Bilan économique 2004 - Construction : activité soutenue en 2004

De
Publié par

Après une année 2003 en repli, l'activité de la construction a connu une croissance en volume estimée à 3,7%. En Champagne-Ardenne, cette croissance a surtout été portée par la construction de logements neufs : 5 190 logements ont été mis en chantier soit 15% de plus qu'en 2003. Les mises en chantier ont diminué pour les surfaces non résidentielles. L'activité d'entretien et d'amélioration est d'un bon niveau en 2004, malgré la diminution des aides de l'Etat.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

10
n France, après une année 2003 en repli, cale à l’investissement locatif, mis en place en avril 2003,
l’activité dans le secteur de la construction a commencent à se faire sentir dans la région comme au ni-
été soutenue en 2004 avec une croissance veau national. Un volume aussi élevé d’appartements des-Een volume estimée à 3,7%. Tous les secteurs tinés à la vente n’avait pas été atteint dans la région depuis
ont bénéficié d’une embellie, mais cette croissance a sur- la fin du dispositif Périssol en 2000.
tout concerné la construction de logements neufs, dont le
nombre de mises en chantier a progressé de 16% en un an.
Repli dans le non résidentiel
Forte progression des logements neufs Représentant 18% du chiffre d’affaires du secteur de la
construction, le bâtiment non-résidentiel connaît en 2004
En Champagne-Ardenne, l’activité du bâtiment a égale- une baisse de 2% de la surface totale mise en chantier en
ment été fortement soutenue en 2004 notamment par la Champagne-Ardenne alors que cette surface progresse de
construction de logements neufs : 5 190 logements ont été 2,5% au niveau national. Cette tendance à la baisse s’ob-
mis en chantier soit 15% de plus qu’en 2003. Ce secteur serve depuis 2001, après une année 2000 excellente
représente 28% du chiffre d’affaires de l’activité de la marquée par l’investissement des entreprises en période
construction. de croissance forte et par la hausse de la construction dans
Avec 3 850 maisons mises en chantier, soit 14% de plus le secteur agricole après la tempête de décembre 1999.
qu’en 2003, la construction de maisons individuelles a at- Toutefois, malgré cette baisse, le niveau des surfaces com-
2
teint un nouveau niveau record. Pour les ménages, la mencées reste élevé : 1,03 million de m ont été mis en
construction individuelle demeure un mode privilégié chantier en 2004 contre, en moyenne, 0,8 million par an
d’accession à la propriété, favorisé par le prêt à taux zéro entre 1996 et 1999.
pour les ménages les plus modestes et par des conditions Seul le secteur tertiaire connaît une progression des surfa-
d’emprunt toujours avantageuses : 77% des maisons mises ces mises en chantier en 2004, qu’il s’agisse de comman-
-en chantier en 2004 en Champagne-Ardenne sont desti
Logements neufs commencésnées à l’occupation personnelle.
La construction de logements collectifs a également forte-
Unité : nombrement progressé en 2004 après une année 2003 en repli.
Dans la région, 1 340 appartements ont été mis en chan- 2001 2002 2003 2004*
tier, soit 21% de plus que l’année précédente. Cette
Ardennes 805 775 892 1 009
-hausse repose sur la progression de 15% en un an des mi
Aube 1 075 1 225 1 396 1 426ses en chantier d’appartements HLM. Toutefois, avec seu-
lement 500 appartements commencés en 2004, ce niveau Marne 1 904 2 169 1 688 2 073
reste encore peu élevé au regard du passé : entre 1992 et
Haute-Marne 519 572 520 682
1998, 870 étaient construits en moyenne
Champagne-Ardenne 4 303 4 741 4 496 5 190chaque année par les organismes HLM.
-Comme pour le parc locatif, les mises en chantier d’appar dont log. collectifs 840 1 358 1 106 1 338
tements destinés à la vente ont très fortement progressé :
Source : Direction régionale de l’équipement, SITADEL490 appartements ont été commencés en 2004 contre 260
* en date de prise en compte
-en 2003. Les effets du dispositif de Robien, d’incitation fis
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne n°19des issues des secteurs privé ou public. Cette hausse est Aides à l’amélioration de l’habitat
particulièrement forte dans le secteur commercial (+56%
2
par rapport à 2003). Dans la région, 142 500 m de com- Unité : nombre de logements améliorés 11
merces ont été mis en chantier, un record depuis quinze
2001 2002 2003 2004
ans porté par deux opérations importantes à Romil-
Parc privé - ANAHly-sur-Seine et Lavau dans l’Aube.
La hausse des surfaces commencées est également vive des propriétaires
1 900 2 056 1 951 1 660pour les équipements collectifs de la culture et de l’ensei- occupants
gnement. Pour ces deux types d’ouvrage, la surface mise des propriétaires
2 064 2 396 1 711 1 159en chantier atteint son niveau le plus élevé depuis dix ans. bailleurs
En 2004, la région a connu le démarrage de quelques gros
Parc public hors
projets comme la construction d’un parc des expositions à n.d n.d 687 411
ZUS* - PALULOS
Epernay, d’un centre européen de la maquette et du mo-
dèle réduit à Bazeilles, d’une bibliothèque universitaire à Source : ANAH et Direction Régionale de l’Equipement
n.d : non-disponibleReims et de trois collèges. En revanche, la surface mise en
* : depuis 2004, les opérations de rénovation dans les ZUS sontchantier est en très net repli dans les équipements collec-
pilotées par l'agence nationale de urbaine et les
tifs de la santé, après avoir été très élevée en 2003, année données concernant le nombre de logements ayant bénéficié
du début du grand chantier de l’hôpital Manchester à de la Palulos dans ces ZUS ne sont pas actuellement disponi-
bles au niveau régional.Charleville-Mézières.
Dans le secteur agricole, les surfaces mises en chantier ont
baissé en 2004 avec toutefois un repli moins prononcé qu’en
2003, (-6% après -15%). Toutefois, l’impact de ces baisses sur
l’activité du bâtiment reste limité car si le secteur est important Entretien-amélioration : activité soutenue
sur le plan des superficies - il représente 41% des surfaces mi-
ses en chantier dans la région - il est faiblement générateur
Représentant 54% du chiffre d’affaires du secteur, l’activi-
d’activité par rapport aux autres secteurs.
té d’entretien et d’amélioration est d’un bon niveau en
Dans le secteur industriel, les surfaces mises en chantier
2004, en hausse par rapport à 2003, malgré la diminution
sont également en baisse, après toutefois une année 2003
des aides de l’Etat. Toutefois, en 2004, le nombre de loge-
excellente marquée par quelques opérations importantes
ments améliorés subventionnés par l’Agence nationale
dans l’Aube et la Marne.
pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) a baissé de 15%
pour les propriétaires occupants et de 32% pour les pro-
priétaires bailleurs.
Dans le public, afin de privilégier l’offre nouvelle dans les
zones hors ZUS conformément aux orientations du gou-
Bâtiments neufs commencés autres qu’habitations
vernement, le nombre d’opérations bénéficiant des primes
à l‘amélioration des logements à usage locatif et occupa-
2Unité : millier de m
tion sociale (Palulos) a été réduit.
2001 2002 2003 2004*
Constructions
392,1 374,8 337,3 319,5 SITADEL : la gestion des permis de construire.
agricoles
La direction régionale de l’Equipement assure le suivi exhaustif desBâtiments 152,0 198,2 265,5 192,2 opérations de construction en Champagne-Ardenne. Les permis deindustriels
construire instruits par les subdivisions des directions départementa-
Stockage 290,8 187,8 140,4 141,7 les de l’Equipement et par les mairies, sont enregistrés dans le fichier
économique régional SITADEL (système d’information et de traite-
dont agricole 214,5 157,1 114,2 105,9 ment automatisé des données élémentaires sur les logements et les lo-
caux). SITADEL prend en compte tous les permis de construire créantCommerces 114,6 90,4 91,1 142,5
au moins un logement (ordinaire ou en résidence) ou un local dont la
surface hors oeuvre nette (SHON) n’est pas nulle.Bureaux 28,0 40,5 38,5 42,1
Culture 58,4 52,2 45,0 70,0
Enseignement 40,4 55,5 46,4 66,5
Santé 6,8 22,2 51,7 29,7
Social 3,1 5,2 4,0 3,8
Divers 9,1 14,7 30,4 21,4
Total 1 095,3 1 041,5 1 050,3 1 029,4
Valérie GuerlandSource : Direction régionale de l’Equipement, SITADEL
* en date de prise en compte Direction régionale de l’Equipement
INSEE DOSSIER Champagne-Ardenne nº19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.