emploi. Chez les actifs occu-ment sur les actifs occupés du Grand
étudiants). pés entrants, les couples formentNancy. Ainsi, pour 12 000 entrants en
provenance de ces régions, on re-
Arrivée d'étudiants, départ d'actifs occupéscense 21 000 sortants vers ces mê-
mes régions, soit un solde négatif pour
35 000
Entrants dans la zonele Grand Nancy de 9 000 personnes.
Sortants de la zone
30 000Enfin, dans les échanges du Grand
Nancy avec les régions limitrophes
25 000
de la Lorraine (Champagne-Ardenne,
20 000Alsace, Franche-Comté), on recense
des arrivées d’étudiants de Cham-
15 000
pagne-Ardenne essentiellement,
10 000mais aussi des départs d’actifs vers
l’Alsace. Le Grand Nancy attire
5 000
néanmoins plus de personnes de
0ces trois régions qu’il n’en voit partir
Actifs ayant Elèves, Moins de Retraités ou Chômeurs Femmes ou Autres
un emploi étudiants, 14 ans préretraités hommes au inactifs(solde migratoire de 1 500 personnes).
stagiaires foyer
Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
Forte mobilité des
étudiants et jeunes actifs Les flux migratoires entre le Grand Nancy
et d’autres territoires (2001-2006)Le solde migratoire négatif du Grand
Zone Arrivées de Départs vers SoldeNancy est principalement dû à des
SCoTSud54 11 607 17 138 -5 531mouvements d’actifs ayant un emploi
dont Bassin de vie 9 573 -3 9085 665et d’étudiants (ou élèves ou stagiaires).
Lorraine (hors Scot) 16 665 9 835 6 830Ces deux catégories de population
dont Vosges 896 5711 467constituent en effet 80% des arrivées
dont Moselle 2 820 3 2116 031et 70% des départs de la zone. Le
dont Meuse 1 688 1 2112 899volume de mobilité est important, le
dont Meurthe-et-Moselle 4 431 1 8376 268nombre des entrants ou des sortants
Champagne-Ardenne 3 066 1 537 1 529étant supérieur à celui des personnes
dont Marne 654 5891 243demeurant sur la zone.
dont Haute-Marne 452 6761 128
Franche-Comté 1 398 1 261 137Les étudiants tirent
dont Haute-Saône 320 254574
la population du Grand
Alsace 1 824 1 965 -141
Nancy vers le haut Autres régions 11 642 20 467 -8 825
dont Île-de-France 6 603 -3 2303 373En 2006, plus de 18 000 étudiants
Total 46 202 52 203 -6 001vivent dans le Grand Nancy depuis
Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
2une majorité (51%), mais la propor- sont pas compensées : moins de 2006 - 2021 : baisse
tion de personnes seules est plus 7 000 professions intermédiaires arri- de population et poursuite
importante que chez les sortants vent dans le Grand Nancy, et à peine
du vieillissement
(34% contre 21%). Ces mobilités in- 4 600 cadres. Les employés et les
Selon une projection démographiqueduisent un déficit migratoire des en- ouvriers sont moins mobiles.
qui prolonge les tendances obser-fants de moins de 14 ans d’environ
Les destinations des actifs ayant un vées sur la période 2004-2008 jusqu--2 700.
emploi quittant le Grand Nancy se ‘en 2031, la population resterait
font soit à proximité : un tiers restent stable à l’échelle du Bassin de vie à
Départs plus importants dans le SCotSud54 ; soit à longue l’horizon de 2021, mais avec des évo-
distance, il s’agit alors probable-et souvent plus éloignés lutions différenciées d’un secteur géo-
ment de mobilités avec changementpour les professions graphique à l’autre : le Grand Nancy
d’emploi : 37% vont plus loin que les connaîtrait une baisse de 4 800 habi-les mieux qualifiées
régions limitrophes de la Lorraine. tants (soit -1,9% en quinze ans) tandis
Dans toutes les catégories profes- Les départs se font alors majoritai- que la population des autres commu-
sionnelles, les départs excèdent les rement vers les grandes régions nes du Bassin de vie augmenterait de
arrivées. Les catégories socioprofes- (Île-de-France, Rhône-Alpes, PACA). 4 300 habitants. La population du
sionnelles les plus élevées sont les Environ 45% des personnes partant reste du SCoT Sud Meurthe-et-Mo-
plus enclines à quitter le Grand Nan- pour ces destinations ont un emploi selle progresserait également de plus
cy : cadres et professions intermé- de cadre ou de profession intellec- de 10 000 habitants.
diaires constituent les deux tiers des tuelle et supérieure. A contrario, la Cette diminution de la population du
départs d’actifs, soit 10 000 départs grande majorité des employés et Grand Nancy serait moins marquée
pour chaque catégorie. Ces pertes ne ouvriers reste en Lorraine. chez les hommes (0,10% par an) que
chez les femmes (0,15%). Celles-ci
Une zone attractive pour les étudiants resteraient toutefois majoritaires dans
Étudiants le Grand Nancy : 52,7% de la popula-
Zone
Arrivées de Départs vers Solde tion totale en 2006 et 52,5% en 2021.
SCoTSud54 1 978 846 1 132
À l’instar du reste de la France (et de
Lorraine (hors Scot) 9 239 773 8 466
la Lorraine), la population de l’agglo-
dont Vosges 3 511 160 3 351
mération nancéienne poursuivrait
dont Moselle 3 469 437 3 032
son vieillissement. L’âge moyendont Meuse 1 482 118 1 364
passerait de 37,5 ans en 2006 àdont Meurthe-et-Moselle 777 58 719
39,6 ans en 2021 (35,7 ans en 1999).Champagne-Ardenne 1 585 124 1 461
dont Haute-Marne 638 21 617 Ce vieillissement serait dû à la forte
dont Marne 593 76 517
augmentation des plus de 60 ans
Franche-Comté 661 80 581
(+1,66% par an). Le Grand Nancy
dont Haute-Saône 326 18 308
compterait ainsi environ 13 500 per-
Alsace 668 298 370
sonnes supplémentaires de plus de
Autres régions 3 972 2 518 1 454
60 ans en 2021. Ce vieillissementdont Île-de-France 1 043 869 174
s’explique en grande partie par l’ar-Total 18 103 4 639 13 464
rivée dans ces classes d’âge des gé-Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
nérations issues du baby boom.
Projections démographiques 2006-2021 La part des plus de 60 ans dans la
population totale passerait de 19% à
12 000
24% entre 2006 et 2021. Dans cette
10 000 tranche d’âge, six personnes sur dix
seraient des femmes (cette proportion8 000
resterait stable sur la période).
6 000
À l’autre extrémité de la pyramide des
4000 âges, la population jeune diminuerait.
Les moins de 25 ans perdraient2000
0,76% de leur effectif chaque année.
0
Cela se traduirait en particulier par
-2 000 environ 5 000 personnes en moins
pour la population étudiante (âgée de
-4 000
18à24ans) entre 2006 et 2021.
-6 000
Les âges intermédiaires se comporte-
Grand Nancy Autres communes SCoTSud54
hors Bassin de vie raient de deux manières différentes.du Bassin de vie
de Nancy
Entre 2006 et 2021, le nombre des
Source : Insee, modèle Omphale
325-36 ans augmenterait de 0,54% par
Le sud de la Meurthe-et-Moselle an, alors que celui des 37-59 ans di-
minuerait de 1,17%.
Entre 2021 et 2031, la baisse de la
population ralentirait, sauf pour les
plus de 80 ans dont le nombre aug-
menterait de 2,7% par an.
Le rôle déterminant
des migrations
résidentielles dans
la baisse de population
Entre 2006 et 2031, la baisse de la
population du Grand Nancy ne se-
rait pas due au solde naturel, mais
au jeu des arrivées et départs sur
l’agglomération : on compterait
37 000 départs de plus que d’arri-
vées. L’excédent des naissances
sur les décès (environ 31 000)nesuf-Source : Insee
firait pas à compenser le solde mi-
Répartition des actifs Répartition des actifs gratoire négatif.
occupés sortants par occupés sortants
Plus de 30% des migrations se
catégorie socioprofessionnelle par type de ménage
concentreraient sur les communes
Artisans, commerçants,
du Bassindevie (hors Grand Nancy)chefs d'entreprises
AutreFamilleCadres,
3,2%Ouvriers monoparentale 5% et sur le reste de la Meurthe-et-Mo-professions
11,3% 4%intellectuelles selle (hors Bassin de vie).
supérieures
31,2%
La première zone d’échange avec
Personne
Employés seule l’agglomération nancéienne serait le21,6% 21%
reste du Bassin de vie. Entre 2006
et 2031, 18% des départs du Grand
Couple Nancy se feraient vers ces commu-
(autre)
nes et 13% des arrivées en seraient1%
Couple issues, soit 18 000 départs de plus
Couple(1 actif)
(2 actifs)11% que d’arrivées.
58%
Professions intermédaires La deuxième zone d’échange serait
32,6%
le reste de la Meurthe-et-Moselle,
Source : Insee, recensement de la population 2006,Source : Insee, recensement de la population 2006,
exploitation complémentaireexploitation complémentaire avec autant de migrations que pour le
reste du Bassin de vie. Les départs et
Migrations des actifs occupés arrivées y seraient cependant plus
Zone Arrivées de Départs vers Solde équilibrés, avec un solde migratoire
SCoTSud54 6 283 10 697 -4 414 négatif d’environ 4 000 personnes.
dont Bassin de Vie 3 268 5 996 -2 728
Les autres départements lorrains, en
dont reste du Scot 3 015 4 701 -1 686
premier lieu la Moselle, puis les Vos-
Lorraine (hors Scot) 5 378 6 377 -999
ges et enfin la Meuse, seraient égale-
Régions limitrophes 2 392 3 001 -609
ment des zones d’échange privilégiées.Autres régions 5 295 12 244 -6 949
Le Grand Nancy recevrait plus d’habi-dont Ile-de-France 1 625 4 488 -2 863
tants de ces départements qu’il n’endont Rhône-Alpes 612 1 654 -1 042
verrait partir (en particulier, pour les Vos-dont PACA 439 1 059 -620
Total 19 348 32 319 -12 971 ges un solde migratoire positif d’environ
Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire 14 000 personnes).
Projections de population : Grand Nancy et Bassin de vie De nombreux départs
Année 2006 2011 2016 2021
de personnes
Grand Nancy Hommes 122 300 121 900 121 000 120 500
de 25 à 60 ansFemmes 136 200 135 500 134 000 133 200
Ensemble 258 500 257 400 255 000 253 700
Entre 2006 et 2031, près de 180 000
Autres communes du Bassin de vie 107 900 109 600 111 000 112 200
personnes âgées de 25 à 60 ans
SCoTSud54 hors Bassin de vie 199 200 202 800 206 500 209 700
quitteraient le Grand Nancy, alors
Source : Insee, modèle Omphale
4
IGN - Insee 2010que seulement 85 000 y éliraient do- La structure des types de ménages taux iraient quasiment toujours dans
micile. Plus de deux départs sur trois subirait des transformations impor- le même sens : une progression du
seraient ainsi imputables à cette po- tantes. Les ménages constitués de nombre des ménages.
pulation majoritairement active. personnes seules augmenteraient Les ménages dont la personne de
de 17% à 21%, soit environ 10 000Ces départs se feraient en grande référence aurait moins de 25 ans di-
ménages de plus en 2021. Les mé-partie pour le reste du Bassin de vie minueraient d’environ 11% sur la
nages formés de couples diminue-(18%), le reste de la Meurthe-et-Mo- période 2006-2021. L’explication est
raient de 8% à 10%, soit environselle (16%) et la Moselle (9%). Le solde ici majoritairement démographique :
5 000 de moins en 2021. Les famil-migratoire largement déficitaire pour la baisse de la population entraîne-
les monoparentales et les ménagescette tranche d’âge expliquerait en rait mécaniquement la baisse du
hors famille resteraient stables.partie le solde migratoire négatif du nombre de ménages.
Grand Nancy, tous âges confondus. Ces modifications induiraient une pour-
Les ménages dont la personne desuite de la baisse du nombre moyenÀ l’inverse, le Grand Nancy attirerait référence aurait entre 25 et 34 ansde personnes par ménage, qui passe-les populations constituées majoritai- augmenteraient d’environ 16%. Àrait à moins de 1,95 personne quel querement d’étudiants. Ainsi, 57% des l’effet démographique s’ajouterait unsoit le scénario envisagé.arrivants auraient moins de 25 ans, et effet comportemental (qui jouerait
viendraient principalement du reste
quasiment pour moitié dans l’augmenta-
Une hausse du nombrede la Meurthe-et-Moselle (hors Bassin
tion totale) : le nombre de personnes
de vie), de la Moselle et des Vosges de ménages qui s’explique seules augmenterait de plus d’un
(environ 20 000 arrivées pour chacune de par des facteurs tiers, tandis que le nombre de cou-
ces zones entre 2006 et 2031). Le reste ples diminuerait de 7%. Ces deuxcomportementaux
du Bassin de vie fournirait 11 000 jeu- phénomènes conjugués condui-
nes, mais environ autant quitteraient L’augmentation du nombre de mé- raient à la croissance du nombre de
l’agglomération. nages est la résultante d’un effet dé- ménages.
mographique (modification de la
Les ménages dont la personne de
structure par âge et sexe de la pyramide500 à 600 ménages
référence aurait entre 35 et 64 ans
des âges) et d’un effet comporte-de plus chaque année diminueraient d’environ 5%, sous
mental (modification des c-
l’influence d’effets démographique
Malgré la diminution de près de 2% du ments de cohabitation). Le facteur
et comportemental inverses. La
nombre d’habitants entre 2006 et 2021, démographique est le plus influent.
forte baisse de population serait at-
le nombre de ménages du Grand Nan- Toutefois, les effets démographi-
ténuée par l’évolution des comporte-
cy augmenterait de 5% à 6%. En 2021, ques étudiés par tranche d’âge au-
ments de cohabitation : comme pour
au minimum 130 000 ménages vi- raient tendance à se compenser. Au
les 25-34 ans, le nombre de person-
vraient dans l’agglomération. contraire, les effets comportemen-
nes seules augmenterait et celui
des couples diminuerait (d’environFlux avec les principales zones d’échange entre 2006 et 2031
20% chacun).Départs vers Arrivées de Solde
Reste du Bassin de vie 47 500 29 300 -18 200 Les ménages dont la personne de
Reste de la Meurthe-et-Moselle 41 000 36 600 -4 400 référence aurait plus de 65 ans aug-
Moselle 22 800 29 200 6 400 menteraient de plus de 30%. L’expli-
Vosges 14 500 28 800 14 300 cation serait ici principalement
Meuse 8 100 13 600 5 500 démographique, à savoir le vieillis-
Toutes zones 266 700 229 500 -37 200 sement significatif de la population.
Zone de référence : Grand Nancy
Source : Insee, modèle Omphale
Une baisse d’attractivité
Pyramide des âges du Grand Nancy à infléchir
Âge
100
L’évolution récente de la population
90
et la projection démographique
802021 2021 montrent une baisse de l’attractivité
70 résidentielle du territoire du Grand
Nancy qui joue cependant un rôle
60
moteur dans l’espace géographique
50
du SCoT Sud Meurthe-et-Moselle.
40 Le Grand Nancy constitue en effet
30 un pôle d’emploi important qui re-
crute bien au-delà de son périmètre
2006 20 2006
administratif.
10
Pour s’adapter à la forte progression
0
4 000 3 000 2 000 1 000 0 0 1 000 2 000 3 000 4 000 des prix, les ménages s’éloignent du
Source : Insee, modèle Omphale
5Grand Nancy et s’implantent dans les
secteurs où le foncier est moins cher
tout en y conservant leurs emplois.
Dans ce contexte de développe-
ment et afin d’améliorer l’attractivité
erésidentielle du Grand Nancy, le 6
PLH devra mettre en œuvre les
conditions favorables à l’accueil de
familles et au maintien sur son terri-
toire de ménages primo-accédants.
Aussi le SCOT en cours d’élaboration
aura vocation à rechercher un nou-
vel équilibre démographique entre le
Grand Nancy et sa périphérie.
Pierre-Yves BERRARD
Christian CALZADA
Davantage de personnes seules
Nombre de ménages
70 000
60 000
50 000
Nettement plus de départs que
d'arrivées chez les 25-59 ans40 000
Solde migratoire 2006-2031
100 000
30 000 75 000
50 000
25 000
20 000
0
-25 000
10 000
-50 000
-75 000
0 -100 000
Couples Personnes vivantPersonnes seules Familles
-125 000monoparentales hors famille
Moins de 25 ans 60 ans et plus
2006 2011 2016 2021
25à59ans
Source : Insee, modèle OmphaleSource : Insee, modèle Omphale
130 000 ménages dans le Grand Nancy en 2021
Ménages Ménages Variation annuelle dont effet dont effet
Âge atteint dans l’année
en 2006 en 2021 2006-2021 démographique comportemental
Moins de 25 ans 20 379 18 026 - 156 - 139 - 17
25-34 ans 21 905 25 342 + 229 + 127 + 102
35-64 ans 56 785 53 946 - 189 - 390 + 201
65 ans et plus 25 146 33 142 + 533 + 459 + 74
Total 124 217 130 458 + 417 + 57 + 360
Source : Insee, modèle Omphale, scénario intermédiaire
6Habitat-habitants et structure de l’espace social du Grand Nancy
L’étude des relations habitat-habitants, qui croise les caractéristiques des ménages et de leurs logements, est un élément essentiel de l’analyse ur-
baine et des fonctions sociales des différents segments du parc de logements.
Trois facteurs jouent un rôle important dans les pratiques résidentielles des ménages (résidences principales uniquement) : le statut d’occupation, la
taille du logement, et sa localisation.
On considèrera que sur le territoire du Grand Nancy, en fonction des caractéristiques du ménage (activité, structure de la famille, revenus...),
c’est-à-dire le “QUI”, le choix du logement (statut d’occupation, caractéristiques du logement, préférences pour un environnement plus ou moins ur-
banisé), c’est-à-dire le “QUOI”, va s’effectuer en privilégiant, sous des contraintes diverses, l’un ou l’autre des aspects.
C’est ce qui va fonder la construction de strates d’habitat (ou segments de parc) à partir d’une homogénéité des caractéristiques du logement.
En prenant en compte le statut (proprié-
Structures familiales et motorisation dans l'espace social taire, locataire, locataire HLM, locataire de
du Grand Nancy meublé, logé gratuitement), la taille du lo-
gement associée à sa localisation, il estCoordonnées sur le plan factoriel 1-2
possible de construire une trentaine de
1,2 strates sur le Grand Nancy.
Couple 4 À ces strates d’habitat, on va associer des
enfants et +
variables décrivant les caractères sociaux et
1,0
démographiques des ménages : statut fami-
lial, ancienneté d’emménagement, type de
logement, niveau de diplôme, type d’activité,
0,8
nombre de voitures.
Famille
monoparentale Le schéma fait apparaître les éléments struc-
0,6 Couple 3 turants de l’espace social du Grand Nancy.
enfants
L’intersection des axes vertical et horizontal
Situation
familiale représente le profil moyen des ménages. L’a-
autre
0,4 nalyse factorielle (Analyse Factorielle des
Correspondances) permet de représenter
enfantsCouple 2
71% de la variabilité des profils d’occupation
0,2 du Grand Nancy.
Couple 1 enfant
La proximité des caractéristiques met en évi-Pas de voiture
3voitureset+ dence les corrélations entre ces dernières
0,0
1voiture2 voitures dans l’occupation des logements. Ainsi, les
ménages célibataires et les ménages sans
Couple sans Célibataire voiture ont tendance à occuper les mêmes
-0,2 enfant
strates du parc de logements.
Selon le premier axe, l’espace social du
-0,4 Grand Nancy oppose les ménages célibatai--1,0 -0,5 0,0 0,5 1,0
res sans voiture, qui ont emménagé depuis
Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire moins de deux ans dans de petits apparte-
ments, aux couples avec enfants, possédant
deux voitures et résidant depuis plus de 20
Activité et qualifications dans l'espace social du Grand Nancy
ans dans une maison individuelle dont ils
sont propriétaires.Coordonnées sur le plan factoriel 1-2
Le second axe structure l’espace social des0,08
relations habitat-habitants du Grand Nancy
entre familles monoparentales et couples
0,07
Chômeurs avec plus de trois enfants résidant depuis
cinq à neuf ans, et célibataires arrivés
0,06
plus de 20 ans.
L’espace social du Grand Nancy peut être dé-0,05
coupé en cinq groupes (Classification,
Femmes ou méthode des centres mobiles) :
0,04
hommes
* le groupe 1 : ménages célibataires (no-au foyer
tamment d’étudiants), qui ont emménagé0,03
depuis moins de quatre ans, sans voi-
ture, et locataires d’appartements de
0,02
moinsde40m²;
Autres inactifs * le groupe 2 : ménages célibataires disposant
Sans Élèves, étudiants,0,01 d’une voiture, propriétaires ou locatairesdiplôme stagiaires
d’appartements de moins de 70 m² ;
CEP, BEPC, 1er Cycle universitaire
0,00 * le groupe 3 : familles monoparentales et
BacCAP, BEP Actifs
2ème Cycle universitaire couples avec enfants, locataires depuisayant un
emploi cinq à neuf ans d’appartements HLM de 70-0,01
à 150 m² ;
* le groupe 4 : couples avec ou sans enfant,
Retraités-0,02
disposant de deux voitures, propriétaires
d’une maison de plus de 70 m² depuis plus
-0,03 de dix ans ;
-0,2 -0,1 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 * le groupe 5, dans lequel on trouve des famil-
les monoparentales, logées en HLM (40-70
m²) ou en locatif privé (70-100 m²).Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
7Savoir plus : Occupation du parc dans l'espace social du Grand Nancy
Coordonnées sur le plan factoriel 1-2
Propriétaires
- Communauté urbaine du Grand Nancy : Prop. - 25m² S10,70
Prop. 25-40m² S2
www.grand-nancy.org
Prop. 40-70m² S3
Prop. 70-100m² S40,60 S18
- Aduan : Prop. 100-150m² S5
Prop. >=150m² S6www.aduan.org
Locataires0,50
Loc. - 25m² S7
- Les outils de l’aménagement : Loc. 25-40m² S8S17
0,40 Loc. 40-70m² S9www.outil2amenagement.certu.
Loc. 70-100m² S10
S16
developpement-durable.gouv.fr Loc. 100-150m² S11S12
0,30 Loc. >=150m² S12
S11 Loc. HLM- www.insee.fr
Loc. HLM - 25m² S13
0,20 Loc. HLM 25-40m² S14
Loc. HLM 40-70m² S15S10 S15
Loc. HLM 70-100m² S16
0,10 Loc. HLM 100-150m² S17
S6 Loc. HLM >=150m² S18
S14 S13
0,00
S9
S7S8
S5
-0,10
S1
S2
-0,20
S3S4
-0,30
-1,0 -0,5 0,0 0,5 1,0
Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
Ancienneté d'emménagement dans l'espace social du Grand Nancy
Coordonnées sur le plan factoriel 1-2
0,20 5-9ans
2-4ans
0,10 -2 ans
0,00
10 - 19 ans
-0,10
Ministère de l’Économie,
de l’Industrie et de l’Emploi
-0,20
Insee
Institut National de la Statistique
-0,30et des Études Économiques
Direction Régionale de Lorraine
15, rue du Général Hulot -0,40
+ 20 ans
CS 54229
54042 NANCY CEDEX
-0,50
Tél : 0383918585 -1,0 0,0 0,5 1,0-0,5
Fax: 0383404561 Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
www.insee.fr/lorraine
Typologie de l'espace social des relations habitat-habitants
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION du Grand Nancy
Jean-Paul FRANÇOIS Coordonnées sur le plan factoriel 1-2
2,0Directeur régional de l’Insee
Groupe 3
COORDINATION RÉDACTIONNELLE
Christian CALZADA 1,5
Gérard MOREAU
RESPONSABLE ÉDITORIALE 1,0
ET RELATIONS MÉDIAS
Groupe 5Brigitte VIENNEAUX
0,5
RÉDACTRICE EN CHEF
Agnès VERDIN
0,0
Groupe 1RÉALISATION DE PRODUITS
Groupe 4ÉDITORIAUX Groupe 2
-0,5Édith ARNOULD
Marie-Thérèse CAMPISTROUS
ISSN : 0293-9657 -1,0
-1,5 -1,0 -0,5 0,0 0,5 1,0 1,5 2,0
© INSEE 2010 Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation complémentaire
8

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin