Aire urbaine de Limoges : l'attractivité démographique, atout pour le développement

De
Publié par

La démographie de l'aire urbaine de Limoges connaît un nouvel élan, qui dessine des perspectives favorables à l'horizon 2030. La population se redéploie en direction des communes périphériques, au contraire de l'emploi qui reste très concentré dans la ville-centre. Le tissu économique est stable et équilibré. Le dynamisme démographique constitue aujourd'hui un atout pour impulser le développement de l'aire urbaine.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 251
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Aire urbaine de
Limoges : l’attractivité
démographique, atout
pour le développement
L’aire urbaine de Limoges se présente sous des perspectives plus La démographie
concentre plus du tiers de la optimistes. Les résultats des premières de l’aire urbaine de
population du Limousin. Équi- enquêtes annuelles de recensement Limoges connaît un
valente en superfcie aux aires permettent d’estimer que la progression nouvel élan, qui dessine
urbaines des capitales régiona- annuelle de la population de l’aire ur-
des perspectives favora-
les les plus proches que sont baine a doublé ces dernières années par
bles à l’horizon 2030. Poitiers et Clermont-Ferrand, rapport à la décennie 90. En particulier,
elle se positionne, avec ses l’étalement urbain s’est amplifié : les
248 000 habitants, de façon progressions de population ne se limitent
médiane vis-à-vis de ses deux plus à la première couronne autour de la
consœurs en termes de po- ville-centre, mais se prolongent sur des La population se
pulation (l’aire urbaine poi- communes plus éloignées, surtout le long
redéploie en direction tevine compte 209 000 habi- des principaux axes routiers.
des communes périphé- tants, son homo- Depuis vingt ans, stabilisation au seinriques, au contraire de logue auvergnate de l'agglomération et poursuite de la périurbanisationl’emploi qui reste très 410 000). Par rapport
Indice base 100 en 1962135concentré dans la ville- au dynamisme démo-
Agglomérationgraphique enregistré centre. 130
sur les deux territoi-
Urbanisation125res de comparaison, Reste de l'aire urbaine
120l’évolution de popula-
tion de l’aire urbaine Le tissu économique 115
de Limoges, quoique est stable et équili- Périurbanisation110positive comme dans bré. Le dynamisme dé-
105la quasi-totalité des
mographique constitue
territoires urbains, 100aujourd’hui un atout était en retrait des
95pour impulser le dévelop- années 60 à la fn du 1962 1966 1970 1974 1978 1982 1986 1990 1994 1998
epement de l’aire urbaine. XX siècle. Évolution de la population dans l'aire urbaine de Limoges de 1962 à 1999
eL’aube du XXI siècle Source : Insee - Recensements de la population Fort développement récent Croissance démographique dans la majorité
de certaines communes des communes recensées récemment
Si entre 1968 et 1999, l’accroissement
de la densité de logements a surtout
concerné la première couronne, depuis,
c’est surtout en deuxième couronne que
se multiplient les constructions de mai-
sons individuelles ; des communes telles
Eyjeaux, Beynac, Burgnac ou Saint-Mau-
rice-les-Brousses ont ainsi vu leur parc
Veyrac Rilhac-Ranconde logements individuels augmenter de
plus d’un quart entre 1999 et 2005. L’explo-
sion pavillonnaire ne se fait pas toujours
Verneuil-sur-Vienneaux dépens des superfcies agricoles :
certaines communes pourtant touchées Feytiat
par l’étalement urbain maintiennent leur
surface consacrée à l’agriculture, et ont
Boisseuil
donc libéré des ressources foncières en
rognant sur les friches et les forêts. Les
possibilités d’artificialisation du terri-
toire sont en effet plus grandes sur l’aire
urbaine de Limoges que sur celles de
Clermont-Ferrand ou de Poitiers, grâce
En % par anà une densité de population plus faible
2(que ce soit au sein de l’agglomération ou
0
à sa périphérie) et une moindre part du - 2
territoire consacrée à l’agriculture.
Contour de la zone
Évolution annuelle moyenne récente de la population dans les communes
ayant moins de 10 000 habitants en 1999 et recensées depuisPlus de 30 000 habitants
Source : Enquêtes annuelles de recensement de 2004, 2005 et 2006
supplémentaires dans
nombreux facteurs tels que À l’avantage des communes 25 ans ?
l’évolution du prix de l’immo-périphériques
Un exercice de projection de population a bilier, du coût des transports,
été réalisé selon un scénario qui prolonge La périphérie progresserait de la disponibilité de foncier…
les tendances démographiques récentes plus que l’agglomération si les Actuellement, les fux migratoi -
en matière de fécondité et de mortalité, tendances récentes ne sont res dans l’agglomération sont
et maintient les tendances migratoires pas démenties. Cependant, excédentaires uniquement chez
constatées sur la période 1990 à 2004. Il l’hypothèse de prolongement les étudiants, alors que les com-
table sur une progression de 12 % de la des comportements migratoires munes périphériques attirent de
population de l’aire urbaine de Limoges au sein même de l’aire urbaine jeunes couples avec enfants qui
à l’horizon 2030. Cette hausse serait infé- reste fragile, ces migrations délaissent l’unité urbaine.
rieure à celle avancée pour l’aire urbaine étant conditionnées par de
de Poitiers, mais signifcativement supé -
rieure à celle calculée pour l’aire urbaine
de Clermont-Ferrand.
Limoges profite en particulier d’une
La notion d’unité urbaine (ou agglomération) repose sur un seuil mi-attractivité renforcée, avec un gain
nimal de population et la continuité du tissu bâti. Sept communes sur migratoire de quelques 900 personnes
2200 km constituent l’agglomération de Limoges. par an, contre 600 sur la période 1990-
La défnition de l’aire urbaine, plus large, permet de prendre en compte 1999. Tous les scénarios alternatifs
le phénomène de périurbanisation en s’appuyant sur l’attractivité en « raisonnables » testés à l’échelle de l’aire
termes d’emploi. L’aire urbaine inclut la périphérie de l’agglomération
urbaine (fécondité plus ou moins haute, pour laquelle les navettes journalières domicile-travail sont importantes.
migrations plus ou moins importantes) Les aires urbaines ont été défnies à partir des résultats du recense -
2tablent sur une orientation à la hausse ment de population de 1999. Celle de Limoges couvre 1820 km sur 78
de la population, dans une fourchette de communes. La relative autonomie des aires urbaines (sous l’angle de
l’accès à l’emploi et aux services pour leur population résidente) en fait +9 % à +16 % à l’horizon 2030.
un zonage particulièrement adapté à l’étude territoriale.
INSEE Limousin - juillet 2007
© IGN - Insee 2007de l’emploi et d’allongement Étalement de la population, Les projections s’appuient sur une connais-
des distances se fait sentir sur mais concentration sance du passé. Elles permettent d’appré-
l’équipement en commerces et cier comment évoluerait une population de l’emploi...
services des communes péri- sous un ensemble de conditions. De ce
Le phénomène de périurbani- phériques. Ainsi, les magasins fait, les projections ne sont pas des pré-
visions. Elles sont le résultat mécanique sation, qui s’est traduit par un alimentaires se raréfent, y com -
d’hypothèses formulées sur les différents dynamisme démographique pris en deuxième couronne.
phénomènes démographiques.plus important à la périphérie
Les projections présentées dans le cadre de l’agglomération qu’en son
de cette étude intègrent les inflexions ...qui a augmenté moins sein, n’a pas eu pour corollaire
démographiques enregistrées au niveau vite que la population une déconcentration de l’em- régional entre 1999 et 2004 aux tendances
ploi et des services sur le terri- active observées sur l’aire urbaine jusqu’en 1999.
toire. À l’inverse, les emplois se Il s’agit d’un travail exploratoire mené dans
sont concentrés sur l’unité ur- Pendant la décennie 90, la pro- le cadre d’une étude particulière, dont les
hypothèses ont été défnies en concertation baine : plus des trois quarts sont gression de l’emploi dans l’aire
avec le partenaire.localisés sur la commune même urbaine a été insuffsante pour
de Limoges, et leur nombre a absorber celle de la population
Des services aux entreprises diminué de 13 % en vingt-cinq active. Dans les communes pé-
ans à sa périphérie. riphériques notamment, l’évo- sous-représentés
Mécaniquement, les trajets quo- lution de l’emploi n’a pas suivi
tidiens domicile-travail s’allon- l’augmentation de la population. Les emplois offerts sur l’aire urbaine de
gent, en kilomètres plus qu’en Ainsi, les actifs de ces commu- Limoges concernent pour près des trois
temps grâce à l’amélioration nes sont de plus en plus amenés quarts d’entre eux le secteur tertiaire.
des infrastructures routières. à la mobilité, vers Limoges, ou Cette forte orientation est supérieure
Les fux s’intensifent, très lar - parfois vers l’extérieur de l’aire à celle observée sur Clermont-Ferrand
gement assurés par des modes urbaine puisque les navettes (dont la vocation industrielle est toujours
de transports individuels. Ce sortant de la zone se sont ac- une réalité), mais est plus marquée encore
mouvement de reconcentration crues également. sur Poitiers.
Au sein des services, Limoges se distingue
par un défcit pour ceux à destination Répartition des revenus : les communes de la
des entreprises : conseil et assistance, première couronne sont les plus favorisées
services opérationnels et recherche-
développement sont sous-représentés
par rapport à leur poids dans les deux
territoires de comparaison.
L’importance des emplois
publics
Ambazac
Regroupant 29 % des postes salariés
(contre 25 % à Clermont-Ferrand et 32 % à
Poitiers), la sphère publique joue un rôle
de tout premier plan dans l’emploi. Parmi
les six établissements de plus de 1 000 sa-Limoges
lariés de l’aire urbaine, un seul (Legrand)
n’appartient pas au domaine public ou
para-public. Le fnancement des emplois
des principaux établissements locaux
dépend donc d’arbitrages publics.
La sphère productive, qui rassemble
Pierre-Buffière
Nexon notamment l’industrie, les services aux
entreprises, le transport de marchandi-
ses, a un poids équivalent à celui de la
sphère publique. L’industrie est présente
principalement sur l’agglomération : 84 %
Revenu annuel 18 000 médian des ménages des emplois industriels de l’aire urbaine 16 400 par unité de
consommation en 2004 (euros) 14 850 y sont rassemblés. Seuls trois établisse-
Minimum : 11 059 Maximum : 19 848 ments industriels situés hors de l’unité ur-
Contour de la zone Secret statistique Source : Insee - DGI, revenus fiscaux des ménages baine dépassent les cent salariés : Meillor
INSEE Limousin - juillet 2007
© IGN - Insee 2007Parmi les dix plus gros établissements, seulement deux relèvent du secteur privé
Nom de l'établissement Activité Commune Effectifs
Activités hospitalières Limoges Supérieur à 5 000CHU Dupuytren
Fabrication de matériel électrique 2 000 à 4 999Legrand
Administration publique générale Limoges "Mairie
Transports ferroviaires 1 000 à 1 999Direction SNCF
Activités hospitalières Limoges "Centre hospitalier spécialisé Esquirol "Département de la Haute-Vienne
Activités générales de sécurité sociale Limoges 500 à 999Caisse régionale d'assurance maladie
Préparation industrielle de produits à base de viande Feytiat "Charcuterie Madrange
Aide à domicile Limoges "ADPAD association d'aide à domicile
Postes nationales "La Poste - centre régional des services financiers
Construction de véhicules automobiles Limoges "Renault Trucks
Commerce de gros de matériel électrique "Legrand SNC
Les principaux établissements au 31 décembre 2004 Source : Insee - CLAP 2004
à Chamborêt, Sofrance à Nexon, les car-
tonneries Lacaux à Bosmie-l’Aiguille.
À l’heure où l’agglomération réféchit sur son avenir dans le cadre d’un L’économie résidentielle
Schéma de cohérence territorial (SCOT), l’Équipement et l’Insee ont sou-au premier rang
haité porter un regard sur l’aire urbaine de Limoges dans sa globalité.
Le bilan et la prospective ainsi réalisés dans le domaine socio-économi-L’économie résidentielle, qui répond aux
que permettent de situer l’agglomération de Limoges par rapport à ses besoins des populations locales, fournit
voisines de Poitiers et de Clermont-Ferrand et de dégager ses forces et 42 % des emplois salariés de l’aire urbaine
ses faiblesses afn de disposer des termes d’analyse nécessaires à une
de Limoges. C’est trois à quatre points de
bonne compréhension des enjeux.
plus que sur les territoires de comparai- L’aire urbaine de Limoges, qui rassemble le tiers de la population régio-
son. Signifcatifs du dynamisme de l’éco - nale, va en effet se trouver au cœur des évolutions de ces prochaines
nomie résidentielle, la construction et le années, et sera impactée par plusieurs grands projets d’infrastructures
commerce sont les deux secteurs pour tels la ligne LGV Limoges-Poitiers, l’aménagement à deux fois deux voies
de la RN 141 vers Angoulême, celui de la RN 147 vers Poitiers. lesquels les taux de création d’établisse-
De ses caractéristiques structurelles, quelles opportunités peut-elle ments sont les plus élevés ces dernières
faire jouer pour se positionner sur le territoire ainsi recomposé ? quels années, et supérieurs à ceux observés sur
risques doit-elle maîtriser pour ne pas perdre les chances de dévelop-Poitiers et Clermont-Ferrand.
pement qui s’ouvrent à elle ?
Cette étude socio-économique amorce donc une réfexion qui sera
poursuivie et précisée dans la démarche SCOT, à laquelle elle procure
un cadre de référence élargi.
50, avenue Garibaldi ferts d’établissements est néga-Des atouts au service
87031 Limoges cedex tif, alors même que le territoire du développement Tél 05 55 45 20 07 attire davantage de population. Fax 05 55 45 20 01 économique
De plus, du fait du potentiel
Informations statistiques 08 25 88 94 52 Limoges est bien positionnée réduit d’emplois correspon-
Abonnements 05 55 45 21 31 concernant les pôles de com- dant à leur niveau, c’est chez
Contact presse 05 55 45 20 58
pétitivité, puisque deux des les cadres que la propension
66 projets labellisés au niveau à quitter la région est la plus
national sont largement centrés importante.
sur la capitale régionale : les L’aire urbaine de Limoges peut www.insee.fr
pôles Céramique et Elopsys. aujourd’hui profter de son at -
Directeur de la publication Michel Deroin-Thévenin Les nombreux projets initiés tractivité démographique pour
Rédacteur en chef Yann Leurs dans le cadre de ces pôles peu- créer de nouvelles dynamiques.
Mise en forme Chantal Desbordes
vent servir d’impulsion pour Impression Lavauzelle Graphic En d’autres termes, l’un des
Maquette iti communication encourager les entreprises à enjeux pour le territoire est que
travailler en réseau, créer des Prix 2,50 euros son développement économi-
emplois très qualifés et attirer que tire parti de son dynamisme
Dépôt légal : juillet 2007
de nouveaux établissements. Code SAGE : FOC073824 démographique.
ISSN : 1765-4475 Actuellement, le solde des trans-
Copyright - INSEE 2007
Catherine Lavaud, Geneviève Simonneau, « La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus
du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN Jean-Noël Thomas (Insee) en collaboration avec
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes ».
Jacques Deliancourt et Maxime Gaillard (DDE Haute-Vienne)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.