Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le logement des immigrés en 1996

De
4 pages
Les conditions de logement des ménages immigrés sont très différentes de celles des autres ménages. Moins souvent propriétaires de leur logement, ils sont plus présents dans le secteur locatif social, et notamment HLM. Les caractéristiques de ce parc correspondent particulièrement au profil social et familial de la population immigrée, composée en grande partie de familles nombreuses aux faibles revenus. Les HLM accueillent ainsi près de la moitié des ménages immigrés locataires, en particulier dans les logements les plus anciens. Et ceux qui sont en attente d'un logement HLM depuis au moins trois ans sont deux fois plus nombreux que la moyenne. La version du 4 août 2000 prend en compte un erratum.
Voir plus Voir moins
N° 730  AOÛT 2000 PRIX : 15 F (2,29)
Le logement des immigrés en 1996 Julien Boëldieu et Suzanne Thave, cellule Statistiques et études sur l’immigration, Insee
es conditions de logement des mé nages immigrés sont très différen L tes de celles des autres ménages. Moins souvent propriétaires de leur loge ment, ils sont plus présents dans le sec teur locatif social, et notamment HLM. Les caractéristiques de ce parc corres pondent particulièrement au profil social et familial de la population immigrée, composée en grande partie de familles nombreuses aux faibles revenus. Les HLM accueillent ainsi près de la moitié des ménages immigrés locataires, en par ticulier dans les logements les plus an ciens. Et ceux qui sont en attente d’un logement HLM depuis au moins trois ans sont deux fois plus nombreux que la moyenne.
Les deux millions de ménages immigrés repré sentent 8,4 % de l’ensemble des ménages. L’histoire de l’immigration en France a conduit à leur concentration dans les zones industriel les, en particulier en IledeFrance. Ils sont en grande majorité citadins : les trois quarts d’entre eux habitent dans une unité urbaine de plus de 100 000 habitants contre moins de la moitié pour l’ensemble des ménages. Leur habitat est essentiellement collectif : 63 % des
ménages immigrés vivent en appartement, contre 44 % pour l’ensemble des ménages. Les immigrés actifs sont souvent ouvriers ou employés, et leur taux de chômage est très supérieur à la moyenne. Les ménages dont la personne de référence exerce ou a exercé une profession d’ouvrier représentent 31,2 % de l’ensemble des ménages et 51,4 % des ména ges immigrés. Cette répartition induit des diffé rences sur le niveau des revenus des ménages immigrés. En 1996, le revenu annuel moyen par unité de consommation des ménages immigrés est de 64 800 francs : il est inférieur de 22 % au revenu moyen de tous les ména ges. Parmi les 20 % de ménages qui ont le revenu annuel par unité de consommation le plus bas, inférieur à 50 400 francs, près d’un sur six est un ménage immigré.
Les locataires : 38 % des ménages en France, mais 54 % des ménages immigrés
La location reste incontournable pour la plupart des immigrés, soit à leur arrivée en France, soit parce qu’ils pensent n’y rester que provisoire ment, soit parce qu’ils n’ont pas les moyens d’acheter un logement : 54 % des ménages immigrés sont locataires d’un logement loué vide contre 38 % de l’ensemble des ménages (graphique 1). Au total, les ménages immigrés représentent seulement 5,8 % des propriétai res et 15 % des locataires en HLM. La répartition selon le statut d’occupation est liée au lieu de naissance et à la durée du
Les ménages immigrés moins souvent propriétaires France entière (%)
20,5
1,9
15,7
7,6
54,3
Source : enquête Logement 1996, Insee
Propriétaires Locataires HLM 24,1 Autres locataires du social Locataires de logement vide 2,2 Autres
Ensemble des immigrés (%) 8,8
27,9
37,0
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin