Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La centrifugation et la cellule : La déconstruction du protoplasme entre 1880 et 1910 / Centrifugation and the cell : The deconstruction of protoplasm between 1880 and 1910 - article ; n°3 ; vol.55, pg 323-377

De
57 pages
Revue d'histoire des sciences - Année 2002 - Volume 55 - Numéro 3 - Pages 323-377
SUMMARY. — The history of centrifugation and the cell begins in the 1880s, with the history of experimental embryology. This scientific branch and cytology, had spectacular development in Germany, in the second half of the 19th century. During the period 1880-1900, cytologists discovered some of the particulate components of the cell cytoplasm : mitochondria, ergastoplasm and the Golgi apparatus. Today, these are known as the structural bases of life mechanisms and are called subcellular organites. During the same period, embryologists centrifuged eggs of living marine organisms and observed several substances in their protoplasm. They looked for an organ-forming action of these substances in the embryo. But they abandoned the project without identifying the substances in light of the cytologists' structures. This coincided with the disappearance of the structures from the concept of vital mechanism. The structures reappeared in the concept, only some decades later, when another model for studying cellular contents was developped, again by means of centrifugation. I show that the failure of the embryologists' model was not the only factor accounting for the lack of interest in the cytologists' structures and that the theoretical status of matter was probably the determinant factor.
RÉSUMÉ. — L'histoire de la centrifugation et de la cellule commence, dans les années 1880, avec l'histoire de l'embryologie expérimentale. Cette discipline et la cytologie eurent un développement spectaculaire, en Allemagne, dans la seconde partie du XIXe siècle. Dans la période 1880-1900, les cytologistes découvrirent certains des composants particulaires du cytoplasme cellulaire : les mitochondries, l'ergastoplasme et l'appareil de Golgi. Ces entités sont connues aujourd'hui comme les bases structurales des mécanismes vitaux et appelées organites subcellulaires. Pendant la même période, les embryologistes centrifugèrent des œufs d'organismes marins vivants et observèrent plusieurs substances dans leur protoplasme. Ils recherchèrent une action formative de ces substances sur les organes de l'embryon. Mais ils abandonnèrent ce projet sans identifier leurs substances aux structures des cytologistes. Ce qui coïncida avec la disparition des structures, du concept de mécanisme vital. Ces structures ne réapparurent dans le concept que quelques décades plus tard, lorsqu'un autre modèle d'étude du contenu cellulaire fut réalisé, de nouveau, à l'aide de la centrifugation. Nous montrons que l'échec du modèle des embryologistes ne fut pas le seul facteur responsable du manque d'intérêt pour ces structures et que le statut théorique de la matière fut probablement le facteur déterminant.
55 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin