2009, année difficile pour la construction

De
Publié par

L’année 2009 restera un mauvais cru pour le secteur de la construction. Dans la région, les mises en chantier de logements ordinaires sont inférieures de 18 % à celles de 2008. Les mises en chantier de locaux reculent, quant à elles, d’un tiers. Les autorisations délivrées (logements et locaux) en 2009 sont également orientées à la baisse. Le marché du logement neuf se redresse après la baisse de 2008. Toutefois, les promoteurs sont prudents : le volume des mises en vente reste assez bas. Introduction Baisse des autorisations de logements Net repli des mises en chantier Chute de la construction de locaux Le marché du logement neuf se redresse
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

26 Construction
2009, année difficile pour la construction
ans un contexte de crise éco- Les départements de petite couronne ac- gresse de nouveau fortement en 2009 :
nomique, l’année 2009 res- cusent une baisse de 20 % des ouvertu- de 14 200 en 2008, il passe à 18 700D tera un mauvais cru pour le res de chantier (31 % dans les Hauts-de- ventes en 2009. Les ventes de maisons
secteur de la construction. Que ce soit Seine). En grande couronne, la décrois- progressent de 21 %, celles des loge-
pour les autorisations ou les mises en sance est de 23 %. Au contraire, à Paris, ments collectifs de 33 %. Malgré cette
chantier, pour les logements ou les elles progressent de 30 % par rapport à reprise encourageante, les promoteurs
locaux, la tendance est à la baisse. Le 2008. Toutefois, la capitale ne représente que sont restés prudents et ont mis en vente
recul du logement s’accélère par rap- 10 % des mises en chantier de la région. moins de 14 000 logements, chiffre le
port à 2008. Seul le marché du loge- plus bas depuis 15 ans.
Chute de la construction de locauxment neuf connaît une reprise.
Les prix des maisons diminuent encore
Les surfaces hors œuvre nettes (SHON)
en 2009 en Ile-de-France : - 8 %, aprèsBaisse des autorisations de locaux diminuent de 32 % entre
- 2 % en 2008. Les baisses sont plus im-
de logements 2008 et 2009, tant pour les autorisa-
portantes dans les Hauts-de-Seine et le
tions que pour les mises en chantier.En 2009, 41 200 ordinaires Val-d’Oise. Les prix des logements col-
Les autorisations passent de 6,1 à 4,2ont été autorisés en Ile-de-France, en lectifs restent stables et n’atteignent pas2
millions de m , les mises en chantier de
2diminution de 12 % par rapport à
2 encore les 4 200€ le m .
4,4 à 3,0 millions de m .2008. Cette baisse est, toutefois, nette-
ment inférieure à celle enregistrée au Les autorisations de locaux industriels ■■■■ Sylviane Carré, Dreif
niveau national (- 20 %). (- 74 %) sont à leur plus bas niveau de-
puis 1995, celles de commerces (- 49 %)La chute du nombre d’autorisations en Définitions
depuis 1997. En revanche, les autori-grande couronne (22 %) entraîne celle La base de données sur la construction
sations de bureaux et de locaux de ser-de toute l’Ile-de-France, du fait de son
neuve Sit@del2 est alimentée par les infor-
vice public, qui représentent chacunepoids dans la région (54 % des autori- mations issues des permis de construire et
environ 30 % de l’ensemble, ne per-sations). A Paris, le nombre de loge- transmises par les DDE/A et les centres ins-
dent que 20 %.ments autorisés diminue également tructeurs (communes d’au moins 10 000 ha-
(18 %), alors qu’il augmente de 9 % en Les SHON autorisées de bureaux bitants et EPCI compétents en matière
petite couronne. progressent de 8 % en petite couronne d’urbanisme). Les résultats sont exprimés en
datedepriseencompte,c’est-à-direladateà(+ 51 % dans le Val-de-Marne, + 18 %Parmi les logements ordinaires, la hausse
laquelle l’événement (autorisation, ouverturedans les Hauts-de-Seine et - 44 % endes autorisations de logements indivi-
de chantier) est enregistré dans Sit@del2. LeSeine-Saint-Denis), tandis qu’elles di-duels (22 %) ne peut compenser le repli
retard par rapport à la date réelle des évène-minuent de 47 % en grande couronnede celles des logements collectifs (- 21 %).
ments peut parfois être important, de l’ordre(aux alentours de - 70 % dans le Val-
A l’inverse, les logements en résidence de plusieurs mois. Les chiffres portent sur led’Oise, la Seine-et-Marne et les Yvelines,
progressent de 70 %. Leur nombre pas- nombre total de logements répartis entre lo-
mais en progression de 30 % dans
sant de 3 800 en 2008 à 6 500 en 2009, gements ordinaires (individuels ou collectifs)
l’Essonne). A Paris, les SHON de bu-
et logements en résidence.ils représentent désormais 14 % de l’en- reaux baissent de moitié.
semble des autorisations de logements, Les logements et locaux autorisés sont
Les mises en chantier reculent d’environcontre 2,5 % en 1999. Cette évolution comptabilisés à partir des permis de cons-
40 % pour les commerces, les bureaux etn’est pas uniforme dans la région : leur truire ayant reçu une décision favorable.
les bâtiments industriels. La constructionnombre est multiplié par deux à Paris, Les logements et locaux mis en chantier
de bureaux a fortement ralenti à Parispar quatre en petite couronne, mais di- correspondent aux Déclarations d’Ouver-
(- 46 %), dans les Yvelines (- 50 %) etminue en grande couronne. ture de Chantier (DOC) consécutives aux
surtout dans les Hauts-de-Seine (- 72 %). autorisations de construire.
Net repli des mises en chantier La baisse des mises en chantier est plus li-
SHON : surface hors œuvre nette.mitée pour les locaux de service publicLes difficultés du secteur de la cons-
et les entrepôts.truction sont encore plus marquées Pour en savoir plus :
pour les mises en chantier qui, avec Le marché du logement neuf Sur la construction neuve et le marché du
seulement 31 600 logements en 2009,
logement neuf, consulter le site :se redresse
sont inférieures de 18 % à celles de www.ile-de-france.equipement.gouv.fr,
2008. Cette diminution est à l’image de Après la chute de 2008, le volume des rubrique « habitat logement ».
celle constatée en France entière. transactions des logements neufs pro-
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 20092009, année difficile pour la construction
27
Evolution des logements ordinaires autorisés et commencés
60 000
55 000
50 000
45 000
40 000
35 000
30 000
25 000
20 000
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
Logements ordinaires autorisés Logements ordinaires commencés
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Sitadel2 en date de prise en compte
Logements ordinaires autorisés et commencés en 2009
Logements autorisés Logements commencés
Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
Individuel 2009/2008 Collectif 2009/2008 Total 2009/2008 Individuel 2009/2008 Collectif 2009/2008 Total 2009/2008
(%) (%) (%) (%) (%) (%)
Paris 60 -18,9 2 622 -18,2 2 682 -18,2 149 n.s. 3 024 27,1 3 173 30,4
Hauts-de-Seine 763 151,0 5 260 -1,8 6 023 6,4 494 26,0 3 102 -36,1 3 596 -31,5
Seine-Saint-Denis 1 657 109,2 3 944 -21,2 5 601 -3,4 622 12,3 3 665 -18,0 4 287 -14,7
Val-de-Marne 793 98,7 3 705 27,6 4 498 36,2 426 36,5 2 610 -12,8 3 036 -8,1
Petite couronne 3 213 114,9 12 909 -2,7 16 122 9,2 1 542 22,6 9 377 -23,9 10 919 -19,6
Seine-et-Marne 2 587 -7,0 3 745 1,0 6 332 -2,4 2 028 -18,4 3 108 -16,0 5 136 -16,9
Yvelines 1 307 -27,5 2 292 -63,3 3 599 -55,3 1 006 -47,4 2 953 -39,0 3 959 -42,0
Essonne 3 354 72,9 4 431 -6,1 7 785 16,9 1 942 6,8 2 541 -26,2 4 483 -14,8
Val-d'Oise 1 637 -14,1 3 003 -44,5 4 640 -36,6 1 074 -20,0 2 897 -8,9 3 971 -12,2
Grande couronne 8 885 5,4 13 471 -32,9 22 356 -21,6 6 050 -20,0 11 499 -24,5 17 549 -23,0
Ile-de-France 12 158 21,6 29 002 -20,6 41 160 -11,6 7 741 -12,7 23 900 -20,2 31 641 -18,5
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Sitadel2 en date de prise en compte
Surfaces de locaux autorisés en 2009
Evolution 2009/2008 des SHON* (en %)
En milliers
2 Equipementsde m Ensemble Industrie Stockage Commerce Bureaux Autrescollectifs
Paris 211 -54,4 -29,4 n.s. -70,0 -49,9 -54,6 n.s.
Hauts-de-Seine 1 007 27,6 84,5 34,8 n.s. 17,9 39,3 n.s.
Seine-Saint-Denis 325 -57,9 -93,2 -89,7 -31,7 -43,8 -42,3 n.s.
Val-de-Marne 374 26,9 n.s. 17,4 -36,1 51,3 9,7 27,4
Petite couronne 1 706 -8,1 -51,9 -66,6 6,3 7,9 -4,0 n.s.
Seine-et-Marne 788 -39,9 -59,6 -39,2 -14,7 -67,4 -18,0 21,9
Yvelines 365 -54,4 -77,3 -29,0 -73,3 -71,9 -23,4 -54,0
Essonne 801 49,4 -73,3 n.s. -73,7 30,4 76,9 n.s.
Val-d'Oise 282 -75,6 -92,9 -57,9 -85,6 -72,4 -62,8 n.s.
Grande couronne 2 236 -41,2 -78,7 -15,3 -64,6 -46,7 -19,0 56,4
Ile-de-France 4 150 -32,2 -73,5 -22,0 -48,7 -20,7 -20,4 68,3
*SHON : surface hors œuvre nette.
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Sitadel2 en date de prise en compte
Ventes de logements neufs en 2009
Logements individuels Logements collectifs
Nombre Evolution Prix moyen Evolution Nombre Evolution Prix moyen du Evolution
de ventes 2009/2008 (%) (milliers€) 2009/2008(%) de ventes 2009/2008(%) m² (€) 2009/2008(%)
Paris 0 n.s. 0 n.s. 471 24 7 716 -2
Hauts-de-Seine 122 21 528 -18 3 177 89 5 676 -2
Seine-Saint-Denis 79 -32 285 -2 2 451 31 3 554 -1
Val-de-Marne 164 128 304 -3 1 711 17 4 168 -2
Seine-et-Marne 594 7 329 -5 2 500 31 3 344 -2
Yvelines 310 57 380 0 2 008 17 3 963 3
Essonne 580 47 298 -7 2 339 35 3 456 -3
Val-d'Oise 208 -21 290 -11 2 013 16 3 546 -3
Ile-de-France 2 057 21 326 -8 16 670 33 4 169 1
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Enquête sur la commercialisation des logements neufs (ECLN)
Insee Ile-de-France 2010 Regards sur... l’année économique et sociale 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.