Chapitre "Industrie" du Bilan économique et social 2001.

De
Publié par

2001 plus difficile que 2000. En France, l'année 2001 a été celle d'un repli de la production industrielle, après le niveau très élevé observé fin 2000. Le retournement de la conjoncture internationale, particulièrement visible aux deux derniers trimestres, est la principale cause de ce recul. Ainsi, les exportations de biens manufacturés sont en baisse de 9 % par rapport à l'année 2000. La demande des ménages, plus soutenue, a contribué à limiter ce repli, surtout dans les biens de consommation. Les industriels sont revenus sur les bonnes perspectives d'investissements envisagées à la fin de l'année 2000 : le volume d'investissements en 2001 est finalement le même que l'année précédente.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins



Industrie
2001 plus difficile que 2000
ainsi que la contribution de la région auxn France, l'année 2001 a été celle d'un repli de
exportations nationales a atteint en 2001 son plusE la production industrielle, après le niveau très
bas niveau depuis 1995, à 11,1%.élevé observé fin 2000. Le retournement de la con-
Les industriels rhônalpins considèrent que la produc-joncture internationale, particulièrement visible aux
tion atteint un palier depuis fin 2001 et qu'elle de-deux derniers trimestres, est la principale cause de
vrait cesser de diminuer. Le retour à l'investissementce recul. Ainsi, les exportations de biens
et aux embauches devrait se produire plus tard :manufacturés sont en baisse de 9 % par rapport à
actuellement, seules 21 % des entreprises de la régionl'année 2000. La demande des ménages, plus
utilisent toutes leurs capacités de production.soutenue, a contribué à limiter ce repli, surtout dans
les biens de consommation. Les industriels sont re-
Le secteur des biens intermédiaires est particuliè-venus sur les bonnes perspectives d'investissements
rement touché par le tassement de l'activité. Ceenvisagées à la fin de l'année 2000 : le volume d'in-
secteur est en effet plus sensible aux retournementsvestissements en 2001 est finalement le même que
de conjoncture. C'est donc là que la baisse de pro-l'année précédente.
duction s'est fait le plus ressentir et que les carnetsLes perspectives indiquent un prochain
se sont vidés de manière importante. Les stocks ontredressement : le déstockage massif effectué par les
été fortement réduits, mais ce secteur risque d'êtreentreprises industrielles rendra nécessaire une reprise
le dernier à reprendre le chemin de la croissance.de la production, la conjoncture internationale
semble s'améliorer après le dépression du second
Les biens d'équipement ont subi le ralentissementsemestre. D'une manière générale, les carnets de
de l'investissement. Ce ralentissement a été plus vi-commandes se remplissent de nouveau et l'opinion
sible à l'étranger qu'en France, mais les industrielsdes industriels s'améliore un peu.
de la région, qui exportent une large partie de leur
production, ont été particulièrement sensibles au re-L'industrie de la région Rhône-Alpes a suivi la
tournement de la conjoncture internationale. C'estconjoncture nationale. Tout au long de l'année pas-
ainsi que les exportations de biens d'équipement ensée, l'activité s'est dégradée, principalement en rai-
provenance de Rhône-Alpes ont baissé de 20 % en-son d'une chute des exportations (-15 % en valeur
e e etre le 4 trimestre 2000 et le 4 trimestre 2001. Làentre les 4 trimestres 2000 et 2001). Cette baisse,
encore, les perspectives pour 2002 sont plus positi-sensible pour toutes les destinations et pour tous les
ves. Elles restent à un bas niveau mais ont cessé desecteurs industriels, est plus importante dans la région
se dégrader.Rhône-Alpes que dans le reste de la France. C'est
Retour à l'optimisme pour 2002 Les biens de consommation ont mieux résisté
Opinion des chefs d'entreprises rhônalpins Indice de la production industrielle
(1) sur l'activité passée et future CJO-CVS base 100 en 1995(1)Solde d'opinion
40 160
Activité passée Industrie automobile
30 150
20 140
10 130
Biens d'équipement
0 120
Biens intermédiaires- 10
Activité future 110
- 20 100
Biens de consommation
- 30
0
2000 2001 1997 1998 1999 2000 20011997 1998 1999
(1) (1) Différence entre le pourcentage de réponses «en hausse» et «en baisse». Corrigé des jours ouvrables et des variations saisonnières - Données nationales
Source : Insee - Enquête de conjoncture dans l'industrie Source : Insee - Enquête de conjoncture dans l'industrie
32

fiSecteurs d'activité
Les biens de consommation ont mieux résisté. La
consommation des ménages reste soutenue, d'où une
moindre récession dans ce domaine. Le secteur n'a
connu de véritable recul de l'activité qu'à partir du
deuxième semestre, alors que dans les autres activités
industrielles, le repli a duré tout au long de l'année.
Partant de niveaux particulièrement hauts, la pro-
duction, les exportations et les commandes ont
diminué pendant la deuxième partie de l'année. Mais
c'est encore dans le domaine des biens de consom-
mation que les industriels sont le plus optimistes pour
l'avenir.
L'année 2001 aura donc conduit à un retour au
niveau des années précédentes après les résultats
exceptionnels atteints en 2000. Malgré le repli de
l'activité manufacturière, l'opinion des industriels se
maintient et laisse présager une stabilisation au début
de l'année 2002. Il faut pourtant attendre la confir-
mation d'une reprise générale de la croissance
nationale et internationale pour être assuré du
redémarrage de l'industrie rhônalpine.
Axel Gilbert
Insee Rhône-Alpes
Reprise des exportations fin 2001
Montant des exportations
(en millions d'euros)
Rhône-Alpes France
11 500 115 000
Données trimestrielles
10 500 105 000Rhône-Alpes
9 500 95 000
8 500 85 000
7 500 75 000
France
6 500 65 000
5 500 55 000
4 500 45 000
1997 1998 1999 2000 2001
Source : Douanes
33

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.