La lecture en ligne est gratuite
Télécharger

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Georges Olivier
Mlle
Grangier
Sur l'asymétrie du corps humain et le côté où l'on doit prendre
les mensurations anthropologiques
In: Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, X° Série, tome 4 fascicule 5-6, 1953. pp. 550-552.
Résumé
R
é
s
u
m
é
.
L
e
s
d
i
m
e
n
s
i
o
n
s
d
e
s
m
e
m
b
r
e
s
d
e
p
l
u
s
d
e
1
1
0
s
u
j
e
t
s
o
n
t
é
t
é
a
n
a
l
y
s
é
e
s
p
a
r
l
a
m
é
t
h
o
d
e
d
e
S
t
u
d
e
n
t
.
L
e
m
e
m
b
r
e
supérieur droit est plus court que le gauche, sauf l'avant-bras qui est plus long. Main et pied sont plus larges à droite. Les autres
segments du membre inférieur sont pratiquement symétriques. Ces résultats sont différents de ceux trouvés sur le squelette, où
le membre supérieur droit est plus long que le gauche, et le membre inférieur droit plus court. Cela tient en partie à l'imprécision
des mensurations sur le vivant ; si bien que le côté où sont effectuées ces mesures est peu important.
Citer ce document / Cite this document :
Olivier Georges, Grangier . Sur l'asymétrie du corps humain et le côté où l'on doit prendre les mensurations anthropologiques.
In: Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, X° Série, tome 4 fascicule 5-6, 1953. pp. 550-552.
doi : 10.3406/bmsap.1953.2621
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bmsap_0037-8984_1953_num_4_5_2621