Chapitre "Transport" extrait du Bilan économique et social 2003

De
Publié par

Le transport de marchandises en Picardie se maintient en 2003 En 2003, le transport de marchandises se maintient. Le tonnage généré par la Picardie a augmenté de 10% en six ans. La route assure 90% du tonnage généré dan la région et 80% des tonnes-kilomètres. Le trafic ferroviaire de marchandises en Picardie a réussi à maintenir un résultat presque équivalent à celui de 2002. Le trafic fluvial généré par la région s'élève à près de 3,5 millions de tonnes en 2003 soit près de 3% du trafic total de la région. Les installations aéroportuaires en Picardie La Picardie possède 12 aérodromes accueillant une activité aéronautique civile. Seuls deux aéroports ont une activité de transport de passagers ou de fret, il s'agit d'Amiens-Glisy et de Paris-Beauvais-Tillé. Après une activité faible au début des années 90, l'aéroport de Paris-Beauvais-Tillé a transporté près de 970 000 passagers en 2003. Paris-Beauvais-Tillé accueille également du transport de fret tandis que la construction d'une plate-forme aéro-industrielle est à l'étude sur l'aérodrome d'Albert-Bray. Les transports collectifs urbains de voyageurs Sur ces dernières années, même si les Picards continuent d'être très mobiles, l'usage des transports collectifs est en baisse dans l'ensemble des réseaux. Les transports ferroviaires de voyageurs TER Picardie En 2003, les transports ferroviaires picards accueillent près de 35 000 voyageurs chaque jour, générant un chiffre d'affaires TER annuel de près de 68 millions d'euros. L'activité Picardie se place au 4e rang national pour le chiffre d'affaires, y compris compensations, après Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais et Centre.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Tags :
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

TRANSPORT
Le transport de marchandises en Picardie
se maintient en 2003
En 2003, le transport de marchandises se maintient. Le tonnage généré par la Picardie a aug-
menté de 10% en six ans.
La route assure 90% du tonnage généré dans la région et 80% des tonnes-kilomètres.
Le trafic ferroviaire de marchandises en Picardie a réussi à maintenir un résultat presque équi-
valent à celui de 2002.
Le trafic fluvial généré par la région s’élève à près de 3,5 millions de tonnes en 2003
soit près de 3% du trafic total de la région.
a situation des transports moyenne importance très pro- sit située sur un des principaux en six ans. Les flux sont équili-
en Picardie est marquée che de deux grandes aires mé- axes d’échanges européens et brés en entrée et en sortie.
par trois caractéristiques tropolitaines puissantes (Paris c’est une grande région de pro- La plupart des échangesL
majeures : c’est une région de et Lille), c’est une région de tran- duction agricole et industrielle. inter-régionaux interviennent
avec les régions limitrophes,
notamment l’Île-de-France et leTransports internes






Nord - Pas-de-Calais.à la région en hausse




Prépondérance
Selon la base de données
des matériaux deSitram, le trafic de marchandi-
ses généré par la Picardie construction,
en 2002 représente environ de l’agroalimentaire
121 Mt se décomposant en
et des produits
15,2 Mt d’échanges de niveau
industriels
international, 57,3 Mt de niveau
national et 51,5 Mt de niveau Les flux liés à la Picardie
régional. A ces trafics s’ajoutent concernent principalement les

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.