Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Recensement de la population 1999 - Des logements plus grands et plus confortables

De
4 pages
En France métropolitaine, le nombre de logements a augmenté plus vite que la population entre 1990 et 1999. Dans le même temps, la taille des logements a continué à progresser et celle de ménages à diminuer. L'espace est devenu un élément de confort. La part des propriétaires n'augmente plus, en particulier parce que les jeunes ménages sont plus souvent locataires que par le passé. Aujourd'hui, 56 % des ménages habitent une maison individuelle.
Voir plus Voir moins
Recensement de la population 1999
N° 750  NOVEMBRE 2000 PRIX : 15 F (2,29)
Des logements plus grands et plus confortables Mylène Chaleix et Chantal Madinier, division Recensements de la population, Insee
n France métropolitaine, le nombre de logements a augmenté 199E0 et 1999. Dans le même temps, la plus vite que la population entre taille des logements a continué à pro gresser et celle des ménages à diminuer. L’espace est devenu un élément de confort. La part des propriétaires n’augmente plus, en particulier parce que les jeu nes ménages sont plus souvent loca taires que par le passé. Aujourd’hui, 56 % des ménages habitent une maison individuelle.
Des ménages plus petits...
Le nombre de résidences principales augmen tant plus vite que la population (3,4 %), le nombre moyen de personnes par logement continue à baisser. Il est désormais de 2,4, après 2,6 en 1990 et 3,1 en 1962 (graphique 1). Près d’un ménage sur trois se compose d’une seule personne, soit 7,380 millions (12 % de la population). Il n’y en avait qu’un sur cinq en 1962. La taille des ménages est plus importante en zone rurale (2,57) qu’en zone urbaine. Cette taille diminue lorsque celle de l’agglomération s’élève, jusqu’à 200 000 habitants. Audelà, et en particulier dans l’agglomération parisienne, elle est légèrement plus élevée. Au sein des agglomérations, la taille moyenne est plus faible dans les villescentre (2,22) que dans les ban lieues. En particulier à Paris, les ménages ne comptent en moyenne que 1,87 personne.
En mars 1999, 28,7 millions de logements ont été recensés en métropole. L’augmentation La taille moyenne des ménages est de 9,4 % par rapport à 1990. Parmi ces continue à diminuer logements (cf.encadré), 83 % sont des rési dences principales, soit 23,8 millions, à peine Nombre moyen de personnes plus qu’en 1990 (tableau 1). Le nombre de par ménage 3,2 résidences principales augmente dans tous les départements, bien que certains d’entre 3 eux perdent des habitants. Le département 2,8 ayant l’accroissement le plus élevé est la HauteGaronne (23,2 %) devant l’Hérault et la2,6 HauteSavoie. Depuis 1990, 2,950 millions de 2,4 logements ont été construits soit environ 2,2 325 000 par an, nettement moins que dans les 1962 19681975 19821990 1999 années quatrevingt où l’on dépassait les 400 000 par an.Source : recensements de la population, Insee
28,7 millions de logements en 1999
Résidences principales Residences secondaires (y compris logements occasionnels) Logements vacants Ensemble Sources : recensements de la population, Insee
1999 nombre 23 810 161 2 902 093 1 989 758 28 702 012
% 83,0 10,1 6,9 100,0
1990 % 82,1 10,7 7,2 100,0
1982 % 82,6 9,6 7,8 100,0
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin