Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Scot du Sud Corrèze : un dynamisme au-delà de l'urbain

De
6 pages
Un Corrézien sur deux vit sur le territoire du Scot du Sud Corrèze. Attractif et bénéficiant d'une fécondité forte, ce territoire continuerait à gagner des habitants à l'horizon 2030. Bien équipée, surtout en commerces de détail, l'aire urbaine de Brive rayonne sur une vaste zone de chalandise qui s'étend jusqu'en Dordogne et dans le Lot. Le Sud-Est du Scot échappe en partie à l'attraction briviste. La sphère productive est au coeur de l'économie du Scot. Un établissement industriel sur trois oeuvre dans l'agro-alimentaire. Le commerce de gros, notamment agricole, est bien implanté en zone rurale.
Voir plus Voir moins

Scot du
Sud Corrèze :
un dynamisme
au-delà de l’urbain
Un Corrézien sur deux
Soixante-quatorze communes phique est trois fois supérieure à celle vit sur le territoire du
du Sud Corrèze ont décidé de observée sur la décennie 1990.Scot du Sud Corrèze. At-
se doter d’un schéma de cohé-tractif et bénéfciant d’une
rence territoriale (Scot) qui en-fécondité forte, ce territoire Une démographie
globe la quasi-totalité de l’aire continuerait à gagner des dynamiqueurbaine de Brive et s’étend par habitants à l’horizon 2030.
le Nord-Est et le Sud-Ouest Ce sont les communes de la première
vers des territoires plus ru- couronne qui profitent le mieux de Bien équipée, surtout
raux. D’après les premières en- cette embellie : elles gagnent près d’un en commerces de dé-
quêtes annuelles de recense- habitant sur dix en six ans. Du fait de tail, l’aire urbaine de Brive
ment, la population des rayonne sur une vaste zone
ménages (hors commu- Les communes hors de l'unité urbainede chalandise qui s’étend
nautés) est estimée à connaîtraient un essor démographique plus importantjusqu’en Dordogne et dans
Indice base 100 en 2005110 000 personnes au 114le Lot.
er1 janvier 2005 sur le Scot hors unité urbaine
112
territoire du Scot, soit la
110Le Sud-Est du Scot* moitié de la population
échappe en partie 108corrézienne. Depuis le Scot du Sud Corrèze
à l’attraction briviste. recensement de 1999, la 106
population croît ainsi de 104 Unité urbaine
La sphère productive 4 % sur ce territoire,
102
est au cœur de l’éco- alors qu’elle n’augmen-
100nomie du Scot. Un éta- te que de 1,5 % dans
98blissement industriel sur l’ensemble du départe- 2005 2010 2015 2020 2025 2030
trois œuvre dans l’agro-ali- ment. En rythme annuel,
Projections de population à l'horizon 2030
mentaire. Le commerce de la croissance démogra- Source : Insee, Omphale base 2005, scénario central
gros, notamment agricole,
est bien implanté en zone *Le Scot est un document politique et non un territoire. Toutefois, par simple commodité de
rurale. lecture, l’appellation Scot pourra désigner, dans cette publication, le territoire lui-même.gion : 1,92 enfant par femme. Des navettes importantes entre Brive et Tulle
Tous les scénarios alternatifs
Lieu de travail
testés, qui modulent à la
Scot du Sud Aire urbaine Commune Scot Aire urbaine Commune hausse ou à la baisse dans
Lieu de résidence Corrèze de Brive de Brive de Tulle de Tulle de Tulle des proportions raisonna-
bles fécondité, migrations Scot du Sud Corrèze 30 400 27 300 20 200 2 100 1 900 1 500
Aire urbaine de Brive 26 500 25 600 18 900 1 800 1 600 1 300 ou espérance de vie, sont
Commune de Brive 14 100 13 800 11 300 800 700 600 orientés à la hausse, dans une
fourchette allant de +4 % à Scot de Tulle 1 700 1 600 1 100 11 000 9 700 8 000
Aire urbaine de Tulle 1 300 1 200 800 9 100 8 600 7 200 +9 % d’habitants supplémen-
Commune de Tulle 500 400 300 5 200 5 000 4 600 taires à l’horizon 2030.
Lecture : 1 900 actifs résidant sur le territoire du Scot du Sud Corrèze travaillent dans l'aire urbaine de Tulle.
Champ : salariés hors agriculture, intérim
Une baisse prévisible Navettes domicile travail au sein des bassins de Brive et Tulle en 2004
Sources : Insee, DADS, FGE 2004 des ressources
en main-d’œuvrela poursuite de l’étalement urbain, les tenu jusqu’en 2015, avec un
communes de la deuxième couronne taux annuel moyen de +0,4 %, La poursuite des tendances
bénéfcient également d’une forte crois - puis ralentirait ensuite, avec passées prolonge le phéno-
sance (+ 8,3 % en moyenne). Les com- +0,2 % par an jusqu’en 2030. mène de périurbanisation.
munes rurales, pourtant relativement Le Scot du Sud Corrèze profte Dans les années à venir, les
éloignées de la commune pôle, tirent, d’une attractivité renforcée, communes situées hors de
elles aussi, leur épingle du jeu avec une et de l’indicateur de fécon- l’unité urbaine connaîtraient
croissance identique à celle du Scot, et dité le plus élevé de la ré- ainsi une croissance qua-
bien supérieure à celle du reste du rural
corrézien. D’une manière générale, que La plupart des communes voient augmenter leur population
ce soit en zone périurbaine ou rurale,
la croissance démographique est plus
prégnante dans les communes de la
partie sud du Scot. Uzerche
Comme c’est le cas en France, les mé-
nages sont de taille de plus en plus mo-
deste. Si la population du Scot augmente
Corrèzede 4 % entre 1999 et 2005, le nombre
de ménages croît deux fois plus vite.
TulleDans le même temps, 2 600 personnes
Objat
supplémentaires vivent seules. La part
des personnes isolées, légèrement plus
faible dans le Scot, a augmenté dans les Malemort
mêmes proportions que dans le reste du
Cosnacdépartement (+ 1,8 point).
Brive-la-
Terrasson- Gaillarde
Lavilledieu
Un gain d’habitants
à l’horizon 2030
À l’horizon 2030, selon un scénario de Beaulieu-sur-Dordogne
projection qui prolonge les tendances
récentes en matière de fécondité et de Dordogne
Biars-sur-Cère
mortalité et qui maintient les tendances Souillac
Lotmigratoires constatées sur la période
Saint-Céré1990 à 2005, le Scot du Sud Corrèze
gagnerait plus de 7 500 habitants. Sa
100 ScotÉvolution annuelle moyennepopulation progresserait ainsi de près
récente de la population : Limites communalesde 7 %, alors que, dans le même temps,
Limites départementales
10celle de la Corrèze diminuerait de 0,8 %. 2
En % par an : 0
Ce gain de population serait plus sou- -2
Source : Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2007
INSEE Limousin - juin 2008
C IGN - Insee 2008Une contribution au diagnostic préalable
pour l’élaboration du Scot
de Brive apparaît globalement bien
équipée. Rapporté à la population, le Le Schéma de cohérence territoriale (Scot) est un outil de
commerce de détail s’y révèle plus planifcation intercommunale qui fxe les orientations géné -
présent qu’à Limoges. Pour 1 000 ha-rales de l’organisation de l’espace dans une perspective de
bitants, l’aire urbaine de Brive offre développement durable. Il assure la cohérence des politiques
10,4 commerces, qui emploient d’habitat, de déplacements, d’environnement et d’équipement
33 salariés ; celle de Limoges dispose commercial des différentes collectivités.
de 7,5 établissements, employant 28 sa-Le périmètre du Scot du Sud Corrèze, défni au 31 janvier 2007,
lariés. Sa situation géographique, avec correspond à un ensemble de 74 communes, toutes situées en
l’absence d’autre commune de plus de Corrèze.
10 000 habitants à moins d’une heure Pour les besoins de l’étude, ce territoire a été divisé en cinq
de route sur ses franges sud et ouest, zones : au centre, l’unité urbaine de Brive ; elle est entourée
ouvre à Brive une zone de chalandise du périurbain Nord et, symétriquement, du périurbain Sud ;
importante en Dordogne et dans le au-delà, s’étendent les territoires du rural Nord-Ouest et du
Lot, notamment pour des équipements rural Sud-Est (voir la carte page suivante).
de la gamme dite supérieure. Ainsi, les
hypermarchés de Brive et de Malemort Cette étude constitue une contribution des services de l’État au
sont les plus proches, en temps d’accès, diagnostic préalable à l’élaboration du Scot du Sud Corrèze.
pour les habitants de communes lotoi-L’analyse des dynamiques de fonctionnement et des perspec-
ses situées dans un périmètre de 50 km tives démographiques du territoire est en effet une base utile
au sud de Brive.pour la réfexion qui doit aboutir à l’établissement d’un projet
de développement raisonné à l’horizon 2020.
Au sein du territoire, la concentration
de commerces et services sur la cité
tre fois plus soutenue que personnes âgées d’au moins gaillarde porte cependant un peu préju-
celles de l’agglomération : 85 ans seraient deux fois plus dice au niveau d’équipement de la par-
+12 % contre +3 % entre 2005 nombreuses en 2030 qu’en tie rurale du Scot. Les services de santé
et 2030. Ce dynamisme démo- 2005. La tendance lourde du de proximité sont néanmoins très pré-
graphique dans les commu- vieillissement de la population sents : un tiers des communes ont un
nes hors de l’unité urbaine aura des effets signifcatifs en médecin et plus de quatre communes
dépend principalement des matière de besoins de prise sur dix un infirmier. Concernant les
migrations, dont l’effet serait en charge de la dépen-
quatre fois plus important dance, des services
Dans le rural, plus d'un salarié sur quatreque dans l’unité urbaine. Mais et emplois associés.
dépend du secteur du commercecertains changements de com- Avec une baisse de 9 %
portement, liés aux préoccu- du nombre de person- Industrie
pations environnementales et nes de 20 à 59 ans, les
Construction
énergétiques et aux décisions conséquences sur la po-
Commercepolitiques qui pourraient en pulation active seraient
Éducation, santédécouler, pourraient avoir des également importantes. et action sociale
répercussions sur les hypothè- Le renouvellement des Services aux particuliers
ses de migrations et remettre forces de main-d’œuvre Scot du Sud
Services aux entreprises Corrèze :en cause la poursuite de l’éta- risque bien de deve-
rural
Administration périurbainlement urbain. nir plus difficile dans
unité urbaineActuellement, la population les prochaines années, Autres services de Brive
sur le territoire du Scot reste malgré une population 0 5 10 15 20 25 30
plus jeune que celle du dépar- globalement orientée à
Emploi salarié au lieu de travail par activité économique (en %)
tement ou de la région. Deux la hausse. Source : Insee - CLAP 2005 (hors agriculture et défense)
personnes sur dix ont moins
de 20 ans et cette proportion Une vaste zone
resterait stable à l’horizon équipements de gamme intermédiaire,
de chalandise2030. Mais le Scot du Sud Cor- Objat et Beaulieu en offrent une large
rèze, à l’image du Limousin, Avec une gamme très large variété, et les pôles de l’espace rural pé-
de services de santé et de vieillira : le nombre de person- riphériques au Scot contribuent égale-
nes âgées de 60 ans et plus aug- commerces, et des formations ment à l’accessibilité à ces équipements
universitaires, l’aire urbaine menterait de plus de 40 %. Les (Uzerche et Terrasson en particulier).
INSEE Limousin - juin 2008Forte présence de l’industrie
Le Scot du Sud Corrèze en quelques chiffresagro-alimentaire
Le Scot regroupe près de la moitié des
Nombre de communes du Scot 74emplois de la Corrèze. Et au sein de son
dont Aire urbaine de Brive (hors Dordogne) 31territoire, trois emplois sur quatre se Superficie 1 087 km2
concentrent dans l’unité urbaine de Bri- Population des ménages en 2005 110 140
Part de la population dans l'espace urbain ou périurbain 83 %ve. L’économie présentielle, qui corres-
Part des moins de 20 ans en 2005 21 %pond aux activités destinées à satisfaire Part des 60 ans et plus en 2005 27 %
les besoins de la population présente Emploi salarié au lieu de travail en 2005 38 300
Établissements de plus de 100 salariés au 01/01/2006 47sur le terroire, réunit 40 % des emplois
Créations d'établissements en 2006 658salariés du Scot du Sud Corrèze, chiffre
Stock d'établissements au 01/01/2006 5 700
identique à celui du département. La Taux de création d'établissements en 2006 11,4 %
Transferts d'établissements (2003-2006) + 34sphère productive regroupe l’industrie,
Croisement autoroutier A20-A89dont le poids est important, mais aussi
les services aux entreprises et le trans-
port de marchandises : elle représente
La présence de grands éta- surtout au commerce de gros plus de 37 % des emplois, soit six points
blissements tels que Photonis et intermédiaire, plus particu-de plus que sur le département. Quant
à la sphère publique (regroupant admi- (composants électroniques), lièrement de produits agrico-
Blédina (agroalimentaire) et les, avec notamment Perlim, nistrations et établissements publics y
compris les centres hospitaliers), son Général Électronique (matériel implanté à Saint-Aulaire, qui
électronique) contribue à ren- conditionne et commercialise poids est moindre dans le Scot du Sud
forcer le poids de l’industrie des pommes et des noix. Le Corrèze que dans l’aire urbaine de Tul-
le : 22 % des salariés contre 39 %. sur le territoire du Scot du Sud commerce de gros représente
Corrèze. Cependant, 18,5 % de l’emploi salarié dans
sur les 445 établisse- la partie rurale du Scot, contre L'attractivité des hypermarchés de Brive et Malemort
ments industriels que à peine 7 % pour l’ensemble du dépasse largement les limites corréziennes
compte le Scot, près territoire étudié.
de sept sur dix em-
CorrCorrèze èze ploient moins de dix Uzerche Plus de créations
salariés. L’industrie dans la construction
agro-alimentaire est
et le commerceune des spécifcités
Rural
Nord-Ouest de la zone : près d’un Plus de 640 établissements
établissement indus- sont créés chaque année sur Objat
Tulle
triel sur trois œuvre le territoire du Scot du Sud
Périurbain dans ce secteur ; plus Corrèze (moyenne 2003-2006). Nord Malemort-sur-Corrèze
A89 Unité de deux salariés de Rapporté au stock d’établis-
urbaine
Périubain l’industrie sur dix y sements existant, ce fux re -SudBrive-la
Terrasson -Gaillarde travaillent. présente un taux de création
Lavilledieu
plus élevé que dans le reste
Rural Sud-Est
du département : 11,4 % contre L’importance Dordogne
Beaulieu-sur- 9,9 %. Entre 1993-1996 et 2003-
Dordogne du commerce
2006, le nombre de créations
de gros Souillac a progressé partout, mais
Biars-sur-Cère en zone rurale beaucoup plus fortement dans
LotLot la partie périurbaine du Scot La partie rurale du
Saint-Céré
Scot se distingue par (+41 %) que dans sa frange
l’importance du com- rurale (+28 %) ou au sein de
Gramat
merce dans l’emploi l’unité urbaine (+2%). Ces
Gourdon
salarié : 28 % contre dernières années, cependant,
Zone de chalandise des hypermarchés de Brive et de Malemort
le taux de création dans la 9 % dans l’espace Limites de départements
Communes d'implantation d'un hypermarché périurbain et 17,5 % zone rurale du Scot est aussi
Autres pôles d'emploi
Zone de chalandise hors Scot dans l’unité urbaine. élevé que dans le périurbain,
Scot du Sud Corrèze
Autoroutes Cette spécifcité tient et supérieur à celui de l’agglo-
Source : Insee, base permanente des équipements 2007
INSEE Limousin - juin 2008
A89
A20
C
IGN - Insee 2008mération. C’est dans le com- Forte concentration géographique des grands établissements
merce que le taux de création
est le plus élevé pour le rural
et dans la construction pour le
CorrèzeLubersacpériurbain. Arnac- Uzerche
Pompadour
SeilhacVigeoisLe Sud-Est en marge
de l’attraction
briviste
Tulle
Parmi les habitants du terri-
St-Aulairetoire, six salariés sur dix ne Donzenac
Ussactravaillent pas dans la com-
Le Lardin-mune où ils résident. Les na- Brive-
Saint-Lazare La-Gaillarde
Larchevettes domicile-travail se sont
légèrement intensifées depuis
Terrasson- Argentat
1999 : flux intercommunaux Lavilledieu
plus denses, distance parcou- Meyssac
Dordogne
rue plus longue. La commune
de Brive attire plus de la moitié 1 660 Beaulieu-
sur-Dordogne550des actifs qui résident dans
Lotles communes de la première
couronne. L’aire d’attraction Biars-sur
-Cerede la commune-pôle s’étend
Sarlat-aux communes périurbaines
la-Caneda
qui hébergent trois fois plus
Limite des départementsPérimètre du Scot
de salariés qu’elles n’offrent
Activité :
d’emplois. Dans la partie ru- Agriculture, sylviculture, pêche Transports Services aux particuliers
Industrie Activités financières Education, santé,rale du territoire, du fait de
action socialeConstruction Activités immobilièresl’éloignement relatif de la
Commerce Services aux entreprises Administration
commune-pôle, l’attraction
Établissements de plus de 50 salariés au 01/01/2006
briviste est moins fagrante. Source : Insee, Clap, SAE 2005-Champ complet
Les actifs se tournent alors
Brive : seuls 17 % des salariés brés : en 2004, environ 7 200 habitants vers des pôles d’emploi secon-
daires, tels Objat, Meyssac ou résidant dans cette zone se du territoire vont travailler en dehors
rendent, pour travailler, dans du Scot. Ils croisent 7 500 personnes Beaulieu-sur-Dordogne ou vers
des pôles extérieurs au Scot, la cité gaillarde. effectuant le trajet inverse. Entre 1999
À l’échelle globale du Scot, et 2004, la part des résidents allant comme Biars-Sur-Cère dans le
les échanges avec l’exté- travailler en dehors du Scot est ainsi Lot. La zone Sud-Est est celle
qui apparaît la moins liée à rieur sont presque équili- passée de 13 à 19 %, tandis que la part
Huit des dix plus grands établissements du Scot implantés sur la commune de Brive
Nom de l'établissement Activité Commune Effectif
Centre hospitalier DUBOIS Brive Activités hospitalières Brive-la-Gaillarde 1 660
Mairie de Brive Administration publique générale 795
SNCF Transports ferroviaires 790
PHOTONIS Industrie des composants électriques et électroniques 680
BLÉDINA Fabrication aliments adaptés à l'enfant Brive-la-Gaillarde 495
PERLIM- Coopérative Fruitière du Limousin Commerce de gros fruits légumes Saint-Aulaire 440
ADAPAC Aide à domicile 425
ANOVO-GÉNÉRAL ÉLECTRONIQUE Fab. instrumentation scientifique technique 320
Transports René MADRIAS Transports routiers marchandises interurbains Ussac 310
THALES COMMUNICATIONS S.A. Fab. équipements émission transmission hertzienne Brive-la-Gaillarde 265
Liste des principaux établissements du Scot du Sud Corrèze (effectifs salariés au 01/01/2006)
Source : Insee-CLAP 2005 - champ complet hors agriculture et défense
INSEE Limousin - juin 2008
C
IGN - Insee 2008Le rural Sud-Est : plus d'emplois hors Scot
Lieu de résidence
Scot
Brive
Reste unité urbaine
Périurbain Nord
Périurbain Sud
Rural Nord-Ouest
Rural Sud-Est
(%) (%) (%) (%)
0 10 20 30 40 50 60 70 0 10 20 30 40 50 0 10 20 30 40 50 60 70 80 0 10 20 30 40 50
Salariés ... dans leur commune ... dans leur bassin ... dans un autre bassin du Scot
de résidence de résidencetravaillant ... que celui de leur lieu de résidence ... hors du Scot
Sources : Insee, DADS, FGE 2004
des actifs du territoire venant de l’exté- les communes situées sur la voir de main-d’œuvre pour la
rieur évoluait de 16 à 20 %. frange Est du Scot, explique en préfecture de département.
Les navettes du Scot du Sud Corrèze avec partie ce défcit. Les échanges À l’inverse, les flux croisés
l’aire urbaine de Tulle sont importantes : de commune à commune, et avec les deux départements
1 900 sorties vers les emplois tullistes, même d’aire urbaine à aire voisins, la Dordogne et le Lot,
1 300 entrées vers les postes du Scot, urbaine, se font également permettent au Scot de gagner
soit un défcit de 600 actifs. La proximité à l’avantage de Tulle, Brive 800 actifs.
de la préfecture de département, pour constituant ainsi un réser-
Geneviève Simonneau (Insee),
Jean-Noël Thomas (Insee),
Alain Pinchaud (DDE Corrèze)29 rue Beyrand
87031 Limoges cedex
Tél 05 55 45 20 07
Fax 05 55 45 20 01
Informations statistiques 08 25 88 94 52 Sources et outilsAbonnements 05 55 45 21 31
Contact presse 05 55 45 20 58
Les projections de population s’appuient sur la connaissance du
passé. Elles sont le résultat mécanique d’hypothèses formulées
sur les différents phénomènes démographiques : fécondité, mor-
talité, migrations. www.insee.fr
Le scénario central :
Directeur de la publication Michel Deroin-Thévenin - maintient jusqu’en 2030 le taux de fécondité observé en 2005,Rédacteur en chef Yann Leurs
Mise en forme Isabelle Bonneau, Chantal Desbordes - poursuit l’allongement de l’espérance de vie (+3 ans pour les
Impression GDS Imprimeurs femmes et + 4 ans pour les hommes entre 2005 et 2030),
Maquette iti communication
- maintient sur toute la période de projection les quotients migratoi-
Prix 2,70 euros res annuels moyens par sexe et âge estimés entre 1990 et 2005.
Dépôt légal : juin 2008
Code SAGE : FOC084824 Les navettes domicile-travail sont établies à partir des fchiers
ISSN : 1765-4475 de déclarations annuelles des données sociales (DADS) et du Copyright - INSEE 2008
fchier général de l’État (FGE), sur lesquels fgurent les adresses
du lieu de travail et de domiciliation des salariés. Elles portent « La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes
issus du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable sur les salariés des secteurs privé ou semi-public, et les agents
de l’IGN et au paiement auprès de cet organisme des redevances corres-
de l’État en 2004.pondantes ».