Chapitre : Industrie du Bilan économique et social Picardie 2007 : Un diagnostic de l'innovation en Picardie

De
Publié par

La Picardie dispose d'un certain nombre d'atouts en matière d'innovation : une R&D privée forte dans quelques secteurs d'activité, une dynamique de réseaux d'innovation comme les pôles de compétitivité et les systèmes productifs locaux, la présence de laboratoires reconnus dans les universités et de centres techniques et établissements publics à dimension nationale. Pour valoriser ces atouts et développer l'innovation, la Picardie doit s'appuyer sur les secteurs les plus porteurs : mécanique et métallurgie, agroalimentaire, transport et logistique, bâtiment durable.....
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INDUSTRIE
Un diagnostic
de l'innovation en Picardie
La Picardie dispose d'un certain nombre d'atouts en matière
d'innovation : une R&D privée forte dans quelques secteurs
d'activité, une dynamique de réseaux d'innovation
comme les pôles de compétitivité et les systèmes productifs
locaux, la présence de laboratoires reconnus
dans les universités et de centres techniques
et établissements publics à dimension nationale.
Pour valoriser ces atouts et développer l'innovation,
la Picardie doit s'appuyer sur les secteurs les plus porteurs :
mécanique et métallurgie, agroalimentaire, transport
et logistique, bâtiment durable…
n 2007, l'État et la région Picardie ont présence du CETIM (Centre technique des
lancé une ambitieuse démarche de industries mécaniques) en région et les par-E
diagnostic (cf encadré) du système régional tenariats qu'il entretient notamment avec
d'innovation. D'un point de vue structurel, le l'UTC contribue à renforcer ce secteur.
diagnostic a permis de mettre en avant 5 for- Le secteur des agro-ressources et de la
ces et 3 faiblesses principales. chimie verte (valorisation non alimentaire et
agroalimentaire) est également très dynami-
Les forces de la région que avec d'une part plusieurs projets d'en-
en matière d'innovation vergure développés par les entreprises de la
région et d'autre part un renforcement des
Des pépites en matière de R&D publi-
centres de formation, de recherche et de
que : des universités jeunes mais disposant
transfert sur le thème de la chimie verte
d'équipes de recherche reconnues par les 3, INRA, INERIS, CVG,(UPJV, UTC, IPLB
grands organismes (biomécanique et génie
Agro-transfert, plate-forme technologique
biomédical, génie enzymatique, génie des
agroalimentaire…).
procédés, automatisme et informatique, mé-
Une dynamique de constitution de ré-
canique acoustique et matériaux pour l'Uni-
seaux d'innovation : la Picardie s'est dotée de
versité Technologique de Compiègne (UTC),
2 pôles de compétitivité à vocation mondiale :
chimie des sucres et chimie des solides, im-
Industrie et Agro-ressources avec la région
munologie, mathématiques appliquées et
Champagne-Ardenne et I-Trans avec le
sciences politiques pour l'Université de Picar-
Nord - Pas-de-Calais, et d'un pôle de com-
die Jules Verne), des centres techniques et
pétitivité à vocation nationale - Up Tex. Le tissu
établissements publics à caractère industriel
d'entreprises de la région est, par ailleurs,
et commercial à dimension nationale (INERIS,
structuré en de nombreux réseaux et filières1CVG, INRA …). Stratégie régionalethématiques parmi lesquels plusieurs Systè-
Quelques secteurs économiques plu- de l’innovation en Picardiemes Productifs Locaux (SPL) :
tôt innovants s'appuyant sur une R&D privée
Sur la base de ce diagnostic, une straté-
relativement forte : 77 % des effectifs (1 700
gie régionale de l’innovation a été définie.
sur 2 500) de la recherche en région tra-
Celle-ci a été actée officiellement fin 2007
vaillent pour le compte d'entreprises (la 1 par l’État et la Région Picardie. Premier vo-INERIS : institut national de l'environnement industriel et
moyenne française se situe à 57 %). Certains des risques ; CVG : Centre de Valorisation des glucides ; let : se focaliser sur les axes prioritaires mis
INRA : institut national de recherche agronomique.secteurs et notamment la mécanique appa- en évidence par le diagnostic.
2La Picardie représente par exemple 10 % des financementsraissent comme plus innovants en Picardie Deuxième volet : mettre de l’huile dans
totaux d'Oséo en 2005 en ce qui concerne la Mécanique2que dans le reste de la France , irrigant diffé- les rouages de la machine à innover picarde,alors que ce secteur ne concentre dans la région que 4 %
rentes filières : aéronautiques automobiles, environ des effectifs nationaux. notamment par la constitution dès fin 2007
3ferroviaires, équipementiers industriels… La IPLB : Institut polytechnique LaSalle Beauvais. d’une Agence Régionale de l’Innovation.
Insee Picardie - Bilan économique et social 2007 19INDUSTRIE
- SPL du Vimeu, spécialisé dans les domai- Les faiblesses de la Picardie
nes d'activité de la serrurerie, robinetterie et en matière d'innovation
métallurgie légère.
Une taille modeste en matière de re-- Pôle hydraulique et mécanique d'Albert -
cherche publique : les dépenses de R&D desPHMA spécialisé dans la sous-traitance aé-
administrations sont très inférieures au poidsronautique, l'hydraulique et la machine-outil ;
économique de la Picardie qui se situe par- Globe 21 - SPL Bâtiment durable et de l'ha-
exemple au dernier rang des régions françai-bitat sain autour de Château-Thierry ;
ses en termes de dépenses publiques de re-- SPL Thiérache sur la thématique du regrou-
cherche par habitant.pement territorial ;
Un déficit de liens entre recherche pu-- Pôle d'excellence agroalimentaire - SPL lé-
blique et entreprises : malgré quelques ini-gumes ;
tiatives récentes très intéressantes (création- Pôle verrier de la Vallée de la Bresle spé-
de laboratoires mixtes par exemple), les indi-cialisé dans la production de flacons en verre
4cateurs disponibles font état d'un lien recher-(marché du luxe, parfumerie, cosmétique...) ;
che publique / entreprises faible dans la- SPL France & Broderie.
région. Des financements dédiés à l'innovation
Une faible culture d'innovation et deen hausse : multiplication par 6 dans le pro-
création d'entreprises qui transparaît à tra-chain programme opérationnel de l'enveloppe
vers le faible taux de création d'entreprisesFeder relative à l'innovation (11 millions
par rapport à la moyenne des régions fran-d'euros à 65 millions d'euros), budget Oséo
çaises, le faible nombre de projets d'innova-Picardie en progression de 30 % en 2007,
tion de rupture (12 % des projets financés par(cf chapitre l'innovation dans les entreprises
Oséo contre 21 % pour la moyenne nationalepage 23).
en 2005) Une structuration du réseau d'acteurs
La forte part de la population active fai-en marche, avec un rôle structurant de
blement diplômée (16 % seulement détien-l'ADRTP (l'association pour le développement
nent un diplôme supérieur au Bac contre 22 %de la recherche et de la technologie en Pi-
au niveau national).cardie) bientôt remplacée par l'ARI (Agence
régionale de l'innovation) et des deux univer-
Les secteurs prioritaires
sités, qui commence à porter ses fruits (deux
en matière d'innovationpôles de compétitivité à vocation mondiale
labellisé, attractivité de deux écoles d'ingé- La relative faiblesse du dispositif de re-
nieurs l'ESCOM (École supérieure de chimie cherche et d'innovation en Picardie impose
organique et minérale de Compiègne) et une focalisation pour créer des synergies et
l'IGAL (l'institut géographique Albert de Lap- devenir plus attractif. Dans cette optique, une
parent de Beauvais). priorisation sectorielle s'impose. Pour ce faire,
ont été ciblés des secteurs :
- qui pèsent un poids significatif en termes
d'emplois et qui sont en croissance,
- qui sont en phase avec les priorités politi-
ques de la Région,
( $ +,- . - pour lesquels l'innovation est un facteur im-
# portant de compétitivité,
% - sur lesquels la Picardie dispose d'atouts dis-

$ criminants ou spécifiques.
8
Cette analyse permet de réaffirmer les
!
secteurs porteurs :
Le secteur de la mécanique, des
4 matériaux et des fibres
3
Avec 64 000 salariés, ce secteur re- &
% groupe plus de 45 % des salariés industriels
de la région. Il peut s'appuyer sur un effectif $
d'environ 600 chercheurs dans des organis-
!
4 mes publics (CETIM, UTC, UPJV ) mais sur-
tout dans des entreprises privées (Faurecia,
+ 0 + Arcelo-Mittal, Valéo, Airbus, Montupet,
-1- , 2-$ 3 .
4C'est par exemple le cas du nombre de bourses CIFRE.
Insee Picardie - Bilan économique et social 200720INDUSTRIE
Poclain Hydraulics...). Ce secteur concerne Ce secteur représente plus de 15 000
plusieurs filières : métallurgie et travail des emplois avec une croissance annuelle forte
métaux, fabrication d'équipements profes- (7 %) et 100 à 200 chercheurs privés et pu-
sionnels (robinetterie, hydraulique), équipe- blics. La région Picardie est appelée à se
mentiers automobiles et aéronautique autour développer dans ce domaine car elle est au
d'Airbus. Ce secteur est de plus en plus fra- carrefour entre le nord de l'Europe, la région
gilisé par la concurrence des pays à bas coût Île-de-France et le sud de l'Europe. Avec la
de main-d'œuvre (PECO et Asie), mais il peut construction du canal à grand gabarit Seine
encore compter sur ses savoir-faire, la capa- Nord, la notion de multimodalité prendra
cité des entreprises à s'adapter au change- en particulier tout son sens. C'est ainsi que
ment, ainsi que sur leur flexibilité. la logistique avancée (multimodalité,
L'innovation et l'organisation en réseau traçabilité, prise en compte des contraintes
seront la clé du développement de leur com- environnementales…) doit être explorée en
pétitivité face à la mondialisation nécessitant fédérant les nombreux acteurs régionaux (en-
de profondes mutations technologiques. Pour treprises, organismes d'enseignement et de
la Picardie, un effort particulier sur les filières recherche) en s'appuyant sur le pôle de com-
automobile, aéronautique, ferroviaire, serru- pétitivité I-trans mais également sur des re-
rerie-robinetterie doit être fait avec une ap- lations interrégionales à mettre en place (pôle
proche transversale (matériaux, procédés, logistique Seine Normandie, pôle moveo…).
TIC, design). Ainsi, le développement des En lien avec ce secteur stratégique pour
nouvelles technologies de l'information et de développer des modes de transports
la communication, l'intégration de nouveaux innovants plus propres et adaptés aux enjeux
procédés de fabrication comme par exemple environnementaux d'aujourd'hui, les problé-
l'UGV (usinage grande vitesse) ou le déve- matiques liées au stockage de l'énergie sont
loppement de technologies plus respectueu- également à prendre en compte en appui sur
ses de l'environnement (procédés plus l'European Research Institut (ERI) issu du
propres, matériaux recyclables, biodégrada- réseau d'excellence Alistore piloté par l'Uni-
bles…) doivent pouvoir faire évoluer leurs versité de Picardie Jules Verne.
offres dans les domaines de l'étude, la con- D'autres secteurs porteurs et/ou à fort
ception, l'assemblage et le montage en profi- potentiel d'innovation ont été identifiés :
tant également de la présence de l'INERIS. Le bâtiment durable
Les pôles de compétitivité I-trans et Up Avec 27 000 emplois dans le secteur et
Tex en collaboration avec le Nord - Pas-de- 400 dans des entreprises innovantes et une
Calais doivent contribuer à ces développe- croissance de plus de 10 %, la Picardie peut
ments. développer des niches d'innovation en s'ap-
Le secteur des agro-ressources et puyant sur des compétences scientifiques
de la chimie verte diversifiées (agro matériaux et bois, maîtrise
La Région Picardie est une région agri- de l'énergie, acoustique, systèmes urbains...)
cole par excellence qui abrite de nombreu- et des acteurs dynamiques et motivés. Néan-
ses entreprises pour l'agroalimentaire (Vico, moins, avec la mise en avant du développe-
Bonduelle, Nestlé, Roquette…) et l'agro-in- ment durable au plan national voire mondial,
dustrie (Ajinomoto, Tate & Lyle, Tereos, il conviendra que la Picardie soit originale,
Diester Sofiproteol…). Grâce à des travaux probablement autour des agro-matériaux.
scientifiques et techniques depuis plus de 20 L'autonomie des personnes et
ans, les régions Picardie et Champagne-Ar- la santé
denne ont pu faire émerger un pôle de com- Le vieillissement de la population est une
pétitivité à vocation mondiale (Industries et préoccupation majeure dans les pays déve-
Agro Ressources) qui offre des perspectives loppés et bien sûr de l'Europe et de la
de développement autour de la valorisation France. Ce secteur est potentiellement por-
de la plante entière (biomasse, chimie verte, teur d'emplois "non délocalisables". Avec le
agro matériaux). Les prévisions tablent sur tissu économique dans le domaine de la
un gisement d'emplois minimal de plus de santé, les compétences universitaires en
4 000 d'ici à 2015 pour les 2 régions. santé et sciences humaines, et l'expérience
Le pôle IAR évolue sur les 4 thématiques acquise avec le programme de recherche
suivantes : du précédent contrat de plan État-région
- les bio-molécules, "Homme, technologie et systèmes comple-
- les agro-matériaux, xes", la Picardie peut concevoir une appro-
- l'énergie, che globale et pluridisciplinaire permettant
- les compléments alimentaires. d'aborder l'autonomie de la personne âgée
Le secteur du transport, de l'inter d'une manière globale, et dans une pers-
modalité et de la logistique avancée pective de développement économique.
Insee Picardie - Bilan économique et social 2007 21INDUSTRIE
L'originalité serait de mixer innovation tech-
nologique et innovation sociale et de contri-
buer ainsi à la définition de nouvelles
compétences et la création d'emplois.
Au-delà de cette problématique lié au
vieillissement de la population, le secteur de
la santé doit être développé en suscitant des
rapprochements entre recherche clinique,
recherche universitaire, centres de ressour-
ces biologiques et entreprises et en ciblant
quelques thèmes et stratégies de niches.
La maîtrise des risques et l'environ-
nement
Le nord-ouest de la France à forte domi-
nante industrielle avec 33 000 établissements
et plus de 700 000 emplois accueille des si-
tes de fabrication d'industries lourdes (chimie,
sidérurgie, agroalimentaire,...) qui requièrent
la prise en compte des risques environne-
mentaux et sanitaires. La Picardie est en
bonne place avec en particulier 28 établisse-
ments classés SEVESO haut. Il s'agit de dé-
velopper en Picardie une filière d'excellence
autour de l'INERIS et des universités offrant
des capacités de recherche et d'application
dans le domaine du génie des procédés, de
la toxicologie notamment.
Extraits choisis par la Drire
de "Stratégie régionale de l'Innovation"
État-Conseil régional de Picardie
Pour en savoir plus
www.drire.gouv.fr/picardie
Insee Picardie - Bilan économique et social 200722

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.