//img.uscri.be/pth/45afa78eb3dc3aed1774631f74b9a8d0426fdc57
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

55-56 tabac

De
2 pages

55-56 tabac

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 89
Signaler un abus
1/10 Le tabac
f i c h ea d d i c t i o n s
Le tabac n’existait pas en Europe avant que Christophe Colomb ne le rapporte d’expédition. Jean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, le fit connaître en France. Si la première cigarette a été fabriquée vers 1850, en 1944, on consommait moins de 4 % de la consommation actuelle. Aujourd’hui, produit légal de consommation courante, c’est aussi une drogue dure, car source d’une addiction très forte: le tabagisme n’est donc pas une “mauvaise habitude”, mais une maladie, avec une mortalité de 50 %. Avec 60000 décès prématurés par an, c’est la principale cause des morts prématurées évitables. Les outils de la prise en charge du tabagisme sont maintenant nombreux et doivent être maîtrisés par les soignants.
POSITION DU PROBLÈME DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES Le tabagisme est une addiction de plus en plus répandue. 14 millions de fumeurs et 12 millions d’ex-fumeurssont recensés en France. Le taux de tabagisme, de 3 % à 13 ans, atteint 50 % à 18 ans, pour diminuer après 28 ans. L’initiation au tabagisme avant l’âge de 15 ansest source d’une plus forte dépendance qu’une initiation plus tardive, qui était autrefois la règle. La consommation est plus élevée chez les filles avant 20 ans que chez les garçons. 32 % des Françaisfument quotidiennement.
MÉCANISMES ET EFFETS DE LADDICTION Peu toxique, la nicotine est la principale responsable de l’addiction au tabac, mais la gestuelle et les autres substances contenues dans la fumée de cigarettes jouent aussi un rôle. Le fumeur dépendant consomme du tabac pour amener le taux de nicotine dans le sang à un taux satisfaisant. L’arrêt de l’apport de nicotine se traduit par un manque. La fumée du tabaccomprend de très nombreuses sub-stances toxiques et cancérogènes, comme tous ces types
d’émanations. Elle atteint aussi l’entourage du fumeur quand le tabac est consommé dans des lieux clos. La fumée du tabac agit sur le cœur et les vais-seaux,principalement par spasme vasculaire et throm-bose, d’où la survenue possible, en présence d’autres fac-teurs de risque vasculaire (pilule par exemple), d’accidents après utilisation courte, voire exposition brève à la fumée du tabac. Les thromboses peuvent toucher les artères coronaires, provoquant un infarctus du myocarde, les artères cérébrales, provoquant différents déficits neurolo-giques, ou les artères des membres inférieurs, modifiant le périmètre de marche (artérite des membres inférieurs). La fumée du tabac agit sur les voies respiratoires, rendant les poumons plus sensibles aux autres pollutions. L’irritation produite va progressivement entraîner une bronchite chronique obstructive (BPCO). Les agents can-cérogènes comme les benzopyrènes vont altérer progres-sivement les voies respiratoires: 90 % des cancers des poumons disparaîtraient si personne ne fumait de tabac. La fumée du tabac agit sur la sexualité, elle est fac-teur de risque d’impuissance chez l’homme, diminue la fécondité de la femme, et peut entraîner de nombreuses complications pendant la grossesse.
“J’ARRÊTE DE FUMER TOUTES LES CINQ MINUTES…”Serge Gainsbourg Parmi les grands fumeurs,Serge Gainsbourg (1928-1991) occupe une place symbo-lique. Il écrira même que «Dieu est un fumeur de havanes». La cigarette fait partie inté-grante du personnage “Gainsbarre”, ajoutant encore à sa provocation. Sur les plateaux de télévision ou de tournage, il “grille” les cigarettes, les unes après les autres, créant l’aphorisme :«J’arrête de fumer toutes les cinq minutes… ». De ce vice assumé, sur-médiatisé, qui, conjugué à l’alcool, lui sera fatal, il dira : «Y’a pas de plus grand plaisir que la cigarette. Les claquements du Zippo, ça en fait partie. L’orgasme dans la gorge, puis le rejet. En fait, je n’aime plus ça, mais j’en ai besoin, comme l’oxygène. Est-ce que vous l’aimez l’oxygène ? On n’aime pas l’oxygène, mais quand on en manque, on étouffe…». Serge Gainsbourg rappelait toujours que Humphrey Bogart, lui aussi grand consommateur de cigarettes, appelait ses clopes “coffin nails”, ce qui signifiait “les clous du cercueil”…Le 7 mars 1991, lors de ses obsèques au cimetière du Montparnasse (Paris), nombre de ses admirateurs déposeront sur sa tombe, en guise d’hommage, des choux, des tickets de métro et, bien sûr, des paquets de Gitanes! “Requiem pour un fumeur”, court-métrage de Frédéric Soacher (1985-1991). http://www.gainsbarre.com
SOiNS-n°673- mars 2003
L’addiction, ou dépendance,traduit la nécessité de continuer à prendre unproduit malgré la connaissance de ses dangers et le désir d’arrêter d’en consommer.
SÉRIE ADDICTIONS •1Le tabac 2• L’alcool 3• Lecannabis 4• Lacocaïne 5• L’héroïneet la morphine - 1 6• L’héroïneet la morphine - 2 7• Casinoet jeux de hasard 8• Internetet jeux vidéo 9• Lecafé 10• Le travail
RÉGLEMENTATION
La loi Veil de 1976a réglementé l’usage du tabac et de la publicité en France, ainsi quela loi Evin de 1991et ses décrets d’application (1992). La norme est l’interdiction de fumerdans les lieux publics. La réglementation porte sur la composition des cigarettes, les indications portées sur les paquets, en particulier les avertissements sanitaires. Elle sera renforcéefin 2003.
55