Bilan 2007 - Transports

De
Publié par

Transports Bonne année pour le transport de marchandises L’année 2007 est plutôt contrastée pour les ports de la Basse-Normandie : si les flux de marchan- dises maintiennent leur croissance, le trafic passagers accuse une baisse générale. Quant aux aéro- ports, ils confirment leurs bons résultats depuis 2003, avec une belle envolée de Deauville St Gatien es ports bas-normands auront connu une année mitigée.LAu chapitre des bons résultats, le trafic de marchandises La décentralisation des ports atteint 7,6 millions de tonnes, soit une progression de 8,5 % erDepuis le 1 janvier 2007, les ports de Caen-par rapport à 2006. Ce dynamisme est dû à l’activité crois- Ouistreham et de Cherbourg sont décentralisés.sante du Port de Caen-Ouistreham, mais aussi au re- La loi de décentralisation du 13 août 2004 a prévu lesdressement du trafic sur Honfleur. En revanche, le transport de transferts des ports d’intérêt national au profit des passagers essuie une baisse de 5,9 % en 2007, redescendant collectivités locales. Ainsi, le préfet a autorisé le transfert de ces comme en 2005 sous la barre des 2 millions de personnes. Le deux ports bas-normands au syndicat mixte régional des ports mauvais résultat n’épargne aucun port, particulièrement celui de de Caen-Ouistreham et de Cherbourg qui regroupe le Conseil Caen-Ouistreham qui perd 79 000 passagers par rapport à 2006. régional et les conseils généraux du Calvados et de la Manche.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Transports
Bonne année pour le transport
de marchandises
L’année 2007 est plutôt contrastée pour les ports de la Basse-Normandie : si les flux de marchan-
dises maintiennent leur croissance, le trafic passagers accuse une baisse générale. Quant aux aéro-
ports, ils confirment leurs bons résultats depuis 2003, avec une belle envolée de Deauville St
Gatien
es ports bas-normands auront connu une année mitigée.LAu chapitre des bons résultats, le trafic de marchandises
La décentralisation des ports
atteint 7,6 millions de tonnes, soit une progression de 8,5 %
erDepuis le 1 janvier 2007, les ports de Caen-par rapport à 2006. Ce dynamisme est dû à l’activité crois-
Ouistreham et de Cherbourg sont décentralisés.sante du Port de Caen-Ouistreham, mais aussi au re-
La loi de décentralisation du 13 août 2004 a prévu lesdressement du trafic sur Honfleur. En revanche, le transport de
transferts des ports d’intérêt national au profit des
passagers essuie une baisse de 5,9 % en 2007, redescendant
collectivités locales. Ainsi, le préfet a autorisé le transfert de ces
comme en 2005 sous la barre des 2 millions de personnes. Le deux ports bas-normands au syndicat mixte régional des ports
mauvais résultat n’épargne aucun port, particulièrement celui de de Caen-Ouistreham et de Cherbourg qui regroupe le Conseil
Caen-Ouistreham qui perd 79 000 passagers par rapport à 2006. régional et les conseils généraux du Calvados et de la Manche.
La décentralisation devrait permettre de rapprocher les lieux
Trafic record de marchandises des prises de décisions qui les concernent, pour améliorer leur
rôle d’instruments au service du développement et leur insertionau port de Caen-Ouistreham
dans le tissu économique local.
Avec un trafic de marchandises de 3, 95 millions de tonnes en
2007 (+ 0,7% ), le port atteint quasiment le record inégalé de
e1990. C’est la 3 meilleure année de son histoire : le trafic se
hisse au niveau de 1992, époque où la Société Métallurgique lion de voyageurs (997 843). Seul le trafic «passagers de croi-
de Normandie était encore très active. Mais ce bon résultat sières» semble épargné et progresse de 42,1 % avec 1 200
ne profite pas à l’ensemble du site. passagers contre 840 l’année précédente.
Ainsi dans le port amont, entre Caen et les écluses de Ouistre- Le terminal Transmanche se maintient toutefois au 1er rang
ham, le trafic fret recule nettement (- 13,2 % ). La faible récolte sur la Manche-Ouest et se classe 3ème port français de la fa-
céréalière de l’année liée à une mauvaise météo affecte çade Manche, après Calais et Dunkerque.
lourdement le transport des céréales (- 26,8 %) ; le trafic de
houille a chuté de 77 % ; enfin, l’hiver très doux a eu des consé- Le fret transmanche toujours à la peine
quences sur le transport de sel de déneigement (- 86,2 %).
sur Cherbourg ...
(1)La très forte croissance des trafics des clinkers (+ 295 %),
des bois exotiques (+ 28 %) en provenance du Brésil, des bois Dans le port de Cherbourg, avec 2,9 millions de tonnes
importés d’Afrique en grumes (+ 8,8 %), et des engrais (+ 20 %) (+ 0,9 %) en 2007, le trafic marchandises stagne.
via la plate-forme d’Hérouville n’a pas suffi à compenser cette
Malgré une forte demande des transporteurs routiers, les es-baisse.
poirs de l’ouverture d’une nouvelle ligne sur Portsmouth par
Au contraire, le port aval affiche des résultats plus satisfai- «Celtic Link» sont restés vains : le trafic poids lourds vers
sants (+ 4,5 % par rapport à 2006 ) et génère un trafic de 3,2 l’Angleterre accuse une diminution de 4,4 % par rapport à
millions de tonnes. Cette hausse s’explique par celle du trafic 2006. L’arrivée du «Cotentin», navire moderne et à forte capa-
poids lourds (+ 5,3 %), qui progresse de façon continue depuis cité entre Poole et Cherbourg, compense pour partie ce
2001. manque. Toutefois, la situation reste encore insuffisante,
voire préoccupante, comparativement aux ports français duAinsi, à l’issue de l’année 2007, le port de Caen-Ouistreham se
e détroit du Pas-de-Calais qui ont vu leur part de marché aug-maintient à la 10 place des ports français. Dans la catégorie
menter de 65 % sur le trafic transmanche fret.des ports nouvellement décentralisés , se
eclasse en 3 position derrière Calais et Bayonne. En revanche, la croissance du trafic marchandises vers
l’Irlande (+ 6,4 %) permet de conforter l’activité fret. Celle-ci
Un recul du trafic de passagers devrait encore se renforcer en 2008 grâce à la mise en ser-
vice de «l’Oscar Wilde» vers Rosslare. Avec ce nouveau na-Le transport de passagers est en net repli (- 7,4 %) : il repasse
vire offrant un meilleur confort et des capacités passagers etdésormais, comme en 2005, légèrement sous la barre du mil-
poids lourds supplémentaires, la compagnie «Irish Ferries»
entend ainsi accroître son succès sur les liaisons avec
(1) l’Irlande.Clinker : dérivé du ciment
34 Insee Basse-Normandie - Bilan 2007Transports
Croissance des immatriculations
de voitures neuves
Le parc d’automobiles neuves augmente en
2007 en Basse-Normandie, avec l’immatriculation
de plus de 36 600 voitures particulières (+ 5,5 % ) et
près de 9 500 véhicules utilitaires (+ 8 %), ces derniers
suivant une forte hausse dans l’Orne (+ 27,2 %). Les tendances
sont les mêmes au niveau national (respectivement + 3,2 % et
+ 4,9 %). Les trois quarts des immatriculations nationales
concernent des véhicules au diesel.
grumes (+ 32,1 %) et les contreplaqués bois (+ 12,3 %) sont en
grande partie un facteur d’embellie.
Enfin les paquebots ont fait 24 escales à Honfleur, avec 27 920
passagers à bord (+ 25 %).... et la baisse du trafic passagers se poursuit
Face à la concurrence des pays de l’Est ou des destinations Beau fixe dans le ciel bas-normand
plus chaudes, le ferry résiste un peu mieux qu’auparavant au
Les aéroports bas-normands confirment depuis 2003 leurs« low cost » aérien (qui subit de plein fouet la hausse du car-
bons résultats avec plus de 207 000 passagers commerciaux
burant et des mesures de sûreté contraignantes). La reprise
(+ 15,8 %). Cette hausse s’explique principalement par la belledu trafic vers l’Irlande se confirme avec une augmentation de
envolée (+ 41 %) de l’aéroport de Deauville St Gatien qui a+ 8,6 % sur la ligne de Rosslare, mais celui vers la
accueilli 80 420 passagers en 2007 : ce sont, en effet, plus de
Grande-Bretagne recule de 3,5 % en raison d’une diminution
300 vols charters contre 198 en 2006 qui ont contribué au dé-de 2 % du nombre de rotations.
veloppement spectaculaire de l’aéroport, accompagné de
Le trafic transmanche de voyageurs régresse donc de près nombreux vols privés. A cela viendra s’ajouter prochaine-
de 3 % avec 781 000 passagers contre 805 000 en 2006. Seul le ment l’ouverture d’une « grande ligne régulière » entre Deau-
ertrafic « Croisières » laisse des perspectives favorables : avec ville et Brighton. Caen-Carpiquet reste toutefois le 1
son nouveau terminal et sa nouvelle gare transatlantique, les aéroport bas-normand avec 112 090 passagers commerciaux
résultats devraient être encourageants avec 24 escales pro- en 2007 (+ 4,8 %). L’aéroport de Cherbourg-Maupertus ac-
grammées en 2008 contre 13 en 2007 soit 14 500 passagers. Ce cuse quant à lui une légère baisse de 1,2 % avec 14 500 passa-
terminal de croisière a permis au port de Cherbourg d’être gers. Ceci s’explique en partie par l’absence cette année de
parmi les trois finalistes dans la catégorie : «Port de l’année la compagnie low-cost «Flybe» et de l’annulation de 3 char-
2007» au salon «Seatrade» de Hambourg. ters programmés.
Fabrice PIEDAGNELMarchandises et passagers
Gilles ENAULTen perte de vitesse sur Granville
Direction régionale de l'Équipement
En recul depuis 2003 dans le port de Granville, le trafic mar-
chandises, avec 112 180 tonnes, accuse encore une baisse
(- 19,5 %) due principalement à une activité moindre de la so-
ciété «SIREC» spécialisée en recyclage de matériaux. L’ex-
portation de granulats, liée aux besoins du secteur B.T.P. en
Grande-Bretagne, voit son tonnage diminuer également, de
15,3 % .
De même que les marchandises, les destinations vers les îles
anglo-normandes accueillent 180 160 passagers, soit 10 % de
moins qu’en 2006
La meilleure année depuis 2001 pour Honfleur
Avec plus de 565 660 tonnes en 2007, soit + 21,7 %, Honfleur
établit son meilleur score depuis 2001. Le port profite ainsi de
la forte progression (+ 231,2 %) des «marchandises conteneu-
risées» (914 conteneurs en 2007 contre 276 en 2006) liée à l’ef-
fort de la logistique, de la hausse des «vracs liquides»
(+ 38,5 %) et de la belle augmentation des « vracs solides»,
boostée surtout par l’importation massive «d’argile ». Les
«Produits forestiers» (+ 13,3 %), dont les bois exotiques en
Insee Basse-Normandie - Bilan 2007 35

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.