2003 : un mauvais millésime pour le tourisme aquitain

De
Publié par

Succédant à une saison estivale 2002 moyenne, la saison 2003 s'est soldée par une baisse de fréquentation dans les hôtels et les campings aquitains. La fréquentation, mesurée par le nombre de nuits passées dans ces hébergements, a diminué de 5,6 % dans les hôtels et de 12,6 % dans les campings. Dans les deux cas, la clientèle étrangère a particulièrement fait défaut cet été. De mai à septembre 2003, un peu plus de 16 millions de nuits passées dans les établissements aquitains ont été enregistrées, soit deux millions de moins que la saison précédente. Au niveau national, la tendance est à la stabilité dans les campings et à la baisse dans les hôtels (-5,2 %). Bien que plus sévèrement touchée que la moyenne des régions en 2003, l'Aquitaine reste au 4e rang des régions touristiques françaises.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
2003, UN MAUVAIS MILLÉSIME
POUR LE TOURISME AQUITAIN
Succédant à une saison
estivale 2002 moyenne,
un comportement différent des touristes ont dessinéla saison 2003 s’est soldée par une baisse
les contours d’une saison difficile.de fréquentation dans les hôtels
et les campings aquitains. De mai à septembre 2003, on a comptabilisé un peu
plus de 16 millions de nuits passées (nuitées) dans lesLa fréquentation, mesurée par le nombre
établissements aquitains contre plus de 18 millions lade nuits passées dans ces hébergements,
saison précédente. La perte de fréquentation entre
a diminué de 5,6 % dans les hôtels
2002 et 2003 atteint 12,6 % pour les campings et
et de 12,6 % dans les campings. 5,6 % pour les hôtels.
Dans les deux cas, la clientèle étrangère
La Dordogne limite les dégâts
a particulièrement fait défaut cet été.
Tous les départements aquitains sont touchés. Le
De mai à septembre 2003,
moins affecté est la Dordogne. Il a bénéficié d’un
un peu plus de 16 millions de nuits
mois de septembre convenable dans l’hôtellerie et
passées dans les établissements aquitains excellent dans le camping. La baisse de fréquentation
ont été enregistrées, soit deux millions s’y limite à 2,5 % pour les campings et 2,4 % pour les
hôtels. Dans l’hôtellerie de plein air du Périgord noir,de moins que la saison précédente.
la fréquentation française progresse un peu et la
Au niveau national, la tendance
baisse de la fréquentation étrangère reste mesurée.
est à la stabilité dans les campings
Ailleurs dans le département, les fréquentations
et à la baisse dans les hôtels (-5,2 %). française (-2 %) et surtout étrangère (-21 %) chutent,
Bien que plus sévèrement touchée du fait notamment d’un mois d’août calamiteux.
que la moyenne des régions en 2003,
Les hôtels du Périgord noir perdent des nuitées tandis
e
l’Aquitaine reste au 4 rang qu’ailleurs dans le département la fréquentation est
des régions touristiques françaises.
Une fréquentation estivale en forte baisse en 2003
Pyrénées-
Atlantiques
Le bilan de la saison estivale 2002 dans les hôtels et
les campings était moyen. Celui de la saison 2003 Lot-et-
Garonne
est mauvais : un déficit de deux millions de nuits par
rapport à 2002 dans les hôtels ou les campings Landes
durant les cinq mois d’été est constaté. De sombres
Campings 2003perspectives s’ébauchaient dès la fin d’année 2002,
Gironde
Campings 2002
lorsque le “Prestige” commençait à laisser s’échouer
Hôtels 2003
Hôtels 2002des boulettes d’hydrocarbure sur les plages
Dordogne
Millions de nuitéesatlantiques. Cet épisode démarrait un feuilleton peu
01 2 3 4 5 6
séduisant. La canicule, des orages violents, une
Source : Insee - Secrétariat d'État au Tourisme - Observatoire régional
du Tourisme - Enquêtes fréquentation dans l'hôtellerie homologuée et de plein airconjoncture économique morose et sans doute aussi
INSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 128
AVRIL 2004restée stable. Dans tous les cas, c’est la zone thermale ou intérieure, aucune rendez-vous en juillet, mais pas en
clientèle nationale qui a donné zone n’affiche un bilan positif. Les août.
quelques couleurs à l’été périgourdin. clientèles française et étrangère se
Moins de touristes étrangers
démarquent assez peu, hormis une
En Gironde, le déficit de fréquentation
absence singulière des touristes La clientèle étrangère a
est partout important. L’accroissement
particulièrement fait défaut dans lesétrangers dans les hôtels.
de l’offre dans l’hôtellerie homologuée
campings aquitains lors de la saison
autour du Bassin d’Arcachon permet en Les plus fortes baisses relatives de
2003, avec près d’une nuitée sur six
partie à ce secteur d’afficher des fréquentation sont observées en
perdue par rapport à la saison
résultats positifs. Ailleurs la clientèle a Lot-et-Garonne : -15 % dans les hôtels
précédente. Ces 757 000 nuitées
déserté. Les pertes sont lourdes pour et -22 % dans les campings. On peut y
perdues représentent plus de trois fois le
Bordeaux et son agglomération, qui voir des conséquences de la canicule
gain mesuré entre 2001 et 2002.
réalisent environ un cinquième de dans ces zones où le touriste ne pouvait
l’activité hôtelière régionale. La Côte se tourner vers les plaisirs aquatiques. La progression mesurée en Lot-
et-Garonne fait figure d’exception, enmédocaine et le reste de la Gironde Malgré un mois de juin prometteur, la
regard des baisses dont l’ampleur alimitent les dégâts dans l’hôtellerie, clientèle française a déserté les terrains
dépassé 10 % en Dordogne et engrâce à un bon mois de juin. Dans de campings tandis que la clientèle
l’hôtellerie de plein air, la situation est étrangère se faisait plus présente, avec Pyrénées-Atlantiques et atteint 20 % en
hélas plus homogène, chacune des en particulier un mois de juillet Gironde et dans les Landes. Avec
zones touristiques girondines souffrant exceptionnel. Dans les hôtels en 1 330 000 nuitées, les Landes restent la
destination locale favorite desd’un fort déficit de clientèle. La chute de revanche, la perte étrangère a été
campeurs étrangers. Mais elles sontla fréquentation étrangère dépasse supérieure à la perte française, comme
désormais talonnées par la Dordognepartout les 20 %. dans les autres départements aquitains.
(1 270 000 nuitées étrangères) qui
Le littoral peu épargné
distance la Gironde (1 008 000).
Campings : un printemps prometteur,
mais un très mauvais étéDans les Landes, le joli mois de juin des
Dans les hôtels homologués, la baissemilliers %hôtels et campings pèse bien peu par 6 000 10
de la fréquentation étrangère atteint
rapport au reste de la saison. Touchés,
3 000 5 11,8 %, soit 133 000 nuitées de moins.
entre autres, par des orages
0 0 Ainsi la part de la clientèle étrangère
dévastateurs en juillet (en particulier
diminue, perdant 1,5 point pour
-5autour de Biscarosse), les campings
s’établir à 21,3 % dans l’hôtellerie et
landais perdent 900 000 nuitées par -10
35,3 % dans le plein air.
rapport à une saison 2002 certes
-15
favorable. Les Néerlandais dans les campings
-20
mai juin juillet août septembre
Les hôtels perdent 60 000 nuitées, soit La clientèle néerlandaise, légèrement
Évolution mois 2003/mois 2002
une baisse de 7,4 % après celle de plus nombreuse dans les campingsNuitées 2003
Source :Insee -Secrétariatd’ÉtatauTourisme -3,2 % observée en 2002. Côte landaise, aquitains en 2002 que la clientèle
Enquête fréquentation dans l'hôtelleriedeplein air
allemande, se détache largement en
Hôtels : seul le mois de juin a été correct
Les hôtels des Pyrénées-Atlantiques, en
milliers
% Campings : deux touristes étrangers
1 500 5 particulier ceux de la côte basque, ont sur cinq sont néerlandais
1 000
perdu chaque mois des clients.
Royaume-Uni, Irlande
500
20%AllemagneL’arrivée de boulettes d’hydrocarbure
0 26%0
venant d’Espagne a sans doute
Belgique,
Luxembourg
découragé la clientèle. Les campings du
Espagne
-5 département n’ont pas non plus réalisé
Autres
une bonne année. Cependant, leur Autres Pays
d’Europe
déficit (-10,3 %) est moindre que celui
-10
mai juin juillet août septembre mesuré dans les terrains des Landes et
Pays-BasÉvolution mois 2003/mois 2002 de Gironde. Les campeurs étrangers ont 39%
Nuitées 2003
apprécié le mois de mai et fui
Source : Insee - Observatoire régional du Tourisme - Source : Insee - Secrétariat d'État auTourisme -
Enquête fréquentation dans l'hôtellerie homologuée Enquête fréquentation dans l'hôtellerie de plein airseptembre. Les Français étaient au
oN 128
AVRIL 20042003. Relativement au volume assuré 6 régions, et au premier chef pour celle des campings. Les conditions
en 2002, elle ne perd qu’un huitième de l’Aquitaine, perdent des nuitées par climatiques exceptionnelles expliquent
ses nuitées, là où la clientèle allemande rapport à la saison 2002. Les deux types en partie ces bons bilans d’activité.
en perd plus d’un tiers. Les campeurs d’hébergement confondus, l’Aquitaine
Le parc aquitain est relativement stable.
britanniques et irlandais, plus conserve le quatrième rang des régions
Aussi la baisse de fréquentation
nombreux en 2003 qu’en 2002, touristiques, de plus en plus talonnée
engendre-t-elle des taux d’occupation
constituent désormais un contingent du par Rhône-Alpes.
2003 plus faibles qu’en 2002 dans les
même ordre que celui d’Outre-Rhin.
Des régions de l’ouest comme la hôtels (respectivement 63,4 et 65,6 %)
Leur présence s’était déjà affirmée entre
Bretagne, les Pays de la Loire ou la et dans les campings (respectivement
2001 et 2002.
Basse-Normandie ont enregistré de 30,3 et 33,8 %). Seul le Périgord noir
Les nationalités les plus représentées ne bons résultats 2003 pour la enregistre une légère augmentation du
sont pas les mêmes dans l’hôtellerie. fréquentation dans les hôtels et surtout taux d’occupation de ses campings.
Les Néerlandais ne réalisent que le
sixième score. Les Britanniques et les
Répartition et évolution des nuitées (en %)…
Irlandais restent au premier rang malgré
...dans l’hôtellerie homologuée
la forte baisse de leur fréquentation
(- 15,4 %). Les Espagnols progressent et
Dordogne
obtiennent la deuxième place en
29
2,2Girondedevançant les Allemands.
24
71 -11,9
Hôtels : les touristes étrangers
-2,7
en majorité britanniques, espagnols -7,0 2176
et allemands
20
79
-12,8Autres pays d’EuropeÉtats-Unis
Landes
21%8% -21,9
80 -3,7 AquitaineBelgique, 13 Lot-et-Garonne
Luxembourg -11,8
10% -6,5Autres
-13,48%
87
Allemagne
11% Nuitées
Pyrénées-Atlantiques
19 Évolution 2003/2002
-4,2Royaume-Uni, Répartition en 2003
IrlandeEspagne
-15,2
15% 27% 81
© INSEE-IGN 2004
Étrangers
Source : Insee - Observatoire régional duTourisme -
FrançaisEnquête fréquentation dans l'hôtellerie homologuée
...dans l’hôtellerie de plein air
DordogneDans les deux types d’hébergement, la
quatrième place revient aux
4951
Gironderessortissants de la Belgique et du
6,1
37Luxembourg.
-9,5-6,7e 63La région au 4 rang -22,2
43 35
2,3
Les hôtels aquitains ne sont pas les seuls 65
à connaître une baisse de fréquentation. Landes
57 -34,0
Au niveau national, la perte dans Lot-et-Garonne31 Aquitaine-10,8
-15,8l’hôtellerie homologuée est de 5,2 %.
69En 2003, 17 régions subissent une -17,0 -18,7
baisse de fréquentation, dont
Pyrénées-Atlantiquesl’Aquitaine de façon un peu plus 18
marquée que la moyenne.
-10,4 -9,6
82
Source : Insee - Secrétariat d’État au Tourisme - Observatoire© INSEE-IGN 2004Le bilan national dans les campings est
régional du Tourisme - Enquêtes fréquentation dans l’hôtellerie
homologuée et de plein airlégèrement positif (+ 0,8 %). Seules
oN 128
AVRIL 2004oN 128
AVRIL 2004
Une moyenne Pyrénées. Les 1 130 hôtels homologués
L’été le plus chaudde 120 emplacements par camping aquitains rassemblent 5 % des en France depuis 50 ans
chambres offertes sur le territoireLes hôtels de Gironde et des Dès le printemps, les températures moyennes
national. mensuelles dépassaient les “normales”.EnPyrénées-Atlantiques, et parti-
août 2003, en Aquitaine, la température men-
culièrement ceux de l’agglomération suelle a dépassé la normale de 5°C.Les départements de la Gironde et des
bordelaise et de la côte basque, restent En 2003, une canicule historique, dépassant enPyrénées-Atlantiques rassemblent
intensité celles de 1976, 1983 et 1994, a frappéles plus remplis de la région. Ceux du
chacun un tiers de l’offre hôtelière la France à trois reprises : la dernière semaine
Lot-et-Garonne affichent le taux de juin, à la mi-juillet et la première quinzaineaquitaine. Un tiers des emplacements
d'août. Au cours de cette dernière période, lesd’occupation moyen le plus bas. de campings de la région est situé dans
températures ont dépassé, pendant dix jour-
les Landes. nées consécutives, les normales saisonnières
Cette saison, les campings girondins
d'environ 12 °C pour les maximales et de 6 °C
sont ceux qui ont eu le plus de mal à pour les minimales. Cela en fait l'épisode deEn Aquitaine, la majorité des chambres
canicule le plus intense jamais observé depuisfaire le plein. Ceux de Dordogne offertes (53 %) le sont dans des hôtels qu'il existe des relevésmétéorologiques. Cette
deviennent les plus “peuplés” de la canicule fut exceptionnelle par son intensité etde catégorie “2 étoiles”. Plus de quatre
sa durée.région, malgré une trèslégère
emplacements sur dix se trouvent dans
L'Espagne et l'Italie ont aussi été concernéesdiminution de leur taux d’occupation
des campings “3 étoiles”. La taille par la canicule de la première quinzaine
d'août. Seule l'Andalousie a connu une cani-moyenne des campings aquitains estL’Aquitaine est la deuxième région
cule plus sévère que la France.
nettement supérieure à la moyennefrançaise pour l’offre en hôtellerie de
nationale : respectivement 120 et Source : Météo - Franceplein air derrière le Languedoc-
85 emplacements. Par contre, les hôtelsRoussillon. Les 84 000 emplacements
aquitains affichent une capacité plusproposés dans les 700 campings POUR EN SAVOIR PLUS...
réduite : 26 chambres en moyenneaquitains représentent 12 % de l’offre
Site Internet : www.insee.fr/aquitaine
contre 33 au niveau national.nationale. Le parc hôtelier aquitain se - rubrique “La région en faits et chiffres” -
e Thème Tourisme.situe en 5 position derrière ceux
d’Île-de-France, de Provence - Alpes - Michèle Charpentier ”Bilan de la saison 2003” Insee/Crta
(à paraître).Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Midi- Fabrice Hillaireau
Supplément inclus : “Tourisme - Saison d’été 2003”
Directeur de la publication : François Elissalt -Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau -
Assistante de rédaction : Christiane Fournier - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e© INSEE 2004 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 2 trimestre 2004
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA12808
Prix : 2,2€ - Abonnement : France : 12 numéros 22€ - Étranger : 27€

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.