Des secteurs dynamiques, en particulier les services aux entreprises et le commerce de gros en Rhône-Alpes

De
Publié par

La production de services marchands a crû un peu plus vite en 2006 qu'en 2005, dans le même temps l'activité commerciale a nettement accéléré grâce essentiellement à une consommation des ménages vigoureuse tout au long de l'année. En Rhône-Alpes, les services aux entreprises et le commerce de gros ont été particulièrement dynamiques en lien avec le regain de l'activité économique en 2006.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce et services
Des secteurs dynamiques, en particulier
les services aux entreprises et
le commerce de gros en Rhône-Alpes
La production de services marchands a crû un peu plus vite en 2006 qu'en 2005, dans le même
temps l'activité commerciale a nettement accéléré grâce essentiellement à une consommation des
ménages vigoureuse tout au long de l'année. En Rhône-Alpes, les services aux entreprises et le
commerce de gros ont été particulièrement dynamiques en lien avec le regain de l'activité économique
en 2006.
u niveau national la production de services redressement des marges commerciales sur lesA marchands a crû un peu plus vite en 2006 qu'en exportations de produits manufacturés. En début d'année
2005 (+3,0 % contre +2,2 %). Dans les services aux 2007, l'activité commerciale continuerait de croître au
entreprises, l'activité s'est accélérée (+3,3 % contre même rythme que celui du quatrième trimestre de 2006,
+2,6 %) en lien notamment avec le regain de dynamisme comme le laissent attendre les enquêtes de conjoncture.
des activités de conseils et assistance. La consommation Les réponses des entrepreneurs du commerce de détail
des ménages en hôtellerie-restauration contribue à témoignent d'une bonne tenue des ventes au début du
l'accroissement d'activité dans les services aux particuliers premier trimestre, dans la grande distribution comme dans
(+1,9 % contre +1,4 %). le commerce spécialisé. Les intentions de commandes
Au premier semestre de 2007, la production de services sont bien orientées, essentiellement dans les secteurs
marchands resterait très dynamique. Les entrepreneurs généralistes et dans l'habillement-cuir spécialisé. Les
anticipent une activité qui continuerait de croître à un perspectives générales d'activité rebondissent, augurant
rythme soutenu dans les services aux entreprises mais d'une assez bonne tenue de la consommation des
qui ralentirait dans les services aux particuliers. ménages dans les prochains mois. Dans le commerce
de gros, les chefs d'entreprise interrogés en janvier
Sur l'année 2006, l'activité commerciale en France a indiquent à l'inverse que la conjoncture est un peu moins
très nettement accéléré (+3,9 % en moyenne annuelle bien orientée. Les ventes et les intentions de commandes
contre +2,1 % en 2005) en raison d'une consommation se replient légèrement. Les perspectives générales se
des ménages vigoureuse tout au long de l'année et du dégradent également, mais restent supérieures à leur
Regain d'activité dans le commerce Une activité soutenue dans le commerce de gros en 2006
de détail en 2006 et des perspectives favorables pour 2007
Opinion des détaillants : Opinion des grossistes :SoldeSolde
ventes réalisées et intentions de commandesventes réalisées et intentions de commandes d’opinion *d’opinion *
12
Ventes réalisées10
Ventes réalisées
0 0
-10
-12
-20
Intentions
de-24
Intentions commandes-30
de
commandes
-36 -40
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2004 2005 2006 20071999 2000 2001 2002 2003
* Le solde d’opinion est la différence entre le pourcentage en " hausse " et en " baisse " * Le solde d’opinion est la différence entre le pourcentage en " hausse " et en " baisse "
Source : Insee - enquête de conjoncture Source : Insee - enquête de conjoncture
38 L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152Commerce et services
moyenne de long terme. L'évolution de l'emploi est la plus forte
dans les services aux entreprises
Les détaillants rhônalpins estiment que le volume de
Indice trimestriel de l'emploi salarié privé
leurs ventes en 2006 a augmenté par rapport à 2005 en Rhône-Alpes
d'après les résultats de nos enquêtes de conjoncture 130
(1)CJO-CVS , base 100 en 1999 Services aux entreprisesrégionalisées. Cette amélioration concerne surtout le
125
commerce non spécialisé. Le niveau des stocks continue
120de s'alléger depuis 2004. Les intentions de commandes
Services aux particuliersaugmentent légèrement. Le secteur de l'habillement 115
progresse plus nettement que les autres secteurs. Les
110
effectifs augmentent légèrement par rapport à 2005. Ceci
Commerce
105provient essentiellement du commerce non spécialisé car
100les effectifs du commerce spécialisé sont stables. Les
perspectives générales d'activité pour les premiers mois
95
de 2007 sont plus favorables qu'il y a un an, bien qu'elles
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
(1)restent un peu inférieures à leur moyenne de longue Corrigé des jours ouvrables et des variations saisonnières
période. Elles s'améliorent pour les deux types de Source : Insee - Epure
commerce de détail, mais de façon plus notable dans le
commerce non spécialisé.
Pour comprendre les résultats
Le jugement des grossistes de la région sur leurs
ventes de l'année 2006 est à la hausse par rapport à
Emplois salariés du secteur privé2005. Tous les secteurs bénéficient de cette amélioration
Les évolutions de l'emploi salarié se basent sur les indices trimestrielset principalement celui des biens de consommation
d'Epure (données Urssaf exploitées par l'Insee) qui couvrent le secteuralimentaires. Le niveau des stocks se maintient au niveau
concurrentiel privé hors Agriculture, intérim, services opérationnels,de 2005. Les intentions de commandes augmentent par
personnels domestiques rémunérés par les particuliers, Santé,
rapport à 2005. Elles passent au-dessus de leur moyenne Éducation.
de long terme. Les effectifs se sont accrus en 2006 et les
Les grandes entreprises nationales (EDF, GDF, France Télécom, La
intentions d'embauches sont positives, en particulier chez
Poste, SNCF, Air France) ne font pas partie du champ observé. Le champ
les grossistes de biens d'équipement. Les anticipations à de l'étude représente environ 60 % des effectifs salariés totaux.
la hausse de l'activité du commerce de gros par les
Le volume des gains ou pertes d'emplois est calculé ici à partir des
professionnels ont été optimistes au cours de 2006 mais niveaux donnés par les estimations annuelles d'emploi (sur un champ
se tassent en début d'année 2007. partiel) et les évolutions données par la source Epure.
Les créations de postes de travail dans le commerce
et les services rhônalpins s'élèvent à environ 10 000 en
2006 après environ 9 000 en 2005. Au sein du commerce
dont l'emploi augmente de 1,1 % (contre 0,4 % en 2005),
c'est le commerce de gros qui est le plus dynamique en
2006 (+1,4 %) alors qu'il stagnait en 2005 (+0,1 %). Ce
redémarrage est lié à l'amélioration de l'activité industrielle.
Au sein des services, ce sont les services aux entreprises
qui augmentent le plus rapidement (+3,8 %) et en
particulier les activités de conseil et d'assistance
(+4,0 %) alors que les services aux particuliers évoluent
plus modérément (+1,1 %). Ce décalage tendanciel est
à l'œuvre depuis plusieurs années.
Alain Dupré
Insee Rhône-Alpes
L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152 39

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.