Enquête Flux Touristique : Chute du nombre de touristes en 2006

De
Publié par

Entre 2005 et 2006, la fréquentation touristique de l’île a chuté de 20 %. Cette baisse touche essentiellement le tourisme d’agrément. Pourtant les recettes liées à ce secteur d’activité n’ont pas fléchi car les touristes venus en 2006 sont restés plus longtemps et ont dépensé plus en moyenne. Les métropolitains sont les plus nombreux à visiter l’île, légèrement devant les Réunionnais.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE INFOS

N° 31 – Mai 2007 – 1,50 euro

Entre 2005 et 2006, la fréquentation touristique de l’île a chuté de 20 %. Cette baisse touche essentiellement le tourisme d’agrément.
Enquête Flux Touristique :
Pourtant les recettes liées à ce secteur d’activité n’ont pas fléchi car les Chute du nombre de touristes venus en 2006 sont restés plus longtemps et ont dépensé plus
touristes en 2006 en moyenne. Les métropolitains sont les plus nombreux à visiter l’île,
légèrement devant les Réunionnais.




En 2006, environ 31 000 tou- Chute du tourisme
ristes ont visité Mayotte, soit 20 % d’agrément
de moins que l’année précédente
(près de 39 000 touristes en 2005). Le tourisme d’agrément est le
Mayotte n’est pas la seule premier touché par cette chute de laCollectivité départementale de Mayotte
destination où le secteur du tourisme fréquentation touristique de l’île.

est en berne : L’île de La Réunion Dans cette catégorie, le nombre de

enregistre un recul du nombre de ses personnes a été divisé par deux en un
visiteurs encore plus important : an. En 2006, le tourisme d’agrément
- 33 % entre 2005 et 2006. représente 7 300 personnes, soit
Sur la même période, le nombre 23 % de l’ensemble. Depuis trois
de passagers commerciaux au départ ans, cette catégorie perd du terrain.
de Pamandzi progresse pourtant de En 2005, sa part s’élevait à 42 % et

4 %. Ainsi, la proportion de touristes en 2004 à 55 %, faisant de la détente
parmi les voyageurs au départ de et des vacances la première
Mayotte est nettement moins élevée motivation des touristes à Mayotte.
que les années précédentes : 29,5 % En 2006, l’épidémie de Chikungu-

en 2006 (38,8 % en 2005). nya a sans aucun doute découragé la

Répartition des touristes selon le motif de leur voyage Institut National de la Statistique
2006 : la part du tourisme d'affaires doubleet des Etudes Economiques

100% 4 8 11 10

29Antenne de Mayotte 80%
32 ZI - Kawéni 38
42
B.P 1362 - 97 600 MAMOUDZOU
60%Tel : 02.69.61.36.35
Fax : 02.69.61.39.56
Site internet : http://www.insee.fr/mayotte 2340% 55 42Email : antenne-mayotte@insee.fr 25

20% 31
22Directeur de la publication : Jean GAILLARD 1612
Rédacteur en chef : Olivier FROUTÉ
0%
Rédacteur du document : Cécile PREVOT
2000 2004 2005 2006Impression : INSEE MAYOTTE
Code SAGE : II073184
Tourisme d'affaires Tourisme d'agrément

ISSN : 1291-2786 Visite familiale et amis Autres motifs
Dépôt légal : Décembre 1998


Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête « Flux touristiques à Mayotte 2006 » © INSEE - 2007
Insee infos n°31 - Mai 2007

partie la plus volatile des touristes : l’île. Entre 2005 et 2006, leur pour des missions de plusieurs
ceux n’ayant pas de lien profes- nombre a diminué de 5,4 %. Ce semaines, tirant vers le haut la durée
sionnel ou personnel avec l’île. tourisme affinitaire devient néan- moyenne de séjour.
Ainsi, en 2006, les séjours moins le plus important en nombre
d’agrément ne sont que la troisième de personnes concernées (près de 60 € par jour et par personne
11 700 touristes).
Touristes selon le motif de voyage Les séjours des touristes En 2006, les touristes dépensent
2005 2006 %
d’affinité sont les plus longs : en en moyenne 60 € par jour et parEnsemble 38 763 31 136 - 19,7
Affaires 6 371 9 773 + 53,4 moyenne, ces visiteurs restent personne sur l’île. Ce chiffre cache
Agrément 16 400 7 276 - 55,6 26 jours sur l’île, soit une semaine de néanmoins de fortes disparités selon
Affinitaire 12 327 11 664 - 5,4 plus que la moyenne pour la catégorie de tourisme. En effet,
Autres 3 665 2 423 - 33,9
l’ensemble des touristes (18 jours). chaque touriste d’affaires dépense
Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête L’écart entre ces deux moyennes de manière journalière près de trois
« Flux touristiques à Mayotte 2006 » était sensiblement plus important en fois plus qu’un touriste affinitaire :
2005 : les touristes affinitaires 90 € et 34 € respectivement. raison de venue sur l’île, après les
restaient en moyenne onze jours de Cependant, les personnesvisites aux parents ou amis (38 %) et
plus que l’ensemble des visiteurs de venues rendre visite à des parents oules motifs liés au travail.
l’île. amis sont plus nombreux et restent
Affaires : plus longtemps. En conséquence, lesSeul le tourisme d’affaires des séjours plus longs recettes globales engendrées grâceprogresse
au tourisme affinitaire sont les plus
La durée moyenne de séjour desEn 2006, 31 % des visiteurs de
touristes d’affaires (17 jours) s’est l’île sont venus pour des raisons
Dépenses moyennes
nettement allongée entre 2005 et professionnelles. Entre 2005 et 2006, par jour et par personne
2006, pour s’établir à un niveau cette part a quasiment doublé et le en euros
proche de l’ensemble des visiteurs. 90Affairesnombre de touristes d’affaires a
En 2006, les touristes d’affaires Ensembleprogressé de 53 %. Il s’agit de la 60
restent en moyenne un peu plus Agrémentseule catégorie n’étant pas affectée 55
longtemps à Mayotte que les Famille 34par une baisse. En 2005, le travail se personnes venues pour les vacancesplaçait seulement en troisième 0 25 50 75 100
et la détente (16 jours). Au contraire,position dans les motivations
les années précédentes, le tourismeavancées par les personnes visitant
d’affaires enregistrait les durées de Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête Mayotte.
« Flux touristiques à Mayotte 2006 »séjour les plus courtes : près de
7 jours de moins en 2005 et en 2004. La famille et les amis
importantes : 34 % des recettes du Ceci s’explique en partie pardétrônent l’agrément
secteur. Le tourisme d’agrément et l’arrivée en 2006 de professionnels
celui d’affaires représentent 25 % etde la santé et de l’action sanitaireLes touristes venus voir des
32 % respectivement. dans le cadre de la lutte contre leparents ou des amis en 2006 Malgré la baisse du nombrechikungunya. Ceux-ci sont venusreprésentent 38 % des visiteurs de global de visiteurs, les recettes
engendrées par le tourisme
Durée moyenne de séjour selon la catégorie de tourisme
progressent de 11 % entre 2005 etUne semaine de plus pour le tourisme d'affaires
2006 et s’établissent à 16,3 millions
25,7 d’euros. Pour l’ensemble des Visite familiale et amis
touristes, les premiers postes de
27,1
17,5 dépenses sont les loisirs (29 %), puisEnsemble
16,4 l’hébergement et la gastronomie
17,1Tourisme d'affaires 2006 (27 % et 26 % respectivement).
10,5
Entre 2005 et 2006, les sommes15,8 2005Tourisme d'agrément 11,7 dépensées ont fortement progressé
14,9 dans chacun des postes de dépenses. Autres motifs
11,2
714 21 28
en jours
Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête « Flux touristiques à Mayotte 2006 »
Insee infos n°31 - Mai 2007

l’hôtel (7 jours). Le nombre
de nuits moyen pour les
séjours en résidence de
tourisme ou en locations
meublées s’établit à
16 jours, soit 5 jours de plus
qu’en gîte ou en chambre
d’hôtes.
Les touristes d’affaires
constituent la clientèle
privilégiée des hôtels. En
effet, parmi les personnes
logées dans une structure
hôtelière, 63 % sont venues
à Mayotte pour des raisons
professionnelles. Pourtant,
les touristes d’affaires ne se
logent pas exclusivement à
l’hôtel. Seuls 41 % d’entre
eux choisissent ce mode
d’hébergement ; ce sont
ceux qui restent le moins
longtemps sur l’île. Les
nuits dans ce mode
d’hébergement ne représen-
tent que 25 % du nombre Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête « Flux touristiques à Mayotte 2006 »
total de nuits passées sur
l’île par l’ensemble des touristes
Dans la majorité de cas, les second mode d’hébergement des d’affaires. En nombre de nuits,
touristes sont logés gratuitement par touristes est l’hôtel qui représente ceux-ci représentent une part
des personnes de leur entourage 10 % des nuitées passées à Mayotte.
résidant à Mayotte : en 2006, 57 % Les gîtes et chambres d’hôtes Durée moyenne de séjour
des visiteurs de l’île ont choisi ce accueillent une part légèrement plus par mode d'hébergement
mode d’hébergement principal. Ce faible : 9 % du nombre total de (en jours)
sont ces visiteurs qui ont la durée de nuits. Chez des parents, amis 19
séjour la plus longue, sans doute La majorité des touristes Résidence de tourisme, 16
locations meubléesgrâce aux moindres frais affinitaires sont hébergés
d’hébergement qu’ils ont à principalement chez des proches Gîtes, chambres d'hôte 11
assumer. Ainsi, pour l’ensemble des (65 % des nuits). Ils représentent Hôtel 7
touristes, plus de deux nuits sur trois tout de même un quart de la
010 20 sont passées chez des proches. Le clientèle touristique des gîtes et
chambres d’hôtes en nombre de
Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête
Nombre de nuits selon le nuits. Parmi les personnes « Flux touristiques à Mayotte 2006 »
mode d'hébergement hébergées gratuitement, 17 % sont
des touristes d’affaires et 16 % des importante de la clientèleAutre Hôtels Gîtes et
5% touristique des gîtes et chambrestouristes d’agrément. 10% chambre
s d'hôtes d’hôtes (28 %) et des résidences 9% Résidenc L’hôtel pour de tourisme et locations meublées es de
(35 %). les séjours courts tourisme
et Une majorité
locations
La durée de séjour des touristes de métropolitains meublées
Chez des 6% varie sensiblement selon le mode
parents d’hébergement. Ainsi, les touristes En 2006, parmi les visiteurs deou amis
70% passent en moyenne 19 jours chez l’île, 44 % résident en métropole.
des amis, soit près de trois fois plus En un an, cette part a fortement

Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête longtemps que le séjour moyen à augmenté ; en 2005, elle attei-
« Flux touristiques à Mayotte 2006 »

Insee infos n°31 - Mai 2007

Définitions Répartition des touristes selon leur provenance
2006 : les métropolitains prennent le dessus Touriste : personne ne résidant pas à
Mayotte mais y séjournant au moins
100% une nuit et au plus quatre mois. 13 1318
80%
Tourisme d’affaires : la motivation
43 du séjour est liée au travail, aux60% Autres pays58
57 activités professionnelles, auxRéunion
séminaires. A Mayotte cette40% Métropole
catégorie contient des personnes
venues pour des périodes assez4420%
2925 longues. C’est le cas des compagnies
tournantes de gendarmes mais aussi0%
des infirmières et des pompiers2004 2005 2006
venus soutenir la collectivité dans sa
Source : INSEE - CDM - CTM - Enquête « Flux touristiques à Mayotte 2006 » lutte conte le Chikungunya.


Tourisme d’agrément : lagnait seulement 29 %. Cette dernières années. Cette propor-
motivation du séjour est la décou-progression est essentiellement tion élevée est en partie due aux
verte de l’île, les vacances, ladue au doublement du nombre de personnes originaires de Mayotte
détente. visiteurs venus pour des raisons qui reviennent régulièrement voir
professionnelles : en 2006, il leurs proches. Ceux-ci représen-
s’agit de près de 5 000 personnes, tent un quart du nombre total de Tourisme affinitaire : la motivation
soit 36 % des touristes métro- touristes et 48,5 % des touristes du séjour est la visite à des parents
politains. L’année antérieure, les affinitaires. ou amis, en plus du séjour de
touristes d’affaires constituaient Cependant, même parmi les vacances.
une part nettement plus faible des touristes qui ne sont pas
Les touristes dont les motivations
visiteurs résidant en métropole originaires de Mayotte, la
sont différentes de celles citées
(20 %). majorité est déjà venue sur l’île :
précédemment (par exemple la santé,
Ainsi, contrairement aux 57 %. Cette part atteint 67 %
le sport) sont regroupés dans les
années précédentes, la métropole pour les touristes d’affaires et
‘autres touristes’.
est la provenance la plus 61 % pour les personnes venues
fréquente, devançant légèrement rendre visite à des proches.
l’île de La Réunion. Celle-ci est En 2005, les touristes déjà
Pour en savoir plus le lieu de résidence de 43 % des venus à Mayotte étaient
À paraître : visiteurs de l’île. En 2005, cette quasiment aussi nombreux

part s’élevait à 58 %. Entre 2005 (autour de 20 400 personnes),
Mayotte Résultats N°7
et 2006, le nombre de touristes qu’ils soient originaires de l’île Enquête flux touristiques 2006,
réunionnais a chuté de plus de ou non. Ils représentaient résultats détaillés
40 %. néanmoins une part moindre de

Parmi les métropolitains, le l’ensemble des touristes : Déjà paru :
nombre de touristes d’agrément 52,5 %. Ainsi, la chute de la
est resté quasiment stable entre fréquentation touristisque de Mayotte Résultats N°4 - Mai 2006
2005 et 2006. En revanche, en Mayotte en 2006 a essentielle- Enquête Flux Touristiques 2005

termes de part de l’ensemble des ment touché les touristes qui ne Insee Infos N°25 - Mars 2006
métropolitains venus visiter connaissent pas encore l’île.
Qui sont les touristes de 2005 ?
Mayotte, leur importance
Mayotte Résultats N°1 - Avril 2005diminue sensiblement : elle passe
Source Enquête Flux Touristiques 2004 de près de 30 % en 2005 à 23 %
en 2006.
Enquête Flux touristiques « Conseil Insee Infos N°18 - Septembre 2004Mayotte,
Général - INSEE - Comité du La fréquentation touristique en 2003 une destination où l’on revient
Tourisme de Mayotte ». Il s’agit
d’une enquête réalisée auprès des Insee Infos N°10 - Avril 2001 En 2006, 65,5 % des touristes
voyageurs au départ de l’aéroport de 23 000 touristes à Mayotte en 2000étaient déjà venus à Mayotte au
Pamandzi. moins une fois durant les cinq
Insee infos n°31 - Mai 2007

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.