//img.uscri.be/pth/8fad8acbb3a01b0bf4c3ff4b1df70c53e3733c8f
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Quelle représentation pour la mémorisation d'informations chez l'enfant de 4 et 5 ans ? - article ; n°1 ; vol.89, pg 37-48

De
14 pages
L'année psychologique - Année 1989 - Volume 89 - Numéro 1 - Pages 37-48
Summary : Which representation for the memory of informations in 4 and 5 years old children ?
Do children memorize informations in a semantic representation as much experimental research seems to indicale ?
To answer this question, we used a drawing material built on the same frame as those in our prior studies (1983, 1987a, b) and presented in two encoding conditions « holistic ideas » and « ordered propositions » to 4 and 5 years old children.
During recognition, immediately after acquisition, the subjects were presented with 9 problems including 2 pictures (one true, one false) which tested 3 complex inferences, 3 simple and 3 texlual ones : they were told to choose the picture they judged true and to justify their choice.
Relative to the recognitions, the results show a significant effect of age, encoding conditions and inferential complexily. Compared to our prior results, we observe an evolution with age : no recognition of inferences before 6 years and nearly perfect recognition at 13. Relative to the justifications, we see that at 4 years, these are juxtapositions and empirical reasonings rather than semantic and at 5 years, the semantic reasoning becomes the first.
Our interpretation is that semantic representations are the final point of a construclive process built on an atomist structure before 6 yeoj's and including the elaboration of superficial levels before the deep ones at 13 years.
Key words : pragmatic and semantic representations, simple and complex inferences, memory development.
Résumé
Les enfants mémorisent-ils les informations sous la forme d'une représentation abstraite et unique comme semblent l'indiquer beaucoup de travaux expérimentaux ?
Pour répondre à cette question, nous avons utilisé un matériel graphique construit sur le même modèle que dans nos expérience antérieures (1987, 1988) en le présentant dans deux conditions d'encolage « idées complexes » et « propositions ordonnées » à des enfants de 4 et 5 ans.
Durant la reconnaissance, immédiatement après l'acquisition, les sujets recevaient 9 problèmes contenant un dessin vrai et un faux, testant trois inférences complexes, trois simples et trois textuelles : ils devaient choisir celui qu'ils jugeaient vrai et argumenter leur réponse.
En ce qui concerne les reconnaissances, les résultats montrent un effet significatif de l'âge, des conditions d'encodage et de la complexité infé-rentielle. En comparant avec les résultats antérieurs, on met en évidence une nette évolution avec l'âge : non reconnaissance des inférences à 4 ans et reconnaissance presque parfaite à 13 ans. Pour ce qui est des arguments, on observe qu'à 4 ans, les arguments sont issus d'un raisonnement empirique et de juxtaposition, plutôt que sémantique, et qu'à 5 ans le raisonnement sémantique à tendance à devenir prioritaire.
L'interprétation proposée est que les structures sémantiques sont l'aboutissement d'un processus constructif élaboré sur la base d'une structure atomisé avant 6 ans en commençant par l'élaboration des niveaux superficiels pour atteindre les niveaux profonds vers 13 ans.
Mots clés : représentation en mémoire pragmatique et sémantique, inférences simples et complexes, développement de la mémoire. Le Bouedec B. 1987 Intégration sémantique et production inférences logiques chez des enfants de 13 ans Impacts 47-65 Le Bouedec B. 1988 Intégration sémantique et raisonnement infé- rentiel chez des enfants de 13 ans Le Langage et Homme vol 23 32-39 Moeser D. 1976 Interentiel reasoning in episodic memory Journal of Verbal Learning and Verbal Behavior 15 193-212 Paris G.) Carter Y. 1973 Semantic and constructive aspects of sentence memory in children Developmental Psychology 109-113 Tzeng L. 1975 Sentence memory recognition and inferences Journal of Experimental Psychology Human Learning and Memory 720-726
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins