Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Japon: la TNT mobile, un an aprs le lancement

De
8 pages

Japon: la TNT mobile, un an aprs le lancement

Publié par :
Ajouté le : 11 juillet 2011
Lecture(s) : 129
Signaler un abus
Japon: la TNT mobile, un an après le lancement
Introduction
Il y a tout juste un an, début avril 2006, la télévision numérique terrestre (TNT) pour les mobiles
était lancée au Japon, un peu plus de deux ans après l'inauguration de TNT en haute-définition
pour les récepteurs fixes.
Attention, précisons d’emblée, que lorsqu’on dit “TNT mobile”, il s’agit de la réception directe par
des terminaux nomades autonomes de signaux de télévision diffusés par les émetteurs hertziens
de TV, comme la Tour de Tokyo au Japon ou la Tour Eiffel à Paris. Cela n’a donc rien à voir avec
le visionnage de vidéos diffusées en flux (“streaming”) via le réseau cellulaire de téléphonie, un
système abusivement baptisé “TV mobile” par les opportunistes opérateurs européens.
Grosse fleur rouge à la boutonnière, le Gotha de l'industrie et des médias coupait le ruban pour
célébrer l'événement, la main un peu tremblante. Douze mois plus tard, il ne fait plus guère de
doutes, qu'au Japon, le potentiel est réel. Le service nécessitant l'achat de nouveaux appareils de
réception, le démarrage prend forcément un peu de temps. Mais l'engouement est là, et ce bien
que certains opérateurs y soient allés un peu “à reculons”, pour des raisons qu'on expliquera plus
loin. Etat des lieux.
Comme on vous l'a longuement
déjà expliqué ici
, le marché nippon des services de données sur
mobiles de troisième génération (3G) est le plus actif et le plus avant-gardiste du monde. Sur 100
millions d'abonnés, les deux tiers ont déjà souscrit à une offre 3G ou 3,5G, soit plus de la moitié de
la population nippone. Plus de 80% de l'ensemble des abonnés sont en outre des utilisateurs actifs
des services "internet mobile", en plus de la voix. Les téléchargements de musiques sur
téléphones constituent 90% du marché de la musique en ligne, grâce au débit élevé des réseaux
(de 384 kbit/s à 3,6 Mbit/s), loin devant les achats sur PC. Les téléchargements de clips sont en
train de prendre le même chemin. Bref, le terrain est déjà bien balisé pour que la TNT mobile roule
tranquillement sur la piste avant de décoller.
Les appareils
Pour le moment, moins de 10% des possesseurs de terminaux mobiles sont équipés d'un “keitai”
(téléphone portable en japonais) doté d'un tuner pour la TNT mobile, commercialement baptisée
"One Seg" (voir explication plus bas). Ce faible pourcentage tient au fait que les utilisateurs n'ont
pas immédiatement troqué leur ancien terminal par un nouveau, compatible avec la TNT. Et pour
cause, dans un premier temps (jusqu’à fin 2006) l'offre de mobiles "One Seg" était réduite, leur prix
élevé, et tous les opérateurs n'en ont pas intégré dès le départ dans leur catalogue.
Sur 50 millions de mobiles vendus au Japon en 2006, environ 3,5 millions étaient susceptibles de
capter la TNT. Cette année on prévoit que 10 millions de téléphones "One Seg" trouveront
preneurs, soit 3 fois plus. Cela représentera donc un terminal sur cinq vendus.