Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'activité des couples en Haute-Normandie

De
3 pages
Les couples à deux actifs ayant un emploi sont les acteurs de la périurbanisation et ce sont les hommes qui supportent les navettes domicile-travail les plus longues. Un trajet plus court pour les femmes est plus compatible avec la vie familiale. Les couples arrivés dans la région depuis 1990 connaissent les navettes domicile-travail les plus importantes. La longueur des trajets domicile-travail est davantage sensible à la catégorie socioprofessionnelle pour les hommes.
Voir plus Voir moins
N° 40  Décembre 2004
VIE DE COUPLE, VIE ACTIVE
Ce dernier demisiècle a vu le développe ment de deux phénomènes : le travail des femmes, indépendamment de l’acti vité de leur conjoint, et la concentration de l’emploi dans les agglomérations. Ces évolutions affectent particulièrement les couples à deux actifs (où les deux mem bres travaillent). C’est tout d’abord avec l’apparition d’un nouveau mot : « périur banisation ». Les actifs travaillent davan tage dans les pôles urbains et de plus en plus loin de leur domicile. Ils viennent s’installer dans des zones rurales où l’emploi est rare mais les logements et le cadre de vie attractifs. Avec deux salaires, il est plus aisé d’acquérir une maison in dividuelle et d’acheter une seconde voi ture pour que chacun puisse se rendre au travail. La conséquence est l’augmenta tion des déplacements, le plus souvent en voiture. Enfin, la conciliation entre la vie de fa mille et la vie professionnelle n’est pas toujours aisée, surtout quand on a des enfants. Souvent les femmes arrêtent de travailler à la naissance du 2e ou du 3e enfant. Par ailleurs, il faut faire des choix quand l’un des membres du couple a une muta tion : parcourir des plus grandes distan c e sq u o t i d i e n n e so ud é m é n a g e ra u risque que l’autre (souvent la femme) ne retrouve plus d’emploi.
Damien BARTHÉLÉMY Responsable de la division «Études sur la population et politiques sociales»
S O M M A I R E
SOCIÉTÉ L’ACTIVITÉ DES COUPLES EN HAUTENORMANDIE Dans les couples, les femmes plus proches de leur lieu de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
LA PARTICIPATION ÉLECTORALE AU PRINTEMPS 2004 Des scrutins assez peu mobilisateurs . . . . . . . . 4
ANALYSES CONJONCTURELLES L’EMPLOI SALARIÉ AU 2e TRIMESTRE 2004 Reprise de l’emploi en SeineMaritime . . . . . . . 7
Lettre statistique et économique de HauteNormandie
L’ACTIVITÉ DES COUPLES EN HAUTENORMANDIE
Dans les couples, les femmes plus proches de leur lieu de travail
Bruno BLAZÉVIC
Les couples à deux actifs ayant un emploi sont les acteurs de la périurbanisation et ce sont les hommes qui supportent les navettes domiciletravail les plus longues. Un trajet plus court pour les femmes est plus compatible avec la vie familiale. Les couples arrivés dans la région depuis 1990 connaissent les navettes domiciletravail les plus importantes. La longueur des trajets domiciletravail est davantage sensible à la catégorie socioprofessionnelle pour les hommes.
ans la région, un peu moins de D 200 000couples (44% d’entre eux) sont composés de deux personnes qui travaillent. Comme l’ensemble des HautNormands, la population concernée se concentre dans les aires urbaines pour 90% d’entre eux. Privilégiant un coût de lo gement moindre ou plus d’espace, les per sonnes qui travaillent et vivent en couple habitent ainsi plus souvent en zone périur baine (38,6% contre 31,9%) que dans un pôle urbain. C’est encore plus vrai lorsque la famille est nombreuse(1)(41,9%). De
(1) composée d’au moins trois enfants de 0 à18 ans
La population active regroupe les personnes qui oc cupent un emploi (population active occupée) et les chômeurs (population active à la recherche d’un em ploi selon la définition du BIT). Les couples parmi lesquels l’homme et la femme sont tous les deux actifs forment l’ensemble des couples « à deux actifs » (« à deux actifs occupés » si les deux personnes travaillent).
ce point de vue, la catégorie socioprofes sionnelle joue aussi : globalement, les deuxtiers des couples de cadres vivent au sein d’un pôle urbain et la part de ceux vivant en zone non urbaine est particuliè rement faible (5,2%, soit deux fois moins que l’ensemble des couples). Par opposi tion, seulement 41,7% des couples d’ou vriers habitent dans un pôle urbain et 16,9% d’entre eux résident en zone à do minante rurale.
DES MIGRATIONS ALTERNANTES PLUS CONTRAIGNANTES POUR LES COUPLES
Pour les actifs occupés, les avantages à vivre loin d’une grosse agglomération
DISTANCES MOYENNES ENTRE LE LIEU DE RÉSIDENCE ET LE LIEU DE TRAVAIL POUR LES COUPLES HAUTNORMANDS À DEUX ACTIFS AYANT UN EMPLOI SUIVANT LA ZONE D’EMPLOI DE RÉSIDENCE Distance entre le lieuDistance de résidence et leentre le lieu lieu de travailde travail de l’homme et le lieu de Zone d’emploitravail de la de résidenceHommes Femmesfemme Gisors 30,925,9 47,3 Vernon 27,719,3 30,9 Évreux 24,114,9 25,0 Bernay 21,913,6 24,3 PontAudemer 20,712,4 23,2 Pays de Bray19,9 12,825,0 Rouen 18,511,1 19,9 Fécamp 18,49,3 20,4 Lillebonne 17,810,8 20,9 VerneuilsurAvre 17,411,5 23,0 Dieppe 17,09,7 18,3 Le Havre14,3 8,015,6 Vallée de la Bresle13,7 9,617,9 Ensemble HauteNormandie 19,011,7 21,0 Source : INSEEUnité : km Notes de lecture : les hommes hautnormands en couple ayant un emploi parcourent en moyenne 19 km pour se rendre à leur travail. Les lieux de travail des hommes et des femmes habitant la zone d’emploi de Dieppe sont distants de 18,3 km en moyenne.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin