De la difficulté de définir la ville (Octant n° 82)

De
Publié par

La mesure exacte du phénomène urbain pose un redoutable problème méthodologique : comment définir la ville, quelle nomenclature utiliser pour en mesurer le développement et l'extension au cours du temps ?

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Recensement de la population 1999
De la difficulté
de définir la ville
e développement du fait urbain est partir d’une mesure de la « population Mais d’autres approches, plusLle phénomène démographique ma- agglomérée » habitant dans un tissu bâti économiques, de l’urbain sont possi-
jeur du XX° siècle, partout dans le dense (pas plus de 200 m entre chaque bles, basées par exemple sur la mesure
monde. Mesurée au recensement de habitation). Leur définition correspond de la concentration des emplois secon-
1999, la population urbaine de la bien à celle de la « ville », au sens com- daires et tertiaires dans les pôles ur-
France métropolitaine (au sens de popu- mun du terme. Les unités urbaines sont bains. C’est le sens des travaux que pré-
lation des unités urbaines, voir ci-des- redéfinies à chaque recensement, et le sente Marc Wiel, directeur de l’agence
sous) se monte à 44,2 millions de premier article ci-après présente, pour d’urbanisme de Brest, dans un
personnes, soit plus de 75 % de la popu- la première fois, les unités urbaines bre- deuxième article.
lation, en augmentation de 2,3 millions tonnes définies suite au recensement de
par rapport à 1990. En Bretagne, région 1999. Leur nombre s’est considérable- Au travers de ces différentes ap-
peu urbanisée, la population des unités ment accru, en partie à cause du déve- proches, on mesure bien l’intérêt ma-
urbaines ne représente que 64,5 % de la loppement du bâti à proximité du jeur des recensements de la popula-
population, en très forte croissance de- littoral. tion : exhaustifs, comparables au cours
puis 1990. du temps, autorisant le croisement des
les aires urbaines, beaucoup plus données sur l’habitat avec celles de
Mais si l’on souhaite aller au delà étendues, sont définies à partir des mi- l’emploi, ils constituent actuellement
du simple constat de société, la mesure grations alternantes domicile-travail : une source statistique irremplacable
exacte du phénomène urbain pose un elles représentent l’aire d’influence des pour mesurer le développement du fait
redoutable problème méthodologique : principaux pôles d’emploi, et regrou- urbain en France.
comment définir la ville, quelle nomen- pent, autour de ces pôles, les commu-
clature utiliser pour en mesurer le déve- nes dont plus de 40 % de la population
loppement et l’extension au cours du active travaille dans le reste de l’aire ur-
temps ? baine. Les aires urbaines sont, elles
aussi, redéfinies à chaque recense- Pascal OGER
Deux nomenclatures sont actuel- ment. La nouvelle définition issue du
lement en vigueur à l’INSEE : recensement de 1999 sera disponible
en fin d’année 2000 ou en début
les unités urbaines regroupent les d’année 2001, et fera l’objet d’une pré-
communes urbaines, qui sont définies à sentation dans Octant.
4 Octant n° 82 - juin 2000

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.