Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

SCRE96 F1 M1

De
4 pages

SCRE96 F1 M1

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 79
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

VÉRONIQUE HENCK Images de la femme idéale e au XIXsiècle
«Les faits ne pénètrent pas dans le monde où vivent nos croyances, ils n’ont pas fait naître celles-ci, ils ne les détruisent pas; ils peuvent leur infliger les plus constants démentis sans les affaiblir (...).»
Marcel Proust, Du côté de chez Swann,p. 191.
Véronique HENCK
Laboratoire de Sociologie de la Culture Européenne.
e u XIXsiècle, il semble évidentsociabilité «publique» s’est longtemps que la différence entre les sexes estopposée à l’émergence du sentiment fami-Ame les plus nouvelles théoriesd’être de la famille correspond également de nature plutôt que de culture.lial, faute d’intimité. A ce nouveau mode s’acharneront à ancrer la femme dans ceun nouveau partage des rôles et des rapports constat. Cette période accusera avecmasculin-féminin. Dorénavant, la famille obstination le décalage temporel, amorcé parsera livrée à elle-même. Ainsi, comme les Lumières, entre le discours sur le genrel’expriment Arlette Farge et Michel humain et le discours particulier sur lesFoucault, «plus de lumière publique, fût-femmes. En réalité, l’étude de l’imaginaireelle arbitraire, sur les lieux du privé; sauf qui pèse sur la condition féminine estexceptions, le lieu de la reproduction sera 2 révélateur à plus d’un égard desdésormais géré par le monde masculin.» transformations de la société française dansCet état des choses fait que l’homme seul son ensemble. De l’idéalisation à laassurera le lien entre les espaces privés et répression, les représentations de la femmepublics, renvoyant dès lors la femme à ont construit des modes de relationsl’espace cantonné de la vie domestique. Le spécifiques entre hommes et femmes, etCode Civil de 1804, parachèvera ce proces-e témoignent des anxiétés propres au XIXsus, neutralisant en partie l’élan libérateur siècle, notre arrière plan chronologiquede la Révolution: la femme mariée est juri-immédiat. diquementmineure et doit obéissance a son mari en tous points. Les choses, nous le savons, resteront longtemps, malgré de nombreuses modifications tout au long du Cantonnement de la femme siècle et encore bien après, au détriment des dans l’espace de la vie privé femmes. En fait, les événements de 1789, Avec la fin de l’Ancien Régime, unqui avaient provoqué un fort engagement de espace domestique coupé de la scène desces dernières dans l’action politique, engen-événements publics va lentement se dessi-dreront leur exclusion de la citoyenneté. En ner. Désormais, la sphère du privé est déta-ce sens, les acquis de la Révolution restent chée de l’existence sociale et une nouvelleambigus: en principe, la femme est recon-intimité entre les époux et les enfants voitnue en tant qu’individu, mais elle demeure 1 le jour. Selon Philippe Ariès , l’anciennesous l’autorité de son mari. A croire que 25Revue des Sciences Sociales de la France de l’Est, 1996, n° 23
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin