La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Résumé de la thèse

De
2 pages
Ruth Mireille MANGA EDIMO, La citoyenneté virtuelle des immigrés camerounais de France : Technologies de l’information et de la communication et participation politique   RESUME DE LA THESE La citoyenneté virtuelle est définie comme un phénomène moral, politique, culturel et économique qui met en exergue les valeurs, les sentiments, les émotions, ainsi que les intérêts individuels pouvant contribuer au développement des actions socio-politiques « à distance », c’est-à-dire par-delà les frontières territoriales, politiques et culturelles de l’Etat et, par voie de conséquence, à une participation politique transnationale. L’intérêt scientifique d’un tel phénomène permet d’aller au-delà des approches qui présentent les immigrés comme des êtres « Atopos » (Abdelmalek Sayad) qui, laisseraient derrière eux, leurs loyautés entièrement dédiées aux sociétés qui les reçoivent (Peggy Levitt). Car, les migrations internationales favorisent des phénomènes de double présence et le départ vers l’étranger peut également devenir une stratégie construite par des acteurs en quête d’une meilleure vie, du pouvoir politique et d’une influence sur le régime de leur pays d’origine. Ceux-ci s’approprient des instruments technologiques et des principes du droit international pour s’attaquer à leurs adversaires politiques, donner leurs points de vue sur le fonctionnement des institutions politiques, et pour revendiquer des droits qui, quant à eux, n’ont plus seulement une ...
Voir plus Voir moins
RuthMireilleMANGAEDIMO,LacitoyennetévirtuelledesimmigréscamerounaisdeFrance:Technologiesdel’informationetdelacommunicationetparticipationpolitiqueRESUME DE LA THESE La citoyenneté virtuelle est définie comme un phénomène moral, politique, culturel et économique qui met en exergue les valeurs, les sentiments, les émotions, ainsi que les intérêts individuels pouvant contribuer au développement des actions sociopolitiques « à distance », c’estàdire pardelà les frontières territoriales, politiques et culturelles de l’Etat et, par voie de conséquence, à une participation politique transnationale. L’intérêt scientifique d’un tel phénomène permet d’aller audelà des approches qui présentent les immigrés comme des êtres « Atopos »(Abdelmalek Sayad) qui, laisseraient derrière eux, leurs loyautés entièrement dédiées aux sociétés qui les reçoivent (Peggy Levitt). Car, les migrations internationales favorisent des phénomènes de double présence et le départ vers l’étranger peut également devenir une stratégie construite par des acteurs en quête d’une meilleure vie, du pouvoir politique et d’une influence sur le régime de leur pays d’origine. Ceuxci s’approprient des instruments technologiques et des principes du droit international pour s’attaquer à leurs adversaires politiques, donner leurs points de vue sur le fonctionnement des institutions politiques, et pour revendiquer des droits qui, quant à eux, n’ont plus seulement une connotation nationale. En effet, c’est en tant que phénomène transnationale que la citoyennété est davantage considérée dans cette étude comme une catégorie virtuelle qui ne suppose pas par ailleurs l’irréalisme des liens politiques et culturels car, comme institution « subjective », l’Etat vit dans l’esprit des individus et de surcroît, des migrants dont les discours, les messages, et les actions suscitent des réactions ou des mobilisations symboliques chez leurs compatriotes sédentaires. Ce constat qui exalte une figure complexe de l’individu dans la politique internationale est tributaire non seulement des manifestations variées des identités hybrides, mais aussi, d’un processus d’hybridation qui conduit à envisager le territoire politique virtuel et les identités des acteurs immigrés qui les structurent comme un entrecroisement d’espaces illimités, de frontières et de dynamiques anciennes et nouvelles transcendant l’optique nationale pour inscrire l’action politique dans une sphère publique symbolique transnationalisée. Mots clés: Citoyenneté  Immigré – Cameroun – France – TIC – Internet  Participation politique  Espace public – Nationalisme – Transnationalisme – Cosmopolitisme  Société civile.
Thèse de doctorat en science politique
RuthMireilleMANGAEDIMO,LacitoyennetévirtuelledesimmigréscamerounaisdeFrance:Technologiesdel’informationetdelacommunicationetparticipationpolitiqueABSTRACT Virtual Citizenship is defined as a moral, political, cultural and economic phenomenon which highlights values, feelings, emotions and individual interests that can contribute to the development of distant sociopolitical actions. In other words, these actions are conducted beyond the territorial, political and cultural boundaries of the NationState, and result consequently in a transnational political participation. The scientific value of such phenomenon moves beyond approaches that present immigrants as ‘‘Atopos’’ human beings (Abdelmalek Sayad) who leave behind them the home loyalties entirely dedicated to societies that receive them (Peggy Levitt). In fact, international migrations contribute to the double presence (being ‘‘here’’ and ‘‘there’’) and also, one should understand that the departure for another country may also be a constructed strategy by citizens in search for a better life, for political power and who want to influence the political regime of their ‘‘home’’ country. They use technological tools and principles of international law to attack their political opponents, to give their opinions on the functioning of political institutions, to claim rights which lose their ‘‘exclusive’’ national connotation. Indeed, it is as a transnational phenomenon that citizenship is further considered in this study as a virtual category that does not go against the realism of political and cultural ties, because as an institution, the state lives in the minds of individuals and, moreover of immigrants whose speeches, messages, and actions create reactions or symbolic mobilizations among their sedentary compatriots. This finding that exalts a complex figure of the individual in international politics depends not only on varied manifestations of hybrid identities, but also, on the process of hybridization which leads to consider the political territory and immigrants virtual identities as an intersection of unlimited spaces and borders, as well as, old and new dynamics that transcend national perspectives. Key words:Citizenship  Immigrant – Cameroun – France – ICTs – Internet  Political Participation – Public Space – Nationalism – Transnationalism – Cosmopolitanism – Civil Society.
Thèse de doctorat en science politique
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin