Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'avancée des femmes vers la parité tarde à se traduire dans les sphères domestique et politique

De
4 pages
Cinquante ans après le droit de vote des femmes, trente-trois ans après la loi affirmant l'autorité parentale partagée, l'égalité de droit entre les hommes et les femmes est acquise. En matière d'égalité réelle, les progrès sont nombreux mais des inégalités subsistent. Plus diplômées que les hommes, les femmes ne tirent pas toujours avantage de leur réussite scolaire et rencontrent plus de difficultés sur le marché du travail. Taux de chômage plus élevé, temps partiel plus fréquent, salaires plus bas, moindre accès aux fonctions de responsabilité caractérisent l'activité féminine. En politique, un conseiller municipal sur trois, un maire sur dix est une femme. En matière de parité, ni la région, ni la France n'ont rejoint les pays les plus avancés à cet égard.
Voir plus Voir moins
SUD INSEE N° 58  mai 2003 l'essentiel Lavancée des femmes vers la paritétardeàse traduire dans les sphères domestique et politique
Cinquante ans après le droit de vote des femmes, trentetroisans après la loi affirmant lautoritéparentale partagée, l’égalitéde droit entre hommes et femmes est acquise. En matière d’égalitéréelle, les progrès sont nombreux mais des inégalités subsistent. Plus diplômées que les hommes, les femmes ne tirent pas toujours avantage de leur réussite scolaire et rencontrent plus de diffi cultés sur le marchédu travail. Taux de chômage plusélevé, temps par tiel plus fréquent, salaires plus bas, moindre accès aux fonctions de responsabilitécaractérisent lactivi téféminine. En politique, un conseil ler municipal sur trois, un maire sur dix est une femme. En matière de parité, ni la région, ni la France nont rejoint les pays les plus avancésà cetégard.
Les femmes sont 2,3 millions en Pro venceAlpesCôte dAzur, soit 52 % de la population totale. Il naît plus de gar çons que de filles, mais, dès 25 ans, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, le déséquilibre augmentant avec l’âge. Les femmes ont une espérance de vieàla naissance de 83 ans,
© INSEE 2003
soit huit ans de plus que les hommes. 54 % des femmes de quinze ans et plus vivent en couple. Elles sont plus nom breusesàvivre seules età élever seules leurs enfants. A partir de 55 ans, la soli tude touche majoritairement les fem mes. Audelàde 75 ans, elles sont même quatre fois plus nombreuses que les hommesà: leur longvivre seulesévité et l’écart d’âge entre conjoints sontà lorigine de cette situation. Les conjoints ont souvent une formationéquivalente. Quand ils sont actifs lhomme appartient, le plus souvent,àune catégorie sociale “équivalenteousupérieure” àcelle de la femme.
La maîtrise de la fécondité, un levier essentiel
De 1962à1975 lindice conjoncturel de féconditéa fortement diminué. Il est passéde 2,5 enfants par femmeà1,7 en ProvenceAlpesCôte dAzur, et de 2,8 à1,9 au niveau national. Depuis 1975, le taux de féconditésest stabilisé. La maîtrise de la féconditéaétéun levier es sentiel dans l’évolution de la condition féminine et elle a eu des conséquences dans tous les domaines, tout particulièrement dans la vie professionnelle. Lesévolutions de la féconditéet de lac tivitéféminine sont en effet fortement corrélées. Les analyses contemporaines suggèrent de distinguer trois phases. Une première phase, avec forte fécondi téet faible taux dactivitédes femmes, correspondàla période antérieure au développement des méthodes contracep tives modernes. Puis vient une phase de
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin