Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

HORIZON 2030 HAUTE-NORMANDIE Perspectives Démographiques

De
51 pages
En 1999, la Haute-Normandie comptait un peu plus de 1 780 000 habitants. Depuis 1990, la progression de cette population est de l'ordre de 0,27% par an en moyenne, une évolution deux fois moins forte que pour la période intercensitaire précédente (1982-1990). Cette évolution 1990-1999 est en grande partie due à un solde naturel régional largement positif (+0,48%de croissance annuelle moyenne). Document téléchargeable intégralement
Voir plus Voir moins
HORIZON 2030
PERSPECTIVES
DÉMOGRAPHIQUES
DE LA
HAUTE-NORMANDIE
eCttpebuprésentelicationitcedsevpsedpsredéongrmovoétiluirozlohuqàepaihadresunc0dann203natstnemevitalerlaeprlSué.isrddaled-sedàdnetecnaéongapgrquhiaue,raetemtnlases,uesrégionalesetdépapsel,ioaseltesyonszlelsplemdesiaététrtêmem.seDurbairesontéiness,gessdeécsdpaouéffitnerrus,dsecé retenupeont étedêmemytécanirsoàdrendporéisfoteuottuepEESNIL.sheloesécautrlés:csbipsulosniseebndcofédeemudéoitnoitargiop-suossogransgéues,phiqseyhuartsèseophtpulations spécifqieu.s
Pour en savoir plus, contactez l’INSEE Haute-Normandie 8, quai de la Bourse 76037 Rouen cedex 1 Tél : 02 35 52 49 94
DES PROJECTIONS DE POPULATION ADAPTÉES À VOS BESOINS
AVANT-PROPOS
T loéuvtoeluptrioojnecntaitounredlléemdoeglraapphoipquuleatrieopn,osàesasvuroirdleeutxagurxoduepeféscdonhdyiptéotehtèlseetsa:uxcedlleesmqorutialictoén,ceetrcneellnets qui ont rapport aux mouvements de population, c’est-à-dire aux migrations. Si les premières sont assez faciles à établir, d’autant plus que leur évolution dans le temps est lente, les secondes sont infiniment plus délicates à estimer et peuvent subir des variations importantes et rapides. Les mouvements migratoires subissent en effet l’influence des modes de vie (éloignement des centres urbains par exemple) mais aussi des mouvements de l’emploi, c’est-à-dire de l’économie. Une projection de population est donc le fruit de l’histoire économique de la zone ainsi que de son évolution future. Ainsi, le département de Seine-Maritime, qui a connu entre 1945 et 1975 une période d’industrialisation rapide avec la création d’un nombre considérable d’emplois industriels, a-t-il bénéficié, jusque dans les années 70, d’un solde migratoire positif et d’une croissance soutenue de sa population. A partir de cette période, la baisse des effectifs de l’industrie s’est fait sentir, puis s’est accélérée, entraînant des départs d’actifs et aussi d’inactifs de plus en plus importants. Le solde migratoire atteint -37 000 habitants entre 1990 et 1999. Conséquence : la population s’accroît beaucoup moins vite et sa structure se modifie. La question est donc de savoir si les départs de Seine-Maritime se poursuivront à ce rythme dans les prochaines années. La situation de l’Eure apparaissait plus stable jusqu’à l’arrivée des résultats du dernier recensement. Le département de l’Eure bénéficiait depuis la fin des années 60 d’une arrivée importante et assez régulière d’habitants issus de l’Ile-de-France et attirés par le cadre de vie normand. Bon an mal an, le département de l’Eure bénéficiait ainsi d’un solde migratoire annuel positif de 3 200 habitants. Cette situation devait plus à la proximité de l’Ile-de-France qu’à la situation économique de l’Eure - plutôt satisfaisante au demeurant. Cependant, entre 1990 et 1999, le solde migratoire annuel moyen tombe à 500 personnes. Est-ce un « accident de parcours » ou le début d’une tendance qui pourrait s’accélérer encore à l’avenir ? Les réponses à cette question peuvent conduire à des projections radicalement différentes à l’horizon 2030 ! On sait, bien sûr, que les régions du nord de la France (dont la Haute-Normandie fait partie) sont toutes plus ou moins défavorisées par les mouvements migratoires ; mais l’amplitude des variations dues aux autres facteurs évoqués ci-dessus rend toute projection à long terme extrêmement délicate. C’est donc avec prudence que devront être accueillies et utilisées ces projections et le lecteur avisé admettra aisément que, contrairement à l’adage, ce n’est pas toujours au milieu que se trouve la vertu et qu’il ne suffit donc pas de choisir l’hypothèse médiane pour connaître à coup sûr la population de 2030. De grandes incertitudes existent au niveau régional ; elles sont plus grandes au niveau départemental et plus encore dans de plus petits territoires, où les déplacements de population peuvent être de grande ampleur en fonction du mouvement de l’emploi, de la périurbanisation, de l’accès à la retraite etc … Mais l’exercice, aussi incertain soit-il, permet quand même de souligner quelques phénomènes très importants tels que l’accroissement inéluctable du nombre de personnes âgées, qui pourrait même être « brutal » sur certains territoires. De même, la baisse des effectifs scolaires devrait perdurer encore de nombreuses années, sauf pour les plus jeunes si la fécondité venait à remonter de façon très sensible. La population active entamera elle aussi dans quelques années une longue phase de recul. Ne serait-ce que pour mettre en évidence ces perspectives, l’exercice de projection méritait bien que l’INSEE prenne quelques risques…
Le Chef du Servicedes Études et de la Diffusion Jean LEMATTRE
 .    .   . .  .   . ..  .. .   OPPRT-AN   .. OSVAM3TÉOHOD.    .. .  .  .   .  .    . .  ..  . .  .      .   . ..    . .. .      ..  . .    . .  .  .  .  .  .  . .    ..   E.GILOraogémtdprueiqphnelarnU0nemessit .    .   . .  .el .boba .. .   ORNIENS”3020èsPr  . .  .EL21ESSroisdeplusde60andnuahibattnustrLUPOPAL41.  .  .   ..   0.03n2seusenV0re2N30IROZLHOIVEÀNACTATIOtaluanoiledepopareogivssisbaprse51ALOPUP.    .. .  .  . ctive.   .. .   .      .  . .  ..  . .  ETUAHAL6DNAMRON-ORHÀLIE3020ONIZaLlppuradtsecsnéariosconduisentaceruédlurgomihpae.qu.7  EULÀLREUnla2030IZONHORseopiadlevtngrée   ..   s.leibss.  .  .  .  .  ..  .  .   .  .     ..   .    .. -MNEITAR0L.1EIASOZIR302NÀEMIOHLà315  4. ..    ..    ..    . .  .  .  .  .   .  .  ..  .  .    ..   .    ..  .. .   . YS   .UHSEAPTI33. L24àOZEZIERTSEL61.  .   I.LOMPESDNE.s  aitntédusete.  . .    . .  .larésedessianégecossirlafeefifctLOIAERTEALITNOCSEEN2030BÉTUDIANT.    ..  ..    .  .  .   .  .  .SPRINEUFALESNCIPUSBRIAER.S  IAEN.      . .. .     . .  .3à91SEL2 .  .  .  .  .   . .   .. 
S O M M A I R E
5
INSEE Haute-Normandie 8, quai de la Bourse 76037 ROUEN cedex 1 Tél : 02 35 52 49 11 Fax : 02 35 15 06 32 Ce document a été réalisé par Jérôme FOLLIN, Sandrine ROCHELLE et Marie-Noëlle DÉMARAIS Directeur de la publication : Jacques JACOB , Directeur régional de l’INSEE INSEE Haute-Normandie : Directeur régional : Jacques JACOB Service des études et de la diffusion : Jean LEMATTRE Service statistique : Christian COPENOLLE Service de l’administration des ressources : Jean-Paul BOCQUET Rédacteur en chef : Marie-France GUILLIEN Mise en page : Evelyne BRÉANÇON, Marie-Hélène ROHMER Couverture : Jean-Pierre BOULANGER , graphiste Imprimerie IROPA – Sotteville-lès-Rouen
Horizon 2030 - Perspectives démographiques de la Haute-Normandie