Dynamisme de l'activité portuaire

De
Publié par

Le trafic marchandises a augmenté, grâce en grande partie à la reprise dans le BTP : le transport par route et par voie fluviale est en hausse, alors que la voie ferrée continue de perdre du terrain. Après trois années de baisse, le trafic passagers a progressé, en 2004, à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. Celui de Strasbourg-Entzheim accuse une baisse. Le nombre de voyageurs utilisant les TER continue de croître.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Dynamisme de l’activité portuaire
Le trafic marchandises
Répartition des flux de marchandises intra et interrégionaux en Alsace*
a augmenté, grâce
en grande partie 26 %
21 %
Produits agricoles et alimentairesàlareprisedansleBTP:
Matériaux de constructionle transport par route
Produits énergétiqueset par voie fluviale
Minerais, produits métallurgiquesest en hausse, alors que
5%
Engrais, produits chimiquesla voie ferrée continue
4%
Diversde perdre du terrain.
5% 39 %Après trois années de baisse,
le trafic passagers a progressé,
* moyenne sur 2001, 2002, 2003 : 82,4 millions de tonnes
en 2004, à l’aéroport
de Bâle-Mulhouse. bon an mal an, la moitié du ton- voie d’eau. Le Port Autonome de
Celui de Strasbourg-Entzheim nage total. Ce sont généralement Strasbourg progresse de 5,7 %, à
des produits pondéreux, à faible 8,6 millions de tonnes.accuse une baisse.
valeur ajoutée, dont le transportLe nombre de voyageurs
par camion s’effectue sur des tra- Le transport combiné a toujours le
utilisant les TER
jets très courts, d'où une diminution vent en poupe : le nombre de conte-
continue de croître. de la distance moyenne parcourue, neurs chargés ou déchargés sur les
toutes marchandises confondues. plates-formes portuaires alsacien-
Cette diminution a été accentuée nes a augmenté de 29 % par rap-
par une baisse des contrats à l'in- port à 2003. Avec plus de 110 000
e trafic marchandises s’est ternational. Globalement, la dis- conteneurs, le terminal d’Ottmars-L sensiblement accru en 2004, tance moyenne parcourue en 2004 heim a assuré, à lui seul, les deux
tant au niveau national qu’au niveau a chuté de 12 %. tiers des transbordements. Au port
régional. En Alsace, 106 millions de de Strasbourg, un deuxième termi-
tonnes ont été transportées, soit un Si le transport par fer continue de nal a été inauguré fin septembre.
tonnage comparable à celui des an- perdre du terrain, le trafic fluvial, Sa situation, au nord des ponts fer-
nées 1999 et 2000, avant le retour- qui représente 14 % du transport roviaire et routier de Stras-
nement conjoncturel. de marchandises dans la région, bourg-Kehl, dont le tirant d’air limite
s’est nettement redressé en 2004, la hauteur de chargement des
après le creux de l’année 2003. Là porte-conteneurs, offre de nouvel-Forte progression
aussi, la reprise est tractée par les les perspectives de développementdu trafic conteneurs
matériaux de construction, princi- pour ce mode de transport,
palement par les exportations de multimodal par excellence.Évalué en tonnes x kilomètres, le
transport par route en Alsace, hors graviers, qui constituent plus du
transit, a augmenté de 10 % par tiers des tonnages globaux. Les Lente remontée
rapport à 2003. Cette augmentation ports de Mulhouse-Rhin (Ottmars- du trafic passagers
est imputable en grande partie à la heim, Île-Napoléon et Huningue)
à l’EuroAirport
reprise dans le secteur du BTP, sa- affichent une progression de
chant que les matériaux de cons- 11,5 % et repassent la barre des 6 Après trois années consécutives
truction représentent à eux seuls, millions de tonnes acheminées par marquées par de fortes baisses du
26
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 9 · L'année économique et sociale 2004 · juillet 2005
Source : Ministère de l'Équipement-DAEI (SES)ACTIVITÉS
Progression du trafic voyageurs sur les lignes du TER
600
Millions de voyageurs x km
500
trafic passagers, la situation s’est
stabilisée à l’aéroport de Bâle-Mul- 400
house. La clientèle a progressé de
3002,4 % par rapport à 2003, pour
atteindre 2,55 millions de passa-
200
gers en 2004. En 2000, ce sont près
de 3,8 millions de passagers qui 100
avaient emprunté l’EuroAirport ;
0puis, l’aéroport a dû faire face à une
succession d’événements très pé- 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
nalisants pour le trafic : d’abord les
attentats du 11 septembre aux conséquence du départ de la com- atteint 553,9 millions de voyageurs
États-Unis, ensuite les difficultés de pagnie Ryanair, qui assurait les vols x km en 2004. Depuis l’entrée en
la Suissair et de Crossair (com- vers Londres. Abstraction faite de vigueur de la régionalisation du
pagnie basée sur la plateforme), la cette liaison, les performances sur transport ferroviaire voyageurs, en
guerre en Irak et enfin l’épidémie de les lignes régulières européennes 1997, les trains régionaux drainent
SRAS en Asie. Le redémarrage ob- et internationales étaient globale- 45 % de voyageurs de plus. En
servé en 2004 est très net sur les ment très bonnes, avec des aug- 2004, les liaisons Strasbourg-Ha-
vols réguliers, qui totalisent près de mentations de la fréquentation de guenau et Strasbourg-Sarreguemi-
80 % du trafic, tandis que le trafic plus de 20 %.Les liaisons non régu- nes se distinguent avec des aug-
charter reste en retrait : à l’interna- lières, par charter, affichent une mentations de plus de 10 %. Sur
tional, on retiendra, entre autres, hausse de 3,8 %. Sur les lignes in- l’axe Nord-Sud, entre Strasbourg et
l’arrivée d’EasyJet, qui propose des térieures, le trafic est en recul de Mulhouse, la fréquentation est en
vols journaliers en direction de Lon- 2,0 %, une baisse qui s’explique par hausse de 3,5 %, mais elle pla-
dres, de Liverpool et de Berlin ; s’a- la stagnation de l’activité sur Paris fonne sur la portion Mulhouse-Bâle,
gissant des lignes intérieures, des et surtout par la liquidation d’Air Lit- qui est très fréquentée par les tra-
liaisons ont été ouvertes vers Bor- toral, qui assurait des vols vers Nice vailleurs frontaliers. Rappelons que
deaux et Toulouse. et Montpellier. cet axe Strasbourg-Bâle est saturé
et que l’adjonction d’une troisième
L’aéroport de Strasbourg-Entzheim voie, à l’entrée de Strasbourg etLes TER, toujours très attractifs
a accueilli 1,94 million de passagers près de Sierentz, est prévue pour
en 2004. Par rapport à 2003, l’acti- Le trafic TER (train express régional) les toutes prochaines années. Ces
vité accuse une baisse de 6 %, a progressé de 4 %, en moyenne : il aménagements sont indispensa-
bles pour libérer de la capacité sur
Baisse du trafic passagers à l'aéroport de Strasbourg-Entzheim cette dorsale ferroviaire, qui est sol-
4 000 licitée par un intense trafic, à la fois
Milliers de passagers de trains "grandes lignes", de TER,3 500
de trains de marchandises et, dans
3 000
un avenir proche, par deux TGV.
Aéroport de Bâle-Mulhouse
2 500
2 000
Aéroport de Strasbourg-Entzheim Daniel WAHL1 500
1 000
500
0
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004
27
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 9 · L'année économique et sociale 2004 · juillet 2005
Sources : aéroports
Source : Direction régionale SNCF

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.