Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Sur l'asymétrie du corps humain et le côté où l'on doit prendre les mensurations anthropologiques - article ; n°5 ; vol.4, pg 550-552

De
4 pages
Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris - Année 1953 - Volume 4 - Numéro 5 - Pages 550-552
Résumé. Les dimensions des membres de plus de 110 sujets ont été analysées par la méthode de Student. Le membre supérieur droit est plus court que le gauche, sauf l'avant-bras qui est plus long. Main et pied sont plus larges à droite. Les autres segments du membre inférieur sont pratiquement symétriques. Ces résultats sont différents de ceux trouvés sur le squelette, où le membre supérieur droit est plus long que le gauche, et le membre inférieur droit plus court. Cela tient en partie à l'imprécision des mensurations sur le vivant ; si bien que le côté où sont effectuées ces mesures est peu important.
3 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Georges Olivier
Mlle
Grangier
Sur l'asymétrie du corps humain et le côté où l'on doit prendre
les mensurations anthropologiques
In: Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, X° Série, tome 4 fascicule 5-6, 1953. pp. 550-552.
Résumé
R
é
s
u
m
é
.
L
e
s
d
i
m
e
n
s
i
o
n
s
d
e
s
m
e
m
b
r
e
s
d
e
p
l
u
s
d
e
1
1
0
s
u
j
e
t
s
o
n
t
é
t
é
a
n
a
l
y
s
é
e
s
p
a
r
l
a
m
é
t
h
o
d
e
d
e
S
t
u
d
e
n
t
.
L
e
m
e
m
b
r
e
supérieur droit est plus court que le gauche, sauf l'avant-bras qui est plus long. Main et pied sont plus larges à droite. Les autres
segments du membre inférieur sont pratiquement symétriques. Ces résultats sont différents de ceux trouvés sur le squelette, où
le membre supérieur droit est plus long que le gauche, et le membre inférieur droit plus court. Cela tient en partie à l'imprécision
des mensurations sur le vivant ; si bien que le côté où sont effectuées ces mesures est peu important.
Citer ce document / Cite this document :
Olivier Georges, Grangier . Sur l'asymétrie du corps humain et le côté où l'on doit prendre les mensurations anthropologiques.
In: Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, X° Série, tome 4 fascicule 5-6, 1953. pp. 550-552.
doi : 10.3406/bmsap.1953.2621
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1953_num_4_5_2621
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin