Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

En 2003, les cinémas francs-comtois ont vendu 2,4 millions de billets soit, en moyenne, 2,12 entrées par habitant. La fréquentation cinématographique régionale est légèrement inférieure à la moyenne nationale. Ce moindre dynamisme sexplique davantage par les caractéristiques du territoire (prédominance du rural) et la structure de la population que par loffre déquipements, favorable en Franche-Comté.
Les  Francs-Comtoisfré-quentent moins les salles de cinéma que la moyenne des Français. En 2003, les habi-
tants de la région sont allés 2,12 fois au cinéma (contre 2,53 fois en moyenne natio-nale hors Île-de-France). Cet
écart est constant sur lacaractère urbain, l&attractivité période 1998-2003.de ce territoire restreint, dont Entre 1993 et 2003, le nom-l&influence déborde sur les bre d&entrées dans les sallesdépartements limitrophes, obscures de Franche-Comtémais surtout la création d&un a augmenté de« multiplexe» Une fréquentation 28% c&est-à-(élargissement en-dessous de la dire légèrementdu public, di-moyenne nationale moins qu&e nversification ta-moyenne nationale (31%). Sirifaire) expliquent ce dyna-la hausse est modérée enmisme. Haute-Saône (4,6%), elle dé-La croissance de la fréquen-passe les moyennes régio-tation cinématographique nale et nationale dans le Ter-dans la région demeure ce-ritoire de Belfort (68%). Or,pendant fragile. De 1998 à cette vitalité belfortaine n&est2003, le nombre de spec-pas due à une augmentationtateurs en Franche-Comté a massive de la population dediminué de 4% alors que, ce département (+2,4%). Ledurant la même période, il
Nº 3 - Juin 2005
a u g m e n t a i td e2 %e n France. Cette baisse récente de la fréquentation n&est toutefois pas homogène dans la ré-gion. En 2003, la Haute-Saône est le département français ayant le plus faible indice de fréquentation (0,80)(voir encadré de défi-nitions) etl&une des baisses de fréquentation les plus for-tes (= 20,8%). En revanche, le Territoire de Belfort a connu la plus forte augmen-tation nationale des entrées (+45,6%) et un indicede fréquentation très élevé (3,83). Ces dernières an-nées, les disparités de fré-quentation entre les dépar-tements francs-comtois se creusent fortement. Elles ne s&expliquent guère par des différences tarifaires. En ef-fet, la Haute-Saône se trouve
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin