//img.uscri.be/pth/ab4fb50617157c4e5bbcd832795e9c2c384f3b94
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Transfert de chaleur à travers les isolants thermiques du bâtiment, Heat transfer through building thermal insulators

De
257 pages
Sous la direction de Gérard Jeandel, Dominique Baillis
Thèse soutenue le 29 octobre 2009: Nancy 1
Cette étude a pour objectif la compréhension des phénomènes de transfert de chaleur couplés conduction-rayonnement, en régime transitoire, dans les isolants thermiques du bâtiment, en vue de leur optimisation. Nous avons étudié deux matériaux poreux très différents : des mousses de polystyrène extrudé (XPS) et un isolant en fibres de bois. Les propriétés radiatives ont été identifiées par méthode inverse. Nous avons ainsi mis en évidence la très faible contribution du transfert radiatif pour la laine de bois étudiée. Un modèle de prédiction des propriétés radiatives à partir des données morphologiques a été adopté pour les mousses XPS, puis validé grâce à différentes mesures. Nous avons montré que les propriétés radiatives sont très dépendantes des paramètres morphologiques ainsi que des indices optiques du polystyrène, et qu'un effort de caractérisation doit être fait pour des structures anisotropes. Enfin nous avons validé le code de résolution du transfert couplé conduction-rayonnement en régime transitoire grâce à des mesures fluxmétriques effectuées sur les isolants pris séparément puis mis en assemblages. Dans le cadre de l'isolation thermique du bâtiment, nous avons montré que les flux thermiques aux frontières des isolants en régime transitoire étaient identiques au cas où on considère la conductivité thermique totale qui prend en compte les contributions radiative et conductive. Nous avons montré l'importance des inerties thermiques grâce à des simulations annuelles du comportement de parois.
-Isolant thermique
-Milieu poreux
-Transfert de chaleur
-Propriétés radiatives
-Conduction
-Rayonnement
The objective of this study is to better understand the mechanisms of the coupling radiative-conductive heat transfer of thermal building insulators used in a transient regime. Two insulating materials were studied in this work: extruded polystyrene foam (XPS) and wood wool. The radiative properties were determined using the inverse method. We demonstrated that the contribution of the radiative heat transfer of the wood wool was quite small. For XPS, radiative properties are more significant and are a function of the foam morphological structure as well as the optical indices of the polymer matrix. A model was developed for isotropic XPS material, however additional developments are needed to better characterize the effects of the foam anisotropy. The coupling radiative-conductive heat transfer in a transient regime was analyzed and validated with the heat flux meter measurement. The experiments were performed with a single insulating element and with various combinations of them. For building thermal insulation in a transient regime, we demonstrated the heat fluxes at the borders of insulators, determined by the coupling solution, are identical when considering the total thermal conductivity which includes radiative and conductive heat transfer. The individual contribution of radiative and conductive heat transfer was not noticeable, however the thermal inertia of the material contributed to delay the heat peak.
Source: http://www.theses.fr/2009NAN10102/document
Voir plus Voir moins
 
  AVERTISSEMENT  Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie.  Il est soumis à la propriété intellectuelle de l'auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de lutilisation de ce document.  Dautre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale.    Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr        Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 122. 4 Code de la Propriété Intellectuelle. articles L 335.2- L 335.10 http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php  http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htm  
LIENS
Faculte´desSciencesetTechniques-UFRSTMP ´ EcoledoctoraleEMMA(Energie,M´ecaniqueetMate´riaux) D´epartementdeformationdoctorale:M´ecanique-Energ´etique
` THESE
pr´esent´eepourlobtentiondutitrede
DocteurdelUniversite´Henri-Poincare´,Nancy1 enM´ecaniqueetEnerge´tique
par Aur´elieKAEMMERLEN
Transfertdechaleura`traversles isolantsthermiquesdubˆatiment
soutenance publique le 29 octobre 2009
Composition du jury
Pre´sident: Jean-Bernard SAULNIER Professeur, ENSMA, Poitiers Rapporteurs : Bruno PEUPORTIER Maˆıtre de recherche, Ecole des Mines, Paris FranckENGUEHARDIng´enieur,CEA,LeRipault Examinateurs : SamiraKHERROUFIng´enieur,ADEME,SophiaAntipolis Van Chau VO Research leader, Dow Chemical, Rheinmuenster Ge´rardJEANDELProfesseur,Directeurdethe`se,ESSTIN,Nancy Dominique BAILLIS Professeur, Co-directrice de th` INSA, Lyon ese,
´ LaboratoiredEnerge´tiqueetdeMe´caniqueThe´oriqueetAppliqu´ee(LEMTA,Nancy) Centre de Thermique de Lyon (CETHIL, INSA de Lyon)
Avant propos
Le travail de recherche présenté dans ce mémoire a été effectué en collaboration entre le Centre de Thermique de Lyon (CETHIL) et le Laboratoire d’Énergétique et de Mécanique Théorique et Appliquée de Nancy (LEMTA). L’étude s’inscrit dans le cadre de l’ANR ECOTEP (Étude, Caractérisation et Optimisation des Transferts Energétiques dans la Paroi) qui vise la conception et la mise en oeuvre de nouveaux isolants en régimes permanent et transitoire. Je tiens tout d’abord à remercier mes directeurs de thèse Dominique BAILLIS, professeur au CETHIL, et Gérard JEANDEL, professeur au LEMTA, pour m’avoir permis de traiter ce sujet complexe. J’ai acquis grâce à eux une grande autonomie dans mon travail tout en progressant dans mon raisonnement scientifique. Je remercie l’ADEME pour son soutien financier à travers l’attribution d’une bourse de thèse qui a été cofinancée par les sociétés Dow Chemical et Steico-Casteljaloux. Merci à Samira KHERROUF, mon ingénieur de suivi à l’ADEME, pour son soutien envers ce projet. Merci à Chau VO, ingénieur chez Dow Chemical pour son vif intérêt à mon étude et sa participation active à une meilleure caractérisation des mousses de polysty-rène extrudé. Je remercie d’autre part Bruno PEUPORTIER, Maître de recherche à l’école des Mines de Paris et Franck ENGUEHARD, ingénieur au CEA, d’avoir accepté d’être les rapporteurs de ce travail. Je n’aurais ensuite pas pu obtenir mes nombreux résultats expérimentaux sans l’aide de Bernard MONOD au LEMTA, Hébert SALLEE, François OLIVE et Maud de la division CPM (Caractérisation Physique des Matériaux) du CSTB de Grenoble, Ewa TOCHA de Dow Chemical ou encore Gilbert THOLLET au laboratoire MATEIS de Lyon. A présent je tiens à remercier l’ensemble des membres du CETHIL et du LEMTA que j’ai côtoyé durant ces trois années, pour nos échanges divers et variés, mais toujours
ii
Avant propos
riches d’enseignements, que ce soit autour d’un chocolat chaud ou lors de réunions plus formelles. Mes pensées se tournent plus particulièrement vers Fidy et Rémi pour leur aide précieuse quand j’étais perdue dans le rayonnement, mais également vers Julien, Khâryn et Sylvain qui ont partagé mon bureau ainsi que tous mes collègues qui ont su me sortir le nez de mes recherches quand j’avais besoin de recul. Merci à Fatmir ASLLANAJ d’avoir relu mes rapports, m’apportant ainsi de précieux conseils. Enfin un remerciement à Shihe XIN pour m’avoir permis d’encadrer des élèves ingénieurs INSA en TD d’Analyse Numérique et pour m’avoir embarquée dans l’organisation de la journée du CETHIL pour laquelle je n’oublierai pas comment organiser le co-voiturage d’un laboratoire entier...
Je souhaite également exprimer mes remerciements à toute ma famille et à ma moitié qui m’ont toujours encouragée.
Table des matières
Avant propos
Sommaire
Nomenclature
Introduction générale
i
I
XV
i
1 Modèles du transfert radiatif et conductif 1 1.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 1.2 Equations du transfert thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1.2.1 Equation de conservation de l’énergie . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 1.2.2 Equation du Transfert Radiatif (ETR) . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 1.2.3 Conditions aux limites thermiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 1.3 Résolution du transfert thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 1.3.1 Méthodes numériques de résolution couplée . . . . . . . . . . . . . 10 1.3.2 Résolution numérique de l’ETR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 1.3.3 Résolution de l’équation de l’énergie . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 1.4 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
2 Caractérisation des matériaux étudiés 15 2.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 2.2 Présentation des isolants étudiés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 2.2.1 Mousses de polystyrène extrudé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 2.2.2 Isolants en fibres de bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 2.3 Caractérisation morphologique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
II
TABLE DES MATIÈRES
2.3.1 Par microscopie électronique à balayage . . . . . . . . . . . . . . . 17 2.3.2 Par tomographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 2.4 Caractérisation thermique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 2.4.1 Conductivité thermique totale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 2.4.2 Conductivité phonique des matériaux bruts . . . . . . . . . . . . . . 30 2.4.3 Conductivité phonique des isolants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 31 2.4.4 Capacité thermique massique des isolants . . . . . . . . . . . . . . 36 2.5 Caractérisation des propriétés optiques des matrices . . . . . . . . . . . . . 37 2.5.1 Polystyrène . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 2.5.2 Bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42 2.6 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 42
3 Identification des propriétés radiatives 43 3.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43 3.2 Description de la méthode d’identification . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 3.2.1 Principe de la méthode inverse . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 3.2.2 Hypothèses . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 3.2.3 Fonctions de phase . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 3.3 Détermination des réflectances et transmittances . . . . . . . . . . . . . . . 50 3.3.1 Définition des BRDF et BTDF . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50 3.3.2 Calcul des réflectances et transmittances théoriques . . . . . . . . . 51 3.3.3 Détermination des BRDF et BTDF expérimentales . . . . . . . . . . 53 3.4 Identification des propriétés radiatives du Thermisorel . . . . . . . . . . . . 58 3.4.1 Identification à partir des grandeurs hémisphériques . . . . . . . . . 58 3.4.2 Identification à partir des mesures bidirectionnelles . . . . . . . . . . 61 3.5 Identification des propriétés radiatives des mousses XPS . . . . . . . . . . 63 3.6 Études paramétriques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65 3.6.1 Influence de l’incertitude sur les mesures spectrales . . . . . . . . . 65 3.6.2 Influence de l’initialisation des paramètres . . . . . . . . . . . . . . . 66 3.7 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69
4 Méthodes prédictives des propriétés radiatives des mousses XPS 71 4.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71
TABLE DES MATIÈRES
4.2 Étude bibliographique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 4.3 Description des modèles utilisés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73 4.3.1 Modélisation par une méthode d’intégration . . . . . . . . . . . . . . 73 4.3.2 Modélisation par une procédure de Monte-Carlo . . . . . . . . . . . 78 4.3.3 Comparaison des modèles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 84 4.3.4 Synthèse sur les modèles étudiés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 90 4.4 Étude des propriétés radiatives de bâtonnets concaves . . . . . . . . . . . 90 4.4.1 Comparaison des efficacités d’extinction avec Mie . . . . . . . . . . 91 4.4.2 Comparaison des efficacités d’extinction selon la forme de la section 94 4.4.3 Influence de la longueur des bâtonnets . . . . . . . . . . . . . . . . 98 4.5 Sensibilité du modèle et validation expérimentale . . . . . . . . . . . . . . . 101 4.5.1 Sensibilité à la dispersion de l’épaisseur des parois . . . . . . . . . 102 4.5.2 Validation basée sur les spectres de réflectances et transmittances hémisphériques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105 4.5.3 Validation basée sur les conductivités . . . . . . . . . . . . . . . . . 112 4.5.4 Comparaison des résultats avec ceux issus de l’identification . . . . 120 4.6 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 121
5 Étude du transfert de chaleur en régime transitoire 123 5.1 Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 5.2 Résultats pour l’isolant en fibres de bois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 124 5.2.1 Propriétés considérées et données expérimentales . . . . . . . . . . 124 5.2.2 Comparaison des résultats numériques avec les données expéri-mentales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 126 5.2.3 Étude du transfert de chaleur en régime transitoire en se basant sur la conductivité thermique totale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 132 5.3 Résultats pour les mousses XPS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 5.3.1 Evolution des propriétés de l’isolant avec la température . . . . . . . 133 5.3.2 Comparaison des résultats numériques avec les données expéri-mentales . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133 5.3.3 Étude du transfert de chaleur en régime transitoire en se basant sur la conductivité thermique totale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 136 5.4 Résultats pour des assemblages d’isolants . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138 5.4.1 validation expérimentale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 138
III
IV TABLE DES MATIÈRES 5.4.2 Simulation du comportement annuel d’une paroi . . . . . . . . . . . 141 5.5 Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 144 Conclusion 147 Bibliographie 151 A Résolution numérique de l’ETR 157 A.1 Méthode matricielle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 157 A.2 Coefficients de sensibilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 160 A.2.1 Méthode usuelle de calcul de la sensibilité . . . . . . . . . . . . . . 161 A.2.2 Nouvelle méthode basée sur la dérivation de l’ETR . . . . . . . . . . 161 A.2.3 Comparaison des méthodes et résultats numériques . . . . . . . . . 165 B Dispositifs de mesures thermiques 167 B.1 Le fil chaud . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 B.2 La plaque chaude gardée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168 B.3 La méthode fluxmétrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 B.4 La méthode Flash . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170 C Lois de l’optique géométrique 173 C.1 Relations de Fresnel . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 174 C.2 Relations pour des films minces . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 175 C.3 Relations pour des films épais . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 176 D Broyage du bois pour déterminer les indices optiques 179 D.1 Protocole de broyage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180 D.2 Résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181 D.2.1 Observation des poudres après broyage . . . . . . . . . . . . . . . . 181 D.2.2 Mesures spectrales sur les pastilles de poudre . . . . . . . . . . . . 182 E Relations géométriques dans les mousses XPS 185 E.1 Relations géométriques pour le dodécaèdre . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 E.1.1 Propriétés d’un dodécaèdre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 186 E.1.2 Calcul du volume occupé par une cellule . . . . . . . . . . . . . . . 187
TABLE DES MATIÈRES
E.1.3 Calcul du volume occupé par les bâtonnets . . . . . . . . . . . . . . 187 E.1.4 Calcul du volume occupé par les parois . . . . . . . . . . . . . . . . 189 E.2 Relations géométriques pour l’octaèdre tronqué . . . . . . . . . . . . . . . . 192 E.2.1 Propriétés d’un octaèdre tronqué . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 192 E.2.2 Calcul du volume occupé par une cellule . . . . . . . . . . . . . . . 193 E.2.3 Calcul du volume occupé par les bâtonnets . . . . . . . . . . . . . . 193 E.2.4 Calcul du volume occupé par les parois . . . . . . . . . . . . . . . . 194 E.3 Calcul de l’épaisseur des parois et de la fraction volumique de polymère . . 196 E.4 Impact du changement de formule géométrique . . . . . . . . . . . . . . . . 197 E.5 Relations géométriques pour un triangle concave . . . . . . . . . . . . . . . 202
F Modèle de Rosseland 205 F.1 Modèle de Rosseland . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205 F.2 Modèle de Rosseland à diffusion anisotrope . . . . . . . . . . . . . . . . . . 206 F.3 Intégration numérique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 207
G Calcul des coefficients d’extinction corrigés des parois et bâtonnets 209 G.1 Calcul du coefficient d’extinction corrigé des parois . . . . . . . . . . . . . . 209 G.2 Calcul du coefficient d’extinction corrigé des bâtonnets . . . . . . . . . . . . 212
H Méthode DDA 217 H.1 Paramètres décrivant la morphologie de la cible . . . . . . . . . . . . . . . . 217 H.2 Précision des résultats . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 219 H.3 Paramètres d’orientations de la cible dans l’espace . . . . . . . . . . . . . . 221
I Résolution transitoire de l’équation de l’énergie 223 I.1 Modifications apportées au code . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 223 I.2 Cas test analytique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 224
V