Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les personnes âgées dépendantes en Franche-Comté à l'horizon 2015

De
6 pages
Au cours des dix prochaines années, le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus ayant besoin d'une aide pour effectuer les gestes essentiels de la vie quotidienne va augmenter. Ainsi, en 2015, on compterait 17 000 personnes âgées potentiellement dépendantes en Franche-Comté. Les deux tiers de ces personnes âgées dépendantes sont des femmes. Les dépendances les plus sévères sont fréquentes à partir de 90 ans. À âge égal, les femmes sont plus souvent atteintes de dépendance lourde que les hommes. Le choix de demeurer à domicile ou de partir en institution est généralement dicté par le degré de dépendance et la solitude. Ainsi, en 2015, une personne âgée dépendante sur trois devrait vivre en institution.
Voir plus Voir moins

INSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
1
nº 92
novembre 2006
Au cours des dix prochaines années, le nombre de personnes
âgées de 60 ans et plus ayant besoin d’une aide pour effectuer
les gestes essentiels de la vie quotidienne va augmenter. Ainsi,
en 2015, on compterait 17 000 personnes âgées potentiellement
dépendantes en Franche-Comté.
Les deux tiers de ces personnes âgées dépendantes sont des
femmes. Les dépendances les plus sévères sont fréquentes à
partir de 90 ans. À âge égal, les femmes sont plus souvent
atteintes de dépendance lourde que les hommes. Le choix de
demeurer à domicile ou de partir en institution est généralement
dicté par le degré de dépendance et la solitude. Ainsi,
en 2015, une personne âgée dépendante sur trois
devrait vivre en institution.
En 2005, 240 300 person- de-Calais, l’Alsace, la Pi- reste ainsi, selon ces critè-
nes sont âgées de 60 ans cardie, la Haute-Norman- res, une région plutôt jeune.
et plus en Franche-Comté. die, Rhône-Alpes, la Lor- Au sein de la région, le Doubs
Elles représentent 21,0% de raine et Cham- et le Territoire de
En 2005,
la population totale (18,6% pagne-Ardenne. Belfort sont struc-
un Franc-Comtois
pour les hommes et 23,4% Par ailleurs, en turellement lessur cinq est âgé
pour les femmes) contre 2005, la part de départements les
de 60 ans et plus
21,8% en France de pro- jeunes de moins plus jeunes. Be-
vince (19,2% pour les hom- de 20 ans dans la sançon et Belfort sont en
mes et 24,3% pour les fem- population atteint 25,1% effet d’importants pôles ad-
mes). C’est la huitième ré- en Franche-Comté contre ministratif, économique et
www.insee.fr
gion de province « la moins 24,6% en France de pro- étudiant. Ces deux dépar-insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn) âgée » après le Nord-Pas- vince. La Franche-Comté tements présentent donc un
ESS069218 Prix : 2,50€INSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
2
comtoise augmenterait de (+15%). Dans le Territoire de
3,4% en dix ans. Les taux du Belfort, la croissance du nom-
Doubs et du Territoire de Bel- bre de personnes dépendan-
fort devraient rester infé- tes suit l’évolution régionale
rieurs à la moyenne de pro- (+11%), tandis que la hausse
vince (26,1%) avec des est plus faible dans le Jura et
valeurs respecti- en Haute-Saône avec respec-
ves de 24,2% et tivement +9% et +7%.
23,2%. Ceux du Entre 2005 et 2015, la forte
Jura et de la hausse du nombre total des
Haute-Saône at- 60 ans et plus dans le Doubs
teindraient 28,9% et et le Territoire de Belfort (res-
27,4%. pectivement +28% et +25%)
En 2005, selon les hy- expliquerait la progression
pothèses retenues, en importante du nombre de
Franche-Comté, personnes âgées dépendan-
15 200 personnes de tes dans ces deux départe-
60 ans et plus sont ments. Dans le Jura, sur la
atteintes de dépen- même période, la population
dance (voir les en- des 60 ans et plus augmen-
cadrés définition terait de 21%, soit 4 points
et méthodologie). de moins qu’en moyenne en
Ce chiffre devrait Franche-Comté, ce qui limi-
atteindre 17 000 terait la progression du nom-
en 2015. L’augmentation bre de dépendants. Pour la
de la dépendance entre Haute-Saône, la situation est
2005 et 2015 se- plus complexe. En
17 000
taux de personnes de plus provinciale (respectivement rait de 11,4%, soit effet, la population
Francs-Comtois
de 60 ans plus faible que 22,3% et 23,6%). un rythme un peu des plus de 60 ans
dépendants à
la moyenne de province En 2015, la Franche-Comté supérieur à l’évolu- augmenterait glo-
l’horizon 2015
(respectivement 19,6% et devrait compter 300 500 tion métropolitaine balement au même
19,3%). À l’inverse, les dé- personnes âgées de 60 ans (10,5%). rythme qu’au niveau régional,
partements de la Haute- et plus. Cela représenterait Le Doubs est le seul départe- mais avec des divergences
Saône et du Jura, plus ru- une progression de 25,1% ment franc-comtois à enregis- fortes aux âges les plus extrê-
raux, présentent des taux par rapport à 2005 tandis trer une progression supé- mes. Ainsi, en 2005, la part
supérieurs à la moyenne que la population totale rieure à la moyenne régionale des personnes âgées de 80
Une personne âgée dépendante sur trois vit en institution en 2015
À domicile
seul non seul En institution Total
Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes
de 60 à 69 ans 60 180 880 610 200 160 1 140 950
de 70 à 74 ans 30 150 470 360 130 120 630 630
de 75 à 79 ans 30 220 670 580 160 280 860 1 080
de 80 à 84 ans 140 590 740 830 270 730 1 150 2 150
de 85 à 89 ans 190 800 570 840 350 1 270 1 110 2 910
90 ans et plus 90 700 480 1 010 290 1 720 860 3 430
Total 540 2 640 3 810 4 230 1 400 4 280 5 750 11 150
Note de lecture : dans la mesure où ces données sont issus de projection, il s’agit d’un nombre de personnes âgées potentiellement
dépendantes. Tous les chiffres ont été arrondis à la dizaine la plus proche.
Source : INSEE - Enquêtes HID 1998-1999, Omphale, recensement de la population 1999.INSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
3
ans et plus et celle des 50 ans que celui des hommes est
et plus sont nettement plus im- seulement de 4,9%. En 2015, Définition de la dépendance
portantes en Haute-Saône ces taux devraient être res-
La dépendance est définie comme l’incapacité d’effectuer seul certainsque dans les trois autres dé- pectivement de 6,7% et 4,3%.
actes de la vie courante. La grille AGGIR (Autonomie Gérontologiquepartements. Cette forte pro- Malgré cette évolution, la ré-
Groupe Iso-Ressources) est l’un des outils permettant de regrouper
portion de 50 ans et plus, partition au sein de la popula- les personnes âgées de 60 ans ou plus en différents niveaux de perte
moins touchés par la dépen- tion dépendante reste de deux d’autonomie à partir de l’observation des activités ou gestes de la vie
quotidienne réellement effectués ou non par la personne. Lesdance, explique la progres- femmes pour un homme, en
personnes classées de GIR 1 à GIR 4 sont considérées commesion du nombre de personnes 2005 comme en 2015. Cette dépendantes.
de 60 ans et plus à l’horizon proportion est identique dans Le GIR 1 comprend les personnes confinées au lit ou au fauteuil
ayant perdu leur autonomie mentale, corporelle, locomotrice et2015. En revanche, les plus chacun des quatre départe-
sociale, qui nécessite une présence indispensable et continueâgés -qui sont aussi les plus ments comtois ainsi qu’en
d’intervenants.
dépendants- seront pour la France métropolitaine. Le GIR 2GIR 2 est composé de deux sous-groupes :
plupart décédés. En 2005, parmi les 60-74 - d’une part, les personnes confinées au lit ou au fauteuil dont les
Au cours des dix ans, le taux de dé- fonctions mentales ne sont pas totalement altérées et qui nécessitent
Deux tiers une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ;prochaines années, pendance est pra-
des dépendants - d’autre part, celles dont les fonctions mentales sont altérées maisl’augmentation du tiquement identi- qui ont conservé leurs capacités motrices. Le déplacement à l’intérieursont des femmes
nombre de person- que entre hom- est possible mais la toilette et l’habillage ne sont pas faits ou
partiellement.nes âgées devrait être deux fois mes et femmes (2,5% contre
Le GIR 3 regroupe les personnes ayant conservé leur autonomieplus rapide (+25%) que celle 2,3%). À partir de 75 ans,
mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui
des personnes âgées dépen- l’écart entre hommes et fem- nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jour des aides pour
dantes. Même dans le cas du mes se creuse à mesure que leur autonomie corporelle. Ainsi, la toilette et l’habillage ne sont pas
faits ou partiellement. De plus, l’hygiène de l’élimination nécessitescénario pessimiste (voir gra- l’âge avance. Ainsi, pour les
l’aide d’une tierce personne.phique dans l’encadré mé- 85-89 ans, le taux de dépen-
Le GIR 4 comprend les personnes qui n’assument pas seules leursthodologique) où la baisse de dance chez les femmes atteint transferts mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l’intérieur
la mortalité serait de moins 22% contre 16% chez les du logement. Elles doivent être aidées pour la toilette et l’habillage.
La plupart s’alimentent seules ; ce groupe comprend aussi desen moins forte au fil du hommes ; pour les 90 ans et
personnes sans problèmes de locomotion mais qu’il faut aider pourtemps, l’écart reste important plus, il passe respectivement
les activités corporelles et les repas.
(respectivement +25% et à 40% et 28%.
+13%). Ce phénomène tra- En 2015, c’est un peu plus Le taux de dépendance est le rapport entre le nombre de personnes
dépendantes et le nombre total de personnes du même âge.duit un gain en années de vie tardivement -à partir de 80
Champ de la présente étude : les personnes âgées de 60 ans et plus.sans incapacité. L’améliora- ans- que la tendance entre
tion des conditions de vie et hommes et femmes s’inver-
la progression de la qualité
des soins font que davantage
de personnes atteignent de
grands âges en bonne santé.
Quels que soient le sexe et la
tranche d’âge, la proportion
de personnes dépendantes
devrait reculer. Ainsi, en
2015, en Franche-Comté, les
personnes âgées dépendan-
tes représenteraient 5,6% des
60 ans et plus contre 6,3%
en 2005.
En 2005, en Franche-Comté,
le taux de dépendance des
femmes est de 7,4% alors
zzzzINSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
4
serait. Pour les 85-89 ans, le Le sexe est également un fac-
Plan « solidarité grand âge »taux de dépendance serait de teur discriminant. Au sein de
19% pour les femmes contre la population féminine dépen- Le 26 mai 2006, le gouvernement a présenté un plan « Solidarité »
15% pour les hommes. Pour dante, 44% sont classées GIR pour les personnes âgées dépendantes. Ce plan s’articule autour
de 4 grands axes :les 90 ans et plus, il passe- 1 ou GIR 2 contre seulement
rait à respectivement 37% et 35% au sein de la population
Lutter contre les maladies du grand âge, en particulier les26%. masculine dépendante. La
maladies neurodégénératives qui touchent environ 12 % de la
D’ici 2015, on observe donc proportion d’hommes et de population française de plus de 70 ans.
une entrée en dépendance, femmes atteints de dépen-
Faciliter le maintien des personnes âgées à domicile enquel que soit le sexe, à des dance moyenne est quasiment
développant l’offre de soins à domicile (développement des aidesâges de plus en plus avan- identique. 30% des femmes
à domicile, augmentation du nombre de soins infirmiers à domicilecés. Ce gain en années de dépendantes et 40% des
et des hospitalisations à domicile).
vie passées sans incapacité hommes souffrent de dépen-
est cependant plus important dance légère. Adapter le système de santé grâce à la construction d’une filière
gériatrique spécifique. Il s’agit notamment d’augmenter le nombrepour les femmes. Rester à domicileEn Franche-Comté,
de places de court séjour gériatrique et de soins de suite et deEn effet, l’écart en 2015, est le plus sou-
réadaptation.une personne âgéeentre le taux de vent le souhait
dépendante sur troisdépendance des des personnes Améliorer l’accueil des personnes dépendantes dans lesvivrait en institution
hommes et celui âgées, même dé- établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes. Il
est notamment prévu de renforcer le taux d’encadrement, dedes femmes se réduit légère- pendantes. Par ailleurs, tou-
moderniser les équipements, de rénover les établissements et dement entre 2005 et 2015. tes les personnes âgées vi-
renforcer l’attractivité des métiers de la prise en charge desEn 2015, en Franche-Comté, vant en institution ne sont pas
personnes âgées.
parmi les personnes âgées obligatoirement dépendan-
dépendantes, 41% seraient tes. L’entrée en institution
atteintes de dépendance sé- (maisons de retraite, hôpi-
vère (GIR 1 et GIR 2), 26% taux long séjour et centres C’est d’abord l’espérance de
de dépendance moyenne d’hébergement pour person- vie plus longue des femmes qui
(GIR 3) et 33% de dépen- nes âgées) reste toutefois le entraîne une sur-féminisation
dance légère (GIR 4). On re- plus souvent conditionnée de la population dépendante.
trouve ces proportions dans par un mauvais état de santé En outre, après un veuvage
les quatre départements ou par la solitude. ou un divorce, les femmes
comtois. En Franche-Comté, en 2015 se remarient moins souvent
La répartition selon le degré comme en 2005, 4% des per- que les hommes et, en cas
de dépendance diffère selon sonnes âgées vivant à domi-
l’âge. Les dépendances les cile sont dépendantes. En
plus légères s’observent 2015, on estime que 45% des
avant tout chez les 60-69 personnes âgées vivant en
ans. Ainsi, au sein de la po- institution seront dépendan-
pulation dépendante âgée de tes (contre 51% en 2005).
60 à 69 ans, 43% sont clas- Au sein de la population
sées en GIR 4 contre seule- âgée dépendante, à âge
ment 33% classés GIR 1 et 2. égal, le nombre de femmes
Inversement, les cas de dé- vivant seules à domicile est
pendance sévère se rencon- nettement supérieur à celui
trent principalement chez les des hommes. Au total, en
personnes les plus âgées : la 2015, 23% des femmes dé-
dépendance sévère touche pendantes devraient vivre
une personne sur deux chez seules à domicile contre 8%
les 90 ans et plus. des hommes dépendants.
zzzINSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
5
Des personnes âgées
Pour en savoir plus potentiellement dépendantes
LES PUBLICATIONS DE L’INSEE : Cette étude donne une estimation de l’évolution et du nombre de
personnes âgées potentiellement dépendantes à l’horizon 2015.
En Franche-Comté :
Bien plus que les chiffres absolus, ce sont les évolutions qui sont « Les personnes âgées dépendantes dans le Territoire de Belfort à l’horizon
2015 », à paraître en décembre 2006, disponible sur le site régional éclairantes.
www.insee.fr/fc Ces chiffres résultent d’une projection qui repose sur des hypothèses
démographiques (dans cet exercice les hypothèses les plus
ESSENTIEL n° 66 (novembre 2003) :
importantes concernent la mortalité et les soldes migratoires) et sur
« Le vieillissement de la population,
une méthode qui approche le risque de dépendance aux âgesmoteur de la croissance. »
ESSENTIEL n° 48 (octobre 2001) : avancés.
« Projection de population à l’horizon 2030 : Cette méthode est dite « structurelle » au sens où elle ne prend en
un vieillissement inéluctable. » compte que des répartitions de la population par âge, par sexe et
par mode de résidence, comme facteurs explicatifs du risque de
Dans les autres régions :
dépendance à l’échelle du département. On conçoit que de LORRAINE : « Vieillissement et dépendance à l’horizon 2015 en Meurthe-et-
Moselle », octobre 2006 ; nombreux autres facteurs entrent en ligne de compte, facteurs qui
CHAMPAGNE-ARDENNE : « Personnes âgées : 8 400 Marnais dépendants peuvent être particuliers, tels que les modes alimentaires, les
âgés à l’horizon 2015 », octobre 2006 ; habitudes culturelles, l’exposition à certains facteurs pathogènes
PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR : « Approche de la dépendance dans les
(naturels, industriels...). Ces facteurs spécifiques ne sont pas
Hautes-Alpes à l’horizon 2015 », rapport d’étude, septembre 2006 ;
facilement observables, si bien que l’on se contente des facteurs NORD-PAS-DE-CALAIS, « Personnes âgées dépendantes à l’horizon 2015 :
étude sur le département du Nord », septembre 2006 ; généraux pour lesquels on a pu établir, au niveau national, une
MIDI PYRÉNÉES : « Femmes et hommes inégaux face à la dépendance », relation statistique avec la dépendance.
mars 2006 ;
POITOU-CHARENTES : « 36 000 picto-charentais âgés dépendants à
Dans ces conditions, on parle de « personnes âgées potentiellement
l’horizon 2015 », mars 2006 ;
dépendantes » pour souligner le caractère « théorique » du résultat. ALSACE : « 6 personnes dépendantes sur 10 vivent à domicile », février 2006 ;
AQUITAINE : « 60 000 personnes âgées dépendantes à l’horizon 2015 », Il ne doit pas être confondu avec un nombre de personnes réellement
janvier 2006 ; dépendantes, pas plus qu’un nombre de personnes bénéficiant de
PACA : « 80 000 personnes âgées dépendantes en 2015 », octobre 2005 ; l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). L’observation de la
LIMOUSIN : « La dépendance des personnes âgées, à domicile et en
dépendance obéit à un protocole rigoureux lors d’entretiens faits
institution », mai 2005.
par des spécialistes de la santé et s’exprime sur « une échelle de
Au niveau national : www.insee.fr/ dépendance ». Le nombre de bénéficiaires de l’APA traduit quant à
« La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040 », Données lui un nombre de personnes prises en charge au titre d’une politique
sociales - La société française, mai 2006 ; publique en faveur des personnes âgées en difficultés de santé.
« La dépendance des personnes âgées : une projection à long terme »,
document de travail, mai 2004.
LES AUTRES PUBLICATIONS :
de remariage, les hommes 74 ans, quatre personnes
DRASS de Franche-Comté (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et se remettent plus souvent en âgées dépendantes sur cinq
Sociales, Ministère de la Santé et de la Protection sociale) :
couple avec des femmes devraient vivre à domicile. Enwww.franche-comte.sante.gouv.fr/
« Les établissements accueillant des personnes âgées en 2003 en Franche- plus jeunes qu’eux. effet, les dépendances sont,
Comté », octobre 2006.
Par conséquent, les hommes à ces âges, suffisamment lé-
DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des dépendants vivent moins gères pour ne pas nécessiter
Statistiques, Ministère de la Santé et de la Protection sociale) : souvent en institution ou seuls une prise en charge en insti-
www.sante.gouv.fr/drees/index.htm
« Les effets de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie sur l’aide dispensée à domicile. Cette situation tution. De plus, pour ces tran-
aux personnes âgées », Études et résultats, janvier 2006 ; s’accentue encore avec ches d’âge, les personnes
« Les établissements d’hébergement pour personnes âgées en 2003 : locaux
l’âge : parmi la population dépendantes vivant à domi-et équipements » ; Études et résultats n° 380, mars 2005 ;
« Les établissements d’hébergement pour personnes âgées en 2003 : activité dépendante de 85 ans et cile n’habitent pas seules
et personnel », Études et résultats n° 379, février 2005 ;
plus, près d’une femme sur dans 85% des cas. À mesure « Les opinions des français sur la dépendance des personnes âgées de 2000
à 2002 », Études et résultats, novembre 2003. deux vit en institution contre que l’âge avance, cette pro-
un homme sur trois. portion diminue, tandis queCommissariat Général du Plan (Centre d’analyse stratégique depuis le 6 mars
2006) : www.strategie.gouv.fr/ L’âge est ainsi un facteur dé- la part de personnes en ins-
« La prise en charge des personnes âgées dépendantes dans leur dernière terminant du mode de rési- titution augmente. Ainsi,
période de vie », Les cahiers du Plan, avril 2005, 46 pages.
« Prospective des besoins d’hébergement en établissement pour les dence. En 2015, entre 60 et 44% des dépendants âgés
personnes âgées et dépendantes », Les cahiers du Plan, septembre 2005,
120 pages.
zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzINSEE Franche-Comté - l'essentiel Nº 92 - novembre 2006
6
Méthode d’estimation des personnes âgées potentiellement dépendantes
Cette étude estime l’évolution du la période 1990-1999 et de la et 17 300 personnes à l’horizon cette étude. D’autres études
nombre de personnes âgées de 60 fécondité. 2015. régionales de l’INSEE ont pu être le
ans et plus potentiellement On dispose de la population totale Il existe une autre méthode dite résultat d’un choix méthodologique
dépendantes à l’horizon 2015. Elle ventilée par sexe et âge détaillé « mode de vie ». Les résultats différent. Toute comparaison entre
s’appuie sur les résultats de pour chaque année entre 1999 et obtenus par cette autre méthode études différentes doit donc être faite
l’enquête Handicaps-Incapacités- 2015. À partir des taux de sont proches de ceux de la avec beaucoup de précautions.
Dépendance (HID) 1998-1999, dépendance correspondants, on méthode « quotients de mortalité ». L’intérêt de cette étude est donc
ainsi que sur les résultats du calcule la population âgée En effet, aucune méthode ne peut d’anticiper les évolutions probables
recensement de la population 1999 potentiellement dépendante. être considérée supérieure à l’autre. de la dépendance, le nombre de
et des projections de population Au final, la méthode des quotients Cependant, dans un souci de personnes dépendantes n’étant
issues du modèle OMPHALE. de mortalité propose trois variantes lisibilité, seuls les résultats du scénario qu’approximé. Les valeurs
La présente étude fait appel à la selon l’évolution de la mortalité tendanciel de la méthode « quotients indiquées doivent être considérées
méthode dite « quotients de retenue. Dans la première de mortalité » ont été présentés dans comme des ordres de grandeur.
mortalité ». Elle suppose que le variante, dite du « scénario
taux de dépendance des personnes tendanciel ou central », on fait
âgées est, à âge égal, d’autant l’hypothèse que la baisse de la
plus fort que le risque de décès est mortalité observée depuis 30 ans
plus élevé. Autrement dit, cette se poursuit au même rythme
méthode fait l’hypothèse que la jusqu’en 2030. C’est cette
dépendance est le résultat d’une hypothèse qui a été retenue dans
variable inobservée directement : la présente étude.
l’état de santé. Le quotient de Dans la deuxième variante, dite du
mortalité reflète cette variable. « scénario optimiste », on fait
Taux de dépendance et quotients l’hypothèse que la baisse de la
de mortalité sont ainsi corrélés. mortalité s’accélère pour les
Afin d’obtenir des projections, on personnes de plus de 75 ans.
fait évoluer ces quotients de Dans la troisième variante, dite du
mortalité sur la période 1999- « scénario pessimiste », on fait
2015. Ces projections consistent à
faire vieillir la population à partir mortalité est de moins en moins
de sa situation au recensement de forte au fil du temps, surtout pour
1999 en tenant compte de les femmes.
l’évolution tendancielle de la Selon la variante retenue, le
mortalité, des comportements nombre de personnes dépen-
migratoires observés au cours de dantes serait compris entre 16 400
de 85 ans et plus vivraient en charge en institution ou Par ailleurs, l’augmentation nombre d’aidants potentiels.
en institution. à l’aide professionnelle à de l’activité féminine, l’éloi- Cette situation constitue un
Dans les dix prochaines an- domicile. gnement des en- enjeu important en matière
Horizon 2015 :nées, le nombre de person- Cette aide infor- fants du domicile de politiques publiques. Il
augmentation
nes âgées dépendantes va melle est le plus parental, la sépa- s’agit en effet de déterminerdu nombre
augmenter fortement, tandis souvent assurée ration plus fré- non seulement l’offre future dede personnes
dépendantes etque le nombre d’aidants po- par le conjoint ou quente des cou- places en institution mais éga-
diminution detentiels informels (famille, voi- les enfants. Or, la ples, l’éclatement lement le nombre d’aidants
l’aide informellesins, amis, etc.…) va baisser. génération des 40- des familles, l’âge professionnels.
Cette forme de solidarité 59 ans sera moins nettement avancé des aidants informels
constitue actuellement une nombreuse en 2015 que sont autant de facteurs qui Florence BRULEY
réelle alternative à la prise celle des personnes âgées. expliquent cette baisse du Sabine WILLEMIN
INSEE Franche-Comté « le Major » 83, rue de Dole - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99
Directeur de la publication : Didier Blaizeau Rédacteur en chef : Patrice Perron Mise en page : Maurice Boguet, Yves Naulin
Imprimerie : Camponovo-Bouchard - Nº de CPPAP : 3 021 AD - ISSN : 1248-2544 © INSEE 2006 - dépôt légal : novembre 2006
?

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin