La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Négociations en cours - eRDF-GrDF - Tract du 24-04-2009

De
5 pages
Point sur les négociations à eRDF GrDF du 24 avril 2009 Des directions incapables de mesurer l’exaspération du personnel et de répondre aux revendications salariales ! En préambule de la séance de négociation, la CGT est intervenue pour indiquer aux directions qu’il était exclu qu’elle accepte un relevé de positions global, qu’elle n’accepterait pas non plus que cette séance de négociation soit la dernière, sauf dans le cas ou les propositions patronales satisferaient les revendications des salariés A ce stade il est important de rappeler les revendications nationales communes des 5 organisations syndicales d’eRDF et de GrDF. Au niveau de la Branche • Négociation des taux minimum applicables en entreprises concernant les avancements aux choix au 1er janvier 2009 • Augmentation du Salaire National de Base à minima de 5 %, plus un rattrapage au titre de 2008 Au niveau d’eRDF et GrDF • Attribution de deux NR • Versement d’une prime de 1 500€ pour toutes et tous • Arrêt des projets d’externalisation d’activités et de fermetures de sites de proximité • Mise en œuvre d’une politique de l’emploi intégrant les embauches nécessaires au renouvellement des compétences. Comme à leur habitude, les directions ont pris la décision complètement irresponsable de passer en force. En fin de réunion, elles ont décidé d’arrêter ...
Voir plus Voir moins
Point sur les négociations à
eRDF GrDF du 24 avril 2009
Des directions incapables de mesurer lexaspération du personnelet de répondre aux revendications salariales ! En préambule dela séance de négociation, la CGT est intervenue pour indiquer aux directions quil était exclu quelle accepte un relevé de positions global, quelle naccepterait pas non plus que cette séance de négociation soit la dernière, sauf dans le cas ou les propositions patronales satisferaient les revendications des salariésA cestade il est important de rappeler les revendications nationales communes des 5 organisations syndicales deRDF et de GrDF.Au niveau de la Branche Négociation des taux minimum applicables en entreprises concernant les avancements aux choix au1er janvier 2009 Augmentation du Salaire National de Base à minima de 5 %, plus un rattrapage au titre de 2008Au niveau deRDF et GrDF Attribution de deux NR Versement dune prime de 1 500pour toutes et tous Arrêt des projets dexternalisation dactivités et de fermetures de sites de proximité Mise en œuvre dune politique de lemploi intégrant les embauches nécessaires au renouvellement des compétences.Comme à leur habitude, les directions ont pris la décision complètement irresponsable de passer en force. En fin de réunion, ellesont décidé darrêter unilatéralement les négociations socialesle vendredi 24 avril à 13 heures 30. 1/5
 Elles ont présentéglobalun relevé de positionsà la signature, portant sur lexternalisation dactivité, lévolution des sites de proximité, lattribution dune prime, les promotions en GF, les rémunérations,les avancements aux choix etlintéressement pour 2009. En réponse,les 5 organisations syndicales, CGT CFDT FO CFE/CGC CFTC ont fortement exprimé de manière unitaire, leurs colères,et ont pris despositions communes. Elles décidentde suspendre toute forme de dialogue social(négociations collectives, excepter celles qui portent sur les revendications des salariés, IRP locales et nationales, concertation de tous ordres ..) dans le but de libérer du temps pour les représentants du personnelpour tenir les assemblées générales, afindélargir le mouvement et maintenir la pression sur les directions. Ellesrefusent toutaccord global de fin de conflit. En particulier, les accords avancements au choix» et intéressementdoivent être séparés de toute autre dispositionet négociations. En effet les directions veulent enfermertoutes lesorganisations syndicales dans une signature globale quiles obligeraient à accepter les taux davancement aux choix(AC) pour 2009, ainsi que les conditions dattribution de lintéressement. Ces deux dernières questions doivent être réglées dans le cadre dune négociation collectivedaccords séparés. Il est important de rappeler que la plate forme revendicative commune aux 5 organisations syndicales ne prévoit pas daborder les AC, ni lintéressement. En dautres termes, pour régler le conflit, les directions se serviraient de ces négociations pour obliger la CGT et dautres organisations syndicalesà signer deux accords pour lesquels elles ne sontpas signataires. Ellesappellent le personnel à participer aux AG. Une adresse aux salariés sera réalisée les appelantà se réunir en assemblées générales unitaires le mardi 28 avril en code 028(un contingent supplémentaire sera demandé aux directions) afin danalyser les éléments qui sont sur la table des négociations dans les entreprises et de réaffirmer leur exigence de négociations salariales au niveau de la branche professionnelle des IEG.Le personnel décidera des suites à donner au mouvement revendicatif. 2/5
Des avancées dans les négociations, mais aussi beaucoup dinsuffisances ! Des avancées : Dans les deux entreprises, des avancées sérieuses ont été obtenues concernant larrêt de lexternalisation desdépannages et de lastreinte, ainsi que sur la question des emplois dans ces secteurs dactivités. Ces activités ne seront pas externalisables ! De plus les groupes de travail sur lastreinte dans le cadre des futures négociations nationales sur lATT devront apporter des ajustements sur lorganisation de lastreinte et lévolution des effectifs, à eRDF comme à GrDF. A ERDF, dans le cadre du REX tempête, les directions sengagent à tirer toutes les conséquences sur les maillesdorganisation et les choix dimplantation. Par exemple , les projets de mutualisations des agences régionales de conduites ainsi que les bureaux dexploitation seront reconsidérés. Les activités du domaine réseau, maintenance et clients fournisseurs, les activités cœur de métiers» relèventdune maîtrise interne forte. Lexternalisation ne pourra répondre quà des situations particulières (pointes de charges). Tous les projets locaux en cours ou à venir sont suspendus jusquà la tenus du CCE deRDF ou seront présentées ces nouvelles orientations. La suppression des sites ruraux de proximité sont gelés. Lescommissions départementales des services publics devront formuler un avis avant toute nouvelle suppression. De même, dans lattente des premiers enseignements de lexpérimentation des compteurs communicants (fin 2010),les directions sengagent à ne pas procéder à de nouvelles externalisations des activités clientèles visant à anticiper la généralisation de la mise en place des compteurs. La CGT a obtenu la mise en place dun groupe de travail concernant toutes les autres activités, et notamment celles du tertiaire,indispensables à lactivité des deux entreprises. Elles feront lobjet dun examen spécifique en concertation avec les organisations syndicales.  Beaucoup dinsuffisances sur le salaire3/5
Les mesures proposées par les directions comme fin de conflit, parlons en !!! Prime exceptionnelle, seule mesure collective : 450prime pour tous à condition que laugmentation éventuelle du SNB de décidée par les patrons de la branche ne dépasse pas 0,3%. De plus elle est conditionnée à la signature dun accord sur lintéressement! Dit autrement, les directions à ce jour refusent une hausse collective de salaire qui pourrait représenter une évolution denviron 1,35 % de la masse salariale seulement pour 2009 car la prime nest payée quune fois. Taux de promotion en GF : Le taux de promotion en GF passaitde 12% à 15% dans un premier temps, puis à18% pour 2009.Avec les 3% supplémentaires, les directions anticipent déjà le nombre de reclassements pour les agents concernés par les travaux des groupes astreinte ». Revalorisation des salaires : Faut-il rappeler que Cirreli sest augmenté de 180%,et Gadonnex de 25%. La plate forme commune des 5 organisations syndicales, (attribution de 2NR et 1500pour tous) ferait évoluer les charges de personnel denviron 7,40%. Cette évolution aurait un impact cumulé sur lExcèdent Brut dExploitation des deux entreprises ERDF et GrDF de 5,5%. Or lExcèdent Brut dExploitation est la marge dégagée par les entreprises et la richesse crée par ses salariés. Il sest élevé en 2008 :Pour ERDF à 2, 473 000 Milliards det pour GrDF à 1,389 000 Milliards d. Les directions ont proposé que les salariés qui perçoivent unerémunération principale mensuelle brute inférieure à 17501er mai 2009, bénéficient au dun NR à effet du 1er mai 2009. (Pris sur un contingent exceptionnel). Par cette mesure, les directions reconnaissent quil existe un véritable problème salarial pour les agents dontles rémunérations sont très basses. Plutôt que diviser les différentes catégories de salariés, en proposant des mesures catégorielles, les directionsdoivent prendre une décision au niveau de la branche professionnelle pour revaloriser les points coefficientsde la grille salariale des IEG. 4/5
Enfin cette mesure proposée et applicable au 1er mai 2009, excluraitles agents qui auront bénéficié dun avancement aux choix au 1er janvier 2009 et dontla rémunération dépasserait 1750 euros à cette même date. Toutes les organisations syndicales ont refusé de rentrer dans ce processus de division des salariés. Pourtant les moyens existent pour satisfaire les revendications: Concernant les mesures individuelles proposée par les directions, les 15 000 NR de plus par rapport au 26 000 initiaux répartis sur les avancements au choix, les reclassements ADP et lattribution dun NR aux bas salaires (- de 1750» de +effort supplémentaire) représentent un  0,84% sur les charges de personnel. Continuer à prétendre que les revendications sont irréalistes et démesurées cest se moquer du personnel quelque soit sa position hiérarchique. Considérer queles richesses quil créene méritent que des miettes distribuées individuellement au bon vouloir du management et des dirigeants dentreprises, sont une véritable provocation ! Ne rien lâcher dans lunité :En misant sur une conception tacticienne etmoyenâgeuse du dialogue social, les employeurs montrent leur incapacité à appréhender la profondeur de ce conflit, qui traverse toutes les catégories de personnel. Plusieurs régions font état dadhésions, parmi les jeunes et les cadres. La CGT appellelensemble des syndicats à poser en grand la syndicalisation comme un enjeu de la permanence et du développement du rapport de forces. Une adresse interfédérale aux salariés est envoyée à lensemble du personnel, lappelantà se réunir en assemblées générales unitaires le mardi 28 avril en code 028, afin danalyser les éléments qui sont sur la table des négociations dans les entreprises et de réaffirmer leur exigence de négociations salariales au niveau de la branche professionnelle des IEG. La CGT invite le personnel à décider en AG des suites à donner au mouvement social, le rapport de force doit sétendre! Il doit permettre douvrir partout des négociations locales sur les cahiers revendicatifs. 5/5
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin