AntianÉco 61 - Année économique et sociale 2003 en Guadeloupe

De
Publié par

Transport maritime Stabilité du trafic de marchandises n 2003, le trafic de marchan- Depuis l'année 2000, les impor- Après trois années de baisse, le Edises du port autonome de la tations d'agrégats passant par les Guadeloupe (PAG) s'élève à installations du PAG ont diminuétrafic de marchandises se stabilise 2 871 000 tonnes brutes soit une de 22 %, soit d'environ en 2003. Le trafic de passagers se variation de -0,1 % (-3 800 ton- 127 000 tonnes. nes) par rapport à 2002. L'augmentation de 4 % des mar-reprend un peu après la chute de Hors sable local, le trafic est en chandises diverses provient pour l'an dernier. hausse de 2,2 %. L'évolution est 28 % des non conteneurisées et toutefois inégale selon les flux et pour1%du trafic conteneurs. (1) les trafics. Cela se traduit par 1 000 teus pleins supplémentaires à l'entrée. En revanche, le trafic domestiqueLégère augmentation est en diminution. Cette variationà l'import … résulte essentiellement du À l'exception des vracs liquides ré-acheminement d'environ qui enregistrent une diminution 2 000 teus vers Fort-de-France (-2 %), le trafic est en hausse sur durant la grève en Martinique. les vracs solides (+2 %) et sur les marchandises diverses (+4 %). … mais diminution à L'augmentation des vracs solides l'exportation ne doit pas masquer un recul de 27 % du transport de sable local qui est compensé en grande ma- Le trafic d'exportation est en di- jorité par une importation d'agré- minution globale de 8 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Transport maritime
Stabilité du trafic
de marchandises
n 2003, le trafic de marchan- Depuis l'année 2000, les impor-
Après trois années de baisse, le Edises du port autonome de la tations d'agrégats passant par les
Guadeloupe (PAG) s'élève à installations du PAG ont diminuétrafic de marchandises se stabilise
2 871 000 tonnes brutes soit une de 22 %, soit d'environ
en 2003. Le trafic de passagers se variation de -0,1 % (-3 800 ton- 127 000 tonnes.
nes) par rapport à 2002. L'augmentation de 4 % des mar-reprend un peu après la chute de
Hors sable local, le trafic est en chandises diverses provient pour
l'an dernier. hausse de 2,2 %. L'évolution est 28 % des non conteneurisées et
toutefois inégale selon les flux et pour1%du trafic conteneurs.
(1)
les trafics. Cela se traduit par 1 000 teus
pleins supplémentaires à l'entrée.
En revanche, le trafic domestiqueLégère augmentation
est en diminution. Cette variationà l'import …
résulte essentiellement du
À l'exception des vracs liquides ré-acheminement d'environ
qui enregistrent une diminution 2 000 teus vers Fort-de-France
(-2 %), le trafic est en hausse sur durant la grève en Martinique.
les vracs solides (+2 %) et sur les
marchandises diverses (+4 %). … mais diminution à
L'augmentation des vracs solides l'exportation
ne doit pas masquer un recul de
27 % du transport de sable local
qui est compensé en grande ma- Le trafic d'exportation est en di-
jorité par une importation d'agré- minution globale de 8 %. Tous les
gats sur des installations hors cir- types de trafic sont en baisse à
conscription du port autonome l'exception des vracs solides, es-(1) Tweenty equivalent unit : unité de mesure interna-
tionale équivalent à 20 pieds. de la Guadeloupe, comme celle sentiellement le sucre
de CARIMAT à Baie-Mahault. (+17 800 tonnes environ).
20
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004Transport maritime
Trafic en hausse au port autonome de la Guadeloupe plus du quart (26 %), Montoir
(16 %), Rouen (13 %) et Dun-
Fret maritime
kerque (10 %).
78 % des exportations sont diri-En tonne brute
1 600 000
gées vers quatre ports également :
1 400 000 Dunkerque en reçoit plus de la
Vracs solides
Marchandises diverses conteneurisées moitié, devant Fort-de-France
1 200 000
12 %, Montoir9%etLe Havre
1 000 000 6%.
800 000 Vracs liquides
Le port de Jarry représente 94 %
600 000 du trafic, ceux de Folle Anse
(Marie Galante) et de Basse-Terre400 000
chacun2%et celui deMarchandises diverses non conteneurisées
200 000
Pointe-à-Pitre 1 %.
Le port de Basse-Terre est en recul0
1999 2000 2001 2002 2003 de 19 % suite à l'arrêt progressif
des exportations de banane. L'ar-
Source : PAG rêt de la principale ligne conte-
neurisée en fin d'année 2003 ex-
plique pour sa part la baisse de
Le transit reprend 24 % du trafic du port de
Pointe-à-Pitre.
Nombre de passagers maritimes transportés
Légère reprise du trafic
En nombre
800 000 de passager
700 000
Inter-archipel Le trafic de passager est en hausse
600 000 de 1,3 % après une diminution de
19 % l'an dernier. Le trafic des ve-500 000
dettes est en augmentation de
400 000
2,7 %, grâce principalement au
Croisières de transit300 000 trafic inter-îles tandis que le trafic
Inter-îles
inter-archipel guadeloupéen est200 000
stable.
100 000 La croisière affiche quand à elleCroisières basées
une baisse de 4,8 %. Cette dimi-0
1999 2000 2001 2002 2003 nution est due au trafic de croi-
sière basée tandis que celui de
Source : PAG croisière transit est en progres-
sion.
Le trafic de marchandises diverses L'année 2003 affiche -2,2 % en
est particulièrement touché et no- conteneurs pleins contre +0,2 %
tamment les conteneurs qui enre- Sophie Chovinoten teus pleins ce qui confirme la
gistrent un repli de 13 %. La ba- Port autonome de la Guadeloupenette tendance au passage des 20
nane y contribue pour 12 % pieds vers les 40 pieds. Le Port
(-14 000 tonnes environ), les Autonome de la Guadeloupe en-
conteneurs vides pour 19 % registre un nombre total de teus
(-16 000 tonnes environ). À noter de 110 000 dont 80 300 pleins.
la perte de 7 000 à 8 000 tonnes Quatre ports assurent les deux
d'exportation de farine vers tiers des importations de teus
Fort-de-France. pleins : Le Havre qui en totalise
21
N° 61 - Guadeloupe - Septembre 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.