55? Mackay et le syllabaire de Phaistos

Publié par

55? Le Disque de Phoîstas et lafarmule de Mackay. 1. Dans un article de 1965 paru 1n Statistical Methods in Linguisties' Alan Mackay proposéa qui pour une formule a ambition d'estimer plutôt à partir d'rm texte bref le nombre ûotal de signes du système pour d'ecriture employé le composet'. Cette formule est la suivante: Si L est le nombre total de caracGres du texte et M le nombre de caractères ou de sip.es différents l'étendue S du syllabaire ou de I'alphabet peut alors être estimée à: (t'lL-M)-L L'objectif initial principal et d'Alan Mackay est de déterminer les si sigpes du disque de Phaistos notent wre langue et, si tel est le colafign manquÊnt 45 signes qui y pornaux figurent !ns, completer I'alphabet ou le syllabaire utilisé3. il zuit pour cela une démarche empiriqueo. I estime la pertinence la predictive et c4acité de trois approches diftrentes sur les signes du disque €t rm texte japonais, en syllabaire puis valide ses conclusions sut des échantillons d'æabe, de grectrrc, de modeme et ùcien, d'arménien... Mackay débroussaille donc un long chemin avmt d'aboutir à cette formule. Cet article a suscité I'intérêÎ des archéologues, des philologues paleographesou des specialistes de la Cête confrontés aux témoignages souvent très patiels d'écriûreso probablement syllabiques, notânt rme ou des langues insomues. Richard Kamm a appliqué méthode la au Linéaire Matrrice Pope au Hiéroglyphique, et Yves Duhoux l'a utilisée à propos du disque de Pbaistos...
Publié le : jeudi 25 avril 2013
Lecture(s) : 45
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement