Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le peuplement des Alpes du Sud, dynamisme et attractivité

De
6 pages
620 000 personnes résidaient en 1999 dans le massif des Alpes du Sud. Entre 1990 et 1999, la population des Alpes du Sud s'est accrue de 1,1 % en moyenne annuelle, celle de l'ensemble de la région de 0,6 %. Cette croissance est due pour 93 % aux migrations. La moitié environ concerne les «franges métropolisées» du sud du massif. La Durance reste l'axe majeur du peuplement et de sa dynamique. Mais elle le cède, en attractivité,au «haut pays».
Voir plus Voir moins
N° 69  avril 2004
SUD INSEE l'essentiel
Le peuplement des Alpes du Sud, dynamisme et attractivité
620 000personnes résidaient en 1999 dans le massif des Alpes du Sud. Entre 1990 et 1999, la popu lation des Alpes du Sud sest accrue de 1,1% en moyenne annuelle, celle de lensemble de la région de 0,6 %.Cette croissance est due pour 93 % aux migrations. La moi tiéenviron concerne lesfranges métropoliséesdu sud du massif. La Durance reste laxe majeur du peuplement et de sa dynamique. Mais elle le cède, en attractivité, au haut pays.
Parmi les espaces atteints par l’exode ème rural dès la première moitié du 19 (1) siècle, le massif des Alpes du Sud, ayant moins bénéficié de l’industrialisa tion des vallées alpines que celui des Alpes du Nord, n’a retrouvé la crois sance démographique qu’après la se conde guerre mondiale. Mais, depuis, il fait preuve d’un dynamisme démogra phique exceptionnel pour un vaste es pace ne comportant aucune grande ville. Compte tenu de la poursuite, dans les HautesAlpes surtout, du déclin indus triel, ce dynamisme est surtout porté par le développement touristique (les Hau tesAlpes sont le premier département de France pour le poids relatif des rési dences secondaires), et plus largement par l’attrait résidentiel du climat et des
©INSEE 2004
paysages qui explique la persistance de soldes migratoires très positifs. Les sol des naturels, en effet, sont restés cons tamment faibles, sauf dans les Hautes Alpes.
Une croissance plus rapide que celle des Alpes du Nord et des Pyrénées
620 000personnes résidaient en 1999 dans le massif des Alpes du Sud tel qu’il a été défini en application de la loi de montagne de 1985 (cf.encadré 1). La population de cette zone progresse plus vite que celle de l’ensemble de la région ProvenceAlpesCôte d’Azur. Entre 1990 et 1999, la population des Alpes du Sud s’est accrue de 1,1% en moyenne an nuelle, celle de l’ensemble de la région de 0,6%. Cette croissance démogra phique des Alpes du Sud est dueessen tiellement aux migrations qui représen tent 93% de la hausse durant cette même période.
Le massif des Alpes du Sud peut être comparé à ceux des Alpes du Nord (1 769 100 habitants en 1999) et des Py rénées (479700 habitants). Les trois massifs ont en effet plusieurs caractères qui les rapprochent : la présence de hau tes montagnes, et de la double saison touristique qu’elles induisent; la bar rière physique et politique qu’elles ont constitué ;le rôle longtemps important (1) Cette étude est extraite d’un rapport sur le développe ment démographique de la montagne des Alpes du Sud, réalisé à la demande du Conseil régional de Provence AlpesCôte d’Azur dans le cadre de la démarche du “Schéma régional d’aménagement et de développement du territoire”.
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin