La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

LIVREBLANC« Droit Individuel  la Formation : Quelle ralit pour les salaris ? » Etude ralise en fvrier 2007 par
Ressources Humaines
Production-Maintenance -Qualit Marketing - Comm'
Autres
Informatique
Comptabilit - Finances
Achats- services gnraux
10,6%
Production
Edition, communication, mdia, publicit
Banques - Assurances
Informatique, Internet et Tlecom
Industrie chimique et pharmaceutique
Construction - BTP - Immobilier
Enseignement & Formation
<20 salaris 21-50 51-100 101-250 251-499 500-1000 1001-2000 2000 et+
Services aux entreprises
Commerce - Distribution
9,0%
4,1%
2%
0%
16%
14%
8,91%
9,31%
9,70%
4,59%
4,59%
4,85%
4,98%
17,1%
4,33%
Rpartition des rpondants par secteurs dactivit
2,88%
2,49%
2,49%
7%
10,4%
10,09%
Fonction des rpondants
Sant, sanitaire et social
14,1%
21,6%
Conseil, tudes & ingnierie
Htellerie, tourisme et restauration
Agriculture
industrie automobile
PREAMBULE Ralise en fvrier 2007, cette tude avait 3 objectifs majeurs :  Mesurer le degr de connaissance du DIF par les salaris et comprendre la position des salaris par rapport au DIF Analyser  Donner un aperu concret de lapplication du DIF dans les entreprises. Cette tude mene auprs des internautes de diffrents sites emploi (Cadremploi, Keljob) et des sites Formation (Keldif, Kelformation…) a connu un vif succs avec plus de 750 participants. Ce nombre important de rpondants dmontre que le DIF est un sujet a une capacit forte  mobiliser et  intresser les salaris. . Ltendue des rponses permet aussi  cette tude de donner un aperu reprsentatif de la ralit du DIF dans les TPE, les PME et les grandes entreprises et davoir la vision de lensemble des populations cibles (cadres, employs, agents de matrise ou dirigeants…) Un panel reprsentatif
autres
Commercial-vente
4,46%
13,1%
40%
12%
40%
Etude Kelformation.com / fvrier 2007
Statut des rpondants
5%
14%
12%
3%
3%
12%
8%
6%
12,71%
13,63%
3%
9%
4%
10%
8%
Transport-Logistique
T aille des e ntreprises des rpondants
22%
22%
Cadre Em ploy Agent de m atrise Ouvrier Dirigeant
La part importante de petites entreprises permet davoir une vision concrte du DIF dans les PME. Par ailleurs, cette part importante sexplique aussi par le nombre important de salaris exerant leur activit dans des activits de services. LEDIF,UN DISPOSITIF CONNU MAIS ENCORE MAL MAITRISESavez -vous ce quest le DIF ? 19,54% Oui Non 80,46% 80% des salarisdclarent avoir entendu parler du DIF corroborant ainsi les chiffres dun sondage de lAGEFOS-PME de dcembre 2006 o ils taient 71%  connatre de nom le DIF. Les salaris qui ont connaissance du DIF ont appris lexistence de ce dispositif par : service formation /RH de lentreprise  27 % Le presse  21% et le web  18 % La  Dautres sources  15 % (centres de formation, OPCA, ANPE, APEC, centre de bilans de comptences, amis, syndicats)  Des collgues  9%  Leurs managers  7%  Le comit dentreprise  4% Il est intressant de noter que les salaris ont eu majoritairement recours  des ressources externes  lentreprise pour dcouvrir et sinformer sur le DIF. NB: le sondage tant effectu auprs dinternautes frquentant des sites emplois et formation, il faut peut tre pondrer ce point, sachant que nous tions en prsence dune population qui prend sa carrire en main et qui est soucieuse de garantir son employabilit
La lecture des questions complmentaires dmontre toutefois que la totalit des salaris ne maitrise pas les subtilits du DIF. Le DIF est-il financ par lentreprise ? Lentreprise peut-elle refuser une demande de DIF ? 62,27% 70% 56,22% 60% 60% 50% 50% 40% 40% 25,77% 30%22,56% 30% 18,02% 15,17% 20% 20% 10% 10% 0% 0% Oui Non Ne sait pas Oui Non Ne sait pas % des salaris pensent ou ne savent pas que lentreprise a le droit de refuser une demande de DIF 43  37 % des salaris ne savent pas que le DIF est financ par lentreprise La transfrabilit du DIF pose galement question. Seuls 34,5 % des salaris dclarent quils ne conserveront pas leurs heures acquises au titre du DIF sils changent dentreprises Ces chiffres dmontrent  quel point il est important de communiquer rgulirement sur le Dif pour combattre les ides reues. Il est  noter quil ny a pas une diffrence notoire de connaissance du dispositif lie aux types de population (cadres, employs) ou  la taille dentreprise. Sous-conclusion Les salaris ont entendu parl du DIF  une trs grande majorit. Il ne faut toutefoispas relcher les efforts en matire de communication car l’ensemble des principes rgissant le DIF n’est pas matrispar la totalit des salaris.
LEDIF,UN SUJET QUI MOBILISE LES SALARIESLe nombre important de participants  cette enqute dmontre que le DIF est un sujet qui ne laisse pas indiffrent les salaris Que ensez-vous du DIF ? 56,47% 60,00% 50,00% 40,00% 27,13% 30,00% 20,00% 11,96% 4,32% 10,00% 0,12% 0,00% C ne sert  rien. Pas Ne sert  rien. Ce sont Intressant mais Je souhaite en prof iter Trs utile. Me suis dj envie de se f ormer encore les mmes qui compliqu. ds que j'aurai trouv la f orm en utilisant mes heures DIFvont en prof iter f ormation correspondant  mes besoins 56 % des salarissouhaitent profiter du DIF ds qu’ils auront trouv la formation correspondant leurs besoins. 12 % des participants  l’enqute dclarent avoir dj suivi ou s’apprter  suivre une formation dans le cadre du DIF. NB (Il faut noter que 47% de ces 12 % de salaris appartiennent  des entreprises de plus de 250 salaris) Les fonctions qui ont profit du DIF  ce jour sont des fonctions commerciales  23%, RH  17% et comptables  12 %. Il faut aussi noter que 27 % des salaris dclarent tre intresss par le DIF mais trouvent les dmarches  entreprendre pour en bnficier trs complexes. Les salaris inscrivent  une trs grande majorit les projets quils souhaiteraient suivre dans le cadre du DIF dans une optique de professionnalisation.
Dans quel but avez-vous ou comptez-vous utiliser vos heures de DIF ?
50%
45%
40% 35%
30% 25%
20%
15% 10%
5%
45,38%
37,98%
0% Pour renf orc er v otre Pour obtenir un ex pertis e mtier diplme et prparer
v otre v olution
prof es s ionnelle
16,65%
Pour v otre c ulture pers onnelle
Dans quel(s) domaine(s) avez-vous ou comptez-vous utiliser vos heures de DIF ?
autres
VAE, bilan de com ptences
PAO Infographie
Bureautique
Dveloppem ent Pers onnel, com m unication
Managem ent
0%
4,90%
13,90%
8,90%
24,75%
18,00%
34,28%
5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40%
Les salaris souhaitent utiliser leurs heures de DIF pour renforcer essentiellement leurs comptences mtiers et linguistiques qui dominent trs largement la catgorie « autres ». Les formations « exotiques » voques lors de la cration du Droit Individuel  la Formation en 2004 (macram, poterie…) ne figurent pas dans les priorits des salaris. Il faut aussi noter que les salaris dclarent  32 % tre volontaires  se former en dehors de leur temps de travail. 35% dclarant quils sadapteraient aux demandes de leur entreprises. Nb Il faut toutefois temprer cet optimisme pour le DIF car seuls 54 % des salaris qui ont rpondu  lenqute dclarent connatre le nombre dheures quils ont acquis au titre de ce dispositif. Connaissez-vous le nombre dheures que vous avez acquis au titre du DIF ? 18,70% Oui Non 54,60%Ne sait pas 26,60% Sous-conclusion Le DIF suscite un enthousiasme fort de la part des salaris et semble amorcer son dcollagenotamment dans les entreprises de plus de 250 salaris. Lobjectif de la rforme de la formation professionnelle de 2004 qui consistait  donner des moyens pour largir le primtre des personnes qui se forment et dengager un vrai dialogue sur la formation est en passe dtre atteint. Il ne faut toutefois pas sombrer dans un optimisme bat. Seulement 55% des salaris connaissent le nombre dheures quils ont acquis au titre du DIF.
LEDIF,QUELLE REALITE DANS LES ENTREPRISES?On observe des diffrences notables en fonction de la taille des entreprises. Lapplication du DIF est une ralit beaucoup plus tangible dans les entreprises de plus de 250 salaris, tant dans la communication que dans lutilisation du DIF - la communication autour du DIF Votre entreprise a t-elle communiqu en interne sur le DIF ? NB Dans les entreprises de plus de 250 salaris, prs de 15,30% 49 % des participants  lenqute dclarent que leur entreprise a communiqu 41,10% Oui non Ne sait pas 43,60% Comment votre entre rise a-t-elle communiqu sur le DIF ? 35,0% 28,6% 30,0% 25,0% 17,8% 20,0%17,0% 14,8% 15,0%12,5% 9,2% 10,0% 5,0% 0,0% Les entreprises qui ont communiqu sur le DIF ont utilis en majorit le bulletin de paie, lintranet RH et des runions dinformation auprs des salaris pour prsenter le DIF. Il faut aussi noter la part importante laisse au management qui a jou le rle de premier RH soit via une communication spcifique ou lors des entretiens dvaluation.
- l’utilisation du DIF Le DIF dans votre entreprise est un dispositif ... 4,80% dont on parle peu ou jamais qui commence  tre connu et utilis par certains 38,60% collaborateurs auquels les salaris ont largement recour s pour se former 56,59% Sur ce point, on observe galement de trs gros carts entre les diffrentes entreprises. Dans les entreprises de plus de 250 salaris, le DIF est davantage utilis. 49% de ces salaris dclarent que le DIF commence  tre connu ou que les salaris y ont largement recours. Si on observe un intrt pour le DIF de l’ensemble des salaris, force est de constater que son utilisation est ingale et qu’elle reste pour l’instant l’apanage des salaris des structures importantes. - les demandes de DIF Comment le DIF est mis en oeuvre dans votre entreprise ? 54,5% 60,0% 50,0% 40,0% 25,3% 30,0%20,2% 20,0% 10,0% 0,0% Les salaris peuvent choisir la Les collaborateurs doivent faire Vous ne savez pas comment formationqui'lssouhaitentleurdemandepartird'unelistelessalarisfontunedemande suivre prselectionne de formations du DIF
Dans lesprit des salaris rgne en majorit encore un certain flou sur la manire deffectuer une demande de DIF. Ils ne matrisent pas en gnral la latitude dont ils disposent pour choisir leur formation et ce en particulier dans les entreprises de moins de 250 salaris. Dans les entreprises de plus de 250 salaris, seuls 24,86 % des sonds ne savent pas quelle est la politique prne en matire de DIF. Conclusion Le DIF semble prendre son essor. 4 salaris sur 5ont entendu parler du DIF mme sils ne connaissent pas en dtail les modalits dapplication qui rgissent le dispositif.Le DIFsuscite unvif intrt de la part des salarisqui ont compris la ncessit de prendre leur carrire en main et de garantir leur employabilit tout au long de leur vie professionnelle. Les salaris dclarent  une trs grande majorit vouloir bnficier de ce dispositif. Le DIF commence  tre utilis dans 42 %des entreprises (toutes tailles de structures) et prs de 50%de salaris dans les entreprises de plus de 250 salaris.Le DIF est encore pour l’instant une ralit plus concrte pour les salaris des PME importantes et des grandes entreprises. L’essor du DIF passe encore par une communication accrue des entreprisessur le sujet. Les axes de communication  traiter en priorit -les principalesmodalits et rgles de fonctionnement du DIF et notamment la problmatique de la transfrabilit - lenombre d’heures acquises par chaque salari-une meilleure lisibilit du process des demandes de DIF(comment faire, quelle formation choisir) A propos de ltude er Cette tude a t ralise par Kelformation.com 1 moteur de recherche de formation ddi aux salaris, tudiants et aux professionnels de la formation.Ne manquez pas dbut avril 2007 la sortie du nouveau Kelformation. Un nouveau site avec des innovations technologiques majeures et un bouquet tendu de services pour permettre aux salaris et aux entreprises de dvelopper leurs comptences individuelles et collectives … Kelformation.com est une marque dAdenclassifieds, un leader des annonces classes sur Internet. Pour plus dinformations, veuillez contacter Karine Reffet Charge de communication karine.reffet@adenclassifieds.comTel . 01 76 63 02 20 Sbastien Fromm Responsable de marque sites Formation Sebastien.fromm@adenclassifieds.comTel : 01.76 63 02 10