La lecture en ligne est gratuite
Lire Télécharger

a) Etudes générales et méthodologie.
In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 283-295.
Citer ce document / Cite this document :
a) Etudes générales et méthodologie. In: L'année psychologique. 1936 vol. 37. pp. 283-295.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1936_num_37_1_5409ZOOLOGIQUE RALIT 283 PSYCHOLOGIE
oiseaux ayant fait cette expérience or effectivement les oiseaux
après avoir enregistré cette très vite pendant longtemps
reconnurent ou crurent reconnaître les hyménoptères éviter ou des
espèces mimétiques après dressage antagoniste faisant disparaître
la réaction de refus la première tendance acquise reparut spon
tanément
244 FR HEIKERTINGER Die Mimikrymodelle der Tag
talter Afrikas und ihr Ekelgeschmack Les modèles pour le
mimétisme des papillons diurnes Afrique et leur goût répugnant
Bi Zentr. LVI 1936 151-166
La valeur du mimétisme repose sur la notion que les espèces
imitées possèdent une odeur et une saveur répugnantes exer ant une
protection
En est-il ainsi même en se pla ant sur le terrain anthropo-
morphique auteur adressant aux Danaïdes trouve il en
est rien les mâles ont une odeur florale et dans les deux sexes
si odeur est pas agréable elle est commune beaucoup es
pèces qui ne sont pas imitées aux Piérides par exemple
Et la question est autre car est effet des odeurs et saveurs sur
les animaux mangeant des papillons qui importe et non sur homme
20 PSYCHOLOGIE ZOOLOGIQUE ET BIOLOGIE
Etudes générales et méthodologie
245 GEMELLI étude du comportement en psychologie
animale Scientia LX 11 et 12 1936 sup fran ais 108-
120 et 129-141
envisage les principales méthodes proposées de psychologie
scientifique objective le behaviorisme américain de Watson Lashley
Hunter et la conception finaliste purposive de Tolman école
de la forme et celle du réflexe conditionnel oppose toutes son
attitude propre qui en acceptant étude du comportement se
refuse ramener toute la vie psychique
Les recherches sur le comportement des rats au labyrinthe
montrent bien la complexité des facteurs en jeu ce qui rend inadé
quate la méthode des réflexes conditionnés en psychologie Cette
fa on complexe de réagir et de adapter du rat ne explique pas
comme une simple succession des réflexes la vie de animal est bien
plus riche surtout elle est bien plus remarquablement organisée
Des études entreprises sous la direction de par le Dr Zunini
chez les Poissons mettent en évidence même chez les Vertébrés
inférieurs importance des caractéristiques individuelles une certaine
spontanéité dans adaptation aux variations de milieu conditionnée
par organisme intégral et non par des chaînes de réflexes
Rappelant les caractères du comportement animal dégagés par 284 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
Mc Dougall déclare on doit en tenir aux deux règles de
Lloyd Morgan attribuer des processus psychiques supérieurs que
ce qui est inexplicable par les inférieurs et de Claparède
interpréter une action déterminée un animal en fonction du
niveau de développement psychique de cet
246 THOMAS La Notion de instinct et ses bases scienti
fiques In-80 de 310 pages Paris Vrin 1936
Voir si instinct existe déterminer dans affirmative sa nature
et délimiter aussi précisément que possible son domaine tel est le
triple but que je me suis assigné déclare dans son avant-propos
On connaît assez les idées de auteur qui expriment dans de nom
breuses publications résumées ici se répétant propos de tout exa
men des faits pour il ne soit pas nécessaire de les indiquer une fois
de plus
il suffise de signaler que dans ensemble des chapitres partant
de origine de la vie pour aboutir la psychologie humaine on
trouvera de nombreux faits et de non moins nombreuses discussions
et de citer la délimitation définitivement élaborée du domaine de
instinct où sont exclus réflexes et tendances en ne lui attribuant
que activité intentionnellement orientée par individu pour la
satisfaction de ses besoins matériels et de ceux de sa progéniture
selon le procédé spécifique universellement usité par ses semblables
et dont il tient la connaissance de ses aïeux par hérédité
247 THOMAS La notion de instinct connaissance innée
et sa tenue devant la méthode expérimentale Scientia LIX
1936 252-264
Chez les animaux comme chez les hommes dit T. la conduite
est fonction de synergies hétérogènes et complexes dans lesquelles
il est difficile apprécier exactement le rôle des divers facteurs
Pour dégager instinct des autres fonctions psychologiques et
physiologiques il faut soumettre la recherche une rigoureuse
discipline
étude des mammifères et oiseaux élevés par leurs parents ou
celle des insectes sociaux se prête mal une étude précise des mani
festations de instinct les animaux solitaires naissant isolés sont au
contraire un matériel favorable
Le résumé un certain nombre de faits concernant les araignées
et les papillons conduit reprendre sa définition de instinct
comme connaissance virtuelle et héréditaire un plan de vie
spécifique et la défendre contre les critiques théoriques et expé
rimentales nouvelle phase une polémique prolongée avec Verlaine
248 STUMPER homme et la fourmi Scientia LX
1936 95-108
auteur envisage la vie sociale des fourmis par comparaison avec
les sociétés humaines
tat des fourmis constitue essentiellement une communauté PSYCHOLOGIE ZOOLOGIQUE RALIT 285
destinée élever une couvée et dont le signe distinctif est une odeur
spécifique une odeur tat
Une reine une énorme fécondité et une grande longévité
16 ans) associée des femelles atrophiques les neutres
une vie de ou années) résultant une alimentation différenciée
contribuant odeur commune sans doute) ce sont les conditions
du développement de colonies comprenant un grand nombre indi
vidus a-t-il division du travail Dans une certaine mesure
peut-être mais sans rigidité coup sûr entraide Elle paraît assez
illusoire Capacité apprendre et de communiquer Il semble
bien Forme de tat Monarchie comme chez les abeilles Cer
tainement pas Communisme marxiste Peu en accord avec des
manifestations égoïstes des instincts antisociaux la symphilie pour
des parasites destructeurs Et il est enfantin conclut établir
des comparaisons entre IPS hommes et les fourmis et le langage on
utilise reine soldat esclave est regrettable Mais il chez les
fourmis comme chez les antagonisme entre forces attrac
tives et forces répulsives instincts altruistes et égoïstes penchants
collectivistes et individualistes seulement chez les fournis il est
établi un équilibre trop rigide pour permettre le progrès
249 JORDAN Esprit et Matière Rech Ph. 1936
299-320
Les instincts selon J. ne sont pas décomposables et ne peuvent
résulter une expérience ancestrale transmise par hérédité comme
exemple de divers hyménoptères le prouverait en particulier le
fait que les instincts des ouvrières abeilles ne peuvent se développer
que chez des neutres qui ont pas de descendance auteur ne tenant
pas compte de deux faits la parthénogenèse assez fréquente des
ouvrières et la possibilité une présence instincts semblables
ceux des ouvrières chez des femelles évidente chez les fourmis dans la
fondation des colonies)
instinct serait unité élémentaire partir de laquelle se cons
truiraient les activités psychiques supérieures 1-à où les obstacles
sont rencontrés naît la méthode des essais et erreurs avec fixation
des résultats heureux expérience acquise provient de ce que tout
ce qui précède la satisfaction un instinct ou se produit en même
temps devient partie intégrante une structure de valeurs et
acquiert une force impulsion il agisse une structure de
forme ou une structure de mouvements
apprentissage repose sur association une perception ou
action avec un complexe instincts il exige la notion une direction
unitaire impliquant relation et le véritable phénomène psychique
consiste en une synthèse est-à-dire en une acquisition de relations
Il aurait dès lors irréductibilité du psychologique la physiologie
cérébrale qui ne pourrait rendre compte de cette synthèse assertion
imprudente comme toutes celles qui ont dans le passé prétendu
poser une barrière infranchissable aux progrès de la science)
Que les hommes des sciences de la nature conclut le biologiste
Utrecht occupent des phénomènes objectifs pourvu ils ne 286 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
ferment pas les yeux sur les manifestations de unité dans la matière
qui nous forcent de concevoir le problème métaphysique de unité
elle-même
250 RABAUD Phénomène social et Sociétés animales
In-80 de 321 pages Paris Alean 1937 Prix 45 francs
fait porter sur les problèmes de sociologie animale son esprit
analyse critique aiguë et tenté de dissiper bien des préjugés de
remettre en question des données considérées comme acquises
inorganisation paraît absolument générale dans toutes les
formes de Sociétés animales elles se rencontrent chez des Arthro
podes ou chez des Vertébrés
il agisse cependant de Sociétés est ce qui apparaît bien
avec origine une interattraction sur laquelle apporte inté
ressantes observations
Mais au sein de cette Société chaque individu un comportement
comparable celui il aurait il se trouvait isolé travaillant
sans aucune spécialisation
Sur ce point je ferai pour ma part quelques réserves en dehors
de interattraction fondamentale il me paraît bien avoir dans
certains cas des interactions et le comportement de individu isolé
paru parfois nettement modifié chez les fourmis
Mais pour R. même dans les Sociétés humaines hiérarchisées
on exagéré importance du social et selon lui dès que analyse
dissipe les complications apparentes individuel ressort et le social
efface
Cet individualisme foncier suscitera évidemment bien des opposi
tions mais le livre riche observations saura faire penser
251 STERZINGER Der Gradationsschluss bei höheren
Mausen und niederen Tieren Ameisen Erd-und Steinlaüfern
Ohr und Regenwürmer La conclusion par gradation chez les
animaur supérieurs souris et inférieurs fourmis vers ae terre)
Ps. CXXXVIII 1936 293-308
On conclut un lien de causalité quand un fait croît parallèlement
un autre par exemple un acte retrouve cette attitude chez les
animaux Des souris peuvent sortir une cage par une ouverture
circulaire fermée par un disque qui présente son niveau une fente
dont la largeur croît de gauche droite Il agit de savoir ou la souris
ayant par hasard poussé en essayant de sortir le disque vers la
gauche constatera que la fente élargit et continuera de pousser
dans le même sens On trouve des exemples de cette conduite mais
il est rare que action soit continue et ne soit pas interrompue par des
efforts sur autres points
Chez les fourmis les chemins olfactifs suivis par ces insectes pré
sentent une gradation de odeur qui indique la direction du nid Si
on inverse un fragment du chemin les fourmis après avoir parcouru
une certaine distance reconnaissent leur erreur
montré que des animaux qui présentent un stéréotropisme
positif peuvent reconnaître la direction favorable dans un chemin PSYCHOLOGIE ZOOLOGIQUE RALIT 287
dont les parois convergent un côté et divergent de autre et corriger
leurs erreurs Il finit par étendre au protoplasme vivant le pouvoir
de tirer des conclusions de ce genre et appuie sur cette idée pour
justifier des explications lamarkienHes de certains caractères spéci
fiques
252 LEBLOND et NELSON instinct maternel
après hypophysectomie B. CXX II 20 1936 548 549
Dans huit cas fut pratiquée une hypophysectomie complète chez
des souris en train allaiter consécutivement la sécrétion du lait fut
tarie les glandes mammaires atrophièrent et instinct maternel
parut rétrocéder Toutefois en maintenant animal en contact avec
des jeunes on changeait deux fois par jour) reparut
avec ses manifestations caractéristiques construction du nid et
garde des jeunes) et fut maintenu pendant trois mois
Ainsi outre le contrôle humoral incontestable des stimuli
directs comme ceux dus la présence des jeunes peuvent mettre
en action le mécanisme nerveux commandant les manifestations de
instinct maternel
253 DOGNON et BIANCANI Ultra-sons et Biologie
In-12 Paris Gauthier-Villars 1937 Prix 25 francs
Cette petite monographie inaugure une collection actualités
radiobiologiques elle apporte sur la question nouvelle des actions
exercées par les ultra-sons sur les êtres vivants un bon exposé des
données actuelles encore très incomplètes
propos une hypothèse gratuite de Wolfers sur la possibilité
émission ultra-sons par les animaux les auteurs ont pas utilisé
les travaux montrant efficacité de vibrations aériennes de fréquence
inaudible pour homme chez des Orthoptères mais il agit là une
région marginale de fréquences ultra-sonores
254 BETTINA MANCUSO azione del soleggiamento sugli
Insetti Aracnidi Anfibi action de insolation sur les Insectes
les Arachnides et les Amphibiens di XXI 1936
10-15
Exposés au soleil dans des capsules de porcelaine des insectes
arachnides et batraciens subissent une action îéthale variable avec
espèce et la luminosité même avec la tête protégée)
action une lampe de quartz vapeurs de mercure est moindre
que celle du soleil mais action thermique de air est pas celle
en jeu car les animaux vivent obscurité dans un milieu 39 -40
et au soleil meurent en août en 5-15 minutes Blaps Pentodon
Sphodrus Grenouille) ou 15-20 minutes Isopodes Gryllotalpa)
ou 60 minutes Mouches) et en octobre après un plus long délai
255 RABAUD Préhensilité et moyens de préhension
chez les Vertébrés Mémoires du Musée royal histoire natu
relle de Belgique 2e s. 31936 Mélanges Paul Pelseneer) 43-52
Aucun vertébré ne possède appareil de préhension usage 288 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
exclusif tous prennent ou capturent avec la bouche les appendices
ou le corps lui-même utilisation accompagne-t-elle de particula
rités anatomiques adaptées la préhension Telle est la question
examine
En ce qui concerne la disposition qui est considérée comme pré
sentant un type adaptation la main relève que la présence du
pouce opposable ne fait que déterminer un certain mode de préhen
sion mais ne conditionne pas la préhension en général qui comporte
comme condition anatomi que des doigts longs ayant une capacité
de flexion mais cette condition est pas suffisante et peut être
remplacée par autres
La préhension relève de réflexes qui peuvent exister ou ne pas
exister comme le montre le cas des oiseaux dont certains seulement
utilisent leurs pattes pour la préhension et le réflexe enroulement
permet la préhension par les serpents dépourvus appendices La
synergie des pattes permet la chez les rongeurs dépourvus
de main alors que autres mammifères de constitution analogue
ne présentent pas cette modalité fonctionnelle de préhension
utilisation une queue prenante ou une trompe est celle un
dispositif morphologique fortuitement développé
La préhensilité se montrerait donc indépendante de moyens
anatomiques qui auraient en aucun cas le caractère adaptatif
Et aux yeux de idée que la forme et le fonctionnement du mem
bre antérieur des hommes de la main résultent une adaptation
apparaît insoutenable
adaptation fonctionnelle ne accompagnerait pas
morphologique
Les réflexes de préhension conclut R. ne correspondent nulle
ment des organes spéciaux ou spécialisés animal utilise ce il
et utilise suivant les possibilités de son système nerveux En aucun
cas il existe de relation génétique entre le fait de prendre et les
moyens de préhension
256 REY Les conduites conditionnées du cobaye
Ar de Ps. XXV 99 1936 218-312
Le dressage consiste apprendre au cobaye sauter un compar
timent dans un autre de la cage expérience quand est donné
excitant conditionnant pour éviter un choc électrique désagréable
choisi spécialement le cobaye parce que le comportement
normal de animal est immobilité durant de longues périodes quand
on le change de milieu Les mouvements obtenus sont donc beaucoup
plus significatifs ils ne le seraient chez une souris ou un rat De
nombreuses expériences sont faites étudiant la formation de la
conduite conditionnée son extinction les phénomènes inhibition
interne les antagonismes de conduite etc est en se basant sur leur
ensemble que en arrive des conclusions théoriques importantes
la formation de la conduite conditionnée est pas selon lui un simple
phénomène de transfert La conduite conditionnée elle-même est
autre chose que la simple extension des réactions réflexes déclenchées
par le choc électrique Celui-ci selon lui un rôle de sensibilisa
teur disposant organisation sensori-motrice de animal réagir PSYCHOLOGIE ZOOLOGIQUE GENERALITES 289
par des déplacements aux stimuli nouveaux ceci étant valable pour
une certaine période seulement bien entendu Il explique ce phéno
mène en admettant que tout apport énergétique venant de extérieur
tend recharger les voies effectrices préalablement sensibilisées
condition toutefois que cet apport ne consiste pas en stimulations
susceptibles de déclencher de nouveaux réflexes absolus
Quand le courant électrique agit comme tel la fuite est la résul
tante de réflexes désordonnés dont la violence même sauve animal
Quand est au contraire la stimulation conditionnelle qui déclenche
impulsion de fuite activité ne re oit autres renforcements
capables de amener persévérer que ceux qui lui sont fournis par
son propre exercice Cet exercice arrive mettre en évidence les
obstacles qui brisent impulsion primitive ou la dévient en détermi
nant des excitations secondaires inhibitrices Pour se constituer en
fuite effective impulsion dominante devra se conserver en ajustant
un milieu qui compromet cette conservation Si impulsion
initiale est faible son insertion dans le milieu entraîne son extinction
Si elle est forte est elle qui donne une forme au milieu en ce sens
que impulsion se conservant malgré les obstacles impuissants
inhiber amène ces derniers céder selon leurs particularités propres
Cette survie suivie de impulsion dominante qui ne se plie aux
exigences du milieu que dans la juste mesure où cette soumission
lui permet de se conserver constitue selon la trame même des
phénomènes adaptation
On est assez loin on le voit de la théorie classique du condi
tionnement
257 PASTORE Sulla teoria dei riflessi semplici condizionali
tropistid con un caso di fonotropismo Sur la théorie des lexes
simples conditionnels et des tropismes avec un cas de phonotropisme)
Ar it diPs. XIV 1936 170-189
applique analyse logique la théorie des réflexes il
pense que action réflexe résulte de la réunion en série de processus
psycho-physiques élémentaires constitués par variables sti
mulus réaction et fait interne Il critique la doctrine de Pavlov
sur les réflexes conditionnels et détermine la condition logique de
apparition de ceux-ci Il est nécessaire que les deux stimuli appar
tiennent des champs sensoriels différents et se succèdent de telle
sorte que le commencement du stimulus du 2e processus ne se fasse
pas en dehors de la durée de réaction du 1er durée comprenant celle
de image consécutive et des actions chimiques qui accompagnent
Au delà de cet intervalle la liaison ne peut établir habitude une
fois formée la durée du réflexe conditionnel est plus ou moins longue
et dépend des circonstances externes ou internes difficiles déter
miner étudie également la théorie de Loeb sur les tropismes et
constate impossibilité de ramener ceux-ci aux physismes dans
lesquels il équilibre entre action et la réaction sans inter
vention un intermédiaire différent de et Le tropisme provient
de la connexion parallèle et symétrique de deux systèmes actions
réflexes résultant de la réunion de deux processus psychophy
siques en série Il se produit un mouvement coordonné dépendant
ANN PSYCHOLOGIQUE XXXVII 19 290 ANALYSES BIBLIOGRAPHIQUES
de cette structure et ayant pour but annuler la différence de sti
mulus et par suite de réaction signale un cas de phonotropisme
dans oreille de la chauve-souris qui se trouve munie un appareil
écoute réalisant les conditions nécessaires pour orientation tro-
pistique des sons et il montre que appareil écoute Goerz reproduit
dans son pavillon oreille de cet animal
258 SNYGG Maze learning as Perception apprentissage
de labyrinthes en tant que perception of genet Ps. XLIX
1936 231-239
En analysant des expériences que lui ou autres expérimentateurs
ont déjà publiées et en confirmant ses vues par des expériences de
contrôle montre avec beaucoup de force que apprentissage
un labyrinthe fait multiples repose sur une différenciation
perceptive grâce des repères visuels ou autres sinon de toutes les
sections du labyrinthe du moins de celles il appelle critiques
et où animal doit changer de comportement Le progrès de appren
tissage dans de tels labyrinthes se ferait en étapes dans la première
il les sections successives où la procédure correcte employer
est la même par ex tourner toujours gauche) décroissance des
erreurs au fur et mesure que le rat approche de la section critique
où il faut tourner du côté opposé Comme la procédure adoptée est
incorrecte pour la section critique le nombre des erreurs dans ces
sections est élevé Dans la 2e phase il yâ différenciation du labyrinthe
en sous-labyrinthes pourrait-on dire les rats sont capables exé
cuter la réponse correcte pour chaque succession de sections qui
constitue un sous-labyrinthe mais ils ne peuvent encore en distinguer
la limite est-à-dire la section critique En conséquence il une
tendance anticiper fait que explique pas est-à-dire
exécuter le changement de procédure dans la section qui précède
la section critique et les erreurs augmentent avec la proximité de la Peu erreurs sont faites la section critique elle-
même et sitôt que la réponse correcte est exécutée le sous-labyrinthe
suivant est attaqué correctement Enfin dans la 3e phase les sections
critiques sont distinguées de la suite des sections même procédure
et les erreurs disparaissent
259 SPENGE The nature of discrimination learning in
animals La nature de apprentissage de la chez
les animaux Ps Rev. XLIII 1936 427-449
montre que apprentissage de la explique
entièrement par le mécanisme de essai et de erreur et indique
un certain nombre de conséquences expérimentales qui ensuivent
260 MUENZINGER et FLETCHER Motivation
in learning VI La motivation dans apprentissage of
Ps. XXII 1936 79-91
On compare dans apprentissage un appareil en différentes
combinaisons de motifs faim seule faim et choc crainte du choc PSYCHOLOGIE ZOOLOGIQUE GENERALITES 291
on étudie aussi influence de la place du choc avant ou après le
choix etc
Le choc avant le choix est la plus mauvaise méthode Vient ensuite
la faim employée seule Les autres méthodes sont peu près équiva
lentes et beaucoup plus rapides
Dans toutes ces méthodes il en réalité récompense et punition
il toujours une situation pénible laquelle animal cherche
échapper et un acte agréable par lequel il échappe La combinaison
des divers aspects de la situation ne donne pas en général une simple
sommation de leurs effets elle fait prédominer le motif le plus fort
Quand des animaux affamés ou rassasiés sont placés dans une situa
tion étrangère au problème alimentaire les premiers sont inférieurs
aux seconds leur agitation est préjudiciable apprentissage
261 HARTMANN Learning as function of the spatial
interval between discriminanda apprentissage comme fonction
de la distance entre les objets distinguer of genet Ps.
XLIX 1936 249-253
habitude de discrimination portant sur les clartés un carré
blanc et un carré noir est montée avec le maximum de rapidité et de
sûreté lorsque les plages sont distantes de 45 cm pour un rat situé
25 cm elles interprète cet optimum non pas comme lié
la situation latérale des yeux chez le rat mais en fonction de la
théorie de la forme pour les distances supérieures et inférieures
optimum il aurait dissolution de organisation formée par les
deux carrés par dissociation dans le 1er cas par assimilation dans
le second
262 KENNEDY et STONE Cross sectional area
of maze pathways in relation to learning by rats La surface de
la section transversale des allées du labyrinthe dans son rapport avec
apprentissage chez le rat of Ps. XXI 1936
325-340
On essayé de contrôler idée de Mills que les grandes dimensions
de la section transversale des allées un labyrinthe en offrant au
rat une plus grande surface explorer retardaient apprentissage
Trois appareils de même forme ont été comparés deux labyrinthes
en saillie sans parois latérales dont la largeur des pistes était dans le
rapport de et un labyrinthe ordinaire de même largeur que le
second Les différences observées dans apprentissage sont faibles
et ne permettent pas de généraliser idée de Mills
263 LORGE Irrelevant rewards in animal learning Récom
penses inadéquates dans apprentissage of Ps.
XXI 1936 105-129
animal est dans une boîte dont le mécanisme ouverture peut
être actionné de fa on invisible par expérimentateur effet satis
faisant vient de la liberté et de la nourriture On fait jouer le méca
nisme chaque fois que animal se lave la figure avec ses pattes se
gratte se lève sur les pattes postérieures ou accroupit dans atti-