La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

numéro 16-65 : juin 2004
SYNTHESE CONJONCTURELLE BREVES
En 2003, l’emploi est en repli et 1 531 véhicules particuliers neufs
le chômage progresse légèrement. ont été immatriculés au cours du
er1 trimestre 2004, soit une hausse deEvolution du taux de chômage
Après une progression de 1,7 % eret de l'emploi salarié près de 2 % par rapport au 1 trimestre
Emploi (base100 au 4 T 94) Taux de chômage (%)en 2002, l’emploi salarié (hors agri- 2003.
13,0112culture, éducation, administration,
12,5110 1 023 logements neufs ont été missanté et action sociale) est en repli
Chômage108 12,0 en chantier en 2003, soit une baisse(- 0,6 %) dans les Hautes-
Emploi106 11,5 de 12 % par rapport à 2002.Pyrénées en 2003. Dans le même
104 11,0
temps, il augmente de 0,9 % en A Bazet, Boostec (céramiques tech-10,5102
Midi-Pyrénées. niques) vient de réaliser avec EADS100 10,0
e Au 4 trimestre, l’emploi salarié Astrium le plus grand miroir spatial98 9,5
4T94 4T95 4T96 4T97 4T98 4T99 4T00 4T01 4T02 4T03augmente très faiblement. Ce léger en carbure de silicium (3m50). Il équi-
Emploi salarié Taux de chômagemieux en fin d’année est dû à une e e pera un télescope spatial, mission4 trimestre 2003 4 trimestre 2003
(en milliers) (%)faible croissance de l’emploi indus- scientifique Herschel-Planck de
Hautes-Pyrénées 45,9 10,7triel, tiré par le dynamisme des l’ESA (Agence Spatiale Européenne)Midi-Pyrénées 614,3 9,8
France 15 420,1 9,9industries agroalimentaires. Fin évaluée à 1,1 milliard d’euros.
Source : Insee, estimations trimestrielles cvsdécembre 2003, le taux de chômage
Inauguration le 31 janvier de la nou-dans les Hautes-Pyrénées s’établit à Pyrénées. Cette augmentation ne
velle usine Areva Parafoudres à10,7 % de la population active, touche que les hommes (+ 6,2 %
Bagnères, sur le site du parc d’acti-contre 9,8 % dans la région et 9,9 % contre - 3,8 % pour les femmes). Le
vité de Haute-Bigorre (anciennement
en France. En un an, le taux de nombre de demandeurs d’emploi
Alstom Parafoudres à Bagnères sur
chômage du département a pro- augmente nettement parmi les moins un autre site), coût total de l’investis-
gressé de 0,5 point, contre + 0,2 de 25 ans et les plus de 50 ans, alors sement : 2,6 millions d’euros.
point en Midi-Pyrénées. qu’il diminue pour les classes d’âge
Fin décembre 2003, plus de intermédiaires. Sur la même période, les
8 800 personnes sont à la recherche Hormis les employés, toutes Hautes-Pyrénées sont le seul dépar-
d’un emploi à temps plein et à durée les catégories sociales sont touchées tement de la région où le nombre de
indéterminée, soit une hausse de 0,9 % par la hausse du chômage en 2003, chômeurs de longue durée diminue
en un an, contre + 2,9 % en Midi- et plus particulièrement les cadres. (- 4,2 %).
DONNEES DE CADRAGE
Structure et évolution de l'emploi annuel total
Emploi total Emploi total Répartition par secteur
31.12.2002 (%)Variation annuelle 31.12.2002 Variation
31.12.1989 31.12.2001 moyenne (provisoire) annuelle
Hautes-Pyrénées Midi-Pyrénées1989-2001 (%) 2001-2002(%)
Agriculture 7 793 4 610 - 4,3 4 502 - 2,3 5,2 6,1
Industrie 14 863 12 201 - 1,6 12 053 - 1,2 13,9 15,5
Construction 6 069 5 683 - 0,5 5 861 3,1 6,7 6,7
Commerce 11 273 10 758 - 0,4 10 863 1,0 12,5 13,9
Services* 44 379 52 863 1,5 53 666 1,5 61,6 57,8
Hautes-Pyrénées 84 377 86 115 0,2 86 945 1,0 100,0 100,0
dont salariés 66 765 74 450 0,9 75 397 1,3 /// ///
Midi-Pyrénées 929 934 1 044 269 1,0 1 057 269 1,2 /// ///
dont salariés 741 058 911 791 1,7 925 051 1,5 /// ///
Source : Insee Midi-Pyrénées,estimations annuelles d'emploi total * y compris éducation, santé, action sociale et administration
234567890123456789012345678912345678901234567890123456782345678901234567890123456781999234567890123456789012345678111992345678901234567890123456781923456789012345678901234567823456789012345678901234567899999123456789012345678901234567823456789012345678901234567823456789012345678901234567812345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456782345678901234567890123456789912345678901234567890123456782345678901234567890123456789919234567890123456789012345678112345678901234567890123456782345678901234567890123456789234567890123456789012345678112345678901234567890123456782345678901234567890123456789911234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567819912345678901234567890123456782345678901234567890123456781991234567890123456789012345678234567890123456789012345678191192345678901234567890123456782345678901234567890123456789111234567890123456789012345678992345678901234567890123456781123456789012345678901234567899234567890123456789012345678112345678901234567890123456789192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678199192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678234567890123456789012345678911923456789012345678901234567823456789012345678901234567891192345678901234567890123456782345678901234567890123456789119234567890123456789012345678123456789012345678901234567899234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567819234567890123456789012345678192345678901234567890123456781923456789012345678901234567811234567890123456789012345678234567890123456789012345678991123456789012345678901234567812345678901234567890123456782345678901234567890123456781La précarité dans l'espace rural des Hautes-Pyrénées
Les quinze bassins de vie ruraux
Allocataires et population couverte par les cinq minima sociaux
des Hautes-Pyrénées regroupent 454
Nombre Population Part de la population
Bassins de vie :communes dont 28 hors département. d'allocataires couverte couverte (en %)
Par ailleurs, 35 communes des Hautes- Argelès-Gazost 369 562 6,4
Arreau 191 311 7,0Pyrénées sont rattachées à un pôle
Bagnères-de-Bigorre 1 033 1 636 9,4extérieur au département. Avec 100
Castelnau-Magnoac 246 390 12,7
communes et 30 300 habitants, la Ibos 133 316 6,8
couronne du bassin de vie de Tarbes Lannemezan 1 320 1 955 10,0
Lourdes 1 558 2 413 8,7est la plus peuplée et la plus étendue.
Luz-Saint-Sauveur 127 190 5,8Hormis les trois bassins de vie de
Maubourguet 610 957 14,0
Lourdes, Lannemezan et Bagnères-de- Pierrefitte-Nestalas 129 216 6,5
Bigorre, les autres bassins sont plutôt Saint-Lary-Soulan 72 105 4,3
Saint-Laurent-de-Neste 66 113 9,3ruraux et peu peuplés, notamment
Tarbes (couronne uniquement) 1 304 2 098 6,9Arreau, Trie-sur-Baïse et Castelnau-
Trie-sur-Baïse 408 657 13,5
Magnoac dont le pôle urbain concentre Vic-en-Bigorre 658 1 143 9,8
Total 8 224 13 062 8,7moins du quart de leur population.
Les bassins de vie ruraux des
Sources : CAF - MSA - CRAM - ASSEDIC - INSEE
Hautes-Pyrénées sont globalement
peu touchés par la précarité. Cepen- dent en majorité en périphérie des concentration dans le pôle est plus
dant, trois zones se distinguent au pôles. Dans la partie ouest, la marquée.
nord du département : Maubourguet,
Les cinq minima : parmi les huit minima sociaux assurant des ressources aux personnes enTrie-sur-Baïse et Castelnau-Magnoac
difficulté, cinq sont retenus dans cette étude. Ils couvrent 96 % des allocataires : le revenuavec une forte présence de bénéficiaires
minimum d’insertion (RMI), l’allocation de parent isolé (API), l’allocation adulte handicapéde minima sociaux. A l’opposé, les
(AAH), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation supplémentaire (AS) [pour cette
bassins d’Argelès-Gazost, Luz-Saint- dernière mesure, ne sont pris en compte que les allocataires de la CRAM et de la MSA].
Sauveur et la couronne tarbaise pré- La population couverte est composée des personnes appartenant à la famille d'un allocataire.
sentent une situation nettement plus Pour en savoir plus :
« Une approche de la précarité ». Les dossiers de l’Insee Midi-Pyrénées n° 120, avril 2004.favorable.
« Les bassins de vie, au cœur de la vie des bourgs et des petites villes ». Insee PremièreDans les Hautes-Pyrénées,
n° 953, avril 2004.comme en Haute-Garonne et dans le
Tarn, les bénéficiaires du RMI se
Les bassins de vie des Hautes-Pyrénéesconcentrent fortement en milieu urbain
et dans les pôles des bassins de vie.
MaubourguetLes bassins de montagne, hormis Luz-
Saint-Sauveur, y échappent quelque
peu. Cette forte concentration n’existe Vic-en-Bigorre
pas chez les bénéficiaires de l’AS pour
laquelle le département apparaît coupé
en deux. Dans la partie est, ils rési-
Trie-sur-TarbesIbos Castelnau-
Baïse
Magnoac
Le bassin de vie : nouveau zonage
de l’espace à dominante rurale, le bassin de vie
Saint-Laurent-de-Neste
est défini comme le plus petit territoire sur Lourdes
lequel les habitants ont un accès aux princi-
Lannemezan
paux services et à l’emploi. Les bassins de vie
sont structurés autour de pôles, qui sont soit un Bagnères-
de-Bigorrebourg, soit une petite agglomération. Argelès-
Gazost
Voir leur composition sur www.insee.fr
Pierrefitte- Arreau
Nestalas
Luz-
L’étude porte sur les bassins de vie dont le Saint-
Saint-Lary-Soulan
Sauveurpôle appartient au département. Sont exclues
quelques communes du département rattachées
Départementà un pôle extérieur.
Les 13 communes de l'unité urbaine de Bassins de vie
GéoFLA ® © IGN 1999 - Insee 2004Tarbes ne sont pas prises en compte.
Impression :Insee Midi-Pyrééééénnnnnééééées - REGARDS sur Directeur de la publication : Prix au numéro : 1,5 €
36, rue des 36 Ponts - 31054 Toulouse Cedex 4 Benjamin Camus Insee Midi-Pyrénées Abonnement à l'ensemble
ISSN : 1298-9487Téléphone : 05 61 36 61 13 Rédactrice en chef : des publications pour l'année 2004
Télécopie : 05 61 36 62 00 Marie-Pierre Plaux SAGE : R65160376 France : 85 €
Dépôt légal : juin 2004© Insee 2004 Etranger : 8105 €
ZOOM