Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les femmes les plus diplômées vivent plus longtemps en couple avant d'avoir un enfant

4 pages

Les femmes les plus diplômées ont retardé plus tôt et plus que les autres l'arrivée de leur premier enfant. Mais, dans les générations récentes, elles ont tendance à rapprocher ensuite l'arrivée du deuxième enfant.

Publié par :
Ajouté le : 30 décembre 2012
Lecture(s) : 0
Signaler un abus

N° 956 - AVRIL 2004
Prix: 2,20€
Les femmes les plus diplômées
vivent plus longtemps en couple
avant d’avoir un enfant
Isabelle Robert-Bobée, division Enquêtes et études démographiques, Insee
u fil des générations, les femmes couple entre 1965 et 1969, 2,4 ans pour celles
qui se sont installées avec leur premier conjointont retardé l’arrivée de leur pre-
dans les années 1970-74 et 3,5 ans pour cellesAmier enfant. Pour les femmes
qui ont formé leur première union au début des
nées dans les années 1940-44, 2 ans se
années quatre-vingt. Ainsi, en 10 ans, entre les
sont écoulés en moyenne entre la forma- premières unions formées dans les années
tion du premier couple et la naissance de soixante-dix et celles dans les
leur premier enfant. Cette durée est de 3,4 quatre-vingt, l’arrivée du premier enfant a été
différée en moyenne de 1 an. La diffusion de laans pour celles nées vingt ans plus tard,
contraception médicalisée à partir de la fin desentre 1960 et 1964.
années soixante (loi Neuwirth en 1967) a con-
Les femmes les plus diplômées ont retar-
tribué à cette évolution, en permettant aux cou-
dé plus tôt et plus que les autres l’arrivée ples de mieux maîtriser leur fécondité.
de leur premier enfant. Mais, dans les gé- Ce sont les générations de femmes nées après
nérations récentes, elles ont tendance à 1940 qui sont concernées par ces change-
ments. Pour celles nées dans les années qua-rapprocher ensuite l’arrivée du deuxième
rante, 2 ans s’écoulaient en moyenne entre laenfant.
formation de leur premier couple et la naissance
de leur premier enfant. Pour les femmes nées entre
À partir des générations 1940, les femmes ont 1960 et 1964, cette durée est passée à 3,4 ans.
retardé l’arrivée de leur premier enfant. La moi-
tié des mères nées dans les années quarante
Vivre à deuxl’ont eu avant 23 ans. Cet âge médian est
passé à environ 25 ans pour les mères nées avant d’avoir des enfants
dans les années 1960-64. Ce mouvement se
poursuit sur les générations nées jusqu’au Les conjoints passent désormais plus de
milieu des années soixante-dix, générations temps ensemble avant d’avoir des enfants. La
les plus jeunes pour lesquelles les proportions plus grande fréquence des ruptures d’unions
de femmes déjà mères à divers âges peuvent n’a en effet contribué que faiblement à l’aug-
être analysées. Ainsi, la proportion de femmes mentation de la durée entre formation de la
ayant déjà eu un enfant l’année de leurs 30 ans première union et naissance du premier enfant.
ou avant passe de 83 % pour les femmes nées Le premier enfant naît certes un peu moins
dans les années quarante à 68 % pour celles souvent dans la première union formée, mais
nées entre 1965 et 1969. À 25 ans, 65 % des cet effet reste de faible ampleur. Parmi les fem-
femmes nées dans les années quarante mes nées après 1960, ayant vécu en couple et
étaient déjà mères, contre 32 % de celles nées ayant eu des enfants, 7 % n’ont pas eu leur pre-
entre 1970 et 1974. mier enfant avec leur premier conjoint. Seules
1 % des femmes nées dans les années
1940-44 étaient dans ce cas.Un premier enfant plus tard
La durée moyenne entre la formation du pre-
Pour les femmes ayant formé leur première mier couple et l’arrivée du premier enfant a le
union avant la fin des années soixante, la plus augmenté pour les femmes les plus diplô-
durée écoulée entre la formation de cette union mées (Définitions):+2ans entre les généra-
et l’arrivée du premier enfant était restée tions 1940-44 et 1960-64 pour les femmes
stable, autour de 2 ans en moyenne. Elle a ayant fait plus d’études que la moyenne de leur
ensuite progressivement augmenté : 2,1 ans génération, contre + 1 an pour celles ayant fait
pour les femmes ayant formé leur premier moins d’études que la moyenne de leur
INSEE
PREMIEREgénération. Si, pour les générations les La durée entre la formation de la première union et l'arrivée du premier
plus anciennes, formation de la pre- enfant a augmenté au fil des générations, et le plus fortement pour
1
mière union et arrivée des enfants les femmes les plus diplômées
étaient fortement liées, pour les généra-
Durée moyenne, en années, entre la formation de la première union et l’arrivée du premier enfanttions récentes, ces étapes sont plus net-
5,0tement différenciées, et ce de façon plus
4,5marquée et plus précoce pour les fem-
Femmes relativement plus diplômées
mes les plus diplômées (graphique 1). 4,0 que la moyenne de leur génération
Diplômées comme la moyenne
3,5
de leur génération
3,0 Relativement moins diplôméesLes plus diplômées ont été que la moyenne de leur génération
2,5les premières à retarder
2,0l’arrivée du premier enfant
1,5
La période entre la formation du premier 1,0
couple et l’arrivée du premier enfant 1930-34 1935-39 1940-44 1945-49 1950-54 1955-59 1960-64
Année de naissance de la femmes’est allongée, dès les unions formées
1. Voir Définitions.dans les années 1955-59 pour les fem-
Lecture : Pour les femmes nées entre 1945 et 1949 relativement moins diplômées que la moyenne de leur génération, 1,9 anmes les plus diplômées. Pour les fem-
s’est écoulé en moyenne entre la formation de la première union et l'arrivée du premier enfant.
mes diplômées comme la moyenne de Source : Insee, enquête Étude de l'Histoire Familiale de 1999
leur génération, c’est à partir des unions
formées en 1960-64 que l’on constate
1 Les femmes les plus diplômées ont été les premières à retarder l'arrivéecet allongement. Pour les moins diplô-
du premier enfantmées, cette hausse ne démarre qu’à
partir des unions formées dans les
années 1965-69 (graphique 2).
Durée moyenne, en années, entre la formation de la première union et l’arrivée du premier enfantEnsuite, le phénomène s’est poursuivi 5,0
pour tous les niveaux d’études entre les
4,5
Femmes relativement plus diplôméespremières unions formées dans les
4,0 que la moyenne de leur génération
années soixante-dix et celles formées
Diplômées comme la moyenne
3,5au milieu des années quatre-vingt, mais de leur génération
Relativement moins diplôméestoujours avec des durées plus longues 3,0
que la moyenne de leur génération
pour les femmes les plus diplômées.
2,5
2,0
1,5Des différences désormais
1,0marquées selon le niveau
1940-44 1945-49 1950-54 1955-59 1960-64 1965-69 1970-74 1975-79 1980-84
d’études Année de formation de la première union
1. Voir Définitions.Les différences selon le niveau des étu-
Lecture : Pour les femmes relativement moins diplômées que la moyenne de leur génération et ayant formé leur première union
des étaient faibles avant les années entre les années 1980 et 1984, 2,9 années se sont écoulées en entre la formation de la première union et l’arrivée du
soixante-dix. Elles sont désormais premier enfant.
Source : Insee, enquête Étude de l'Histoire Familiale de 1999importantes : pour les femmes ayant
formé leur première union entre 1980 et formation de ce premier couple. En effet, moyenne de leur génération et nées
1984, la durée écoulée entre la forma- si elles sont plus nombreuses à avoir entre 1953 et 1974 pensent qu’il est très
tion de la première union et la première formé leur première union pendant leurs important pour un couple d’avoir profité
naissance est de 4,2 ans en moyenne études, elles n’ont souvent leur premier de la vie à deux avant d’avoir un enfant,
pour les femmes les plus diplômées, enfant qu’après les avoir terminées. contre 42 % pour les femmes des
contre 3,5 ans pour les diplômées Ainsi, la durée écoulée entre la forma- mêmes générations ayant fait relative-
comme la moyenne de leur génération tion de la première union et la première ment peu d’études.
et 2,9 ans pour les femmes les moins naissance est plus longue en moyenne Le premier enfant arrive plus tard chez
diplômées. Les femmes les plus diplô- pour les femmes ayant vécu en couple les femmes les plus diplômées ; il arrive
mées retardent donc de plus d’un an la pendant leurs études. Par ailleurs, les aussi moins souvent. Parmi les généra-
naissance de leur enfant par rapport aux plus diplômées sont aussi plus nom- tions 1950-54, 18 % des femmes les
femmes les moins diplômées. breuses à avoir rompu leur première plus diplômées n’ont pas eu d’enfant,
Les femmes les plus diplômées sont union, ce qui peut également reporter contre 7 % des moins diplômées. Ceci
souvent plus âgées lorsqu’elles s’instal- l’arrivée du premier enfant. Mais les plus provient notamment du fait que les fem-
lent pour la première fois avec un diplômées ont surtout envie de profiter mes les plus diplômées vivent moins
conjoint. Toutefois, elles vivent plus plus longtemps de la vie à deux : 51 % souvent en couple, mais pas unique-
longtemps sans enfant après la des mères plus diplômées que la ment. Parmi les femmes ayant vécu en
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERETrois femmes sur quatre ayant un enfant ont eu leur premier enfant quand elles le souhaitaient
en %
Pour le premier enfant né : juste avant cette grossesse, souhaitiez-vous cet enfant
À Plus Plus Pas Vous n’y
Total
ce moment tôt tard du tout pensiez pas
Ensemble 748918 100
1
Niveau des études
Femmes relativement moins diplômées que la moyenne de leur génération 69 7 11 2 11 100
Diplômées comme la moyenne de leur génération 73 10818 100
Relativement plus diplômées que la moyenne de leur génération 819406 100
Âge de la mère au premier enfant
L’année des 22 ans ou avant 68 2 15 2 13 100
23-25 ans 794926 100
26-28 ans 77 13514 100
L’année des 29 ans ou plus tard 72 21106 100
1. Voir Définitions.
Champ : femmes nées entre 1953 et 1974, ayant vécu en couple et ayant des enfants, hors premier enfant adopté et non-réponse (3 %).
Lecture : juste avant d'être enceinte de leur premier enfant, 74 % des femmes nées entre 1953 et 1974, qui ont vécu en couple et ont eu au moins un enfant, souhaitaient avoir cet enfant à ce moment.
Sources : Insee et Ined, enquête Intentions de Fécondité, EPCV 1998
couple au moins une fois avant l’âge de une famille nombreuse pourraient avoir Du premier au deuxième
45 ans, la part de celles n’ayant pas eu souhaité rapidement un premier enfant. enfant : des étapes
d’enfant varie encore fortement selon le Et si le projet familial n’était pas défini au
plus courtes pour
niveau d’études : 10 % pour les plus départ, le fait d’avoir donné naissance à
les plus diplôméesdiplômées, contre 4 % pour les peu un premier enfant rapidement après la
diplômées. mise en couple a pu rendre possible la
constitution d’une descendance nombreuse. La hausse a été la plus importante pour
les femmes moins diplômées que la
Arrivée du premier enfant moyenne de leur génération. En effet,
Le deuxième enfant les femmes les plus diplômées resser-et descendance finale
rent leur calendrier de constitution desarrive aussi plus tard
Parmi les femmes qui ont eu des familles. Si elles profitent plus long-
enfants, les mères les plus diplômées en Tout comme les premières naissances, temps de la vie à deux avant de donner
ont eu en moyenne moins que les peu les deuxièmes naissances ont été retar- naissance à leur premier enfant, et sou-
diplômées : 2,2 enfants pour les mères dées à partir de la fin des années haitent peut-être également consolider
les plus diplômées nées entre 1950 et soixante, mais de façon nettement plus leur situation professionnelle avant de
1954, contre 2,6 pour les moins diplô- modérée. Entre les deux premières fonder une famille, le deuxième enfant
mées de ces générations. À descen- naissances, la durée moyenne était arrive ensuite plus rapidement que pour
dance finale donnée, les femmes plus restée stable à 3,2 ans pour les femmes les femmes ayant fait relativement peu
diplômées que la moyenne ont toujours ayant eu leur premier enfant entre les d’études. Là encore, les comportements
eu plus tardivement leur premier enfant. années 1940 et 1965. Elle a ensuite variaient peu selon le niveau d’études
Pour les mères nées entre 1950 et 1954 augmenté pour passer à 3,8 ans pour chez les femmes ayant eu leur premier
et ayant eu 4 enfants ou plus, la durée les femmes ayant eu leur premier enfant enfant avant 1970 mais les différences
de vie en couple avant la première nais- dans les années 1975-1984. se sont accentuées ensuite. Pour les
sance est de 2 ans pour les plus diplô-
mées que la moyenne, contre 1,3 an Calendrier de fécondité : entre choix et contraintes
pour les moins diplômées. Pour les
La plupart des femmes en âge de procréer femmes ayant eu leur premier enfantmères d’enfants uniques, l’écart est du
utilisent désormais un moyen de contra- avant 22 ans auraient souhaité cet en-
même ordre : 3,8 ans et 3 ans.
ception et les grossesses non désirées fant plus tôt, contre 21 % de celles qui
Qu’elles soient peu ou très diplômées,
sont rares. Seules 1 % des femmes nées sont devenues mères l’année de leur
les femmes ayant eu beaucoup e
entre 1953 et 1974 qui ont vécu en 29 anniversaire ou après. Les materni-
d’enfants ont toujours été les plus préco- couple et qui ont eu des enfants décla- tés tardives peuvent parfois refléter
ces pour avoir leur premier enfant. Les rent qu’elles ne souhaitaient pas du tout l’existence de contraintes ou de difficul-
mères peu diplômées ayant eu 4 enfants cette grossesse lorsqu’elles ont eu leur tés passées (difficultés biologiques,
ou plus, ont vécu en moyenne 1,3 an en premierenfantet8%n’y pensaient pas. professionnelles ou familiales). À l’in-
Si les couples choisissent le moment à verse, 9 % des mères auraient souhaitécouple avant l’arrivée de leur premier
partir duquel ils souhaitent avoir un en- avoir leur premier enfant plus tard, etenfant, contre 3 ans pour celles qui ont
fant, celui-ci peut se faire attendre. Près cette proportion décroît fortement aveceu un seul enfant. Le constat est ana-
de 8 % des mères nées entre 1953 et l’âge auquel l’enfant est arrivé. Finale-logue pour les femmes les plus diplô-
1974 auraient souhaité avoir leur pre- ment, 74 % des mères pensent avoir eu
mées de leur génération : 2 ans et 3,8
mier enfant plus tôt. Cette proportion leur premier enfant au moment souhai-
ans de vie en couple avant l’arrivée du
varie peu avec le niveau d’études mais té, mais cette proportion est nettement
premier enfant, selon que ces femmes
fortement avec l’âge auquel les femmes plus élevée chez les plus diplômées (81 %
ont eu 4 enfants ou plus, ou un enfant sont devenues mères : seules 2 % des contre 69 %) (tableau).
unique. Les couples souhaitant fonder
INSEE - 18, BD ADOLPHE PINARD - PARIS CEDEX 14 - TÉL. : 33 (1) 41 17 50 50
INSEE
PREMIERE(c’est-à-dire hors institutions). Les informa- l’ensemble des femmes de sa généra-mères de deux enfants ou plus ayant eu
tions retenues sur les enfants portent sur tion, c’est-à-dire celles nées la mêmeleur premier enfant dans les années
ceux eus ou adoptés (moins de 1 % des mè- année. On parlera de femmes ayant fait
1970-74, le nombre moyen d’années
res nées entre 1940 et 1964 ont au moins des études comme la moyenne de leur
écoulées entre les deux premières nais- un enfant adopté). génération (ou diplômées comme la
sances est de 3,8 ans pour les femmes moyenne de leur génération, pour être
L’enquête Intentions de fécondité a été plus synthétique) si leur âge de fin desmoins diplômées que la moyenne,
menée en octobre 1998 par l’Insee et l’Ined, études coïncide avec l’âge moyen de leurcontre 3,5 ans pour les femmes ayant
dans le cadre des enquêtes permanentes génération à plus ou moins 1 an près ; si
poursuivi des études relativement lon-
sur les conditions de vie des ménages. Elle l’écart est supérieur à un an, on parlera
gues. Cette durée plus courte pour les porte sur 2 600 hommes et femmes de 15 à de femmes plus ou moins diplômées que
plus diplômées pourrait résulter de l’âge 45 ans en 1998. L’enquête recueille des in- la moyenne, selon le sens de l’écart. Les
formations sur l’idée que se font les indivi- trois niveaux d’études retenus partagentun peu plus élevé à la naissance du pre-
dus de la famille idéale, en termes de la population féminine en trois groupesmier enfant, mais aussi d’autres fac-
nombre d’enfants souhaités, de calendrier d’effectifs proches pour chaque généra-
teurs, comme la volonté de concentrer
de constitution des familles, mais également tion.
les naissances pour réduire les périodes sur le souhait d’avoir ou non un enfant (ou
d’absence d’activité professionnelle ou d’autres enfants s’ils sont déjà parents) et
comprend une description des enfantsde retrait du marché du travail. Bibliographie
qu’ils ont eus.Le deuxième enfant arrive un peu moins
souvent chez les plus diplômées : 3 fem-
Daguet F. (2000) : « Évolutions de la fécon-Définitions
mes sur 4 nées entre 1950 et 1954, plus
dité des générations 1917 à 1949, une ana-
diplômées que la moyenne de leur géné- lyse par rang de naissance et niveau de
ration et ayant eu des enfants, en ont eu La notion de couple retenue ici correspond à diplôme », Ined, Population n°55(6),
une vie commune sous le même toit 1021-1034.au moins deux, contre 8 sur 10 pour les
(conjoints corésidents) pendant au moins 6mères les moins diplômées.
Leridon H., Oustry P., Bajos N., équipemois, que les conjoints soient mariés ou non.
Cocon (2002):«La médicalisation crois-
La durée des études a augmenté forte- sante de la contraception en France »,Sources
ment au fil des générations. Faire des Ined, Population et Société n°381.
études plus ou moins longues devient
L’enquête Études de l’Histoire Familiale une notion relative à ce qu’ont vécu l’en- Robert-Bobée I. (2003) : « Calendrier de
a été menée par l’Insee en mars 1999. semble des personnes de la génération. constitution des familles et âge de fin des
Couplée au recensement de la population, L’âge relatif de fin des études d’une études » avec la participation de Mazuy M.,
elle porte sur 400 000 hommes et femmes femme est l’indicateur retenu ici pour Insee, document de travail n°F0308.
de 18 ans ou plus en janvier 1999. Elle ap- comparer l’évolution des calendriers de
porte des informations sur le parcours fécondité au fil des générations. Il est dé- Toulemon L., Mazuy M. (2001) : « Les nais-
conjugal et l’arrivée des enfants. Les don- fini comme la différence entre l’âge de fin sances sont retardées mais la fécondité
nées ont été exploitées ici pour les 230 000 des études de la femme considérée et est stable », Ined, Population n°56(4),
femmes vivant en ménages ordinaires l’âge moyen de fin des études pour 611-644.
INSEE PREMIÈRE figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (rubrique Publications)
Vous pouvez vous abonner gratuitement aux avis de parution dans http://www.insee.fr/fr/ppp/abonnement/abonnement.asp#formulaire
Direction Générale :BULLETIN D'ABONNEMENT A INSEE PREMIERE
18, Bd Adolphe-Pinard
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :
Jean-Michel Charpin
OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE - Tarif 2004 Rédacteur en chef :
Daniel TemamAbonnement annuel = 70€ (France) 87€ (Étranger)
Rédacteurs : R. Baktavatsalou,
C. Benveniste, C. Dulon,Nom ou raison sociale : ________________________ Activité : ____________________________
A.-C. Morin
Adresse : ___________________________________________________________________
Maquette : Mireille Brunet
______________________________________ Tél : _______________________________ Code Sage IP04956
ISSN 0997 - 3192Ci-joint mon règlement en Euros par chèque à l’ordre de l’INSEE : __________________________________€.
© INSEE 2004
Date : __________________________________ Signature
INSEE
PREMIERE

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin