Année économique et sociale 2003 en Martinique

De
Publié par

Tourisme Les croisièristes reviennent ette nette reprise de la fré- Le flux de visiteurs de séjour (per- 2003 a rompu la tendance à la Cquentation de croisière, s'est sonnes résidant dans les structu- toutefois accompagnée d'une res hôtelières, les gîtes ruraux, lesbaisse de la fréquentation faible progression de la clientèle meublés de tourisme ou chez touristique des 4 dernières années. de séjour (+1,4 %). l'habitant) est pour la troisième année consécutive nettementLe flux touristique global progresse En diminution depuis 1999, la sous le seuil des 500 000 visi- de 7,7 % par rapport à 2002. Ce croisière a effectué en 2003 un teurs. La progression du résultat remarquable redressement, qui annuel s'explique par celui réali-net redressement, qui laisse la (1) s'est surtout opéré au premier se- sé en basse saison : le flux y aug- Martinique encore loin du record mestre (+54,1 % alors que le se- mente de 3,7 % alors que la fré- (2) cond semestre n'augmentait quentation de haute saison di-de 1998 (un peu plus d'un million " que " de 15,7 %). L'intérêt re- minue faiblement, de 0,7 %. de visiteurs) est en large partie nouvelé de la compagnie Carni- val Cruise Line pour la destina- La quasi-exclusivité de la clien-imputable à la fréquentation de tion Martinique explique l'essen- tèle française en provenance de croisière en progression de 33,7 % tiel de cette augmentation. Cette l'hexagone s'est confirmée en compagnie demeure le premier 2003. Les Français en prove-en 2003.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 1
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Tourisme
Les croisièristes reviennent
ette nette reprise de la fré- Le flux de visiteurs de séjour (per-
2003 a rompu la tendance à la Cquentation de croisière, s'est sonnes résidant dans les structu-
toutefois accompagnée d'une res hôtelières, les gîtes ruraux, lesbaisse de la fréquentation
faible progression de la clientèle meublés de tourisme ou chez
touristique des 4 dernières années. de séjour (+1,4 %). l'habitant) est pour la troisième
année consécutive nettementLe flux touristique global progresse
En diminution depuis 1999, la sous le seuil des 500 000 visi-
de 7,7 % par rapport à 2002. Ce croisière a effectué en 2003 un teurs. La progression du résultat
remarquable redressement, qui annuel s'explique par celui réali-net redressement, qui laisse la
(1)
s'est surtout opéré au premier se- sé en basse saison : le flux y aug-
Martinique encore loin du record mestre (+54,1 % alors que le se- mente de 3,7 % alors que la fré-
(2)
cond semestre n'augmentait quentation de haute saison di-de 1998 (un peu plus d'un million
" que " de 15,7 %). L'intérêt re- minue faiblement, de 0,7 %.
de visiteurs) est en large partie nouvelé de la compagnie Carni-
val Cruise Line pour la destina- La quasi-exclusivité de la clien-imputable à la fréquentation de
tion Martinique explique l'essen- tèle française en provenance de
croisière en progression de 33,7 % tiel de cette augmentation. Cette l'hexagone s'est confirmée en
compagnie demeure le premier 2003. Les Français en prove-en 2003.
fournisseur de croisiéristes, avec nance de la métropole représen-
73,5 % du flux total annuel. Son tent 78,9 % du flux de visiteurs,
volume de passagers a par ail- soit presque autant qu'en 2002
leurs progressé de 42,8 % en (78,2 %). En y ajoutant les Fran-
2003. çais en provenance des autres
DFA (Guadeloupe et Guyane),
La plaisance en perte de vitesse cela porte à 93,6 % la part de la
clientèle française dans la fré-
Fréquentation touristique de la Martinique selon la catégorie de visiteurs quentation touristique (85,7 % en
En nombre et % 2002).
Évolution
2001 2002 2003 Les six premières régions de
2003/2002
l'hexagone, classées par l'impor-Croisière 202 421 200 847 268 542 33,7
tance du flux touristique généré,Autres excursionnistes 47 099 34 137 24 230 -29,0
concentrent 54,2 % des visiteursSéjour 460 383 446 689 453 160 1,4
Plaisance 45 757 47 725 39 777 -16,7
Total (1) Basse saison : mai à novembre.755 660 729 398 785 709 7,7
(2) Haute : décembre à avril
Source : comité martiniquais du tourisme
22
N° 61 - Martinique - Septembre 2004Tourisme
français alors qu'elles en totali- congrès (26 000 en 2002), soit le pourcentage de ceux qui ont
saient 44,3 % en 2002. 6,4 % du flux annuel de visiteurs choisi l'hôtellerie a diminué à
(5,9 % en 2002). 41,2 % ; une proportion en baisse
Quels touristes de 3,1 points relativement à 2002.
de séjour La proportion de ceux qui rési-Des visiteurs
pour la Martinique ? dent en appartements ou villas
plutôt satisfaits
loués a par contre progressé et at-
En 2003, les touristes de séjour teint 28,6 % sur l'ensemble de
sont en faible majorité des fem- Les visiteurs de séjour repartent l'année (23,5 % en basse saison et
mes (50,5 %) et ont pour 52,9 % relativement satisfaits : 56,5 % 33,7 % en haute saison) contre
d'entre eux, entre 25 et 44 ans d'entre eux se déclarent très satis- 24,8 % en 2002.
(cette proportion atteignait faits de leur hébergement (61,5 % L'augmentation de la fréquenta-
54,3 % en 2002). Un peu plus de en 2002). Ils sont 51,3 % à juger tion s'est répercutée sur la recette
la majorité de ces visiteurs très favorablement l'accueil de la touristique de la Martinique qui a
(52,4 %) dispose d'un revenu population (54,1 % en 2002). Ce- augmenté de 3,3 % par rapport à
mensuel du ménage compris pendant les excursions recueillent 2002. Les visiteurs de séjour et ex-
entre 2 058 euros et 6 098 euros moins de 25 % de jugements très cursionnistes ont dépensé directe-
(1)
par mois (49,6 % en 2002). Les favorables : seulement 22,1 % des ment 218,6 millions d'euros
cadres ou les professions libérales visiteurs s'en déclarent très satis- contre 211,6 d'euros en
représentent 37,8 % des touristes faits (28,8 % en 2002). De ma- 2002. Cette augmentation résulte
en 2003 (37,7 % en 2002) et les nière générale, ils sont 22,6 % à de la progression du flux, mais
retraités 7,9 % (8,6 % en 2002). estimer très satisfaisant le prix glo- aussi de la hausse du niveau de
Les touristes de séjour visitent la bal du voyage (26,2 % en 2002). dépense individuelle des touristes
Martinique en groupe de deux de séjour (+2 %).
personnes en moyenne, comme Au cours de l'année, pour 6 des La dépenses touristique n'est pas
en 2002. 16 aspects soumis à leur juge- limitée aux seuls secteurs de l'hô-
Ceux qui découvrent l'île de la ment, plus de 50 % des touristes tellerie et de la restauration. Elle
Martinique sont proportionnelle- de séjour se déclaraient très satis- bénéficie également à d'autres,
ment plus nombreux en haute sai- faits. Le prix des prestations (hé- dont le commerce.
son : 51,7 % et le sont à peine en bergement, restauration) et le prix
basse saison (50,6 %). La durée global du voyage sont des élé-
Bruno Marquèsmoyenne de séjour des touristes ments jugés défavorablement (au
Comité martiniquaisde séjour n'a pas changé entre plus un tiers des touristes de sé-
du tourisme2002 et 2003 ; elle est de jour s'en déclare très satisfait).
13,5 jours au cours de chacune Inversement, les points forts de la
Part des différents postes de dépensesdes deux années. À l'instar des Martinique sont comme les an-
des touristes à la Martinique en 2003précédentes, elle a été plus faible nées précédentes, la qualité de
en haute saison (11,4 jours, valeur l'hébergement, les plages, et l'ac- En %
identique à celle enregistrée en cueil de la population (plus de Hébergement 26,9
2002) et de 16,2 jours en basse 50 % des visiteurs de séjour s'en Commerces 25,0
saison (15,9 jours en 2002). déclarent très satisfaits). 16,6Restaurants
Location de voitures 15,2
Excursions, loisirs 6,9En venant à la Martinique, ces Moins nombreux
1,9Transporttouristes, pour la majorité d'entre dans les hôtels
Autres 7,5eux, recherchent un produit bal-
100Totalnéaire classique, alliant un climat
chaud à des plages, un cadre exo- 39,4 % des visiteurs de séjour en Source : comité martiniquais du tourisme
tique, la détente et un accueil de haute saison, et 43 % en basse sai-
qualité. 86,1 % d'entre eux vien- son, choisissent l'hôtellerie
nent en Martinique pour leurs loi- comme mode d'hébergement.
sirs (86,9 % en 2002). En 2003, un Ces pourcentages étaient respec-
peu moins de 30 000 personnes tivement de 42,8 % et 45,8 % en
(1) Soit entre 13 500 et 40 000 francs.sont venues pour affaires ou en 2002. Sur l'ensemble de l'année,
23
N° 61 - Martinique - Septembre 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.