Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Limousin perd des jeunes, mais en attire également

De
4 pages
Au jeu des échanges de population avec les autres régions, le Limousin perd de jeunes adultes, comme près des trois quarts des régions de province. Les départs de la région s'effectuent davantage pour trouver un emploi que pour poursuivre des études. Grâce à un enseignement attractif et des conditions de logement relativement bonnes, le Limousin attire des étudiants, mais a du mal à les garder à l'issue de leurs études. Les possibilités d'emploi sur place semblent notamment insuffisantes pour retenir les plus diplômés.
Voir plus Voir moins

Le Limousin perd
des jeunes, mais
en attire également
Au jeu des échanges
de population avec les Le fait que le Limousin soit con- on ignore plus souvent le niveau élevé des
autres régions, le Limousin fronté à d'importants départs de migrations vers la région aux mêmes âges.
jeunes n'étonne guère. Un terri- Les performances régionales en termes d'at-perd de jeunes adultes,
toire largement rural aux potenti- traction des jeunes sont pourtant bonnes :comme près des trois
alités limitées en termes d'em- le Limousin arrive en deuxième position desquarts des régions de
ploi, une capitale régionale con- régions pour la part de nouveaux arrivants
province. currencée par des pôles voisins parmi les 20-30 ans. Juste derrière Midi-Py-
plus importants : autant de bon- rénées, le Limousin devance largement
Les départs de la nes raisons pour un jeune adulte l'Île-de-France et l'Aquitaine.
de quitter la région... Cependant,région s'effectuent
davantage pour trouver un
emploi que pour poursui- Migrations : des différences marquées
vre des études. par grandes tranches d'âge
pour 10 000
150
Grâce à un enseigne-
excédent migratoirement attractif et des 100
conditions de logement
50relativement bonnes, le
Limousin attire des étu-
0
0 10 20 30 40 50 60 70 80diants, mais a du mal à les
garder à l'issue de leurs -50
études. Les possibilités déficit migratoire
-100d'emploi sur place sem-
blent notamment insuffi-
-150
santes pour retenir les plus Taux de migration nette par âge détaillé en Limousin
Source : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005diplômés.Un déficit pas si élevé Des arrivées d'étudiantsLes jeunes moins présents dans
le grand Sud-OuestAinsi, beaucoup de jeunes Parmi les 19 000 personnes de
quittent le Limousin (le taux 20 à 30 ans recensées en 2004
28,8
de départ des 20-30 ans y est ou 2005 en Limousin et qui n'y
le plus élevé de France après habitaient pas cinq ans plus tôt,26,5
26,7celui de la région Centre), les trois quarts sont titulaires d'au
25,1
26,427,7mais beaucoup viennent éga- 26,2 moins un baccalauréat, soit un
24,8lement s'y installer. Si cette niveau de formation bien plus26,3
forte rotation se traduit bien élevé que pour l'ensemble des24,3
25,8
23,9 25,6par un solde négatif pour les jeunes Limousins de cette tran-
20-30 ans, le déficit est au fi- che d'âge. Ces déménagements
nal plutôt modéré en Limou- 23,3 vers le Limousin semblent être
22,0 23,3sin, qui perd environ 400 jeu- plus associés à un parcours de
26,3nes par an au jeu des migra- formation qu'à une mobilité pro-
tions sur la période 1999- fessionnelle : les étudiants sont
23,7
2004. Le déficit migratoire sur surreprésentés parmi les nou-
24,423,9 24,1cette tranche d'âge est par veaux arrivants. En particulier,
exemple deux fois plus élevé les étudiants ou élèves d'au
27en Poitou-Charentes ou en moins quatorze ans ne sont pas
26
Auvergne. moins nombreux que les retrai-25 23,2
Autre signe encourageant : le tés à être venus s'installer en Li-24
solde migratoire est positif mousin depuis 2000. Mais la dif-
Part des jeunes de onze à trente anschez les 11-19 ans. Cette tran- férence est que si les seconds
par région en 2004 (en %)
che d'âge est beaucoup moins s'installent définitivement dans
erSource : Insee, estimations localisées de population au 1 janvier 2004mobile que les 20-30 ans, la région, c'est plus rarement le
mais l'attractivité qu'exerce cas pour les étudiants.11-30 ans (actuellement 22 % de
le Limousin sur les couples avec enfants la population) diminuerait encore
explique que la région gagne ainsi 300 ado- de 1,7 point. Parmi les régions li- Des formations
lescents ou préadolescents par an grâce aux mitrophes, seule Midi-Pyrénées attractivesmigrations. gagnerait des jeunes.
Compte-tenu de l'importance en niveau des Le Limousin semble donc attirerCes projections donnent des ré-
flux migratoires chez les jeunes adultes les jeunes par son système édu-sultats contrastés au sein même
(même si le solde n'est au final pas si né- catif. Limoges est une petite aca-de la population des jeunes Li-
gatif), le futur de la région sera conditionné démie, mais qui bénéficiemousins. Ainsi, alors que les
par le maintien ou l'évolution de ces com- d'atouts indéniables. Malgré unautres tranches d'âge seraient en
portements migratoires. Aujourd'hui, le Li- contexte démographique défavo-diminution, celle des 11-14 ans
mousin accueille beaucoup de jeunes, mais rable, les effectifs dans l'ensei-verrait ses effectifs augmenter
a du mal à les garder. De quels atouts dis- gnement supérieur se sontsignificativement à l'horizon
pose la région pour attirer les jeunes ? Quel- d'ailleurs stabilisés. Si l'acadé-2015. La reprise des naissances
les sont les raisons des nombreux départs ? mie a du mal à retenir ses bache-depuis 2000, conjuguée à l'at-
Ces questionnements constituent des enjeux liers, ces départs sont plus quetractivité actuelle de la région
forts : des migrations dépend l'enrayement compensés par l'arrivée de nom-auprès des couples avec jeunes
du déclin démographique, et le Limousin breux étudiants issus d'autres ré-enfants, expliqueraient cette pro-
étant la région la plus âgée de France, atti- gions. Ainsi par exemple, plus degression.
rer et surtout garder des jeunes
constitue une priorité.
La part des jeunes croît avec la taille de la commune
Moins de jeunes adultes Limoges
et plus d'adolescents Brive-la-Gaillarde
Autres communes de plus de 10 000 hab.
Si les tendances démographiques
Communes de 5 000 à 10 000 hab.
(en particulier migratoires) consta-
Communes de 2 000 à 5 000 hab.
tées sur la période 1990 à 2004 res-
Communes de moins de 2 000 hab.
taient inchangées, la région main-
Ensembletiendrait sa population à l'horizon
010 20 30 402015, mais verrait encore son nom-
Proportion de jeunes selon la taille de la commune de résidence (%) en Limousin en 1999
bre de jeunes diminuer. La part des Source : Insee - recensement de la population
INSEE Limousin - numéro 33 - novembre 2006
© IGN 2006 - Insee 2006Les jeunes premiers touchés quand
L'accès pour tous à la culture et au sport est unle chômage augmente
Taux de chômage (%)Part de jeunes (%) enjeu fort pour une région qui souhaite garder
30 10
ses jeunes. Ce sont en effet les premiers prati-
9 quants d'activités sportives et culturelles. Bien évi-
8 demment, l'offre de loisirs n'est pas homogène25
7 sur le territoire, toutes les communes ne pouvant
6 proposer la même diversité et le même niveau
520 d'équipements et d'activités.
4 En Limousin, la ruralité du territoire implique que
3 les acteurs locaux s'associent autour de projets.
15
2 En 2006, les deux tiers des communes limousines
1 ont développé un projet éducatif territorial, sou-
10 0 vent porté par une structure intercommunale, pour
favoriser l'accès à des loisirs de qualité au plus
grand nombre d'enfants ou d'adolescents.Proportion de jeunes de moins de 25 ans
parmi les demandeurs d'emploi en Limousin Le territoire rural est globalement bien équipé en
Source : Anpe - InseeTaux de chômage en Limousin
salles pouvant programmer des concerts de musi-
ques actuelles, les soixante-dix communes pour-
30 % des étudiants inscrits à l'uni- surpeuplement dans les vues de ce type de salle formant un bon maillage
versité de Limoges viennent de logements occupés du territoire. Le temps d'accès à un cinéma dé-
l'extérieur du Limousin. En troi- par les jeunes est passe une demi-heure pour 8 % des jeunes Li-
sième cycle, ce sont plus de la moins fréquent mousins. Un jeune sur cinq habite à plus d'une
moitié des effectifs qui ne sont qu'ailleurs. demi-heure d'une piscine couverte. Les grands
pas originaires d'un lycée limou- espaces du Limousin permettent heureusement la
sin. Si l'éventail des formations pratique de nombreux sports de nature.C'est lors de lade troisième cycle proposé est as-
recherchesez réduit, et contraint donc très
d'emploi que les jeunes Les jeunes qui quittent le Limousin le fontsouvent les étudiants qui veulent
pour trouver un emploi, plus encore que pourse spécialiser à poursuivre leurs quittent la région
poursuivre des études supérieures. En 2004,études ailleurs, des formations "ra-
L'accès à l'emploi est bien évi- 70 % des 20-30 ans ayant quitté le Limou-res", dont le recrutement est na-
demment une condition essen- sin dans les cinq ans précédents étaient entional, sont dispensées dans la
tielle pour s'établir durablement emploi. Les jeunes qui partent sont très di-région et sont très attractives.
dans une région. Or, les jeunes plômés, encore plus que ceux qui arrivent
sont les premiers concernés par en Limousin : trois sur dix détiennent un
Des conditions les difficultés d'insertion profes- diplôme d'études supérieures de deuxième
de logements sionnelle, dans la situation de ou troisième cycle. Il semblerait donc que
plus favorables chômage persistant que connaît le potentiel d'emplois qualifiés proposés
la France depuis 1975. Particu- dans la région soit trop faible ou peu adapté
La possibilité de disposer de con- lièrement concernés
ditions de vie favorables pour les par les formes d'em-
jeunes en Limousin constitue un ploi précaires, ils Précarité et faiblesse des rémunérations
autre atout. L'accès au logement constituent une varia- freinent le départ du foyer parental
est plus facile : l'académie de Li- ble d'ajustement aux
Fonction publiquemoges est celle qui offre la capa- aléas de la conjonc-
cité d'hébergement en logements ture. Le taux de chô- CDI
sociaux étudiants (proposés par le mage est certes plus
Indépendant
CROUS) la plus élevée rapportée faible en Limousin,
Stagiaire rémunéréau nombre d'étudiants. Les loyers même pour les jeu-
CDDsont moins élevés à Limoges que nes. Mais ceci tient
dans de plus grandes capitales ré- davantage à la struc- Emploi aidé
gionales, et les jeunes locataires ture de l'emploi en
Intérimaire
bénéficient très largement d'aides Limousin (poids de
Apprentiau logement versées par les Cais- l'emploi public et de
0% 20% 40% 60% 80%ses d'allocations familiales. l'emploi agricole)
Proportion de jeunes de 18 à 30 ans en emploi qui habitent chez leursD'ailleurs, les jeunes de la région qu'à un accès plus fa-
parents selon leur condition d'emploi en Limousin
quittent plus tôt leurs parents, em- cile au monde du tra-
Source : Insee - recensement de la population 1999, exploitation complémentaire
ménagent plus souvent seuls ; le vail.
INSEE Limousin - numéro 33 - novembre 2006
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005de recherche et dé- les débutants ne semblent toute-
Les jeunes qui partent plus diplômés veloppement relati- fois pas davantage pénalisés dans
que ceux qui arrivent en Limousin vement peu présent, la région. En effet, les jeunes dé-
ainsi que le poids butent souvent leur carrière au bas
important des servi- des grilles de salaires, ces niveaux
Entrants 10% 15% 29% 24% 22% < CAP-BEP ces à la personne et "plancher" étant sensiblement les
CAP-BEP
des industries de mêmes en Limousin et dans les
baccalauréat
main-d'œuvre ex- autres régions de province, grâce
bac + 2
pliquent le faible au SMIC et aux conventions col-Sortants 7% 12% 25% 26% 30% > bac + 2
nombre d'offres lectives d'entreprise. Mais l'écart
d'emplois très quali- de salaire en défaveur du Limou-
fiés dans la région. sin croît rapidement après 25 ans,Jeunes de vingt à trente ans
pour atteindre 0,9 euros enSource : Insee, enquêtes annuelles de recensement 2004 et 2005
moyenne à 30 ans.
Ceux qui
partent sont souventaux formations supérieures offertes en Li-
Pas forcément davantageles plus diplômésmousin. Beaucoup de petites entreprises,
de précarité qu'ailleursun taux d'encadrement faible, un secteur
Les jeunes sortent qualifiés du sys-
tème éducatif limousin, mais cet La précarisation de l'emploi, phé-
investissement réalisé sur place nomène général qui touche par-
profite à d'autres régions. Il est ticulièrement les jeunes, n'est pas
vrai qu'au niveau national éga- plus marquée en Limousin
lement, l'élévation du niveau qu'ailleurs. Comme dans les
d'études ne permet pas à tous les autres régions, guère plus de la
jeunes de trouver un emploi en moitié des jeunes débutants oc-
rapport avec leur niveau de for- cupent encore leur poste au bout
Les jeunes en Limousin, les Dossiers
mation. Ce phénomène de dé- d'un an. Contrats à durée déter-Insee Limousin n°8, novembre 2006.
classement est général, mais par- minée, intérim, emplois aidés :Le premier ouvrage statistique de réfé-
ticulièrement prégnant en Limou- le développement des formesrence sur la jeunesse en Limousin : dé-
mographie, conditions de vie, enseigne- sin. En 1999, 23 % des jeunes Li- d'emploi précaires a un effet
ment, insertion professionnelle, loisirs mousins ayant un emploi d'ouvrier ambigu sur l'attachement du
(68 pages). sont titulaires au moins d'un bac- jeune à un territoire. D'un côté,
calauréat (contre 20 % des jeu- le jeune est plus souvent obligé
nes provinciaux). Les activités qui de déménager pour continuer
recrutent le plus de jeunes en Li- d'être en emploi ; d'un autre, la
mousin sont en effet surtout des précarité de certaines situations
50, avenue Garibaldi secteurs à main-d'œuvre peu et la faiblesse des rémunérations
87031 Limoges cedex qualifiée : les industries associées peut inciter le jeune à
Tél 05 55 45 20 07
agroalimentaires, les services aux ne pas s'éloigner du foyer paren-Fax 05 55 45 20 01
particuliers, le commerce… La tal et de la sécurité qu'il repré-
Informations statistiques 08 25 88 94 52 forte rotation du personnel favo- sente.
Abonnements 05 55 45 21 31 rise la présence de jeunes actifs
Contact presse 05 55 45 20 58
dans ces secteurs.
www.insee.fr Des salaires peu
attractifs pourDirecteur de la publication Michel Deroin-Thévenin Catherine Lavaud (Insee),
Rédacteur en chef Yann Leurs les jeunes cadres avec la participation
Mise en forme Isabelle Bonneau de la Région Limousin,
Impression Lavauzelle Graphic La recherche de salaires plus éle-
de la DRDJS
Maquette iti communication vés peut également inciter les et des Caisses d’allocations
jeunes les plus diplômés à quit-Prix 2,50 € familiales du Limousin
ter le Limousin. Les jeunes cadresDépôt légal : novembre 2006
Code SAGE : FOC063324 touchent en effet un salaire brut
ISSN : 1765-4475 de 17,2 euros de l'heure en Li-
Copyright - INSEE 2006
mousin, soit un euro de moins
qu'en moyenne en province. Si
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus
l'on excepte le cas des cadres,du fichier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes. »

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin