Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le problème économique de l'indexation - article ; n°2 ; vol.6, pg 187-217

De
32 pages
Revue économique - Année 1955 - Volume 6 - Numéro 2 - Pages 187-217
The main purpose of indexation is to try to give stability to world which is more and more unstable It is an automatic insurance stratagem against the effects of price variations in most cases against rise of prices The first historic-ill applications twere called sliding scale regar ding to cereals and afterwards wages At iirst indexation has been partial With the progressing vanishing of money within an economy which is prey to inflation it has tendency to be generalized to every agree ment It is the practice of indexed loans indexed leases indexed taxes etc The author wonder if tlie effects of partial indexation are the same that tliose of generalized indexation After having outlined classification of the disparities iwhich call for indexation and tnken for pattern wages sliding scale his thesis is that partial indexation may correct the damage of indexation wit-h regard to the victims who benefit from thîs insurance process on condition that the surrounding on iwhich it is exerted will be secure Or to speak differently indexation when partial neutralizes more than it maintains inflationist pressure On the contrary if all economic subjects believe themselves to be victims of rise of prices if they all want to be insured so to speak if indexation gro universal the author seeks if surrounding may be able to bear the burden of insurance Here he outlines theory of incidence of indexation He does not believe that universal indexation is impossible But he dreads that we would delude ourselves on pretext of having found an apparent stability in boundlessly unstable world Do we go into world without fluctuation or growth by suppressing every disparity By generalizing indexation we turn money itself into sliding index Fundamentally the late French experiment brings us an optimistic conclusion It was good thing to set up indexation for the only fact to have instituted it has contributed to check inflation It could also be an happy opportunity to amend the structures
31 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Monsieur Henri Guitton
Le problème économique de l'indexation
In: Revue économique. Volume 6, n°2, 1955. pp. 187-217.
Abstract
The main purpose of indexation is to try to give stability to world which is more and more unstable It is an automatic insurance
stratagem against the effects of price variations in most cases against rise of prices The first historic-ill applications twere called
sliding scale regar ding to cereals and afterwards wages At iirst indexation has been partial With the progressing vanishing of
money within an economy which is prey to inflation it has tendency to be generalized to every agree ment It is the practice of
indexed loans indexed leases indexed taxes etc The author wonder if tlie effects of partial indexation are the same that tliose of
generalized indexation After having outlined classification of the disparities iwhich call for and tnken for pattern wages
sliding scale his thesis is that partial indexation may correct the damage of indexation wit-h regard to the victims who benefit from
thîs insurance process on condition that the surrounding on iwhich it is exerted will be secure Or to speak differently indexation
when partial neutralizes more than it maintains inflationist pressure On the contrary if all economic subjects believe themselves to
be victims of rise of prices if they all want to be insured so to speak if indexation gro universal the author seeks if surrounding
may be able to bear the burden of insurance Here he outlines theory of incidence of indexation He does not believe that universal
indexation is impossible But he dreads that we would delude ourselves on pretext of having found an apparent stability in
boundlessly unstable world Do we go into world without fluctuation or growth by suppressing every disparity By generalizing
indexation we turn money itself into sliding index Fundamentally the late French experiment brings us an optimistic conclusion It
was good thing to set up indexation for the only fact to have instituted it has contributed to check inflation It could also be an
happy opportunity to amend the structures
Citer ce document / Cite this document :
Guitton Henri. Le problème économique de l'indexation. In: Revue économique. Volume 6, n°2, 1955. pp. 187-217.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/reco_0035-2764_1955_num_6_2_407103LE PROBLEME ECONOMIQUE DE INDEXATION
SOMMAIRE
Introduction Pourquoi et comment se pose le problème
LE ONS DE INDEXATION PARTIELLE
Disparités qui appellent indexation
Enseignements de échelle mobile des salaires
Autres hypothèses indexation restreinte
II SIGNIFICATION UNE INDEXATION RALIS
Classiücation des victimes de inflation
Effets probables une indexation généralisée
Destinée de la monnaie dans une économie indexée
Conclusion indexation occasion de réformer les structures
Parmi les mots qui font fortune celui indexation
INTRODUCTION un ceux 4é1 posent peut-être le plus de
problèmes au penseur de économie Il est très
caractéristique de notre époque Il recouvre le besoin que nous avons de
stabilité un moment où le monde devient de plus en plus instable Mais
nous devons précisément nous demander si le procédé il exprime est
véritablement et définitivement capable de répondre ce besoin
vrai dire ce mot indexation emporte pas avec lui son sens
index est un moyen de désigner un phénomène caché ou complexe est
abord le doigt tendu qui indique le chemin mal connu une manière
moins imagée est un élément qui exprime un autre élément difficile
saisir directement Le rayon est un indice de la surface du cercle la
proportion entre le rayon et la surface est toujours la même indice est
exact Dans les sciences moins rigoureuses que la géométrie on parlera 188 REVUE CONOMIQUE
aussi indices mais ils seront plus lâches moins certains La température
est un indice de la santé et ici indice esc encore sûr Dans le monde
économique les incertitudes commencent le nombre des wagons chargés
est un indice du mouvement général des affaires mais on devine bien
il est pas parfait Il de multiples autres indices possibles et
priori on ne connaît pas le meilleur est parce un seul élément ne
peut pas indiquer lui seul un phénomène complexe que la technique
statistique essaye de tourner la difficulté Elle mis au point un strata
gème est celui du nombre-indice Il agit alors un nombre abstrait
qui exprime abord un seul phénomène mais qui bientôt résume et con
dense un ensemble de phénomènes qui on voudrait percevoir comme un
tout est par exemple indice des prix qui se présence le plus naturel
lement esprit On choisie une époque de base on assemble un certain
nombre de produits 213 ou 319 On note leurs prix on les pondère
on les amalgame chaque temps successif on exprime cette synthèse
par rapport la synthèse de base Ce nombre-rapport est index des
prix
Tout cela est bien connu Il ne agit pas de discuter des méthodes
de construction de ce nombre Nous verrons cependant importance que
revêt cette construction Indexer cela ne veut pas dire comme la logique
de la langue pourrait le faire croire aménager un bon index Cela signifie
que on se propose utiliser cet index supposé connu comme un
repère par rapport auquel on ajustera autres phénomènes dont le mou
vement aurait pas naturellement suivi la même marche et dont le retard
naturel adaptation est jugé préjudiciable
Voici longtemps déjà que Jean Lescure comparé la marche de
économie celle une vaste armée qui défile nous aimerions mieux
dire qui combat car le défilé est tout de même un peu formel le combat
est plus réel Dans le combat il est inévitable en effet que les diverses
unités ne progressent pas la même vitesse Ces différences de vitesse
empêchent un équilibre initial de se maintenir dans le mouvement Elles
créent des distorsions Elles obligent des regroupements Elles posent
le problème de ajustement de adaptation Ce problème guère été
préoccupant dans un univers relativement stable quoique progressif tel
il existé au XIXe siècle
Jamais sans doute les mouvements ont été rigoureusement synchrones
Ils ne peuvent pas être par essence Mais dans une économie relativement
stable les discordances sont atténuées En tout cas elles se résorbent par LE PROBL ME CONOMIQUE DE INDEXATION 189
elles-mêmes On peut même considérer elles ont été malgré leur aspect
immédiatement imparfait principe de progression future Mais le change
ment de ordre de grandeur qui se produit au XXe siècle altère profon
dément le phénomène ce qui avait pu être principe de progrès devient
germe de déséquilibre profond
On connaît bien les effets de cette amplification des disparités Ceux
dont les revenus prennent appui sur des variables vitesse réduite parfois
même vitesse nulle deviennent des victimes Ceux par contre dont les
revenus ont comme base des variables vitesse accélérée deviennent des
bénéficiaires Tant il avait des hausses et des baisses de prix alternées
on pouvait penser opérait en nn de compte une compensation les
victimes de la hausse pouvaient devenir les bénéficiaires de la baisse Mais
lorsque dans les après-guerre les hausses se sont avérées définitives on prit
conscience elles exprimaient un évanouissement des monnaies Les vic
times abord provisoires devenaient des victimes elles aussi définitives
inflation quasi permanente des prix accompagnait donc irrésistiblement
une sorte de redistribution du revenu national Les sujets économiques se
répartissaient en deux camps comme la suke une lutte Comme on
remarqué bien souvent les vainqueurs étaient les plus souples les plus
rapides évidemment les plus forts les économiquement forts étaient
les débiteurs pas toujours les plus dignes les vaincus étaient les plus
lourds les plus lents évidemment encore les plus faibles les économi
quement faibles étaient les créanciers ceux qui inférieurs dans le
combat 1) auraient cependant mérité le plus de protection humaine
En face une pareille redistribution si peu conforme aux exigences
de la justice distributive un nouveau problème est posé On ne peut plus
décemment admettre que les victimes en somme irresponsables de ces
différences de rythme supportent seules le poids du déséquilibre désormais
définitif On ne peut plus attendre elles retrouvent dans un avenir
mal connu ce que le mouvement actuel ne leur pas donné Les compen
sations soi-disant naturelles ne peuvent plus jouer effet correcteur Il faut
donc corriger la disparité par des procédés voulus conscients et explicites
Et nous ne songeons pas aux correctifs de type politique ou sentimental
est-à-dire aux interventions par lesquels on viendrait au secours des
victimes pour réparer par le dehors des dégâts considérés comme inévitables
Nous sommes invités situer cette procédure systématique on pourrait
proprement parler un créancier ne combat pas il attend 190 REVUE CONOMIQUE
même dire cette sorte institution de correction interne que on abord
appelée Yéchelle mobile et qui dans atmosphère nouvelle se nomme
une manière moins imagée apparence plus scientinque indexation
Toute échelle mobile se ramène deux caractères essentiels est un
procédé assurance dont le mécanisme est automatique On assure quand
on veut éviter de demeurer victime un dommage Ici il agit du dom
mage causé par les disparités du combat économique ce est pas le
sujet fort qui assurera moins il ne redoute insuccès est-à-dire il
peur de ne pas rester sujet fort est au contraire le sujet faible celui
qui ne peut pas lutter au dépare parce il est pas suffisamment pourvu
celui qui sait bien par expérience il sera toujours vaincu il assure
pour ne pas voir empirer sa faiblesse pour la consolider en quelque
manière
Ces sujets faibles candidats assurance où se sont-ils donc prati
quement et historiquement trouvés
Ce fut abord semble-t-il exploitant agricole homme des champs
a-t-il pas toujours souffert du complexe de faiblesse a-t-il pas tou
jours réclamé une protection on se rappelle ce que furent au début
du xix siècle les fameuses lois sur les céréales elles étaient précisément
destinées corriger les disparités entre les prix internes et les prix inter
nationaux du blé est-à-dire assurer existence au producteur marginal
lorsque le prix tombait en dessous un niveau fatidique La loi du 16 juil
let 1819 introduit pour la première fois sans doute le terme échelle
mobile en empruntant la législation anglaise
Mais le sujet faible le plus notoire le plus typique ce fut le salarié
Pas au même titre que le paysan ce dernier est juridiquement indépendant
mais est cette indépendance qui explique sa faiblesse La salarié est au
contraire juridiquement dépendant et pour lui est bien cette dépendance
qui consacre sa faiblesse est bien son sujet la fin du siècle cette
fois 1874) et encore en Angleterre la technique de la sliding scale
réapparu est que le salaire est précisément la variable qui spontanément
le plus mal suivi le mouvement général des affaires celle dont la vitesse
été la pins lente celle pour laquelle on créé le terme de viscosité
Il donc paru équitable assurer ce sujet congénitalement faible contre
les dommages engendrés par la vitesse retardée du salaire
Echelle mobile des céréales échelle mobile des salaires ces deux expé
riences qui encadrent le xixe siècle se révèlent bien comme stratagème
assurance Toutes les deux elles aussi mettaient bien en jeu cet autre PROBL ME CONOMIQUE DE INDEXATION 191 LE
caractère essentiel est Vautomaticité Le terme automatisme mérite
réflexion Tout le monde est bien accord esc automatique un système
qui marche tout seul étymologie le dit Mais il au fond deux types
automatisme automatisme des êtres vivants automatisme des méca
nismes construits Le premier est spontané naturel Le second provoqué
artificiel Seul du reste est appelé automate appareil qui essaye imiter
être vivant 2)
Pour les classiques il avait automatisme des adaptations économiques
au premier sens la meilleure adaptation était celle qui se faisait toute
seule selon la nature Quand on parle échelle mobile il automatisme
au second sens un automate est-à-dire un artifice vs intervenir Ce sera
un mécanisme surajouté dont la fonction sera opérer ce aurait fait
la nature mais trop lentement en évitant les délais les retards instal
lation de ce mécanisme est bien provoquée mais une fois mis en place il
joue tout seul aveuglément objectivement conformément une norme
choisie qui ne changera plus En ce sens il aura bien mécanisme est-à-
dire que le jugement humain interviendra plus pour décider du déclen
chement de adaptation Imperturbablement il arrive avec une
indifférence totale sans intelligence un mécanisme installé ne arrête
plus 3)
Regardez le système de échelle mobile des céréales lorsque le prix
du blé atteignait la cote 26 fr exportation était interdite il des
cendait la cote 24 importation était prohibée Entre les deux niveaux
de 24 et de 26 une graduation objective des droits entrée était établie
une fois pour toutes fr 25 pour le prix de 24 fr. fr 25 pour 25 fr.
fr 25 pour 26 fr Vous avez là une première manifestation très gros
sière certes un mécanisme automatique qui évite les interventions
humaines Le système fonctionne de 1819 1821 Il est définitivement
supprimé en 186l Une protection automatique avait peut-être pas servi
la cause du protectionnisme
échelle mobile des salaires jamais figuré dans une loi au cours
du xixe siècle Il eu ici plusieurs tentatives plusieurs formules Mais
nous voulons nous borner souligner attrait exercé par idée automa-
Cf Pierre DEVAUX nwtes et automatisme F. ol Que
sais-je 1948
Pour ce que rire est le propre de homme le robots ne rient
pas G.-Th GUILBAUD La Cybernétique P.U.F. coll Que sais-je
1954 183 192 REVUE CONOMIQUE
ti me Puisque le salaire est une variable retardée qui constitue la base
existence du travailleur quand il pas automatisme de son adap
tation au mouvement général des prix il faut pour ajuster le salaire des
discussions entre employeurs et employés fatalement génératrices de conflits
collectifs douloureux Pour éviter de telles oppositions est-il pas plus
simple plus juste moins arbitraire de en remettre un mécanisme
Si le rapport du salaire aux prix de époque choisie comme époque
de base est considéré comme juste on chargera un appareil de dire
tout moment le niveau du salaire qui correspond la constance du rap
port /P Le salaire variable seconde et retardée adaptera automatique
ment au niveau des prix Là encore nous énon ons que le principe
On devine bien que si le principe est simple la technique application
est beaucoup moins De quels prix va-t-il agir Prix du charbon comme
dans les mines où est abord appliqué le système Coût de la vie de
ouvrier Selon quel délai se fera adaptation Appliquera-t-on une
proportionnalité rigoureuse ou aménagée Autant de questions qui feront
la valeur du mécanisme et qui pratiquement ont jamais été parfaitement
résolues
Avec ces deux premières institutions il est agi de corrections par
tielles en quelque sorte exceptionnelles en marge pour ainsi dire de or
ganisme général dans un monde répétons-le où les prix étaient pas
toujours en hausse où les cycles courts existaient où équilibre se réta
blissait travers le temps où la monnaie restait un repère fixe de éco
nomie Dans le monde du xxe siècle depuis arrivée des guerres mondiales
atmosphère est transformée la monnaie plus le mêrne sens les
sujets faibles ne sont plus cantonnés dans tel ou tel secteur tous les
acteurs de économie risquent de devenir des sujets faibles tous ou presque
tous risquent un appauvrissement Tous ou presque tous vont vouloir
assurer
Ainsi le stratagème de échelle mobile bien que mal mis au point
inventé pour protéger les premiers sujets faibles en mal de défense allait-il
étendre Ne pouvait-il pas être transplanté un secteur autre Sans
doute ne a-t-on pas toujours explicitement appliqué Mais on retrouve
son esprit son essence même derrière des pratiques qui expérimentent
durant entre-deux-guerres
est-ce pas aux moments les plus angoissants de ses crises monétaires
que la France essayé de réagir contre affaiblissement de son crédit public
par la formule de emprunt garanti de change les arrérages des rentes PROBL ME CONOMIQUE DE INDEXATION 193 LE
perpétuelles 1925 et 450 1937 étaient en effet indexés on em
ployait pas encore le terme soit sur les cours de la livre sterling soit
sur une équation de change comprenant le franc fran ais la livre et le
dollar est époque où le jurisprudence fran aise discute de la validité
de la clause-or Curieuse époque où on voudrait que le franc restât le
franc au moins en droit interne selon les règles sacrées des engagements
contractuels du droit civil et où Etat lui-même le mainteneur officiel
de la monnaie assortit ses emprunts une clause de garantie de change
Déjà ne devine-t-on pas il est difficile de proclamer la valeur éternelle
une monnaie et de pratiquer implicitement une clause échelle mobile
pour donner confiance au prêteur échelle mobile introduisait insi
dieusement dans le domaine des finances publiques
On ne parle sans doute pas impôt indexé mais idée indexation
est depuis longtemps sous-jacente aux discussions fiscales Quand on se
demande si un système fiscal doit être spontanément sensible aux fluctua
tions de la conjoncture 4) quand on parle de élasticité passive du
rendement un impôt est-ce pas idée assurance automatique qui est
en cause Etat assurerait une rentrée impôts mécaniquement adaptée
la hausse des prix impôt ad valorem ne serait-il pas par rapport
impôt spécifique le prototype de impôt indexé
Et enfin dans la zone des relations privées la hantise une hausse des
prix sans retour engendré les mêmes réactions envahissement de in
dexation se poursuit image des emprunts publics les emprunts des
entreprises nationalisées et les emprunts privés cherchent faire jouer une
clause de garantie leur sujet la technique se précise indexation peut
jouer égard du capital remboursable et égard du revenu annuel
elle peut être partielle ou totale elle peut être établie sur les prix ou
sur la production ou sur les deux conjointement On devine toutes les
analyses auxquelles il faudra désormais se livrer pour connaître les effets
de toutes ces modalités expérience précédant ici la théorie
Des emprunts indexés ou semi-indexes venons-en pour achever ce
tour horizon aux simples contrats indexés Parmi tous les contrats ce
sont les contrats qui impliquent des paiements échelonnés dans le temps
ceux qui souffrent le plus de évanouissement progressif des monnaies
pour lesquels indexation présente le plus intérêt nous parlons des
Cf Alain BAI KE Les Variations du iit rfft im.pof en
périodes de prospérité de crise et de dépression 1939
Revue Ecoaomiqw 02 19SS 13 194 REVUE CONOMIQUE
contrats de location Déjà le salaire aurait pu rentrer dans cette catégorie
Mais nous songeons surtout maintenant aux loyers immobiliers Sans doute
les loyers urbains ont-il pas été spécifiquement indexés et on sait bien
que le retard de la vitesse des loyers été une des causes de notre appau
vrissement immobilier Mais les baux ruraux ont re garantie officielle
ordonnance du 17 octobre 1945 et la loi du 13 avril 1946 emploient
pas les termes de baux indexés mais nous savons que rompant avec
ancien principe de la fixité des fermages en argent la législation nouvelle
prévoit le paiement soit en nature soit sur la base un produit-type dont
la quantité et le prix constituent sans le dire que nous avons appelé
index
On finirait ainsi par se demander si ce qui était exception est pas
en train de devenir la règle nouvelle Et est bien autour de ce problème
position respective de la règle et de exception que nous-voudrions main
tenant situer nos réflexions
Il nous semble que le problème de indexation pas le même carac
tère et les mêmes effets selon que est partielle ou exception
nelle ou selon elle est générale ou en voie de généralisation Lorsque
indexation ne joue que dans un domaine restreint en marge un domaine
plus vaste qui se conserve dans un état non-indexé ses effets ne nous
paraissent pas de la même nature que elle applique ensemble
de économie Dans le premier cas indexation serait simplement correc
trice de déséquilibres marginaux déjà cependant du moment elle
déplace des charges du fait même elle est motivée par le désir des
victimes provisoires une disparité de prix de ne pas demeurer victimes
définitives elle pose un problème de répartition elle semble menacer un
équilibre Pour corriger les répercussions une altération monétaire elle
risque paradoxalement amplifier cette altération est-à-dire être en
contradiction avec elle-même Cependant une indexation partielle ration
nellement mise au point devrait pouvoir encore conserver une monnaie au
sens classique la monnaie rendue sans doute plus vulnérable par une
indexation partielle pourrait encore conserver ses fonctions fondamentales
Nous allons nous demander au contraire si une indexation généralisée
appliquant toute économie est pas un idéal irréalisable peut-être
même impensable Une tentation sans doute Une formule presque magique
une machine automatique tout adapter qui supprimerait par là même le
problème de adaptation Céder une telle tentation ne serait-ce pas
renoncer la monnaie ou du moins changer de conception monétaire LE PROBL ME CONOMIQUE DE INDEXATION 195
LE ONS DE INDEXATION PARTIELLE
Nous voudrions essayer de jeter les bases une théorie de indexation
partielle Nous diviserons pour cela les difficultés en parcourant les étapes
suivantes
Nous voudrions abord du poinc de vue formel classer les hypo
thèses de disparités que indexation aurait réduire
intérieur de ce cadre nous serons alors amené situer le type
le plus classique ec le plus connu une indexation partielle effectivement
expérimentée échelle mobile des salaires se présente en effet comme
le prototype une indexation partielle II est en cela intéressant en
récapituler enseignement
II agira enfin de se demander si cet enseignement peut être appliqué
aux autres cas pensables indexation partielle
Au travers de cous ces développements une idée directrice restera pré
sente le transfert de revenu effectue toute indexation partielle est-il
compatible avec la stabilité de la monnaie
Disparités qui appellent indexation
II va être commode de se servir ici un schéma simplifié Imaginons
deux éléments dont nous étudions les variations travers le temps Appe
lons le premier cette lettre étant initiale du mot représentera
la totalité de tous les prix pensables est élément synthétique repère
Choisissons maintenant trois éléments particuliers que nous appellerons
Nous allons tracer trois graphiques cinématiques idéalisés selon
les conventions suivantes nous imaginons trois époques et equi
distantes Entre le temps et le temps nous supposons il hausse
de tous les éléments et entre et nous supposons il
baisse elle aussi simultanée des quatre éléments Une précision doit enfin
être ajoutée sur le type échelle employée Nous avons le choix entre
échelle arithmétique et logarithmique économique étant en
quelque manière la science des proportions surtout il agit comme

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin