Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La population du Languedoc-Roussillon s'établit à 2 581 700 habitants au 1er janvier 2008

De
4 pages
Au 1er janvier 2008, la population légale du Languedoc-Roussillon est de 2 581 700 habitants. Depuis 1999, le rythme de croissance de sa population est de + 1,3 % par an, soit quasiment le double de celui de la France métropolitaine (+ 0,7 % par an). Cette dynamique démographique est largement soutenue par les migrations résidentielles, c'est à dire par l'apport de population venant d'autres régions françaises ou de l'étranger. Entre 1999 et 2008, la plupart des agglomérations languedociennes ont connu une augmentation de population supérieure à celle de leur ville-centre. Seule exception, la ville de Montpellier dont la population a augmenté quasiment au même rythme que celle de l'Agglomération toute entière, respectivement + 1,3 % et + 1,2 %.
Voir plus Voir moins
N° 1 -Janvier 2011 La population du Languedoc-Roussillon s’établit à 2 581 700 habitants au 1erjanvier 2008
Jean-Claude GIDROL - Insee
Au 1erjanvier 2008, la population légale du Languedoc-Roussillon est de 2 581 700 habi-tants. Depuis 1999, le rythme de croissance de sa population est de + 1,3 % par an, soit quasiment le double de celui de la France métropolitaine (+ 0,7 % par an). Cette dynamique démographique est largement soutenue par les migrations résiden-tielles, c’est à dire par l’apport de population venant d’autres régions françaises ou de l’étranger. Entre 1999 et 2008, la plupart des agglomérations languedociennes ont connu une aug-mentation de population supérieure à celle de leur ville-centre. Seule exception, la ville de Montpellier dont la population a augmenté quasiment au même rythme que celle de l’Agglomération toute entière, respectivement + 1,3 % et + 1,2 %.
Au 1erjanvier 2008, le Languedoc-Roussillon compte 2 581 700 habitants (chiffre de population légale arron-di à la centaine). La population de la région a augmenté en moyenne de + 1,3 % par an depuis 1999. C’est qua-siment le double de l’augmentation moyenne en France métropolitaine (+ 0,7 %).
Chaque année, la région compte 31 700 habitants sup-plémentaires. La croissance de population régionale reste parmi les plus fortes de France métropolitaine (cfcarte 1). L’expansion de la population languedocienne s’est accen-tuée depuis le début des années 2000, soutenue par les migrations résidentielles : les arrivées d’habitants en provenance des autres régions françaises ont été sensi-blement et durablement supérieures aux départs. Par contre, le solde naturel régional n’est que faiblement positif, même s’il s’est redressé depuis 2006. Pour cha-cun des départements, la contribution du solde naturel est resté à peu de choses près celle de la période pré-cédente (1982 - 1999) ; positive pour le Gard et l’Hérault et négative pour les trois autres départements.
Une démographie dynamique dans quatre des cinq départements de la région La croissance de population est portée en premier lieu par l’Hérault, qui a gagné en moyenne 13 700 habitants chaque année depuis 1999 (+ 1,4 % par an). L’Aude, les Pyrénées-Orientales et le Gard ont également une démo-graphie dynamique, avec des taux d’augmentation entre + 1,2 % et + 1,3 % par an. Seule la Lozère (+ 0,5 %)
© INSEE 2011
Carte 1 :Trois régions ont gagné plus de 1 % par an entre 1999 et 2008
Nord-Pas-de-Calais Haute-Picardie Normandie Basse- Champagne-Normandie Ile-de-France Ardenne Lorraine Bretagne Alsace Pays-de- Centre la-Loire Franche-Bourgogne Comté
Evolution annuelle moyenne de la population 1999-2008 (en %) Poitou-Supérieur ou égal à 1,0 Charentes Limousin De 0,7 à moins de 1,0 De 0,3 à moins de 0,7 Auvergne Rhône-Alpes De 0 à moins de 0,3 Moins de 0 France métropolitaine : 0,7 AquitaineLanguedoc-RoussillonProven’ce-Alpes-Midi-Pyrénées+ 1,3 %Côte d Azur
Source : Insee, Recensements de la population © IGN 2011
Corse
connaît une augmentation de sa population légèrement inférieure au niveau national. Deux languedociens sur trois résident dans l’Hérault ou dans le Gard, les deux départements les plus peuplés du Languedoc-Roussillon. Au 1erjanvier 2008, l’Hérault compte 1 019 800 habitants et le Gard 694 300. Ces deux départements sont également à l’origine des deux tiers de l’augmentation de population de la région (cftableau 1).
La population du Languedoc-Roussillon s’établit à 2 581 700 habitants au 1erjanvier 2008
1
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin